Dictho SI

SI

  • 1. si (= dans l'hypothèse où, dans l'éventualité où ; étant donné que ; puisque), comme si (= en imaginant que), même si (= y compris le cas où cela se produirait), sauf si, excepté si (= en excluant cette possibilité)
  • des si (= des suppositions, des hypothèses)
  • 2. si (= tellement ; aussi), si bien que (= de manière si satisfaisante ou si complète que ; à tel point que ; c'est pourquoi)
  • 3. Non, tu ne l'auras pas ! Si ! Si fait !
  • 4. do ré mi fa sol la si do ; un si bémol, un si majeur
SIA
  • un sial (= la zone externe du globe terrestre ; la croute continentale, par opposition au socle continental océanique ; un ensemble de roches de la croute acide du globe terrestre), des sials [Ce mot a été composé à partir des symboles chimiques Si (silicium) et Al (aluminium).]
  • elle ou il est sialique (1) (= est propre au sial ; a les propriétés du sial, est riche en silice et en alumine), des acides sialiques (= des oses substituées ayant une fonction acide)
  • un sima (= la zone de l'écorce terrestre située entre le nife et le sial, constituée de silicates de fer et de magnésium) [Ce mot a été composé à partir des symboles chimiques  Si (silicium) et Ma (magnésium).]
sial(o)- signifie salive (sauf sialidose, -sialine, sialis, sialidés,... ?):
en savoir plus : dictionnaire de l'Académie de médecine
voir : Famille du mot salive
  • une sialadénectomie (= une ablation d’une glande salivaire)
  • une sialadénite ou sialite, sialoadénite (= une inflammation d’une glande salivaire)
  • une sialadénose ou sialose (= une atteinte chronique non inflammatoire du tissu salivaire causée par des désordres métaboliques et sécrétoires, accompagnée d’une hypertrophie indolore des glandes salivaires, spécialement des parotides)
  • une sialadochite (= une inflammation d’un canal excréteur d’une glande salivaire)
  • un sialagogue ou sialogogue (= une substance qui favorise l’excrétion salivaire)
  • une substance sialagogue ou sialogogue, sialogène
  • une sialidase (= un(e) enzyme hydrolysant la liaison qui unit une molécule d’acide sialique à une chaîne polyosidique de gangliosides ou de mucopolysaccharides)
  • les sialidés (= une famille d'insectes)  voir : sialis
  • une sialidose (= une affection autosomique récessive liée à un déficit en α-N-acétylneuramidase)
  • une galactosialidose (= une neurolipidose caractérisée par une accumulation dans les tissus de gangliosides et d’oligosides contenant du galactose et de l’acide sialique)
  • une néphrosialidose (= une mucolipidose avec excrétion d’oligosaccharides et insuffisance rénale responsable du décès avant cinq ans)
  • -sialie
  • une asialie (= un défaut de salive par diminution ou suppression de sa sécrétion)
  • une hypersialie (= une augmentation pathologique de l’excrétion salivaire)
  • une hyposialie (= une diminution pathologique de la sécrétion salivaire)
  • une polysialie (= une sécrétion excessive de salive, fréquente au début de la grossesse, parfois gênante jusqu’au terme)
  • -sialine
  • une épisialine (= une mucine transmembranaire de cellules épithéliales)
  • une leucosialine (= une protéine riche en polysaccharides qui pourrait exercer un effet inhibiteur de l’adhérence cellulaire)
  1. elle ou il est sialique (= est propre au sial ; a les propriétés du sial, est riche en silice et en alumine), des acides sialiques (= des oses substituées ayant une fonction acide)  voir : sial
  2. un acide sialique (= une combinaison naturelle de l’acide neuraminique avec l’acide acétique ou avec l’acide glycolique, formant un constituant de la fraction glucidique des glycoprotéines membranaires ou sécrétées)  voir : salive
  • un sialis (= un insecte)
  • les sialidés (= une famille d'insectes)
  • un sialisme (= une exagération pathologique de l’excrétion salivaire)
  • une sialite (= une inflammation d’une glande salivaire [sialadénite] ou d’un canal salivaire [sialadochite] avec modification de la salive)
  • une sialoadénite ou sialadénite, sialite (= une inflammation d’une glande salivaire)
  • une sialoadhésine (= une protéine des membranes de macrophages)
  • une sialocèle (= une hernie d’une glande salivaire)
  • une sialodochite (= une inflammation d’un canal excréteur d’une glande salivaire le plus souvent liée à une lithiase salivaire)
  • elle ou il est sialogène (= provoque la sécrétion de salive)
  • une sialoglycoprotéine (= une glycoprotéine contenant de l’acide sialique)
  • une asialoglycoprotéine (= une glycoprotéine dont les chaines d’oligosaccharides ont été privées de leurs acides sialiques terminaux par les sialidases)
  • un sialogogue ou sialagogue (= une substance qui favorise l’excrétion salivaire)
  • une substance sialogogue ou sialagogue, sialogène
  • un sialogramme (= une image radiographique obtenue au cours d’une sialographie)
  • une sialographie (= une technique radiographique consistant à visualiser les canaux excréteurs de la parotide ou de la glande sousmaxillaire)
  • une sialolipidose
  • un sialolithe (= un calcul salivaire)
  • une sialolithiase (= une lithiase salivaire)
  • une sialolithotomie (= une incision de la glande ou du canal salivaire pour ablation du calcul qui y est contenu)
  • la sialologie (= la partie de la médecine qui concerne la production et le rôle de la salive.)
  • elle ou il est sialologique (= concerne la sialologie)
  • un(e) sialologue (= un(e) spécialiste)
  • un sialome (= une tumeur salivaire)
  • une sialomégalie (= une augmentation de volume, une hypertrophie d’une glande salivaire)
  • une sialométaplasie nécrosante
  • une sialométrie (= une mesure du volume et du débit salivaires)
  • une sialomucine (= une glycoprotéine salivaire contenant une forte proportion d’acide sialique)
  • elle ou il est sialophage (= est affecté(e) d'une déglutition trop fréquente de salive)
  • une sialophagie (= une déglutition de la salive)
  • une aérosialophagie (= une ancienne façon de désigner une déglutition simultanée d’air et de salive, entraînant des troubles digestifs par aérogastrie)
  • elle ou il est sialoprive (= diminue la sécrétion salivaire)
  • une sialoprotéine
  • une sialorphine (= un composé opioïde présent dans la salive doué de propriétés analgésiques)
  • une sialorrhée (= un écoulement de salive hors de la bouche)
  • une hypersialorrhée (= un écoulement salivaire excessif qui peut apparaitre hors de la bouche)
  • une hyposialorrhée (= une diminution de l’écoulement de salive)
  • une sialose (= une sialadénose)
  • une sialosémiologie ou sialosémiotique (= une étude des symptômes dus à des maladies des glandes salivaires)
  • elle ou il est sialosémiologique (= se rapporte à la sialosémiologie)
  • un(e) sialosémiologue (= une personne qui s’intéresse à la sialosémiologie)
  • une sialurie (= une présence d’acide sialique libre dans les urines ; une maladie caractérisée par une élimination urinaire massive d’acide sialique libre)
  • une sialyltransférase (= un(e) enzyme catalysant le transfert d’un radical sialyle)
  • Siam (= l'ancien nom de la Thaïlande)
  • un siam (= un jeu de quilles où est substitué à la boule, un disque de bois au bord taillé en biseau, qui roule en décrivant une courbe)
  • elle est siamoise, il est siamois (= est de Siam), une Siamoise, un Siamois
  • des sœurs siamoises, des frères siamois (= des jumelles, des jumeaux qui sont unis par tout ou partie d’un organe ou d’un segment du corps), un (jumeau) siamois, en savoir plus : dictionnaire de l'Académie de médecine
  • un (chat) siamois, une chatte siamoise
  • une siamoise (= un canapé en forme de S dont les occupants sont à la fois côte à côte et vis-à-vis ; un tissu de soie ou de coton imitant la mousseline dont les ambassadeurs du Siam firent présent à Louis XIV)
  • le siamois (= une langue)
  • un siamang (= un singe)

SIB