PAYSAGES ET NEIGES D'AUVERGNE

Une école de peinture régionaliste, l'Ecole de Murols

Présentation

L'Ecole de Murols* - Peintres des paysages et des neiges d'Auvergne

* Murols avec un s, comme ce fut l'usage à partir de la fin du XIXe siècle jusqu'à une décision du Conseil d'Etat en 1956.

 
  "A partir des années 1910, le Massif du Sancy commence à être fréquenté par un nombre croissant de paysagistes venus de tous les horizons et pratiquant généralement une peinture marquée par l'impressionnisme.
 
Ce mouvement diffus va rapidement se concentrer sur le site de Murols, se reconnaître des chefs de file : Victor Charreton au pinceau si sensible pour suggérer les harmonies et inconditionnel des paysages de neige, mais aussi l'incontournable abbé Boudal, le jeune Terlikowski, le talentueux Mario Pérouse...
    
Bientôt, le bruit court qu'il y a en Auvergne un lieu où les artistes se retrouvent et peignent ensemble. Arrivent d'autres peintres, des régionaux, des parisiens, des étrangers, principalement polonais et américains...".
 
L'Histoire de cette école de peinture, les biographies des différents protagonistes sont présentées dans l'ouvrage de Nicolas Chabrol, le seul à ce jour consacré au sujet.
 

8 janvier 2014
 

Une école de peinture en Auvergne

 
N'est-il pas présomptueux de parler de l'école de Murols, à l'instar des fameuses écoles de Barbizon ou de Pont-Aven ?
 
Non, et pour deux raisons. L'expression "école de Murols" est utilisée avant 1920, notamment dans la presse, donc au moment même où les peintres se retrouvent à Murol pour travailler. La deuxième raison trouve sa justification dans la définition d'une école de peinture. Les spécialistes s'accordent à donner ce qualificatif aux mouvements artistiques lorsqu'ils présentent une unité de temps, de lieu, de technique et que des personnalités de premier plan en sont les chefs de file. Or à Murol, ces composantes sont réunies.
 
L'époque tout d'abord : c'est environ entre 1910 et 1925 que cette école a le plus d'éclat. Après cette période, les artistes les plus connus sont âgés et le site a perdu son caractère rural pour, peu à peu, devenir le lieu de villégiature qu'il est actuellement. C'est le bourg de Murol qui est le lieu de rendez-vous de ces peintres, c'est là qu'ils résident, même si leurs sorties sur le motif les entrainent dans toute la vallée et parfois au-delà.
 
L'école de Murols a une spécificité qui la distingue des autres, tout du moins en France, les artistes cherchent à peindre sur le motif des paysages de neige. La majorité d'entre eux ont adopté un style post-impressionniste où la couleur a encore gagné en intensité, où la forme se dilue de plus en plus dans la lumière.
 
Ce style était celui de Victor Charreton (1864-1936), qui, s'il n'avait pas obligatoirement une personnalité de meneur, suscitait toutefois l'admiration de ses collègues par son talent. L'abbé Léon Boudal (1858-1934), l'incontournable curé de Murol, artiste lui aussi, faisait preuve d'un enthousiasme propre aux rassembleurs.
 
Ces deux personnalités, très différentes mais complémentaires, furent à l'origine de l'arrivée à Murols de plusieurs dizaines d'artistes, dont certains venus de très loin.      
 

L'auteur Nicolas CHABROL

Docteur en histoire de l'art, originaire d'Auvergne, Nicolas Chabrol est à l'origine de la rédécouverte d'une école de peinture, localisée à Murol(s). Il a étudié le contexte, l'histoire et les protagonnistes du groupe d'artistes qui ont choisi - entre 1910 et 1925 de travailler sur le motif - les paysages enneigés de cette vallée d'Auvergne.

L'écriture de cet ouvrage fait suite à ses travaux de recherche sur les peintres de l'Auvergne et artistes auvergnats du XIXe siècle, sujet de sa thèse de doctorat - Université Paris IV Sorbonne - sous la direction de Bruno Foucart - 1990.
 
En 1993, il publie un livre - Ecole de Murols - Peintres des paysages et des neiges d'Auvergne (Imprimerie Watel, Brioude), premier ouvrage paru sur le sujet, qui a un grand retentissement parmi les amateurs d'art auvergnat.
Cet ouvrage est complété et réédité en 2001 - Editions Un, Deux, Quatre, Clermont-Ferrand - suite au mouvement d'intérêt que suscite la redécouverte d'un patrimoine et de ses auteurs.

Dès la parution de l'ouvrage, les peintres de l'Auvergne retrouvent la notoriété qui leur est due et la cote des tableaux grimpe dans les salles de vente. Contrairement à d'autres régions, il n'existait jusqu'alors en Auvergne que peu ou pas d'ouvrages répertoriant autant d'artistes et mettant en valeur la production artistique sur cette région.


 Dans la même collection : "Le peintre Maurice Busset au fil de ses carnets" 





En 2001, un autre ouvrage consacré au peintre Maurice Busset (1881-1936).

Il met en évidence l'oeuvre multiforme de cet artiste - graveur, peintre, pédagogue, illustrateur, archéologue, peintre à l'Armée de l'Air -  et l'éclectisme de son inspiration - l'Auvergne évidemment mais aussi le Velay, la Bretagne, le Maroc et l'Armée de l'Air...
 

Pour sa terre natale, Maurice Busset est le chef de file du mouvement régionaliste qui se manifeste au début du XXe siècle dans toute les régions de France face l'uniformisation de la société, à l'exode des campagnes, à la disparition des traditions.
 







  Vous pouvez contacter l'auteur, pour ...

  • échanger au sujet de ces livres (Ecole de Murols ou Maurice Busset), 
  • faire des commentaires, 
  • apporter des éléments d'informations sur un peintre ou un tableau,
  • acquérir un ouvrage.
courriel/mail :     ecoledemurols@gmail.com

Dédicace personnalisée par son auteur, à la demande.
 


 L'Ecole de Murols aujourd'hui

 
A la suite de la parution de l'ouvrage L'Ecole de Murols- Peintres des paysages et des neiges d'Auvergne , un large mouvement d'intérêt s'est manifesté, d'abord dans le Puy-de-Dôme, puis au-delà. A Clermont-Ferrand, une exposition sur le sujet a attiré plus de 10 000 visiteurs à l'Hôtel du Département durant l'hiver 1994.

Les amateurs d'art se sont approprié ce pan d'histoire de l'art régional, et les références aux peintres de cette école se multiplient. Des articles, des recherches universitaires, des expositions, des catalogues de ventes, tout un ensemble d'initiatives a vu le jour afin de mieux faire connaître ce patrimoine.
 
Un musée a été créé à Murol dans un bâtiment de caractère. Il expose un grand nombre d'oeuvres de cette Ecole de Murols. Il propose également, chaque été, une exposition temporaire destinée à mieux faire connaître la production d'un artiste attaché à cette période et à la région.
 
 
 Aujourd'hui encore, le cercle des amateurs continue de s'agrandir et nombreux sont ceux qui cherchent à contempler les oeuvres de ces peintres et à visiter les lieux qui les ont inspirés. Beaucoup d'artistes actuels, adeptes de la peinture sur le motif, viennent s'inspirer des paysages de Murol. Sans vouloir copier le style de leurs glorieux aînés, ils essayent de transcrire sur leur toile toute la passion, l'enthousiasme que suscitent en eux ces paysages et leur atmosphère particulière.
 



Comments