Les de Croÿ, duc d'Havré

Blason de la famille De Croÿ

Blason de Croÿ


Le 17 avril 1518, Charles Quint, par lettres données à Malines, le receveur des aides de Hainaut a l'effet de passer les actes d'échange et d'adhéritance de la terre et seigneurie d'Havré cédée par la duchesse Renée de Longueville et comtesse de Dunois à Philippe de Croÿ, seigneur de Portien, en échange de la terre de Longwy en Normandie. Philippe de Croÿ devint donc le premier seigneur d'Havré de la maison de Croÿ.

Philippe II de Croÿ (1496-1549) 

Philippe II de Croÿ vit le jour en 1496 et mourut à Bruxelles en 1549. Personnage réputé pour porter de nombreux titres dont celui de duc d'Arschot, comte de Beaumont mais également comte de Havré. Il succéda à son oncle auprès de Charles Quint dans les faveurs dont il avait bénéficiées. Il assista le 25 janvier 1514 au sacre du roi François Ier, en la cathédrale Notre-Dame de Reims. Il possédait une des plus grandes influences à la Cour. Il fut premier chambellan de l'empereur ainsi que premier chef des finances. En 1533, il fut nommé chevalier de la Toison d'Or, Grand d'Espagne de Ier classe ainsi que duc d'Arschot. Nous lui connaissons également le titre de lieutenant général de pays et comté de Hainaut, ainsi que grand bailli de la province du Hainaut en 1537.

Il est connu pour avoir été l'un des meilleurs généraux de Charles Quint. Il est réputé pour être un personnage important aux Pays-Bas de part ses nombreux faits sous Charles Quint. Il aida notamment à la conquête du Tournaisis par le traité de Mortagne en 1521 et contribua également à la prise de Saint-Pol contre François Ier. Il fut choisi pour commander les armées de Charles Quint dans les guerres contre le duc de Clèves et le roi de France, François Ier.

Le 30 août 1520, Philippe II de Croÿ épousa en première noce Anne de Croÿ, princesse de Chimay, fille de Charles de Croÿ, prince de Chimay et de Louise Albret, Dame d'Avesnes et de Landrecies. Anne de Croÿ mourut en 1539. Le duc de Havré réalisa un second mariage avec Jeanne d'Humière, fille de Philippe d'Humière et de Barbe du Bois d'Annequin. Veuf à nouveau, le 9 juillet 1548, Philippe II de Croÿ épousa en troisième noce, à Bruxelles, Anne de Lorraine, en la présence de l'empereur. De ce dernier mariage naquit un fils, Charles-Philippe de Croÿ, en 1949, après la mort de Philippe II de Croÿ. Havré fut élevé au rang de marquisat durant son règne.

Charles-Philippe de Croÿ (1549-1613)         

Blason de Charles Philippe de Croÿ (Havré élevé au rang de marquisat) 

Blason de Croÿ, marquis d'Havré

Charles-Philippe de Croÿ est le fils posthume de Philippe II de Croÿ et de Anne de Lorraine. Il naquit le 23 novembre 1549. Il eut l'honneur d'avoir comme parrain Charles Quint, ainsi que le fils de ce dernier, Philippe II. Il fut marquis de Havré, châtelain héréditaire de Mons, seigneur de Bièvres. Son prénom lui provient de ces deux parrains. Il fut fait chevalier de l'Ordre de la Toison d'Or en 1599. Sous le règne de Philippe II d'Espagne, il fut désigné en tant que gentilhomme de la chambre du roi ainsi que chef des finances des Pays-Bas. Il prit part à la bataille de Montcontour en 1569, durant laquelle il fut grièvement blessé. Il doit sa vie au célèbre chirurgien Ambroise Paré, venu expressément au château d'Havré, à la demande de Charles Quint. Il fut également nommé ambassadeur d'Espagne auprès du roi de France Charles IX et de la reine d'Angleterre, Elisabeth Ier, reine d'Angleterre. En 1574, il fut créé marquis de Havré par le roi d'Espagne. Ayant trahi les Etats Généraux, Il fut l'un des derniers seigneurs à se rallier à l'Espagne durant les guerres de religion, et il le fit en 1579. Il fut nommé prince du Saint Empire romain germanique, le 6 août 1594, par l'empereur Rodolphe II. C'est sous son règne que débuta la reconstruction du château d'Havré. Il mourut le 23 novembre 1613. Il épousa en 1580, Diane de Dommartin, comtesse de Fontenoy, héritière de Fenestrange, fille de Louis II de Dommartin, baron de Fontenoy, et de Philippe de La Marck, dame de Jamets et de Saulcy. De cette union naquirent quatre enfants: Charles-Alexandre, Ernest, Dorothée et Chrétienne

Charles-Alexandre de Croÿ (1581-1624)

 Charles-Alexandre de Croÿ naquit le 11 mars 1581. Il fut nommé gentilhomme de la chambre de l'archiduc Albert d'Autriche. Faisant partie de l'Ordre de la Toison d'Or, ses conseils furent fortement appréciés par l'archiduc, notamment aux points de vue des affaires militaires. Il fut fait conseiller d'Etat, surintendant des finances et Grand d'Espagne de première classe par le roi Philippe III. Il se fit remarquer lors de la Bataille de Prague, le 8 novembre 1620. Il fut assassiné à Bruxelles, le 5 novembre 1624, d'un coup de mousquet. Ce coup aurait été porté par un page d'une de ses amies, qui aurait d'ailleurs avoué sur son lit de mort l'acte en question.

 Charles-Alexandre de Croÿ épousa en première noce, en 1598, Yolande de Ligne, avec qui il eut une fille, Marie-Claire. En seconde noce, il épousa Geneviève d'Urfe, au Louvre, dont il eut un fils, Ferdinand Philippe de Croÿ, décédé en bas âge. Il séjournait souvent à Havré et mena au château, une vie de grand seigneur.

 Marie-Claire de Croÿ (1605-1664)

 Dans le testament de son père Charles-Alexandre de Croÿ, il était stipulé que Marie-Claire de Croÿ, devait obligatoirement se marier avec un De Croÿ. De ce fait, en première noce, elle épousa Charles Philippe de Croÿ, le 13 octobre 1627. Sous ce dernier, le marquisat d'Havré fut élevé au rang de Duché. En seconde noce, elle convola avec Philippe-François de Croÿ, frère consanguin de son premier époux (décédé le 13 novembre 1640), en 1643.

Arbre généalogique de la première branche de Croÿ, des marquis d'Havré 


 "Branche des marquis d'Havré", dans Martin Georges, Histoire et généalogie de la maison des de Croÿ, La Ricamarie, Impression Mathias, 1980, p.223.