Accueil‎ > ‎Yannick Cormier‎ > ‎

Verre fusionné

Je travaille les verres de Murano (Sicis de Ravenne, smalts de Venise, millefiori d’une part ainsi que les verres Bullseye et dichroïques de Bristol (G.B.), d’autre part. Tous ces verres sont fabriqués artisanalement.

Sans oublier le verre de récupération.

Ils sont taillés et recoupés à la dimension requise, puis superposés et cuits à 800° puis fondus jusqu’à la fusion.

Après recuisson à 600° et refroidissement progressif le futur bijou est prêt.

Il faut donc attendre une vingtaine d'heures avant de voir le résultat final ...

Il suffit alors de le monter pour en faire une pièce unique : bague, pendentif, bracelet ou boucles d'oreilles, entre autres (quelques exemples ici).


Rendez-vous aussi sur les marchés nocturnes pendant la belle saison, et les marchés de noël au temps des frimas.


La fusion qui est le passage de l'état solide à l'état liquide (ceux qui ne parlent pas anglais disent « fusing »*) est une technique de verrerie qui consiste à assembler par superposition des morceaux de verre à froid, puis à porter l'ensemble dans un four à son point de fusion pour former une seule pièce homogène.

Les verres utilisés doivent impérativement avoir le même coefficient de dilatation. En effet, les verres ne peuvent fusionner entre eux que s'ils sont compatibles.
La difficulté est d'éliminer les tensions moléculaires du verre pendant le refroidissement des pièces car chaque type de verre a son propre coefficient de dilatation (Murano : 104, Spectrum : 96, Bullseye : 90 et verre flotté : 84, par exemple).

Utilisée depuis 4000 ans, c'est la plus ancienne des techniques de fabrication et de travail du verre (fabrication d'objets de verre ouvragés). La première période de prospérité de cette technique se situe en Mésopotamie et connait son apogée au cours de la civilisation égyptienne (production de bols et de flacons). La fabrication d'objets en verre dans un four était longue, complexe et interdisait la réalisation d'objets de grand format. Au début de l'ère chrétienne, le travail des verres au four est remplacé par le soufflage. Le verre travaillé au four réapparait en Europe autour de 1870 - 1880. Depuis 1980, cette technique s'est répandue aux États-Unis puis dans le monde entier.


* humour de répétition ...

www.yannickcormier.fr

Murano & Bullseye

Comments