Objectifs‎ > ‎

Le Niger aujourd'hui

   Coucher de soleil sur le Niger à 20h le jour de Noël ,vu de la terrasse du Grand Hôtel .
 

                                                                                 Bonjour,

   Je m'appelle Stella et je suis lycéenne.

   L'histoire de papi Geoffroy qui parle si bien de l'Afrique, le voyage Retour aux sources qu'il a fait avec mon parrain et toute sa petite famille au Niger, en 2005, m'ont donné envie d'en parler dans un exposé à mes camarades de classe.

  Je suis donc venue interviewer Loulou qui m'a gentiment et patiemment expliqué  ce qui était nouveau pour moi ,  les problèmes et les coutumes de ce pays que je ne connaissais pas beaucoup.

    Pour moi, l'Afrique est un grand et magnifique continent dont les pays sont  en difficulté à cause  de la mondialisation et de l'Histoire et dont l'hospitalité des gens qui y vivent est, à mon avis, la meilleure.

   J'espère que ce recueil de photos donnera  une image positive  et chaleureuse de l'Afrique et de l’ avenir de ses habitants .        

  Je souhaite aussi que certains y trouvent des informations, des idées pour partir, comme moi qui irai bientôt au Sénégal . Pas seulement pour le tourisme, mais pour aider une infirmière de ce pays !  Celle ci s'occupe quasiment seule d'un dispensaire, et nous lui   apporterons des fournitures et notre aide pendant 10 jours au milieu des bidonvilles.   Nous aiderons aussi au financement d'une petite classe pour les enfants les plus démunis.

  Le voyage, la découverte d'autres coutumes, d'autres peuples est selon moi notre avenir et le meilleur moyen de se comprendre.

  J'espère enfin que vous pardonnerez mes erreurs, les défauts techniques car c'est un travail qui vient du coeur et qui n'aurait jamais pu être réalisé sans ce voyage,sans papi Loulou, Fanou et sans leurs amis du Niger.

 Je remercie aussi les personnes se trouvant sur les photos sans le savoir et qui m'ont permis de découvrir la culture et les traditions de ce pays alors que nous perdons tous un peu de notre identité dans le monde actuel. Merci d'avance.

  En espérant que ma vision de la vie n'est pas trop utopique, je vous souhaite une bonne lecture  .

                                        Stella         Canohès , 2006

 
   
   
   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3

type de sol = latérisation, la forêt de couverture a disparu

 

 

 

Un sol qui s’érode

Affleurement de blocs de granites dû à l'érosion. 50 ans en arrière cet espace était un sol cultivé  plat .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            Tout d’abord, les terres agricoles utiles représentent un petit  3% de la surface globale du Niger. Par le phénomène de la désertification, ce pays continue ainsi  à perdre du territoire agricole. Les raisons essentielles sont un déboisement systématique et difficile à arrêter car  le bois est la seule source d’énergie des habitants

 

4

 

 

 

 

 

 

 

 

L’agriculture

85% des nigériens vivent de l’agriculture

 

 


          

 

.         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Village d'hivernage

 Les cultivateurs se déplacent pendant la saison des pluies pour pratiquer la culture du mil compte tenu de l'éloignement de leur village.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


5

  

Joli village typique avec les restes de la culture du mil en premier plan (saison sèche et froide en décembre : 33 ° à midi) Le palmier est un Hyphaene Thebaïca  (ou doum) dont les fibres sont utilisées pour tresser et qui lutte contre l’érosion.

6

La végétation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


        

Mimosée appelé gao (faidherbia albida), arbre survivant de la savane arborée, non décimé par les chevriers et les girafes dont c'est la nourriture préférée. Espèce très intéressante pour le reboisement .

7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 Le baobab ,espèce très rare au Niger : Cet arbre peut atteindre 25 m de circonférence, il est courant de l'observer avec un tronc aussi large que haut.

Sa floraison a lieu de mai à août, la pleine éclosion se fait en un quart d'heure environ.  Le bois du baobab est spongieux et ses racines minuscules.

Son écorce est utilisée pour faire des cordes, et ses feuilles pour la préparation de tisanes. Le fruit   le pain de singe, a un goût acidulé et sert   à la fabrication de produits cosmétiques et des médicaments pour le traitement du diabète.

 

 

                                                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8

 

 


              

Un manguier adapté en sol sec a été planté près des maisons pour offrir son ombre et ses fruits .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9

 

 


         

Le fleuve Niger, né en Guinée,   est essentiellement alimenté par les pluies qui tombent sur ce pays et à partir du mois de juin par les pluies d'hivernage (saison des pluies de juin à septembre). L'étiage ( plus bas niveau d'eau) a lieu en mai et l'étal (  plus haut niveau d'eau ) en décembre.

10

Le fleuve Niger effleure le territoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


                   

Pirogue    transportant les villageois qui reviennent du marché de Boubon de l'autre côté du fleuve

11

Il existe  des   bacs  qui permettent de traverser le fleuve (pas de pont)

La pirogue est le  moyen de locomotion traditionnel (tronc d'arbre évidé plein de fentes où il faut écoper constamment avec une calebasse)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le marigot de Daï Kaïna au bord du Niger à Tillabéri , voit l’après midi les familles venir se rafraîchir, laver et ramener de l’eau. Les femmes, en brousse , sont chargées entre autre de la corvée d'eau (autres travaux : participent aux semis, au ménage...) Les hommes palabrent (papotent) puisque les travaux des champs ne les occupent que trois mois dans l'année.

12

 

 

 

 

 

 

 


Les voitures sont signe d’aisance et les camions sont surchargés comme tous les moyens de locomotion du Niger  (route vers Tillabéri)

                            

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue de la zone administrative de Niamey depuis le pont Kennedy.

Pourtant les embouteillages sont nombreux sur le seul pont de la capitale .

13

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14

 

 

 

 

 

 

 


 Les marchés 

 

 

 

 

Le plastique plus léger et plus solide , a remplacé  les  calebasses en courge séchée sur le marché de Boubon qui attire le mercredi une grande foule .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Petit Marché de Niamey très animé .

 

 

 

15

 

 


                        

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16

Nouveau village pour les jeux de la Francophonie

 Le nouveau Niamey   reçoit chaque mois les présidents des pays voisins  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


2 ou 3 supermarchés  seulement mais des alignements infinis de commerces. 

                              

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marchand de meubles exposant ses objets dans la rue. Il fait beau !!

17

 

 

 

 


                                                                  Industrie et artisanat

Jolis couleurs des  pagnes, plutôt fabriqués à l’étranger .

 Travail de la terre, du cuir ,des coloquintes, du bois et du  métal .

Traditions

Une maman de Tillabéri convoque  un tisserand pour fabriquer la couverture  pour le mariage de sa fille  (elle est très fière de la  première bande aux couleurs germas )

Les tissus de batiks imprimés, pour les touristes, devant le musée de Niamey

 

18

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


                  

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeunes filles peuls parées de perles dans  village  près de Gaïa au sud du Niger lors d’une fête de baptême

19

 

 

 

            Les femmes

 

 

 

Une nigérienne  peut être mariée très jeune et accouche à  85%  chez  elle ou chez ses parents. La scolarisation des filles est encouragée . 

20

Campagne pour la limitation des naissances (8 enfants par femme nigérienne  en moyenne )

Le Niger a le plus fort taux de fécondité d’Afrique subsaharienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Santé

 

 

2% de césarienne ,  920 décès pour 100 000 naissances, hôpital trop cher et catastrophes causées par le manque de soin du paludisme qui favorise les avortements  ou les guérisseurs trop écoutés .

Vente de médicaments des ONG souvent ou à  60 %  faux, dans les rues du grand marché à Niamey.

21

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est difficile de convaincre tous les parents de laisser leurs filles aller à l’école .

 


L’école

      

 

 

 

 

 

 

 Une association ‘L’arbre à palabres de Yelou’ apporte du matériel scolaire et des médicaments  .

22

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La langue officielle  est le français depuis la décolonisation en 1960   mais 5 langues sont pratiquées dans le pays ( Haoussa, Zarma, Fulfude  (des Peuls), Tamashek (des Touareg) Kanuri….)

                             

                                                                         Langue

 

 

 

23

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


                                                         

                                                       Religion musulmane

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un peuple du désert: les touareg

24

 

 

 

25

 

Les 27  croix  d’Agadez

 Chaque croix touarègue est le symbole d'une ville et permet de connaître la provenance des personnes qui la portent.   technique de la forme perdue:  forme   modelée d’abord en cire  puis   enrobée d'argile et cuite dans un feu    liquéfiant la cire qui s'échappe par une extrémité, libérant ainsi un moule en terre cuite creux dans lequel est coulé l'argent.

                                                                                                                                                                                                               

                                                                                                                      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments