II. Les limites de la périurbanisation

    La périurbanisation se développe dans le milieu rural, cependant elles connait quelques limites.

A. Le relief

    Tout d'abord, le relief peut s'avérer être une contraite. En effet, un littoral, une montagne, un fleuve, va freiner le développement de la périurbanisation. Il est beaucoup plus difficile de faire construire une maison dans ces zones, du fait par exemple de l'augmentation du risque d'inondation, des avalanches, des risques de volcanisme sur certaines îles. 
C'est pourquoi il existe le Plan Local d'Urbanisme (PLU) qui est un plan de la commune sur lequel on peut observer les terrains et voir si ce dernier est constructible ou non. La périurbanisation va donc dépendre de ces différentes contraintes.

B. Engendre une consommation

    Le fait de résider en zone périurbaine nécessite certains besoins matériels tels que la voiture. Les transports en communs relient rarement le périurbain à la ville, c'est pourquoi un moyen de transport personnel est indispensable. Ce nouveau mode de vie a donc engendré une consommation de masse lorsqu'il est apparu, de la voiture mais aussi de la télévision, du congélateur puisque les courses sont faites moins souvent donc en plus grande quantité, il faut alors pouvoir les stocker. Etant plus loin de tout lieu de consommation, il est plus difficile des créer des liens sociaux, d'emmener les enfants faire une activité, de leur faire prendre le bus pour aller au collège ou au lycée.
    Il se pose également certain problème liés aux aléas naturels. si l'on prend l'exemple de l'enneigement, on peut voir qu'il est plus difficile pour les résidents de sortir lorsqu'il a lieu et donc on trouve un problème pour se rendre au travail, pour faire les courses ou encore ammener les enfants à l'école.

C. Conséquences sur le paysage.

    Le processus de périurbanisation a des conséquences sur le paysage. Cela crée un émiettement, c'est-à-dire que les habitations sont construites sur différent terrains. N'ayant pas la volonté de recréer une ambiance urbaine, elles sont bâties les unes assez éloignées des autres.
De plus, plus l'étalement urbain est important, plus la zone de périurbanisation va rejoindre une autre agglomération. Elle est donc limité.
Ce processus engendre également la création de réseaux. Même si le transport individuel reste une majorité, des routes doivent être construite ce qui entraine une plus grande anthropisation du milieu.
Comments