Un peu d'histoire.... (1)

CE SITE EST EN CONSTRUCTION  MERCI





L'époque de HEIAN ( qui signifie paix en japonais) est l'une des 14 subdivisions traditionnelles de l'histoire du Japon. Elle commence en 794 et s'achève en 1185 début de l'époque de KAMAKURA (
fr.wikipedia.org/wiki/Époque_de_Kamakura ).
Cette époque  est considérée comme l'apogée de la cour impériale japonaise, et est célébré pour ses arts, notamment la poésie, et la littérature.

Au cours de la première phase de la période HEIAN, qui s'étend de la fondation  de HEIAN-KYO (actuelle KYOTO) à la rupture des relations diplomatiques avec la chine en 894, des religieux érudits répandirent de nouveaux modes de pensée. Le moine KUKAI* 
et son contemporain SAICHO** ramenèrent de chine  en 805 et 806 les doctrines bouddhiques de la connaissance et de la délivrance les plus récemment parvenues des Indes. Ils se détournèrent de la cour et fondèrent des cloîtres isolés dans la montagne.

*Kōbō-Daishi  (31 juillet 774 - 22 avril 835), plus connu sous le nom de Kūkai est le saint fondateur du Shingon (école bouddhiste japonaise) ; il est aussi une figure marquante de l'histoire du  Japon : son esprit universel a fortement influencé la culture et la civilisation japonaises. Il était non seulement un grand religieux, mais aussi un éminent homme de lettres, un philosophe, poète et calligraphe. Toute sa vie il manifesta une grande bienveillance pour tous les êtres, et c'est pour cette raison qu'il est encore, de nos jours, si populaire au Japon.


**Saichō , (767–822) était un moine bouddhiste fondateur de la branche Tendai   (créé en 805 par le moine Saichô, l'école Tendai est la forme qu'a prise au Japon l'école chinoise Tiantai).

L'essence du véritable "style japonais" se manifesta pour la première fois loin de la cour influencée par la chine, dans les formes architecturales ainsi que dans la peinture et la sculpture bouddhiques. La quête de la connaissance et de la mise en évidence de la vérité ultime imprègne les débuts de la période HEIAN.

Le milieu de cette période porte le nom du clan des détenteurs du pouvoir : les "FUJIWARA"

fr.wikipedia.org/wiki/Fujiwara

Autour de l'empereur se développa l'univers luxueux d'une cour élégante et frivole . Chaque nuance du vêtement, du geste, du mot, de la perception était codifiée en cette époque caractérisée par le "règne du bon goût". Dans le monde  clos des appartements féminins, les dames de la cour calligraphiaient leur journal, leurs contes, et leurs romans.

Après 1068, au cours de la dernière phase  de la période HEIAN, ou les ex-empereurs se retiraient dans leur cloître, les régents cherchèrent à pactiser tantôt avec l'un tantôt avec l'autre des deux clans dont la puissance montait : les TAIRA  (
fr.wikipedia.org/wiki/Taira) et les MINAMOTO.

fr.wikipedia.org/wiki/Minamoto



                                                                                                        "MINAMOTO"

Les milieux de cour, coupés des réalités, perdirent progressivement les rênes du pouvoir réel. L'art qui en émanait continua cependant  à s'épanouir dans tous les domaines : c'est dans  la première moitié du XII ème  siècle, alors que le monde de cour s'effritait déjà, que furent composés les rouleaux enluminés  de "Dit du Genji",
conçus, peints et calligraphiés par des nobles. Le style purement japonais, fur qualifié dès cette époque de "Yamato-e"

fr.wikipedia.org/wiki/Le_Dit_du_Genji


                               Morceau du rouleau   du  "GENJI  MONOGATARI "        

Le Dit du Genji  est une œuvre considérée comme majeure de la littérature japonaise du XI ème siècle, attribué à Murasaki Shikibu. L'intrigue du livre se déroule pendant l'époque de Heian.

Le Genji est un fils d'empereur qui ne peut prétendre au trône. Il est donc à l'origine d'une nouvelle branche  impériale.






LeSou9.Com - Annuaire General Gratuit - Referencement Gratos
Histoire de l'art
Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.
Sous-pages (1) : Origine..... (2)
Comments