Français‎ > ‎L'écovillage‎ > ‎Pôle immobilier‎ > ‎

Maison passive


Une maison passive est une maison dont l'isolation est tellement performante qu'elle nécessite pas de chauffage (la chaleur des corps humains suffit pour la chauffer !) ni climatisation.
La solution classique proposée ici sont des bottes de paille pour obtenir une isolation de minimum 40 cm.

maison passive



Ici, il est proposé de réaliser une maison passive en préfabriqué utilisant des panneaux en botte de paille.

Le fil est un objet particulièrement bien adapté à la construction. Il est très résistant en traction suivant l'axe dans lequel il est tendu et malléable dans tous les autres. De plus, il est économique et un très bon isolant thermique. En le disposant à 45°, non seulement il solidarise les ossatures internes et externes, mais de plus, il empêche les déformations parallélépipédiques. il peut être fait de nylon à faible coefficient élastique (module de young supérieur à 5 si possible) et il est indispensable qu'il soit parfaitement tendu. Sa résistance doit être de minimum 100 kg. Attention, si vous habitez en  zone tropicale (vents > 100 km/h au sol), utiliser du fil de carbone plutôt que du nylon (nettement plus cher mais beaucoup plus résistant et moins élastique). Vous en trouverez dans les boutiques de pêche.

Les planches verticales ont une largeur de 20 cm et une épaisseur de 2 cm et doivent être de bonne qualité car elles supporteront, notamment, le poids de la toiture. Les planches croisées et les planches horizontales ont une largeur de 10 cm et une épaisseur de 2 cm et peuvent être en bois de qualité moyenne.

La largeur des bottes de paille définissant l'épaisseur de l'isolant doit être au moins de 40 cm. les longerons supportant les panneaux du sol et de toiture doivent être de préférence en lamellé collé et être d'une section d'au moins 40 cm par 20 cm.

Cela donne une structure sandwich à la fois très résistante (supporte les tempêtes) et très isolante (performance maison passive).

La taille idéale d'un panneau est de 5 mètres par 2,5 mètres par 40 cm. Cela nous donne un panneau pesant environ 900 kg nécessitant quand même au minimum une grue manuelle..
A titre de comparaison un panneau béton de seulement 20 cm d'épaisseur non isolant pèse 6.5 tonnes !

Il y aurait plusieurs types de panneaux :
  • les simples comme montré dans les images ci-contre
  • ceux avec une ouverture de fenêtre intégrée
  • ceux avec une porte d'intégrée avec ou non une fenêtre supplémentaire
Le plus gros souci pour une maison en bois et paille sont les parasites notamment les termites. Pour éviter l'emploi d'insecticides coûteux et polluants qui nécessitent un entretien, on  surélève la maison au dessus du sol sur des pilotis en inox et on favorise l'implantation de nids de fourmi sur tout le tour de la maison formant une barrière naturelle biologique parfaite. De plus la surélévation (minimum 30 cm) est une bonne prévention contre les risques d'inondation.

On économise le béton en disposant 4 plots importants (cubes de béton fibré minimum 50 cm d'arête)  aux coins (plus 1 plot par dépassement de longueur de 5 m).

Pour chaque longueur entre plots supérieure à 5 m rajouter un plot intermédiaire.

Attention : toutes ces informations techniques sont fournies à titre indicatif et publiques (donc non brevetables). En aucun cas, son auteur serait tenu pour responsable de quoi que ce soit.