Français‎ > ‎L'écovillage‎ > ‎Pôle immobilier‎ > ‎

Le béton biologique

On critique beaucoup le béton comme étant un matériau portant atteinte à la planète.

C'est tout à fait exact dans la façon dont nous le produisons actuellement. En effet il nécessite d'extraire le calcaire du sous-sol, ce qui cause de vastes carrières défigurant la nature. De plus, il est nécessaire de le porter à plus de 1400° pour le transformer en ciment, ce qui consomme une énorme quantité d'énergie (le plus souvent du pétrole !) et la réaction chimique génère une énorme quantité de CO2.

Toutefois tout ces problèmes peuvent être résolus.

Pour le calcaire, il peut être fabriqué en aquaculture. En effet, il existe une variété de bactéries qui en fabrique de grandes quantités en captant le CO2 dans l'atmosphère. Ce qui revient à dire que plus on produit de ciment biologique et plus on dépollue !

Pour le chauffer, il suffit d'utiliser un four solaire capable d'atteindre sans difficulté ces températures très élevées.

Il ne faut pas culpabiliser à propos des grosses quantités de CO2 générées lors de la cuisson du calcaire, car ce CO2 là a déjà été capté par les bactéries. Et puis même, fin du fin, le gaz carbonique peut être utilisé pour développer des microalgues et qui donneront du biopétrole comme cela se fait dans l'usine BFS en Espagne.

Un grand merci au génial Christophe de éconologie.com.

De plus il semblerait qu'une variété d'arbres seraient capables de produire du calcaire, solution pour pouvoir produire du calcaire dans les zones hors littorales.