Français‎ > ‎L'écovillage‎ > ‎Pole communication‎ > ‎Informatique‎ > ‎ODAS‎ > ‎

Présentation du projet

Le projet ODAS concerne la création d'un environnement informatique matériels et logiciels pour répondre aux besoins des gens (particuliers et employés d'entreprise) voulant vivre dans un environnement alternatif satisfaisant à la fois les contraintes humaines, économiques et écologiques de façon durable et définitive.

Il est la réponse à la philosophie de la microconsommation qui veut que l'on puisse vivre en consommant énormément moins (d'un facteur allant par exemple de 3 pour l'eau jusqu'à 100 pour l'électricité) et sans perte de confort.

Ce challenge paraissant totalement utopique est en passe d'etre réussi sur un exemple réel du coté de Soulac sur mer (33780).

Cette nouvelle façon d'appréhender les choses est nommée "croissance alternative".
La croissance alternative qui est donc la vie en microconsommation pour un même confort que la vie actuelle et fait appel à des principes fondamentaux :
  1. le sous-système doit répondre en totalité à ses objectifs :
    • en terme de solution
    • en terme de facilité d'utilisation
    • en terme de facilité de formation (de préférence conçu de telle manière que son utilisation est intuitive et ne demande pas de formation)
    • en terme de coût d'installation et/ou d'acquisition
    • en terme de coût d'utilisation
  2. le rendement de chaque sous-système doit être de minimum 95%.
  3. l'obsolescence programmée est formellement interdite
  4. les sous-système sont conçus de telle façon qu'ils sont réparables et de préférence de conception tellement simple que l'utilisateur puisse se le réparer lui-même sans formation de façon intuitive.
  5. les sous-systèmes ne doivent en aucun cas diffuser des données contre la volonté consciente et éclairée de l'utilisateur
  6. les sous-systèmes ne doivent en aucun cas être contrôlés depuis l'extérieur sans l'autorisation consciente et éclairée de l'utilisateur
  7. il doit être le plus autonome possible pour être indépendant de toute condition extérieure (comme le réseau électrique collectif 220 V par exemple)
Si dans notre société actuelle, les choses évoluent favorablement pour les points 1 et 2, il en va malheureusement tout autrement pour tout les autres points.

C'est dans ce cadre que l'ODAS voit le jour. Il est avant tout un ordinateur cherchant au maximum à répondre à toutes ces exigeances.

Nous devinons tout de suite que cela dépend des éléments à partir desquels un sous-système sera conçu.

Le Raspberry est un bel exemple répondant à tout ces critères :
  • il est une solution acceptable à tout les problèmes de gestion de l'information et de la communication (ses performances lui interdisent pourtant l'exécution de gros logiciels comme freecad, mais une nouvelle génération de nano-ordinateurs devrait pallier ce dernier obstacle très prochainement).
  • s'il est bien installé, il est très facile à utiliser et ne nécessite pas de formation
  • son coût d'acquisition et d'utilisation est extrêmement bas
  • ne consommant que 3,5 watts il a donc un rendement bien supérieur à 95%
  • comme aucun composant ne chauffe, il est sans obsolescence programmée (du moins je l'espère)
  • ne tombant pratiquement jamais en panne électronique, il n'a pas besoin d'être réparé (c'est l'idéal)
  • pas de risque de piratage de données ni de prise de controle à distance étant donné que la programmation sera faite par des développeurs de confiance.
  • vu sa très faible consommation on peut envisager qu'il fonctionne avec un simple panneau solaire, et une batterie de capacité moyenne devrait pouvoir le faire fonctionner pendant au moins 5 heures.

Pour l'écran, j'ai choisi le téléviseur Phillips 22PFH4000/88 de 22 pouces. Il ne consomme que 25 watts et a une résolution de 1920x1080 (fullhd), ce qui donne un immense confort d'utilisation et de production. Seul gros défaut, il est fort possible qu'il soit en obsolescence programmée.

Cet assemblage d'un raspberry associé à ce téléviseur donne un ensemble cohérent ne consommant que 25 watts/h en tout (écran + ordinateur + connexion 4G). J'ai commandé une batterie très haute performance (du moins c'est ce qui est écrit). Et pour le panneau solaire il sera réalisé sous la forme d'assemblage de modules solaires pour optimiser au maximum toute la surface arrière de l'ODAS. Ce panneau sera détachable pour etre "ventousé" sur la vitre d'une fenêtre :).

Sur sa face avant se trouvera un couvercle détachable qui contiendra le clavier touch pad sans fil, la webcam ainsi que les cables d'alimentation.

Coté logiciel :
C'est là que se situe le plus gros du travail !

Il doit d'abord être d'une fiabilité et d'une simplicité d'utilisation absolues.
Heureusement linux répond parfaitement à toutes ces exigeances.

Il doit être parfaitement protégé par un mur pare-feu (shorewall) et contre les virus (clam).

De plus, les ODAS doivent être des communicants spontanés. C'est à dire que rien que le fait d'allumer un ODAS le mettra automatiquement en communication avec les autres sans aucun réglage. Ce qui impliquera, bien sûr, que les connexions WIFI seront sans mot de passe.
Ce qui veut dire que des ODAS doivent former automatiquement de façon totalement aveugle pour les utilisateurs un réseau maillé.

Toutes les communications devront être cryptées en SSH.

Maintenant, l'idéal serait que même les données des utilisateurs soient automatiquement et de façon transparente dispatchées entre les ODAS et ceci de façon cryptées. De plus, il est nécessaire qu'un utilisateur puisse ouvrir sa session depuis n'importe quel ODAS, ce qui sous entend qu'il devra y avoir une gestion de domaine intrinsèque.

En aucun cas, une installation de plusieurs ODAS doit nécessiter la présence d'un technicien. Les utilisateurs doivent pouvoir déballer leurs ODAS, les allumer, créer leur session une seule fois chacun, puis ils devront pouvoir travailler dans leur environnement personnel depuis n'importe quel ODAS.

Le dispatching des données doit permettre de reconstituer l'ensemble des données en cas de crash d'un des ODAS, cela doit être une sorte de RAID en inter postes informatiques.

Et toutes les données doivent être cryptées, pour que l'ODAS puisse être utilisé en entreprise.

Enfin, un ODAS doit être capable, dans un futur proche, lorsque les nano-ordinateurs 64 bits seront disponibles, de pouvoir faire fonctionner Windows dans un ordinateur virtuel pour prévenir tout piratage des données pour faire fonctionner les logiciels ne fonctionnant que sur Windows. Mais là, j'ai déjà travaillé la solution ! :)

Dans un premier temps, bien sur, nos travaux se porteront uniquement pour les particuliers, c'est à dire tout sauf le dispatchage des données.

Coté production
Là aussi, le mode de production de l'ODAS sera révolutionnaire.

Toute personne désirant acheter un ODAS pourra le faire de 4 façons :
  • En l'achetant à la fabrique de Bordeaux
  • En se le fabricant lui-même en suivant les tutoriels sur ce site (bientôt disponibles). Pour les pièces spécialisées, il pourra :
    • soit les commander à la fabrique de Bordeaux,
    • soit se les usiner lui-même avec la découpeuse laser du FabLab le plus proche en utilisant les fichiers CAO fournis par ce site
  • En créant une fabrique (un agrément sera créé pour en assurer le sérieux) lui-même
  • En l'achetant à la fabrique la plus proche dont l'adresse sera mentionnée sur ce site.