0 La préparation du terrain

Sécurité
Lisez les avertissements indiqués dans cette page.

Phase 1 : Le déboisage

J'ai fait abattre les chênes et déssoucher le futur jardin il y a 2 ans. Lors de cette opération, le terrain a été totalement défoncé, ce qui était logique. Mais, étant entouré de bois, dame nature a eu la gentillesse de me reconstituer une couche d'humus de 20 cm (en 2 ans seulement !).
Cet abattage nous a procuré suffisamment de bois de chauffage et de cuisine pour tenir pendant au moins 2 ans.
Le terrain réservé au jardin fait 200 m2 sur 3000m2 pour toute la propriété.
Vous devez aussi faire dessoucher les souches et les faire retirer (indispensable pour éviter le risque termites).

Phase 2 : Débroussaillage
Cela consiste, à la serpe, à couper toutes les herbes, ronces, etc ...
Il est indispensable de reaiguiser régulièrement la serpe.
C'est un travail fastidieux et un peu pénible mais incontournable. C'est Eric (Erick jhones sur facebook) qui a fait la quasi totalité du travail. Vu la forêt vierge que c'était, cela lui a bien pris trois jours entiers en cumulé.

Phase 3 : Labourage

Ensuite, nous avons passé le motoculteur pour à la fois ameubler le terrain  et fragiliser les racines des ronces. Comme nous n'avons pas  désherbé le terrain avant de le passer, les herbes (notamment le chiendent) et les ronces s'enroulent autour du moyeu. Nous nous arrêtons donc régulièrement pour nettoyer à l'aide d'une griffe le moyeu. C'est un travail un peu long et fastidieux mais nous le faisons avec enthousiasme. Le résultat final est ce que vous voyez sur photo ci-dessus, c'est à dire un terrain défoncé mais prêt à être ratissé et aplani. Les tas d'herbe que vous voyez au fond sont en fait ce que nous avons retiré du moyeu à la main. Bien entendu, nous n'utilisons aucun désherbant.
 
Cumulé, cela représente 2 jours de travail à nous deux. Je ne vous cacherais pas que nous nous abstenions de travailler l'après-midi (trop chaud) et nous passions beaucoup de temps à papoter.
 

Eric (Erick jhones sur facebook) à l'oeuvre sur le motoculteur. Admirez l'artiste ! :)
Phase 4 : Désherbage



A l'aide du râteau, on fait des tas de l'herbe arrachée par le motoculteur qu'on rassemble en un gros tas en dehors du jardin à l'aide de la brouette. Facile mais un peu fastidieux.
Mais jamais une goutte de désherbant !
Cumulé, gentiment, à notre rythme, cela nous a pris une journée entière. Là encore, pas de travail durant l'après-midi et beaucoup de discussion à refaire le monde.
Là où il y a encore des touffes d'herbe accrochées au sol nous repassons le motoculteur.
 

Ici c'est l'ami Michel
(truc mich sur facebook)
qui s'y colle :)



Voilà, votre jardin est prêt pour les plantations.

phase 5 : le paillage
Si vous ne plantez pas tout de suite, vous devez procéder au paillage.
Cette opération très simple est destinée à protéger votre jardin de l'envahissement des mauvaises herbes qui anéantirait tout votre travail.
Le principe consiste à priver les mauvaises herbes de lumière.
Allez acheter des films de paillage qui sont en fait de simples films plastiques noirs, et répandez les sur la terre que vous avez désherbée. Lestez les tout autour pour éviter qu'ils s'envolent au premier coup de vent.
Voilà, ainsi vous pouvez laisser vote jardin prêt à la plantation pendant des mois.