la culture bio-intensive sociale

J'ai remarqué des choses troublantes sur les plates-bandes bio-intensives. Les plants les plus beaux, les plus grands et les plus vigoureux sont situés au milieu.
Au contraire, les plants les plus chétifs sont situés sur le pourtour. Pourtant la terre est exactement la même sur toute la surface.
Encore plus étonnant, les plants situés sur les bords courts sont encore plus chétifs que ceux situés sur les bords longs.
Sur la PB1 (plate-bande n°1), il y a des tomates, des piments, des aubergines et des courgettes de plantés. Les plants de tomates sont les plus nombreux, et prennent une énorme expansion, au point de faire de "l'ombre" (au sens symbolique du terme) aux autres plants.
Fort de ces constatations, je me suis promené à l'extérieur de la propriété. Et là, j'ai constaté avec étonnement, qu'il en était de même des fougères, des arbres de la forêt, etc etc  De plus, les fougères poussent spontanément en quinconces .... comme j'ai planté dans les plates-bandes.
Bref, Il semble que la nature fasse en sorte que les choses se regroupent, ceux étant au milieu bénéficiant du maximum de profit.
La question est "pourquoi" ? car à priori, rien, absolument rien, ne favorise un tel comportement, puisque les paramètres sont rigoureusement les mêmes partout !

C'est alors que je suis arrivé à cette conclusion étonnante Les plantes sont des êtres vivants sociaux !

Attention, il s'agit d'une constatation donc  ce n'est qu'une théorie qui peut très bien s'avérer totalement fausse.

En conséquence, il serait donc préférable de faire des cultures homogènes plutôt qu'hétérogènes, ce qui est l'exact inverse de ce que préconise la permaculture.

Pour obtenir le maximum de rendement, il faudrait :
  • que la population soit le plus possible homogène sur un territoire ayant la surface minimale, c'est à dire le disque.
  • les besoins doivent être satisfaits en abondance : le sol doit être riche et très aéré, avec présence de beaucoup d'eau et beaucoup de soleil
Attention, toutefois, si le territoire devient trop grand, apparaît alors des risques de maladies et ou de parasites.
Il y a donc un juste milieu à trouver. C'est pourquoi je pense que des plates-bandes de 10 à 20 m2 sont la taille idéale pour faire des cultures homogènes sur chacune d'entre elle.

J'ai donc décidé de faire toute la saison en partant de cette théorie, nous verrons bien ....