Français‎ > ‎L'écovillage‎ > ‎l'écolieu‎ > ‎L'écollectivité‎ > ‎

La microconsommation

 L'auteur de ce concept est Jean-Luc Cadiot dont la page facebook est ici, l'adresse email est clavicule33@yahoo.fr et le numéro de téléphone est 06 83 27 89 35. Vous pouvez me contacter par téléphone de préférence tous les soirs de 17h15 à 21h et durant toute la journée des week-ends et jours fériés. Si vous n'arrivez pas à me joindre c'est sans doute parce que je n'ai pas mon téléphone sur moi. Dans ce cas, n'hésitez pas à me laisser un sms sans oublier de vous présenter.






Définition

La microconsommation est un concept que j'ai découvert fortuitement lors de l'expérience de survivalisme que j'ai réalisée avec Corinne.

Son principal objectif est d'arriver à l'autonomie complète à moindre frais et ainsi d'augmenter le pouvoir d'achat en supprimant légalement les factures et sans perte de confort de base.
 






Attention, la microconsommation est indépendante de :
  • l'écologie : en effet, nous n'hésitons pas à utiliser des matériaux "polluants" comme le béton, le polystyrène ou la laine de verre,
  • la décroissance : ce n'est pas un retour en arrière. Il n'y a pas de perte de confort car l'on réunit le meilleur des deux mondes : le "monde d'autrefois" avec ses techniques largement éprouvées et le "monde moderne" avec ses solutions de confort apportant un vrai plus durable à son utilisateur.

La microconsommation se caractérise par plusieurs facteurs fondamentaux :
  • par une très faible consommation qui nécessite une très faible source d'énergie.
  • par un très faible coût d'exploitation et surtout un très faible coût d'investissement. En effet, alors que les systèmes de production d'énergie autonomes classiques se comptent en milliers d'euros (panneaux solaires, éoliennes, ... etc), un système de production d'énergie en microconsommation ne nécessite que quelques dizaines d'euros et le rend donc à la portée de tous.
  • une maintenabilité réalisable sur place avec peu de moyens et un petit apprentissage.
  • enfin il y a peu ou pas de diminution du confort mais plutôt d'un changement de confort
En effet, comme vous venez de le constater, à la source, nous ne sommes pas des écologistes mais des économistes. Mais il se trouve que si vous voulez réaliser des économies durables au niveau local, vous êtes obligés d'adopter des solutions écologiques. Résultat, malgré que nous ne soyons pas des écologistes au départ, à l'arrivée, il n'y a pas plus écologiste que nous !!
Comme monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, nous sommes des écologistes sans le vouloir ! :).

On découvre ou redécouvre une vie saine où l'on prend le temps de vivre et d'apprécier les choses à leur justes valeurs. Mais c'est vrai il faut faire un peu d'effort physique, surtout pour monsieur, ce qui est bon pour sa santé et son esthétique.

Enfin, la dernière caractéristique de la microconsommation est l'autorégulation. En effet, la consommation est tellement faible que l'on peut se permettre d'utiliser l'énergie musculaire. Cette source d'énergie est toujours disponible et propre. Toutefois, plus vous consommez, et plus vous devez fournir d'énergie musculaire. Inutile de vous dire que vous prenez vite l'habitude d'éviter de gaspiller. Laisser une simple ampoule allumée pour rien vous coûte de suite 3 minutes d'effort en plus. Vous allez préserver votre matériel et obtenir une durée de vie quasiment infinie par une très faible usure. On ne peut rêver plus écolo comme comportement.

La microconsommation permet donc de s'affranchir des services imposés par les multinationales, et donc, de faire face à la crise économique actuelle, elle est une véritable révolte économique citoyenne, un outil puissant pour faire plier ou disparaître les lobbys.

De plus, l'autonomie est une resistance politique, car, diminuant considerablement le commerce, on diminue les ressources de l'Etat par diminution de la TVA, reduisant ainsi a l'Etat sa capacite a fabriquer des armes pour des guerres illegitimes.

Vous allez me reprochez son aspect fatiguant ? Croyez-moi, le fait de ne plus recevoir de facture vous fera accepter avec le plus grand plaisir cette fatigue qui est beaucoup plus supportable que vous ne l'imaginez.

Attention, la microconsommation n'a rien à voir avec "la petite maison dans la prairie" ou "la belle au bois dormants" de walt disney. De plus la microconsommation n'a rien à voir avec Mac Gyver ou la guerre des étoiles. Nous n'utilisons pas l'énergie libre !

Point de bohème, point de haute technologie, que des bricolages simples rustiques, mais robustes et fiables. Rien de beau, rien d'esthétique, que du concret et du rationnel. Nous sommes dans le réel !
A titre de comparaison, c'est comme une voiture dans laquelle nous avons éliminé toutes les futilités non indispensables, comme les lève-vitres électrique, la direction assistée, le GPS, la régulation de vitesse .... etc

Je rappelle que la microconsommation c'est l'autonomie du pauvre car ce sont des solutions très économiques mais dénuées de tout coté "gadget" ou futilité. Si vous voulez des solutions plus sophistiquées, tournez vous plutôt vers les solutions proposées par le survivalisme, vous aurez le même "confort" que la vie consumériste actuelle mais à un coût 5 fois plus élevé minimum.


Norme


En face de chaque solution, vous trouverez différentes mentions :
  • en projet : La solution est exposée, mais j'ai n'ai pas eu le temps et/ou les moyens de la mettre en œuvre. Je vous remercie par avance si vous décidez de m'aider en testant cette solution. Toutefois, avant de la publier ici, je viendrai vous rendre visite pour évaluer la validité.
  • éprouvée : La solution a été réalisée et validée en situation réelle sur le terrain, vous pouvez donc l'adopter en toute confiance.
  • décroissance : La solution est celle qu'employait nos aïeux. Dans ce cas, il s'agit bien d'un retour en arrière.
  • croissance : La solution fait appel aux nouvelles technologies actuelles en mode durable.
En noir ce sont les solutions mixtes ville et campagne.
En bleu les solutions à la campagne
En rouge les solutions à la ville
note importante : les solutions en ville sont presque toujours applicables à la campagne, mais pas l'inverse malheureusement.

j'ai rajouté à chaque solution la rubrique confort qui vous permet de vous donner une idée des améliorations quotidiennes.

Inconvénients de la microconsommation
Soyons clair, vous avez beau retourner le problème dans tous les sens, il est beaucoup plus facile d'être en microconsommation à la campagne qu'à la ville. Alors si vous le pouvez, investissez dans une maison à la campagne. Si vos moyens sont très limités mettez vous en écollectivité.
Enfin dernier défaut, entre le pompage, le pédalage, fendre le bois et entretenir le jardin, cela vous demandera un investissement en temps de 2 à 3 heures par jour. La microconsommation est donc inadaptée pour les gens travaillant à temps plein. Par contre elle est une solution idéale pour les chômeurs ou les gens travaillant à temps partiel.


 
Avantage fondamental de la microconsommation

C'est la parade idéale pour les gens tombant au chômage, car en élevant leur pouvoir d'achat ils diminuent considérablement le risque de se voir expulsés de leur maison par non remboursement des dettes. Ce concept a d'ailleurs été inventé principalement pour ça.
De plus, grâce à la microconsommation, un des deux membres du couple peut enfin s'arrêter de travailler pour rester à la maison et s'occuper des enfants. En effet, un seul salaire suffit pour vivre et il est bien plus rentable pour le membre du couple qui a le salaire le plus faible de rester à la maison en microconsommation plutôt que d'aller travailler.




 Parlons politiquement incorrect
 oui , parlons politiquement incorrect, soyons même grossiers, .... parlons sous, argent, fric ..... !

Passer seulement la maison en microconsommation devrait coûter environ 8000 euros (eau, électricité, assainissement, chauffage, cuisine ...) et la partie extérieure à 7000 euros (jardin, verger, basse-cour, équestre, ....), ce qui, au vu de toutes les autres formes de passage en autonomie est un record.
Lorsque nous maîtriserons la culture bio-intensive, une première estimation donne une économie de ... 500 euros par mois et par personne (150 euros pour les flux {eau, électricité, etc ...}  et 350 euros pour la nourriture).
Ce qui revient à dire que pour une famille de 2 adultes et 2 enfants, en considérant qu'un enfant consomme la moitié d'un adulte l'économie réalisée est de .... 1500 euros par mois !!!
Ce qui donne un amortissement théorique pour une famille de ....
10 mois ! Je dis bien théorique, car si l'économie des flux est garantie et directe dès le travail terminé (150 euros), la maîtrise de la culture bio-intensive vous demandera entre 1 et 3 ans de pratique pour acquérir le "feeling" et
surtout produire le compost et ainsi arriver à l'économie souhaitée (350 euros par mois).




Listing des solutions pour chaque poste de la maison




La lumière (éprouvée - croissance) : Il est commercialisé des ampoules LED 12 volts. Il en existe 2 modèles, les 5 watts et les 1,5 watt. Les premières éclairent comme une ampoule de 100 watts classique et les secondes comme une ampoule de 40 watts. Nous utiliserons donc les premières pour éclairer la salle à manger, la cuisine et l'extérieur, puis les secondes pour les chambres, les lampes de chevet, les wc, la salle de bain, la cave, etc ...
Vous devez aussi remplacer les douilles. Utilisez un domino pour faire la jonction entre les fils d'arrivées et les plots de l'ampoule. Veillez à ne pas faire de court-circuit (vérifiez votre ampèremètre). Toutefois vous pouvez toucher les fils sous tension, vous êtes en 12 volts continu, donc plus de risque d'électrocution.
Ces ampoules, surtout les 5 watts, éclairent incroyablement fort. Votre salle de séjour deviendra Versailles !
Attention évitez à tout prix les ampoules des marques de grandes surfaces (Carrefour, Leclerc ...) ce sont de vraies merdes qui consomment deux fois plus, éclairent deux fois moins, et donne une lumière blafarde jaunâtre.
Confort : augmenté : les ampoules LED éclairent plus que leur équivalentes dites économiques.

La télévision (éprouvée - décroissance) : la solution est ici.
Confort : il est considérablement augmenté psychologiquement.

Le chauffage (éprouvée - croissance pour l'isolation et décroissance pour la cuisinière) :
Dans tous les cas, que ce soit à la ville ou à la campagne, la solution est évidemment l'isolation. L'isolation est une solution couteuse et donc ne respecte pas le principe de la microconsommation qui veut que l'investissement soit très faible. Mais c'est une solution incontournable. Il faut distinguer 2 cas :
  • Le premier concerne un projet de construction, dans ce cas, la solution est ici.
  • Le second est celui d'une construction déjà existante. Ne vous leurrez pas, il n'est absolument pas rentable de transformer une maison existante en maison passive. Donc oubliez l'isolation par l'extérieur car il est pratiquement impossible d'éviter les ponts thermiques, surtout ceux au niveau du sol. De plus oubliez la solution qui consiste à insuffler de la laine de roche dans les combles. C'est du très mauvais travail bâclé.
La seule solution correcte consiste à créer des "bulles d'air chaud" en isolant l'intérieur de chaque pièce de la maison. C'est une solution coûteuse, mais efficace définitivement. Elle consiste à tapisser tout l'intérieur d'une pièce d'une couche d'isolant de 20 cm d'épaisseur, y compris les cloisons pour éviter les ponts thermiques. Le très gros défaut de cette solution, outre son prix, est de diminuer le volume de la pièce. Toutefois, si vous utilisez de la laine de verre, vous aurez une excellente isolation phonique, et vos enfants pourront dormir paisiblement.
Vous pouvez arriver à un bon compromis en faisant des bulles d'air chaud de différentes performances. Par exemple, une isolation de 20 cm dans la cuisine et la salle à manger, et une isolation de 10 cm dans les chambres, et pas d'isolation du tout dans les pièces annexes (cellier, grenier, cave, etc).
Attention de parfaitement bien ajuster le montage (pas interstice supérieur à 1mm), sinon les souris se régaleront de ce havre accueillant et les pertes seront telles que vous ne gagnerez presque rien en isolation.
Vous pouvez aussi économiser de l'argent en n'isolant pas le sol. En effet, l'air chaud monte, donc les pertes au niveau du sol ne sont pas énormes, même s'il n'est pas isolé. Mais là aussi, vous pouvez aussi améliorer la performance de l'ensemble en tapissant le sol de béton expansé. (siporex) C'est un matériaux à la fois dur et isolant. Toutefois, il est fragile en surface. Complétez le par exemple avec une matière dure en surface comme du carrelage.
Bien entendu, remplacez vos vieilles fenêtres par des fenêtres modernes en double vitrage. Inutile d'acheter du triple vitrage, il est très cher pour un gain en performance très faible. Et surtout surtout, veiller à ce qu'il n'y ait aucune fuite d'air entre l'huisserie et le mur. Un bon ajustage est donc indispensable complété par du mastic silicone. Tout dépend de la qualité du travail.
Enfin, pensez à la ventilation, dans une maison parfaitement étanche, l'humidité et le gaz carbonique s'accumulent vite, et tout votre travail sera détruit par les moisissures dans un délai très court. L'idéal est de monter une ventilation double flux, c'est un système coûteux mais très performant.
Enfin, en utilisant une cuisinière à bois, pensez au danger mortel du monoxyde de carbone. Vous devez IMPÉRATIVEMENT mettre une grille de ventilation statique de 100 cm2 minimum de surface entre la cuisine et l'extérieur installée au raz tu sol. Rassurez vous, la perte thermique causée par cette grille est très faible (rappel : l'air chaud monte).
Pour le chauffage, la solution à la campagne est la cuisinière.
Confort : Il est énormément amélioré, moyennant il est vrai un investissement important mais incontournable.


La climatisation (en projet) :
En améliorant l'isolation comme indiqué au paragraphe précédent, vous réalisez aussi la climatisation.
Pour rafraîchir de façon naturelle, fabriquez vous un rideau constitué de lanières de tissus épais suspendu coté intérieur aux fenêtres ou aux portes, et maintenez le humide avec un système de goutte à goutte (tuyau d'arrosage en goutte à goutte posé au sommet du rideau avec un réservoir d'alimentation). Fermez les volets pour éviter de faire rentrer le soleil. L'air en passant à travers les lanières humides se rafraîchira en faisant évaporer l'eau. C'est un système simple, peu coûteux et très efficace.
Confort : Il est amélioré et gratuit !

La cuisine (éprouvée - décroissance) :
Solution à la campagne : elle est ici.
Solution à la ville : le mieux est d'acheter une cuisinière simple à gaz. Elle est peu coûteuse à l'achat, et le gaz en bouteille est nettement moins cher que le gaz de ville (pensez à avoir une grille de ventilation). Toutefois n'espérez pas pouvoir chauffer l'appartement avec cette cuisinière, elle n'est pas étudiée pour.
Confort : pour la campagne elle est considérablement améliorée. La chaleur est douce et diffuse, bien plus qu'avec n'importe quel autre système de chauffage, et la cuisine est extraordinairement savoureuse. Pour la ville, aucun changement.

L'ordinateur et l'internet (éprouvée - croissance) : 


Le téléphone (éprouvée - croissance) : C'est votre téléphone portable. Il faut bien sur acheter un petit convertisseur 12V vers la tension de votre téléphone.
Confort : Rien de changé.

L'aspirateur

L'eau (éprouvée - décroissance) : C'est bien simple, l'eau on ne peut pas s'en passer, à tel point qu'au moyen âge, la première chose que faisaient nos ancêtres pour construire un château, c'était rechercher l'eau pour le construire au-dessus !
Solution à la campagne : Elle est mentionnée ici.
Solution à la ville : Pour l'instant j'en vois pas, vous êtes obligé de vous abonner. Si vous avez les moyens, investissez dans une maison à la campagne sinon passez en écollectivité.
Confort : la satisfaction de boire son eau bien à soi et ne plus payer une facture bien souvent exorbitante !

Le Frigo (en cours - croissance avec le concept de l'agroécologie) : Il existe des frigos qui rentrent dans la norme microconsommation. Pour les voir rendez-vous ici. De plus, ils ont une contenance tout à fait honorable (50 litres) pour 13 watts par heure.
Si vous voulez tout savoir en ce qui concerne un frigo, lisez cette page, c'est très intéressant.
Information supplémentaire : la plupart des aliments, surtout s'ils ont été cuits, peuvent se consommer sans danger de 0 à 48 heures après leur cuisson. D'autres aliments comme les fruits par exemple, deviennent immangeables avant de devenir dangereux. Attention à la toxine botulique qui peut être présente dans les conserves, c'est un poison mortel à dose infinitésimale. Elle est tellement dangereuse qu'elle est même utilisée par les militaires comme arme chimique. Lorsque vous ouvrez une conserve, vous devez IMPÉRATIVEMENT entendre l'aspiration de l'air, preuve qu'il y avait bien du vide avant ouverture et que la stérilisation était correcte. Si vous sentez un goût un peu bizarre, n'avalez surtout pas, allez cracher aux toilettes et rincez vous la bouche abondamment. Goutez en premier AVANT les enfants ! Mieux vaut jeter un aliment sain plutôt que de prendre le risque d'en avaler un contaminé.
Solution à la campagne : Concevez votre jardin de façon qu'il produise tout le long de l'année et ainsi, plus besoin de conserver d'aliment, donc plus de frigo. Plutôt que de vous torturer l'esprit à compenser le problème du frigo, construisez vous un serre qui vous permettra de produire tout le long de l'année !
Solution à la ville : Faites vos achats uniquement sur le marchés, jamais dans les supermarchés. Prévoyez votre caddie personnel et vos emballages réutilisables (ex : tupperware) pour vos fruits, légumes, viandes etc .... Vous n'aurez ainsi plus de poubelle classique qui contient à 99% des emballages. Puis apportez vos déchets biologiques au centre de recyclage ou mieux chez un producteur bio qui sera ravi de les utiliser dans son compost.
Cela veut-il dire que la conservation (bocaux, sel, sucre, graisse ...) ne sert plus à rien ? Bien sûr que non, la conservation n'est pas obligatoire, mais elle est un plus pour sortir de l'obligation de suivre la saison ou en cas de situation exceptionnelle (ex : serre détruite par une tempête).
Avertissez vos invités que s'ils ont accepté votre invitation, ils doivent absolument venir, car ne pouvant conserver les aliments, vous auriez immanquablement du gaspillage. Problème n'existant pas si chaque invité emmène quelque chose à manger.
Confort : Si vous n'avez pas de frigo microconsommation, il est diminué, obligation de gérer les aliments de façon plus précise. Mais si vous avez votre serre, vous gagnerez infiniment au niveau santé.

La crème glacée (en projet - décroissance) : Lorsque vous achetez du poisson réclamez de la glace à votre poissonnier. Versez ces glaçons dans une glacière et plongez-y votre préparation dans un bac en plastique. Remuez de temps en temps la glace pour que les parois du bac soient toujours en contact avec les glaçons non fondus.
Confort : aucun changement prévu

Le fer à repasser (en projet - décroissance) :
Solution à la campagne : C'est l'équipement le plus facile à remplacer ! Allez dans une déchetterie récupérer gratuitement 2 fers à repasser hors service. Pendant que vous repassez avec un fer, vous faites chauffer l'autre en le posant sur la plaque de la cuisinière à bois. Pour remplacer la vapeur, prenez un vieux drap fin, trempez le dans l'eau essorez le, et posez ce drap humide sur le linge que vous voulez repasser, et repassez votre linge par dessus ce drap humide, le résultat est nickel !
Solution à la ville : je vous propose des solutions forts intéressantes qui vont énormément vous plaire messieurs ! Investissez dans des vêtements sans repassage. Toutes les laines, par exemples, n'ont pas besoin d'être repassées. Enfin, vous pouvez acheter des pinces et des petits poids que vous accrochez aux pinces. Les chemises, vous les suspendez à un cintre, puis vous accrochez les poids aux manches et au bas de la chemise. Pour le pantalon, accrochez le à un cintre pince, puis accrochez les poids aux ourlets du bas.
Confort : il est diminué, on est obligé de permuter les fers régulièrement et d'humidifier le drap régulièrement. La solution à la ville permet de se débarrasser de ces contraintes.

Le Rasage

La machine à laver la vaisselle (éprouvée) : La solution la plus simple de toute, chacun quand il a fini de manger, lave son assiette et ses couverts à la main.
Choisissez des liquides vaisselles bio qui sont efficaces à l'eau froide et sans risque pour la fosse septique.
Confort : solidarité familiale

Le lave-linge (en projet - croissance) : Là, c'est vrai c'est plus compliqué. Prendre un vraie machine à laver électrique (hors service récupérée gratuitement dans une déchetterie), démonter son capot, et relier son moyeu à celui de la roue arrière d'un vélo, et pédalez !
Solution à la campagne : Pour la lessive, fabriquez vous en à partir de la cendre de la cuisinière à bois.
Confort : Il est nettement diminué car l'effort à faire est important, bien plus que pour le vélo énergétique, surtout pour l'essorage. La solution la mieux adaptée est sans conteste l'utilisation d'une des machines de la laverie automatique de l'écolieu.

L'eau chaude (éprouvée - croissance) :
Solution à la campagne :
Pour avoir de l'eau chaude l'été la solution est ici.
Pour avoir de l'eau chaude l'automne, l'hiver et le printemps, la solution est ici.
Solution à la ville : Vous êtes en effet limité à l'eau froide. Si vous êtes douillé, lavez vous le corps avec un gant, on s'y fait beaucoup plus facilement que vous le pensez.
Confort :
  • diminué car vous êtes limités à 25 litres et vous devez attendre 20 minutes entre chaque utilisation le temps que l'eau se réchauffe.
  • fortement diminuée pour la solution à la ville.


La tronçonneuse (en projet - croissance) :
Vous pouvez acheter la légendaire scie à bûcheron ici.

 La machine à café (éprouvée - décroissance) :
Solution à la campagne : Faites le tour des vide-greniers, et achetez une machine à café italienne que vous utiliserez sur la plaque de la cuisinière à bois. Pas de filtre en papier, pas de capsule, pas d'électricité, et le café est excellent, vous ne trouverez pas plus économique.
Solution à la ville : même solution qu'à la campagne, utilisez vote cafetière italienne sur vote cuisinière à gaz.
Confort : le café est meilleur !

Le papier toilette (en projet - croissance) :
Prévoyez quand même deux ou trois rouleaux papier toilette pour toute votre vie pour les cas où vous auriez une diarrhée (quasiment impossible en cuisinant avec les légumes de votre jardin). Installez dans vos toilettes un petit lavabo auquel vous branchez une pomme de douche avec un tuyau suffisamment long sur l'arrivée d'eau.
Le papier toilette est donc remplacé par un lavement en surface. Prévoyez un lot de petites serviettes propres en tissus que vous pourrez relaver.
Confort : plus d'hygiène

La contraception (en projet - croissance) :

La carte bleue ou le carnet de chèque (en projet - décroissance) :
Passez à l'argent liquide, là au moins vous aurez plus conscience de ce que vous dépensez, et plus de risque d'être à découvert. Et surtout surtout supprimez tout vos prélèvements automatiques en repassant aux bonnes vieilles factures d'autrefois (de toute façon en adoptant les solutions de ce site, vous n'aurez plus de facture d'eau ni d'électricité, ni de gaz, ... etc). Ces prélèvements vous empêchent toute maîtrise de votre budget. Et sachez que les multinationales peuvent augmenter leurs prélèvement sans votre accord !
Confort : immensément augmenté car fini le stress.

Enfin, en microconsommation, nous vivons en local le rêve de tout idéaliste, c'est à dire sans argent ni salaire ni contrat.

Si le concept vous intéresse n'hésitez pas à prendre contact avec moi (mes coordonnées sont au début de cette page).