Français‎ > ‎L'écovillage‎ > ‎l'écolieu‎ > ‎L'écollectivité‎ > ‎L'hygiène‎ > ‎

Le rasage


Le rasoir (
éprouvée - décroissance) : le rasoir est la quintessence du gaspillage. On achète un objet qui a demandé fabrication et assemblage, on l'utilise 4 ou 5 jours et on le jette !

La solution est simple, messieurs revenons tous au bon vieux coupe-choux de nos grands pères ! ils sont encore commercialisés dans les coutelleries (200 euros minimum quand même, aiguisoir en cuir compris) et sont devenus des objets d'art, et les utiliser est d'un chic ! Leur durée de vie est infinie.
Si comme moi vous en achetez un d'occasion (vous en trouverez à moins de 20 euros !), faites bien sûr attention à son état, et confiez son réaffutage à un professionnel (10 euros), et une fois bien coupant, vous pourrez entretenir son affûtage vous-même.

De plus évitez d'acheter un affûtoir en cuir d'occasion, prenez le neuf (environ 40 euros), ainsi vous maintiendrez votre coupe choux parfaitement aiguisé.

Bien entendu, c'est une solution inadaptée pour les parkinsoniens !

Vous avez sans doute peur de vous couper. Après 15 jours d'utilisation, je me suis fait qu'une seule coupure, et encore fort petite. Le plus délicat est surtout de ne pas se "rapper" la peau. En fait, tout le talent est dans l'angle et surtout la pression que l'on exerce avec le fil du rasoir sur la peau. Et puis, il faut bien le reconnaître, ce coté risque (bien plus faible qu'on ne le pense) est quand même excitant.
L'angle idéal pour se raser est de 45° environ. Que vous appuyez fort que que vous ne fassiez que effleurer la peau, le résultat au niveau du poil est exactement le même. Donc inutile de forcer.
Détail très important, ne vous rasez jamais sans utiliser de mousse, sinon bonjour les brûlures.

Et pour vous mesdames, il est vrai qu'utiliser un coupe-choux pour vos jambes (et le reste) est très difficile, voire dangereux. Dans ce cas, demandez à votre homme de s'en occuper, ce qui sera bon pour la complicité de votre couple.

Confort : il est augmenté, car le résultat final est plus précis, plus lisse, moyennant il est vrai un temps de travail nettement plus élevé (en gros trois fois plus long), mais vous vous en moquez puisqu'en microconsommation on prend le temps de vivre.

Merci à Sylvain pour ce gentil témoignage.