Français‎ > ‎L'écovillage‎ > ‎l'écolieu‎ > ‎L'écollectivité‎ > ‎L'eau‎ > ‎La production‎ > ‎

La distribution d'eau




Miracle ! ça coule ! :)

Voici un schéma de l'alimentation en eau de ma  BAD qui consomme 0 centime d'adduction d'eau de la ville et 0 centime d'électricité (toutes les pompes sont des pompes à main).



Cette installation, nous l'avons réalisé à deux Eric (Erick jhones sur facebook) et moi même.
 
Pour l'eau chaude, on utilise un capteur solaire ou un serpentin.

Et oui, cela peut paraître étonnant, mais il est parfaitement possible d'avoir l'eau courante dans toute la maison sans être connecté au réseau municipal d'adduction d'eau ni à un quelconque fournisseur d'électricité.

Je dis bien, mon installation alimente TOUTE la maison y compris les toilettes qui sont tout à fait classiques.

Certains seront septiques à propos de la pression. Tous les plombiers vous jureront que c'est impossible. Je vous rassure, la pression est suffisante et même réglable, il suffit augmenter la pression à l'intérieur du ballon d'eau froide en passant par la valve prévue à cet effet. Mais, en contre partie, l'effort à faire sur la pompe est nettement plus élevé et vous pouvez même obtenir une pression plus élevée que celle de l'adduction d'eau classique.

J'invite quiconque avec de bonnes intentions à venir visiter l'installation qui est aujourd'hui opérationnelle.

Seule contrainte, vous devez tous les matins "faire le plein de votre maison", c'est à dire à l'aide de la pompe principale dans la maison, vous devez remplir le ballon d'eau froide. Cela vous fera votre musculation quotidienne. Mais en échange vous n'avez plus un seul centime à débourser. Indépendance totale, risque de panne nul, plus de risque d'inondation et on ne peut plus écolo. En effet, plus vous gaspillez l'eau, et plus vous devez pomper, alors, on est bien obligé d'économiser l'eau ( et surtout nos muscles).

Quelles sont les limites ?

Et bien elles dépendent de la pompe principale interne. Pour ma part, nous avons installé une pompe AF 80 acheté chez Grillot au prix d'environ 100 euros.
Ces pompes sont données pour aspirer jusqu'à 10 mètres de profondeur et refouler jusqu'à 5 mètres de hauteur.

L'eau est aspirée depuis l'intérieur de la maison dans le puits de 7 mètres de profondeur qui est situé à une quinzaine de mètres de la maison et refoulée dans le ballon d'eau froide situés à 3,5 mètres hauteur dans les combles.

Bien entendu, il faut faire très attention que l'étanchéité soit parfaite au niveau de toutes les connexions, car la plus petite fuite d'air entrante diminue considérablement le pouvoir d'aspiration de la pompe.

Toute l'installation est en plastique avec des tuyaux en polyéthylène noirs de diamètre 25mm, aucune soudure, c'est à la portée de tout un chacun. Attention, vous devez étanchéiser avec du ruban téflon les filetages des connexions qui n'ont pas de joint.

Attention, si vous pompez dans une source, il est plus judicieux de prendre une petite pompe plutôt qu'une grosse. En effet, avec une grosse pompe, si son débit est plus élevé que celui de la source, vous risquez de rapidement tarir le peu d'eau au fond du puits et de désamorcer la pompe.

Combien doit-on pomper ? Et bien tout dépend de la contenance du ballon d'eau froide et de la pompe. De notre coté, nous avons installé un ballon de 100 litres et une pompe capable de propulser avec force 1/2 litre à chaque coup. Nous remplissons donc le ballon en 200 coups que nous fractionnons en 4 séries de 50 coups chacune. L'effort est beaucoup moins élevé que l'on pourrait penser. Chaque série demande 1 minute de travail, ce qui fait que la maison est remplie en 4 fois 1 minute, soit 4 minutes en tout.

Sur les toilettes,il est souvent écrit "prière de tirer la chasse", et bien là il est rajouté "prière de pomper". C'est devenu une habitude. Dès qu'on s'est lavé les mains ou fait la vaisselle, on va donner quelques coups pour refaire le plein.

Quelle est l'autonomie une fois le plein fait ? Avec 100 litres d'eau vous pouvez :
  • tirer 3 fois la chasse d'eau
  • faire 2 fois faire la vaisselle
  • vous doucher 2 fois.
C'est pratiquement l'autonomie quotidienne. Mais le mieux, dès que vous consommez un peu d'eau, vous allez reremplir le ballon d'eau froide de quelques coups de pompe. C'est une habitude très vite prise, donc jamais de pénurie d'eau !op

Quelle doit être la contenance du ballon d'eau froide ?
Après 2 ans d'expérience, la taille du ballon doit être proportionnelle au nombre d'habitants. En microconsommation nous consommons en gros 50 litres d'eau par jour et par personne, ce qui est deux fois moins que la consommation d'un français moyen mais qui permet de largement subvenir à tout nos besoins.
Je déconseille toutefois de prendre un ballon dont la taille est exacte à la consommation, car la pression chute trop vite, ce qui est désagréable, surtout lorsqu'on se douche.
La taille idéale du ballon est de 100 litres par habitant de la maison avec une taille minimale de 200 litres. Donc pour 1 ou 2 habitants, le ballon doit être de 200 litres, pour 3 habitants 300 litres, pour 4 habitants 400 litres .... etc

Inventaire
Tout est calculé pour 4 occupants de la maison
Fournitures
 Désignation Quantité Prix unitaire (€)
 prix total (€)
tuyau polyéthylène diamètre 25 mm 50 m
  
crépine clapet anti retour
1
  
adaptateur crépine tuyau 25 mm
1
  
coude 25 mm
5
  
pompe AF100 (port compris)
1
400
400
citerne
 1200
200
Eau chaude été Capteur thermique
 1  
Eau chaude hiver Serpentin 1  
 Coude sous citerne
 1  
T de distribution
 1
  
Adaptateur tuyau 16 mm
 15  
Adaptateur tuyau 25 mm
 1  
 support tuyau 25 mm
 15  
 vis pour support tuyau 25 mm
 15  

Matériel

Désignation Quantité Prix unitaire (€)
 Prix total (€)
 cutter (chanfreiner et ébavurer)
 2  
 scie à métaux (pour couper tuyau)
 1  
 Forêt à béton 10 mm
 1  
 Foreuse 1  
 Pince multiprise
 1  
 Perceuse 1  


Et la difficulté de réalisation ? Et bien, on doit le reconnaître, Eric et moi, nous sommes de bien piètres bricoleurs, et nous y sommes arrivés, donc c'est forcément à votre portée. Il n'y a aucune soudure, aucun collage, juste des assemblages. Là où il n'y a pas de joint, ne pas hésiter à mettre suffisamment de ruban Téflon sur les filetages. Et là où il y a des joints, faire attention de bien placer les pièces (c'est très facile) pour ne pas blesser le joint. Détail très important, chanfreiner toutes les extrémités de tuyau pour éviter les fuites et les blessures du joint. Et l'outillage se résume à une simple scie à métaux pour couper les tuyaux, un couteau pour ébavurer et chanfreiner les extrémités de tuyau et une pince multiprise pour serrer les écrous, c'est tout !

Mais peut-on boire l'eau ?  Au début, votre eau aura une couleur jaunâtre. Ne désespérez pas c'est normal à cause de la vase qui a été brassée lors du forage. Comptez faire couler l'équivalent d'une cinquantaine de seaux pour arriver à une eau d'une limpidité cristalline. Mais avant même qu'elle soit parfaitement transparente, vous pouvez l'utiliser pour les toilettes, pour la lessive, et même pour vous laver. Et une fois transparente, peut-on la boire ou l'utiliser pour la cuisine ? Vous pouvez la faire analyser bien sûr. Mais le plus simple c'est de vous promener autour de votre propriété, voir s'il n'y a pas de champ agricole (risque fongicide, pesticide, etc) ni d'élevage de bétail (bactéries fécales de leurs déjections), alors, il y a 9 chances sur 10 que votre eau soit même meilleure que celle que vous achetez en bouteille.

Attention, pour éviter de vous polluer vous-même et de polluer le voisinage, vous devez impérativement réaliser une installation d'assainissement.

Doit-on mettre un système de filtrage ? S'il n'y a ni champ agricole ni élevage à proximité, franchement non, c'est clairement de l'argent gaspillé. Si ce n'est pas le cas, faites faire 2 analyses. Une avant le système de filtration, et une deuxième après. Ainsi vous saurez si elle est potable au final. Toutefois, il faut bien vous mettre en tête que lors de l'effondrement économique, il ne sera plus commercialisé de cartouche filtrante, donc vous devez faire du stock.

Enfin, dernier détail, nous avons accumulé des vivres et du bois dans la maison. Résultat, nous pouvons vivre pendant au moins 1 mois sans mettre les pieds dehors, l'autonomie totale (possible étant donné que nous utilisons une cuisinière pour nous chauffer et faire la cuisine et que nous pompons l'eau depuis l'intérieur de la maison).

Photos
Voici le branchement en dérivation sur la tête du puits au niveau de la pompe du jardin avant que nous refermions le tout pour protéger contre le gel.
 
 Voici la pompe principale qui permet de "remplir" la maison. On distingue le clapet antiretour (la partie en laiton juste à la sortie de la pompe). L'eau arrive par le pied de la pompe.
 
 Voici le ballon d'eau froide à vessie situé dans les combles. Nous avons volontairement diminué la pression d'air dans le ballon en faisant fuitter l'air par la valve. Nous avons moins de pression à la douche mais beaucoup moins d'effort à faire à la pompe elle-même. Question de choix.