Français‎ > ‎L'écovillage‎ > ‎Devenir autonome‎ > ‎

Solution 1 : Le woofing

Devenir autonome est un projet ambitieux qui demande beaucoup d'investissement dans tous les sens du terme. Mais il vous permet de sortir totalement du système, et enfin de vivre une vraie vie, vous faisant sortir définitivement de la pauvreté et de façon parfaitement légale.

Nous vous offrons là une solution pour y parvenir avec 0 € en poche.

Avertissement :
C'est malheureux à dire, mais il est indispensable d'avoir de l'argent pour sortir de l'argent. Dire qu'on va y arriver sans rien est absolument IMPOSSIBLE. Je tiens à être très clair là-dessus.
Vous verrez que dans cette solution, nous passons obligatoirement par une phase temporaire argent.
Bien entendu, si vous disposez déjà d'un budget, cela vous facilitera grandement la tâche.
Vous verrez aussi que se mettre en autonomie est un très gros investissement financier, un très gros investissement physique et un très gros investissement moral. Vous rencontrerez de temps en temps des hauts et des bas, mais en vous accrochant bien et en étant réaliste, le nombre de hauts dépassera de plus en plus le nombre de bas, jusqu'à la réussite totale.

Introduction

Toute d'abord, il y a 2 grandes phases pour devenir autonome.
Phase 1 : l'autonomie psychologique et sociale. C'est une phase fondamentale pour vous préparer moralement. Elle est capitale dans le processus.
Phase 2 : l'autonomie physique. C'est celle à laquelle tout le monde pense le plus souvent en zappant la phase d'autonomie psychologique et sociale.
Vous devez donc devenir impérativement autonome psychologiquement et socialement AVANT de devenir autonome physiquement.
Fort heureusement, contrairement à l'autonomie physique, l'autonomie psychologique et sociale ne coûte pas pratiquement rien, elle permet même, vous le verrez dans cette page plus bas, des économies !
Passons maintenant en revue les différentes étapes.

Phase 1 :  Étape 1 (durée : instantané - investissement : -125 € !) : Supprimer la télévision.  Lisez ce lien et appliquez le. Il est marqué -125 € car c'est l'économie réalisée par le non paiement de la redevance.


Phase 1 :  Étape 2 (durée: grosso modo 1 an - investissement : plusieurs centaines d'euros mais pris en charge par l'association) : Sortir du surendettement Vous pouvez faire cette étape en même temps que l'étape suivante.

Phase 1 :  Étape 3 (durée: grosso modo 3 mois - investissement : 1 café par soirée) : Créer les liens sociaux

  Devenir autonome est un projet ambitieux. A moins d’être une force de la nature il est fort probable que vous n'y arriverez pas seul, autant pour des raisons psychologiques que financières. Il est donc alors capital que vous rencontriez des amis ayant ce même objectif. Fort heureusement, notamment à cause de la baisse du pouvoir d'achat, ils sont de plus en plus nombreux.
Encore faut-il rencontrer ces amis, C'est là qu'intervient l'outil internet. Vous avez maintes possibilités de faire des rencontres. Je vous cite des possibilités intéressants :
  • OVS : il s'agit du site de sorties le plus populaire. Il vous permettra de rencontrer des dizaines voire des centaines de gens en RÉEL. Passez une annonce décrivant vos aspirations, fixez un rendez-vous et ce sont des dizaines de gens dans la même mouvance que vous qui viendront.
  • Wwoofing : C'est une association qui vous permet de rencontrer des paysans bio pour apprendre l'agriculture biologique. Ils sont de plus en plus nombreux à être dans la mouvance de l'autonomie. De plus contre trois ou quatre heures de travail par jour, vous êtes logé et nourri, c'est donc le meilleur tremplin pour découvrir la vie en autonomie sans risque car vous pouvez le faire durant quelques week-ends tout en gardant votre emploi.
  • Les partis politiques : Non, je vous rassure ils ne sont pas tous pourris. Il faut tout simplement éviter les grands partis qui sont tous inféodés au système capitaliste. Vous y rencontrerez des gens épris de vraie démocratie qui dans la majorité comprendront votre démarche. Discutez avec eux, n'ayez pas peur de faire de sens critique. Profitez-en pour développer votre personnalité politique. Vous pouvez même vous livrer à des débats passionnés. Et un coup de gueule de temps en temps fait du bien. Et si  vous claquez la porte ou qu'on vous la claque, rassurez-vous, cela fait parti de la nature humaine. S'il y a un moment où vous pouvez vous défouler, c'est bien celui-là. Cette étape où vous vous lâchez est très bonne pour acquérir votre autonomie psychologique. Profitez-en car vous verrez plus tard dans cette page que ce comportement a des limites qui doivent être respectées durant l'acquisition de l'autonomie physique. Je vous livre ici une liste non exhaustive de petits partis honnêtes et sincères :
  • Le bar du coin : Certes je ne vous incite pas à devenir un alcoolique, mais le bar du coin est certainement le meilleur lieu pour vous rencontrer régulièrement au moins 1 fois par semaine. Il ne vous en coûtera qu'un petit café à chaque fois, et croyez-moi, c'est l'investissement le plus rentable que vous puissiez faire.
C'est durant cette phase que vous acquérez votre autonomie psychologique et sociale, que vous allez tisser des liens d'amitiés très forts, et que les affinités vont se réaliser. Il est même possible que vous y fassiez une rencontre amoureuse.
Bien entendu, il est évident que votre principal sujet de discussion sera l'autonomie. Si vous avez peur de ne pas être à la hauteur de la tâche, rassurez-vous, c'est le résultat de notre éducation scolaire basée sur une stupide compétition entre les élèves. Cette appréhension, pour votre plus grand bonheur, disparaîtra naturellement. Aussi, n'hésitez pas à confier vos inquiétudes, et vous serez soutenu par le groupe en train de se former.

C'est durant cette étape que vous arriverez à vous déconditionner totalement de la télévision, remplacée avantageusement par tous les nouveaux amis que vous vous serez fait.

Mais ce n'est pas tout, c'est aussi durant cette étape que vous allez vous déconditionner du consumérisme, c'est à dire de consommer des choses futiles.
Cela est d'autant plus facile que vous n'êtes plus "bombardé" par la publicité à la télévision et que vos nouvelles relations viennent combler le vide de la solitude qui vous déprimait.
Alors, il est de votre devoir, de faire un inventaire de toutes les petites dépenses qui grignotent votre pouvoir d'achat. Consultez votre compte en banque, ne traîne t'il pas un abonnement en double ? N'avez vous pas une petite habitude dépensière qui certes n'est pas grand chose, mais qui ajoutée à toutes les autres représente une coquette somme ?
Vous pouvez en profiter pour déjà adopter certaines solutions de la microconsommation qui ne vous feront pas faire de grosses économies mais vous habitueront au concept, comme par exemple :
Si vous êtes fumeur, vous pouvez en profiter pour arrêter de fumer, là, vous ferez certainement de grosses économies, mais soyez indulgent avec vous-mêmes, et si vous tentez l'expérience, parlez-en à vos nouveaux amis, et confiez leur votre crainte d'échec, ils feront bloc autour de vous, et cela vous fera le plus grand bien. Si un soir vous êtes sur le point de craquer, téléphonez-leur, à toute heure du jour ou de la nuit, ils sont là pour ça. La solidarité c'est cela aussi.
De toute façon, avec la perte de pouvoir d'achat, vous ne pourrez plus vous permettre ces futilités, si ce n'est pas déjà le cas !
Mais pour vous les fumeurs, je vous propose une solution ultra-économique ( moins de 20 euros) pour arrêter de fumer sans volonté. Profitez-en ! :)

Phase 2 :  Étape 4 (durée: grosso modo 6 mois - investissement : 1 café par soirée) : Créer le groupe
La taille idéale pour créer un groupe d'autonomistes est de 2 à 5 individus, jamais seul !
Vous allez donc, très naturellement, avoir des affinités plus fortes avec telle personne plutôt que telle autre. Et, tout aussi naturellement, vous allez constituer le groupe qui va se lancer dans le projet d'autonomie physique.
 Il s'agit donc d'une rencontre amicale qui peut être aussi forte qu'une rencontre amoureuse, mais de nature totalement différente bien entendu !

Une fois votre groupe 2 à 5 individus formé, vous commencez à rentrer dans le vif du sujet. Le mieux pour débuter est de vous retrouver tous ensemble chez un agriculteur bio dans le cadre du wwoofing. Là vous allez faire vos premières armes sociales et évaluer entre vous la force des liens qui vous unissent. De plus, comme vous êtes logé et nourri, vous allez pouvoir économiser votre RSA et ainsi vous constituer le capital commun qui vous permettra de devenir propriétaire du terrain sur lequel vous allez fonder votre écollectivité. En effet, vous pouvez espérer économiser environ 400 € par mois, si votre groupe est de 4 par exemple, vous économisez 1600 € par mois, ce qui est beaucoup. Ainsi, au bout de 6 mois, vous vous retrouvez à 4 avec un capital de presque 10 000 €, somme suffisante pour acquérir de la terre agricole au fin fond de la France profonde.
Si certains parmi vous travaillent, il est fortement déconseillé de quitter son emploi, sauf s'il est vraiment précaire. Si vous êtes salarié, rejoignez vos amis tous les week-ends, et cherchez à économiser au maximum sur votre salaire toujours en vue de vous constituer le capital commun. Bien entendu, faites un calcul de rentabilité, car il faut inclure le coût du voyage pour rejoindre vos amis RSA chaque week-end. Si vous êtes fonctionnaire, vous avez sans doute la chance de pouvoir prendre un congé sans solde, étudiez cette possibilité et faites vos calculs.

Je tiens à vous préciser une chose fondamentale, un paysan bio est une bête de travail.
Il vous formera gratuitement à l'agriculture biologique, formation indispensable pour acquérir l'autonomie alimentaire. Mais attention, je vous préviens, le travail peut être pénible physiquement. Il est possible que vous vous couchiez le soir avec des courbatures. C'est douloureux mais vous ressentirez vos premières satisfactions de vivre une vraie vie.
Sachez que les paysans bio ne vous feront pas de cadeau, au premier râlement ou comportement manquant de respect, ils vous foutent dehors. Là on est à l'inverse des réunions défouloir avec les partis politiques cités plus haut. Vous devrez faire preuve de discipline, écouter et exécuter. C'est votre intérêt autant que celui de la société. Fini les caprices à acheter n'importe quoi et à faire suivant son bon petit plaisir (de toute façon vous vous y êtes préparé à l'étape précédente). Vous découvrez la vraie vie, celle où chacun respecte l'autre et la nature.

Enfin, sachez que un parmi vous peut acquérir le statut d'agriculteur, ce qui vous donne le droit légal de construire sur de la terre agricole.



Phase 2 : Étape 5 : (durée 1 an environ - investissement minimum 10 000 €) Acquisition et préparation de la future écollectivité
Au bout de 6 mois dans le cadre du wwoofing, non seulement vous avez accumulé du capital, mais de plus, par votre travail et votre enthousiasme, vous aurez acquis la confiance et la reconnaissance du paysan bio. Il vous faut savoir que si la rumeur est le plus souvent destructrice, elle peut être aussi constructive. En effet, si vous avez fait preuve de volonté et de travail acharné envers le paysan bio, ce dernier ne manquera pas de faire éloge de vos qualités au voisins, du petit groupe de citadin que vous êtes. Et il y a de fortes chances qu'un paysan du village soit d'accord pour vous céder une petite partie de ses terres surmonté d'une maison qui de toute façon partait en ruine pour le montant de ce que vous avez économisé. Et vous voilà donc propriétaire de votre future écollectivité dans un milieu où vous êtes déjà intégré dans la population locale. Le miracle s'est accompli. Un conte de fée me direz-vous ? Tout dépend de vous !

Nous mêmes, nous pouvons former des gens à l'autonomie. Malheureusement, notre écollectivité a été calculée pour 4 autonomistes maximum et nous sommes trois sur le projet. Ce qui laisse qu'une seule place en formation.

Une fois propriétaire des lieux, vous n'en avez pas encore fini avec votre ami paysan bio. En effet, vous avez encore besoin de lui pour vous loger et vous nourrir tant que votre écollectivité n'est pas opérationnelle. Vous allez partager votre temps entre continuer à travailler chez le paysan bio (le matin par exemple) et la préparation de la maison (l'après-midi par exemple). Inutile de vous dire qu'il s'agit là d'un régime d'enfer de travail. Comptez 8 à 10 heures de travail par jour en tout ! Mais lorsque vous serez arrivé au bout de votre projet, vous pourrez profiter confortablement de votre écollectivité moyennant seulement 3 à 4 heures de travail par jour.

La première chose à faire, bien entendu, est de retaper la maison. Là encore les gens du village vous seront de bons conseils, l'un parmi eux viendra vous abattre un arbre à un prix défiant toute concurrence, voire gratuitement. Un autre vous prêtera son tracteur et sa remorque pour transporter des gravas ou de la terre, ainsi de suite.

Une fois la maison retapée, vous devez impérativement l'isoler jusqu'à être dans la norme "maison basse consommation (BBC)". Suivez donc les consignes que je vous indique dans la page consacrée à la microconsommation.

Ce n'est qu'une fois la maison parfaitement réparée et isolée que vous pouvez passer à la dernière étape.

C'est à partir de cette étape incluse que vous devez impérativement respecter les conditions sociologiques et psychologiques.

Phase 2 : Étape 6 (durée 6 mois  environ - investissement 6000 € environ) : Passer la maison en microconsommation
Voilà, vous êtes fin prêt pour passer la maison en autonomie totale. Les montants fournis sont bien entendu estimatifs et calculés pour une écollectivité de 4 autonomistes. Vous constaterez que les économies réalisées montent très vite avec la mise en autonomie de chacun des postes de la maison. Cela se déroule en plusieurs étapes dans un ordre bien précis :
  • Vous ne payez plus la redevance télévision depuis l'étape 1 -> économie 10 € par mois
  • Ne posséder qu'un seul véhicule pour toute l'écollectivité au lieu de chacun le sien -> économie 200 € pour chacun des trois qui n'a plus de voiture -- cumulée 610 € par mois
  • ne posséder qu'un seul abonnement téléphonique portable + 3G pour toute l'écollectivité au lieu de chacun le sien -> économie : 60 € -- cumulée 670 € par mois
  • désabonnez vous de votre abonnement ADSL -> économie 30 € -- cumulée 700 € par mois
  • Installer le chauffage et la cuisine.
  • désabonnez vous du gaz. -> économie 30 € -- cumulée : 730 € par mois
  • Installer votre système d'assainissement
  • Installer l'adduction d'eau.
  • Installer l'eau chaude pour l'été et l'hiver.
  • vous désabonner de la fourniture en eau. -> économie 20 € -- cumulée : 750 € par mois
  • Passer la maison en autonomie en électricité.
  • vous désabonner de la fourniture en électricité -> économie 30 € -- cumulée : 780 € par mois
  • Réalisez votre jardin. (ce sujet est en cours de réalisation) -> économie 300 € par personne -- cumulée : 1980 € par mois.
  • Réalisez votre basse-cour pour la viande et les œufs (projet en tout début) -> économie 200 € par personne -- cumulée : 2180 € par mois.
Au final l'économie réalisée par chacun des autonomistes est estimée à 2180 € / 4 = 545 € par mois.

Mais ce n'est pas tout, car le plus souvent, les nouveaux autonomistes payaient un loyer ainsi que des charges locatives, encore une dépense en moins que l'on peut estimer à minimum 300 € par mois pour le loyer et 25 € minimum pour les charges locatives, ce qui porte notre économie à 545 + 300 + 25 = 870 € par mois et par personne.

Faisons désormais un calcul simple. Supposons que chacun des nouveau autonomiste était payé au SMIC, soit 1120 € par mois, cela revient à dire que notre autonomiste fait une économie de 870 / 1120 * 100 = 77 % ! et oui, plus des trois quart du salaire !

Et au final, il ne reste plus qu'à payer l'unique abonnement du téléphone portable, les impôts fonciers et la taxe d'habitation. Tout le reste est gratuit, et le nombre d'heures de travail moyen par jour peut être estimé entre 3 et 4 heures.

-------------------------------------------