Français‎ > ‎L'écovillage‎ > ‎Enjeux‎ > ‎

Les blocages psychologiques à l'autonomie

Nous pouvons, grosso modo, dire qu'il existe trois formes d'autonomie :
  - 1 l'autonomie pour les riches : qui consiste à conserver le même niveau de consommation et à installer des systèmes énergétiques suffisamment puissants pour satisfaire cette consommation. Cette forme est acceptable sans problème par tous car elle ne touche pas du tout au mode de vie.
  - 2  l'autonomie des moyens : qui consiste à diminuer nettement la consommation sans toucher au confort de base et qui nécessite des petites sources d'énergie. Cette forme est le meilleur compromis.
  - 3  l'autonomie des pauvres : qui consistes à pratiquement supprimer toutes les consommations non vitales comme l'électricité, mais au prix d'une baisse considérable de toute forme de confort y compris de base.

Vous avez deviné que la microconsommation est clairement la forme 2.

Le plus gros obstacle, c'est que les gens qui travaillent actuellement voudraient être en 1 alors et ne veulent être en 2 ou 3. En hésitant, il restent dans la situation dangereuse actuelle.
A l'effondrement microéconomique que nous vivons actuellement et qui va en s'accélérant, ceux qui tomberont au chômage tomberont directement dans la situation 3.

Alors qu'est-ce qui fait tant hésiter les gens à passer en 2 alors qu'il en est encore temps ?

Quand il s'agit d'une personne seule vivant sous son propre toit, en général, il n'y a pas trop de problème et encore car la publicité a fortement influencé le mentalités.

Là où ça devient beaucoup plus compliqué, c'est lorsque plusieurs personnes vivent sous le même toit. En général, c'est une famille, et bien souvent, c'est soit le père soit la mère qui veut passer en autonomie, et l'autre parent accepte plus ou moins. Mais le plus gros obstacle est sans nul doute les enfants. Ils ne se voient pas vivre sans les gadgets commerciaux exhibés par leurs camarades d'école.

Et oui, c'est là que l'on prend conscience des dégâts causés à les laisser avaler des milliers d'heures de télévision. Et vouloir imposer un changement radical ne va faire que générer frustration et marginalisation par rapport à leurs amis.

Comme je vous l'ai déjà dit, il faut d'abord être autonome psychologiquement pour devenir autonome physiquement.