Français‎ > ‎Démocratie‎ > ‎

La solution à la crise

Approuvent cette étude :
En remerciement à leur précieux soutien qu'ils m'apportent





 
.Jean-luc CADIOT
Fondateur de l'étude

 Sylvain BARON
Collaborateur de l'étude
Ami de Jean-Luc CADIOT
Lionel SEGAUT
Financier
Créateur et animateur du site GOLDUP


 

Marie-Rose CAVALIER BOHON
femme politique belge wallonne,
ancienne membre de Ecolo
 

La crise
: un phénomène virtuel


Démontons le système économique tel qu'il est :
  1. Notre système économique est complexe,
  2. seuls ceux qui l'ont étudié et le maîtrisent ont le pouvoir économique.
  3. tous les autres dépendent de ce système au travers de lois les obligeant à utiliser ce système.
  4. en rendant le système plus complexe et plus obligatoire, on retourne au point 1 avec une augmentation du pouvoir.
Donc, nous observons que la maîtrise du pouvoir se fait au travers de deux piliers :
  • la connaissance du système,
  • l'obligation d'utiliser le système.
Comment s'est construit le pouvoir ?

La stratégie se résume en fait à quelque chose de très simple : Complexifier le système pour le rendre non maîtrisable pour les non initiés, et imposer l'utilisation de ce système au travers de lois.
 Le bankster est à l'économie, ce que le pirate est à l'informatique, il maîtrise le système pour en profiter, le contrôler et ainsi s'enrichir par tromperie et/ou manipulation.

Les solutions

Donc, pour détruire le système, nous avons le choix entre 2 solutions :
  • supprimer l'obligation d'utilisation du système ou créer des contre-obligations à ces obligations.
  • simplifier le système jusqu'à sa maîtrise par tous.
En fait, nous utilisons le même principe que pour le feu. Le feu est formé de trois composantes que sont le carburant, le comburant et la chaleur. Si vous supprimez une des trois composantes, vous éteignez le feu.
Sur le même principe, supprimons une des deux composantes du système, et le système s'éteint automatiquement.

1ère solution : Supprimer l'obligation d'utiliser le système ou créer des contre-obligations
L'utilisation du système est rendue obligatoire au travers de lois qui ont été élaborées par des politiques sous l'influence des banksters. Supprimer ces lois, c'est se heurter directement aux banksters, c'est à dire se heurter à  plusieurs dizaines d'années de construction, donc fortement consolidée et ancrée dans notre société. Il s'agit d'un jeu inégal face aux forces qui ont eu largement le temps de se préparer. Il en est de même pour la création des contre-obligations. Les "nouveaux venus" ont toutes les peines du monde pour "pénétrer" le système, que ce soit de l'intérieur par les circuits normaux (cooptation, concours grandes écoles, etc...) ou par l'extérieur (manifestations, révolutions, élections, etc ....). On comprend dès lors que les manifestations ou les élections n'ont plus aucune influence pour peser sur l'évolution de notre économie.

2ème solution : Simplifier le système.
Donc, nous en déduisons que supprimer la complexité du système est la seule voie qui permette de l'atteindre efficacement.
En résumé, rendez l'économie plus compréhensible pour tout le monde, et vous combattez la racine du mal. Le commun des mortels doit se réapproprier l'économie.
Un des aspects de la complexité est la virtualisation de l'économie. Nous ne payons plus en argent réel, mais en monnaie virtuelle, l'argent n'est plus que des écritures électroniques.
En conséquence, supprimez la virtualisation de l'argent, et vous supprimez la crise par sa simplification, c'est aussi simple que cela, du moins dans un premier temps.

Simplification illusoire
Vous allez sans doute me dire que le système virtuel est très simple. Par exemple, les courses au supermarché se règlent très facilement d'un simple code à partir de sa carte bleue. Certes, pour l'utilisateur final, c'est très simple, mais cette simplicité cache une très grande complexité. En effet, pour arriver à une telle "simplicité", il faut mettre en œuvre une gigantesque organisation et un énorme outil informatique, et elle est là, la complexité. Essayez de faire un concurrent à ce système, et vous percevrez immédiatement sur quoi repose le pouvoir actuel.

Création d'une monnaie réelle
Donc créer une monnaie réelle aboutira forcément à la recréation d'une économie réelle maîtrisée et comprise par tous et le retour naturel de la démocratie, sans besoin de manifestation ou de guerre civile.

L'or a deux propriétés qui le rend parfaitement apte à être un excellent candidat à l'économie réelle
  • il est rare, ce qui le rend précieux pour chacun d'entre nous. Le faux monnayeur n'existe donc pas ! Vous pouvez essayer de vous enrichir en cherchant de l'or dans la nature, cela ne présente aucun risque sur l'économie, bien au contraire.
  • il est inaltérable, Il conserve donc sa valeur dans le temps car il ne se dégrade pas.

Si vous souhaitez déjà acheter de l'or sous forme de pièces, je vous conseille de lire attentivement les recommandations faites par Hakim sur cette page. Un grand merci à Hakim.

La seule difficulté est qu'il a acquis une énorme valeur grâce notamment aux énormes progrès de productivité de ces dernières décennies dont les principaux producteurs (les paysans et les petits commerçants par exemple) n'ont pas profité justement ! Une toute petite quantité peut représenter beaucoup de biens. Payer la baguette du boulanger avec de l'or se résume pratiquement à une tête d'épingle. Il serait possible aussi de fondre l'or en petite quantité dans un métal de moindre valeur, mais dans ce cas, monsieur tout le monde ne verrait plus physiquement l'or mettant en cause sa confiance.

Donc nous constatons que nous avons affaire à un problème purement pratique. Il est indispensable de créer des pièces d'or de différentes valeurs pour que l'économie fonctionne. Notre tâche consiste dès lors à se concentrer uniquement sur la faisabilité pratique de cette monnaie.

Et pour les très gros achats me direz-vous, comme un avion par exemple ? Et bien oui, notre avion sera acheté avec des barreaux d'or et cet or sera physiquement transporté de l'acheteur vers le vendeur (nous verrons dans l'ERA que cela n'est pas obligatoire).

Toutefois l'or a un gros défaut, c'est un métal mou. Il doit donc être placé dans une structure rigide pour qu'il soit facilement manipulable sans risque.
Enfin, et c'est le plus important, il faut définir une unité standard monétaire. Là, les choses sont très simples, il suffit de prendre le poids de l'or en milligrammes comme standard de monnaie.
Ainsi, en allant chez votre boulanger, au lieu de payer votre baguette 1,10 euros, vous la paierez 25 milligrammes (sous entendu d'or bien sûr).
En amenant votre enfant chez l'épicier, vous lui direz "servez moi pour 50 milligrammes de chewing gum s'il vous plait". Juste une petite habitude à prendre.

Notions fondamentales
Finalement quelle est la différence fondamentale entre cette monnaie or et la monnaie papier classique ?
Elle est fondamentale, car, dans le cadre de la monnaie or, vous êtes propriétaire  de l'or qui y est dedans. C'est une valeur bien  à vous qu'il est impossible de vous pendre par un subterfuge.
Tandis que dans le cadre de la monnaie papier, c'est l’État qui est propriétaire du billet, et vous, vous êtes seulement propriétaire d'une chose abstraite du billet qui est sa valeur. Or, cette valeur n'est qu'une dette, dette sur de l'argent  qui est issu de la création monétaire, c'est à dire  sur de l'argent qui est fondamentalement inexistant. En conclusion, vous n'êtes propriétaire de  rien !!! quand vous achetez quelque chose avec un billet de banque, vous échangez un bien réel contre rien ! En fait, involontairement vous volez virtuellement le commerçant, en toute bonne foi bien entendu.
Vous allez me dire que tant  que la confiance  règne, ce système peut marcher, c'est vrai, mais si la dette à l'origine de la  valeur de ce billet n'est pas honorée, ce billet retrouve alors sa vraie valeur, c'est à dire rien du tout.
Et c'est ainsi que les gens se retrouvent ruinés. C'est le mécanisme fondamental de la crise économique.
Ce risque est totalement et définitivement éliminé avec la monnaie or.
Mais, me direz-vous, pourquoi ne pas faire comme autrefois ? Adosser la monnaie papier à l'or ! La réponse est implacable : c'est pour éviter que l'histoire se répète ! Car dans le cas d'une monnaie adossée à l'or, une simple loi suffit pour déconnecter la monnaie de l'or, et les gens se retrouvent ainsi instantanément volés.
Par contre dans le cas d'un vraie monnaie or, la richesse est répartie dans toutes les poches des citoyens. Et pour passer à une monnaie papier, il faut demander à chacun de convertir chaque pièce en billet, tâche infiniment plus compliquée qu'une simple loi.

Protection contre l'hyperinflation
Sans même parler de monnaie, ces pièces présentent plusieurs avantages.
Le premier, c'est qu'elles sont à la portée de tous. Où peut on trouver de l'or à moins de 30 euros aujourd'hui ? Certes la quantité est petite, mais elle est bien réelle, et chacun peut en profiter.
De plus, nous savons tous que l'hyperinflation approche, et il est indispensable de faire des économies durables. Ces pièces sont la meilleure garantie à la disposition  de toutes les bourses. Si chacun engrange plusieurs de ces pièces, nous pourrons passer "en douceur" de l'économie virtuelle à l'économie réelle sans passer par une phase d'affamement de la population. En résumé, nous évitons purement et simplement l'hyperinflation !
En effet, l'or a cette propriété d'être hyperstable dans le temps. La baguette de pain qui vaut 25 mg aujourd'hui sera toujours à 25 mg dans 30 ans, et que vous soyez en France, en Russie ou en chine. Sauf si, par exemple, pour une raison ou une autre le cours de la farine flambe (exemple grande sécheresse), mais dans ce cas, ce n'est pas la monnaie qui est en cause.
Et surtout, et c'est là le principe fondamental, chacun est vraiment propriétaire de sa richesse inaltérable.

Quel est l'avantage de cette stratégie
?

La stratégie de la confrontation directe comme la taxation des mouvements de capitaux ou l'interdiction de la spéculation consiste à chercher à modifier les comportements de ceux qui justement en tirent profits et fixent les règles. On comprend dès lors que l'on s'engage dans une guerre quasiment perdue d'avance face à ceux qui ont acquis le pouvoir.
Par contre, en utilisant vous-même de la monnaie réelle, c'est VOTRE comportement et votre comportement seul que vous modifiez en ignorant les profiteurs de l'économie virtuelle. Plus besoin de dépenser votre énergie dans une guerre inutile et pour un meilleur résultat final.

Pourquoi l'initiative d'Eric Cantona du 7 décembre 2010 n'a pas marché ?

Vous remarquerez que je n'ai pas parlé "d'échec" mais de "non marché", car, à mon avis, l'initiative d'Eric Cantona a été une réussite, mais pas dans le sens prévu. Eric Cantona a eu le très grand mérite de faire prendre conscience aux français "qu'il y a quelque chose qui ne va pas" dans notre pays, et ça, c'est fondamental et acquis à jamais.
Si cela n'a pas marché, c'est pour une raison psychologique toute simple. Les français, malgré qu'ils approuvaient totalement, n'ont pas osé, ils avaient tout simplement peur. Or, l'initiative d'Eric cantona comportait une date butoire qui a été ressentie comme un ultimatum, d'où un comportement de paralysie. Il ne faut pas en vouloir au français, cette non action était psychologiquement parfaitement prévisible, mais il fallait le faire, un grand merci à Eric Cantona.
Mais alors que faire pour que "ça marche" ? La solution est très simple et s'articule autour de deux axes. Le premier c'est d'expliquer, réexpliquer, encore et toujours inlassablement la vérité dans l'honnêteté la plus absolue. Le second c'est de proposer une solution en continu et surtout de laisser le temps d'adopter la solution quand on veut. C'est exactement la stratégie de Pierre Jovanovic reportez vous à son blog. Il explique sans cesse et invite continuellement les français à acheter de l'or ou de l'argent. C'est un travail de longue haleine mais qui est le seul payant et ça marche.

La pièce de la première génération
Au moment où j'ai écrit cet article, le lingot d'or était à 40 000 euros.
Nous aurons donc les différentes pièces suivantes :
 Poids  Valeur
 10000 mg
 400 euros
 5 000 mg
 200 euros
 2 000 mg
 80 euros
 1 000 mg
40 euros
500 mg
 20 euros
 200 mg
 8 euros
 100 mg
 4 euros
 50 mg
 2 euros
 20 mg
0,8 euros
 10 mg
 0,4 euros
 5 mg
 0,2 euros

Bien entendu, tout cela repose sur la confiance que le fabricant a bien mis dans la pièce la quantité d'or mentionnée dessus. La législation protégeant le consommateur garantit justement cela au moyen de contrôles symbolisés par des poinçons. De plus, seront rajoutés des contrôles sévères et inopinés sur les lots de fabrication.

Il faut prendre garde aussi que des faussaires ne prennent pas de vraies pièces, et remplacent mécaniquement l'or par du faux.

La pièce de deuxième génération
Toutefois, la meilleure solution pour authentifier le fabriquant de confiance et donc déjouer les faussaires consiste à utiliser une puce électronique. Attention, le but de cette puce est uniquement l'authentification, et non l'enregistrement du possesseur de la pièce, afin de garantir son anonymat et donc sa liberté individuelle. La puce et l'or sont pris dans la masse d'un plastique spécial ou toute substance transparente très dure.
Les différentes informations enregistrées dans la puce sont :
  • la référence cryptée du fabriquant
  • la quantité d'or en milligrammes (en fait sa valeur monétaire)
  • la date de fabrication
  • le numéro de lot et le numéro de série
Vous allez me rétorquer que j'introduis ici de la virtualisation de la monnaie. Et bien pas du tout, car l'or est toujours physiquement présent et visible. Seule la marque du fabriquant a été virtualisée, et l'encodage informatique est beaucoup plus sûr qu'une simple gravure sur du métal.
Aujourd'hui, en utilisant les techniques mathématiques PGP, il est possible de réaliser des cryptages parfaitement sûrs et inviolables.
Attention, ce site a valeur de publication officielle et des témoins officiels l'ont daté. Il est donc inutile de déposer en brevet toute idée concernant les idées mentionnées ici. J'offre ces idées gratuitement pour le bien de tous.
La communication peut se faire à distance à l'aide d'une puce RFID. Le possesseur doit alors stocker ses pièces dans un porte-feuille muni d'une grillage métallique dans la doublure pour empêcher la lecture à distance non désirée.

Avons nous le droit de créer et utiliser une monnaie ?
Aussi curieux que cela puisse paraître, il est tout à fait possible de créer légalement une monnaie à condition que ce soit dans le cadre d'une association et qu'il s'agisse d'une monnaie locale. Je vous suggère de vous reporter à cet exemple. Maintenant, lorsque le krach arrivera, l'état de déchéance de l'Etat et l'anarchie seront telles que l'article 442-4 du code pénal interdisant d'utiliser une monnaie à l'échelle nationale autre que l'euro deviendra caduc et le remplacement se fera naturellement, nous serons prêts.

Critiques de ce système
Vous allez me dire que la monnaie anonyme, c'est la porte ouverte à tous les trafics et une augmentation du risque cambriolage. En  premier lieu, c'est le rôle de la société de veiller, par une politique sociale intelligente et éducative, de ne pas générer de délinquance. Il suffit de prendre exemple sur les pays nordiques qui ont largement prouvé leurs solutions pour éviter autant que faire se peut la délinquance et le crime. Ensuite, j'affirme que rien n'est plus grave, dans une société, que d'entraver les libertés individuelles. Et, de toute façon, une société basée sur le mensonge et les injustices et inégalités est criminogène.

Question fondamentale : Y a t'il assez d'or dans la poche des français pour faire tourner une économie sur la monnaie or ?

Pour cela amusons nous à quelques calculs.
En France, il y a à peu près 34 000 000 de familles (source INED), et le  revenu moyen par famille étant de 2519 euros par mois. Si le kilogramme d'or est à 40 000 euros nous pouvons en déduire que la paie de chaque ménage est 2519/40000*1000=63 grammes d'or
Soit pour la population française : 63*34000000/1000000=2142 tonnes d'or
Bien entendu, la paie n'est pas le seul facteur à prendre en compte, mais il permet déjà de se donner une idée de la quantité d'or nécessaire pour passer à cette nouvelle monnaie. Si nous prenons un facteur de sécurité de 2, nous en déduisons que, grosso modo, qu'il faut 100 grammes d'or par famille pour faire tourner l'économie.
Or les français possèdent 5 000 tonnes d'or en bijoux, ce qui donne 147 grammes d'or par famille, ce qui est plus que suffisant pour faire tourner la nouvelle économie.
Vu sous cet angle, on comprend pourquoi les banksters incitent discrètement par la publicité à vendre notre or, car tout ces bijoux détenus par les français sont une immense menace pour eux !

La garantie de la démocratie
L'argent c'est le pouvoir, le pouvoir c'est l'argent, qu'on le veuille ou non c'est un fait incontournable. Les citoyens n'ont aucun pouvoir car les billets de banque qu'ils portent sur eux ne leur appartiennent même pas ! Ils ne sont propriétaires que d'une dette représentée par ces billets,. On en conclut que, à minima, le seul moyen de partager le pouvoir, c'est de partager la richesse, c'est à dire de répartir la richesse elle-même à chaque citoyen. Le plus extraordinaire, dans cette histoire, c'est que cette richesse, les français l'ont déjà ! En effet, les français détiennent la bagatelle de 5 000 tonnes en bijoux ! mais cette richesse n'est pas opérationnelle. Nous pouvons estimer la transformation des bijoux en pièces à à peu près 30 centimes par pièce. Sachant qu'il faut compter aux environs de 100 pièces par français pour passer à l'économie basée sur la monnaie or, cela représente par français un investissement de 30 euros. Avec seulement 30 euros, on supprime le pouvoir à l'élite politique pour le répartir entre tous les citoyens français et garantir une démocratie définitive..

Mais ! l'or est inégalement réparti entre les français !!!
Exact et totalement exact ! Mais étudions un peu le système tel qu'il est aujourd'hui. Nous avons de grandes inégalités entre les professions "intellectuelles" et les professions "manuelles". Et la plus grosse partie de l'or e
st détenue par les professions intellectuelles. Maintenant, dans une économie réelle, les distorsions que nous connaissons actuellement vont disparaître, car en fin de compte, ce sont les professions manuelles qui font véritablement vivre le pays. Donc, les professions intellectuelles seront bien obligées de céder une partie de leurs richesses aux professions manuelles pour se nourrir tout simplement. Et c'est ainsi que les inégalités se réduiront et qu'une partie de l'or sera transmit des riches vers les moins riches.  Parce que nous seront dans une économie réelle, le travail sera payé en fonction de sa réelle utilité à la société.

La production des mines d'or ne suivrait pas la production mondiale, et donc cela freinerait la croissance.
C'est à dire que, d'après les keynésiens, comme il doit y avoir correspondance entre la richesse des biens et la richesse monétaire, étant donné que la quantité d'or est finie et que la quantité d'or trouvé dans les mines est inférieure à l'accroissement de la quantité de biens produits dans le monde, cela limiterait la croissance mondiale.
C'est argument est aussi faux que stupide !
D'abord et en premier lieu, la croissance, avec la crise actuelle est au point mort, donc une quantité d'or mondiale finie n'est pas un problème tant que nous ne sommes pas sorti de la crise.
Ensuite, et tous les grands industriels le savent mais ne l'avouent pas, et pour cause ! le principal moteur de la croissance est l'obsolescence programmée qui pousse à la consommation de façon artificielle en gaspillant nos ressources. En interdisant et sanctionnant lourdement l'obsolescence programmée, on supprime la plus grosse part de mauvaise croissance et donc on supprime ce soit-disant "défaut" de la monnaie or. Vous me direz que cela va diminuer l'emploi. Mais peut-on parler de bon emploi un emploi qui consiste à fabriquer quelque chose qui va partir à la poubelle en gaspillant des ressources ? Il vaut mieux inviter les travailleurs à consacrer ce temps de production inutile à faire du sport dans l'entreprise, ce qui améliorera leur santé tout en arrêtant le gaspillage.
La quantité d'or finie dans le monde oblige, de façon intrinsèque, à exploiter au mieux les ressources finies de notre planète, ce qui fait de la monnaie or la seule monnaie écologique. Dis d'une autre façon, comme la quantité
d'or trouvée est limitée, cela nous oblige à l'exploitation optimale des autres ressources. La monnaie or non seulement contient sa propre richesse, mais elle contient aussi la sagesse.

La quantité d'or extraite des mines est inférieure à la production mondiale, l'or va donc prendre de la valeur et les gens vont se mettre à épargner, ce qui réduira la masse monétaire en circulation.
Et oui, nous voilà donc avec l'effet pervers de la qualité de la monnaie or ! les gens épargnent au lieu d'être ruinés !  Avouez qu'il est mieux d'avoir un problème dans ce sens là !
En effet, avec une quantité d'or finie, comme la production mondiale nous donnera de plus en plus d
e biens, le prix des biens vont automatiquement baisser, ce qui va provoquer une augmentation de la valeur de l'or en biens. En conséquence, plus les gens épargneront plus ils seront riches, Mais l'épargne va diminuer la quantité de monnaie en circulation, ce qui augmentera encore plus la valeur de monnaie restant en circulation et enrichira les épargnants et ainsi de suite. Ce cercle vicieux peut effectivement nous entraîner vers une nouvelle crise par manque de liquidité. Comment éviter cette spirale infernale ?
Nous y arriverons par 2 solutions. D'abord, en arrêtant de prendre les gens pour des idiots, en leur expliquant correctement et sincèrement le problème, et leur indiquant les limites d'épargne pour éviter de tels problèmes en faisant preuve de sens civique et patriotique. Rien ne peut remplacer la confiance, et c'est par l’honnêteté prouvée des dirigeants qu'elle reviendra .
 Ensuite, en jouant sur un autre facteur. Si les gens épargnent,  cela veut dire qu'ils ont plus travaillé que pris du temps de loisir. En les incitant à prendre plus de loisirs par rapport à leur travail, on les incite à consommer leur épargne et donc à laisser leur monnaie en circulation.
Ceux qui épargnent de façon exagérée sont des gens faisant passer leur vie professionnelle avant leur vie privée, et cela n'est bon ni pour eux, ni pour leur famille, ni pour la société.
Donc fini les journées stressantes du genre "travailler plus pour gagner plus", les gens vont pouvoir se consacrer à leur époux/épouses (moins de divorces), et aussi à leurs enfants (moins d'échec scolaires et de délinquance), ils auront le temps de s'occuper de leur maison (moins d'accidents domestiques), faire eux-mêmes la cuisine et consommer moins de produits industriels (moins de cancers), et surtout prendre des vacances, de retisser de vrais liens sociaux, etc etc, le retour à un monde meilleur et durable !  :)
En résumé, il faut agir à la fois sur le sens civique et sur le temps de travail.
Enfin, il existe une solution technique pour contrer la thésaurisation. En effet, les pièces, du moins celles qui ont l plus de valeur sont équipés d'une puce RFID, ce qui permet notamment de savoir si elle a subie un arrêt de circulation
. Dans ce cas, une taxe de thésaurisation sera appliquée au possesseur si le temps de non circulation a dépassé un certain délai.

Mais les pays riches possédant beaucoup d'or pourront acheter des secteurs des pays pauvres !
Exact, mais la situation d'aujourd'hui est pire, car, par exemple, un pays comme les Etats-Unis peut acheter avec des billets qu'ils impriment sans limite tandis que l'or est en quantité limitée. La solution est uniquement législative, il faut interdire à tout étranger de pouvoir acheter des biens stratégiques en france, ce qui se fait déjà dans beaucoup de pays.

Un pays riche possédant beaucoup d'or conservera sa richesse !
Ben non, car, chaque bien produit par le pays riche a une forte valeur en or. A l'inverse, bien entendu, pour un pays pauvre, chaque produit a une faible valeur en or. Donc, les habitants du pays riche achèteront moins cher les produits du pays pauvre que dans leur propre pays, il y aura un échange entre biens/services et or entre les deux pays, et la quantité d'or va ainsi se rééquilibrer.

L'or n'a pas de frontière

L'or c'est comme la musique il ne connaît pas les frontières, alors j'invite les grecs, les irlandais, les portugais, les espagnols et les italiens à adopter au plus vite cette monnaie pour qu'ils soient les premiers à sortir de la crise.


Vaincre la défiance
Que l'on ne se fasse pas d'illusion, durant l'hyperinflation, les gens vont être tellement perdus qu'ils n'auront plus confiance en rien. Et je suis sûr que le retour au franc papier ne changera strictement rien, les gens n'auront plus confiance en l'argent papier. Ils voudront, et à juste raison, une monnaie qui a de la vraie valeur sur elle-même, c'est pour cette raison que je ne vois que l'or comme solution. Encore faut-il que cet or soit utilisable, c'est à dire sous forme de monnaie opérationnelle, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui, et il est urgent de combler cette lacune.

Explications de notre ami Vic

La fin de la crise
Si tous les commerçants se mettent à accepter cette nouvelle monnaie universelle qui peut être mondiale, si tous les gens s'en servent, alors j'affirme haut et fort qu'il n'y aura pas de crise et que cette nouvelle économie réelle bousculera et rendra caduque l'économie virtuelle actuelle.

Est-ce la fin de la monnaie virtuelle ?

je le crains fort, car je démontre ici que la monnaie virtuelle est très dangereuse. De toute façon on peut bénéficier de tous les avantages de l'économie virtuelle tout en restant dans une économie réelle. Ce nouveau modèle s'appelle l’Économie Réelle Augmentée (ERA).

Si vous trouvez intéressant écrivez à clavicule33@yahoo.fr 06 83 27 89 35

Je vous invite de visualiser la page sur l'aspect pratique de cette monnaie.






Ċ
Jean-Luc Cadiot,
4 janv. 2013 à 11:25