LA COMPAGNIE‎ > ‎histoire‎ > ‎

les Mortadelles histoire en construction

    ACTE 1 : la rencontre
Elles se sont rencontrées  à STRASBOURG, lors d'un stage Clown et conte animée par Anne Marie BERNARD,co  fondatrice du BATACLOWN, et Claudie OBIN.
Elles sont retrouvées par hasard, sur la diagonale du clown, à la ROBIN, lieu mythique de l'école du BATACLOWN, pour un stage Clown et reprise d'impros, animé par Anne Marie BERNARD (en fait c'est leur mère clown  ! ) et Jean Bernard BONANGE, autre co fondateur du BATACLOWN.
     ACTE 2 : la révélation en stage
 Lors d'une improvisation , Elles mesurent, perçoivent les enjeux entre réalité et fiction . L'une voulant se pendre, l'autre la retenant et le tabouret bouge . La réalité rattrape la fiction. Il faut assurer ... pas question  de se pendre pour de vrai ...mais le clown lui se nourrit de cet incident et la réalité glisse dans la fiction.Et cette sensation inoubliable d'être et d'avoir été entre le jeu et la vraie vie .C'est décidé, elles se jurent d'en faire un spectacle ...
    ACTE 3 : l'action
Elles créent un spectacle clown, dont le thème central est la mort. Elles se documentent, rencontrent des équipes de soins palliatifs, visitent des cimetières et essaient de ne pas mourir. Jacques HERBET, metteur en scène belge, jouera le rôle de l'oeil extérieur .SILENCE, ON PASSE  est joué en janvier 1999.Il faut un nom au duo . Que cela ne tienne . Une recherche dans le dictionnaire   pour se rendre compte que après mort, c'est mortadelle ! quel funeste hasard . Elles adoptent derechef ce nom qui leur colle à la peau, mais elles refusent d'être considéréees comme des saucisses grasses italiennes....Se voulant immortelles par dessus tout, elles se baptisent  ROSE et PIVOINE. 
     ACTE 4 : une longue tournée
Ce spectacle a été joué de nombreuses fois , durant plusieurs années,principalement en Lorraine française et belge.
    ACTE 5 : fin et suite..........
 
Comments