Accueil‎ > ‎Articles‎ > ‎

Le Commodore C65

Janvier 1984, Irving Gould financier de Commodore devient au départ de Jack Tramiel  le « Commodore's Managing Director », celui-ci n’avait pas réussi à comprendre la vraie nature de l'industrie informatique, il n’existait pas de plan marketing pour le C64, ni pour l’Amiga d’ailleurs et finalement tout allait de plus en plus mal pour Commodore.


à partir de janvier 1988, Les premières rumeurs sur le développement du successeur du C64 vont se répandre suite à un communiqué de Gerolf rooster, Commodore presse.

une maquette publié en avril 1988 dans 64er : vous remarquerez que c'est encore un lecteur 5 1/4


En Février 1988, le projet est soudainement stoppé.

Au printemps 1989, dans une interview pour un journal Allemand, Irvin Gould annonce l'intention de développer une machine entre le C64 et l'Amiga 500. l'Amiga 500 est déjà disponible en magasin depuis 1 an.

En juillet 1989, une grande réunion en Angleterre va rassembler Irvin Gould "The Boss", le  manager du nord de l'Europe (Christian) et le manager de l'Allemagne (Winfried Hoffmann). Le sujet de la réunion est de définir les spécifications du remplaçant du C64.
La stratégie : gagner des parts de marché face aux ST et Apple II GS.

Quelques spécifications sont établies :

un processeur 16 bits compatible 6502, le 65SC816 est envisagé (celui qui équipe l'Apple 2GS, la SNES)
256 couleurs simultanées, le VGA (plus performant que l'Amiga ou le ST)
résolution graphique
   320X200 et 1280x400 (interlace)
Texte:
  80x25
Son : stéreo DualSid
RAM : 128 KB RAM (extensible à 1 Mo) 
Drive : lecteur de disquette
  3.5"  720 Ko (le filesystem est compatible 1581 - 790ko)
Connecteurs compatibles C64 (par exemple, connecter un 1541).

Septembre 1989,  Irving Gould (Commodore's CEO) annonce aux banquiers dont Commodore à bien besoin pour la construction du successeur du C64 que l’on nomme déjà le Commodore  C64-III, la machine n’existe pas, seulement sur le papier.

Voici quelques croquis ou maquette de ce qui aurait pu être le C64-III :

         


Le p
rocesseur 16bits 68000 (celui de L'Amiga) est également envisagé mais l'incompatibilité avec le C64 et le fait de ne pas utiliser le processeur 65SC816 a conduit à developper le processeur CSG4510.
 

En Août 1989, la fabrication des 1ers prototypes est démarrée, ils doivent être distribués aux développeurs dans quelques semaines...

Octobre 1989, le nom de C64 III devient C64D puis C90
Il sera publié un nouveau croquis du C90 dans 64er et on se pose la question dans le magazine Allemand parmis les professionel (Ariola soft, Star, Computer World, amiga Magazin, Seikosha, Rushware...)  si ce micro à réel avenir ?

en Janvier 1990, on parle désormais du C65 ou C64DX.
Le prix du C65 devait se situer entre le prix du C64 (300DM) et l'Amiga 500 (1000DM), finalement le prix retenu sera de 600DM.

Début 1990, il y a des modifications au niveau des managers Commodore en Europe.

Dans une interview de "Happy Computer"  est posée la question sur l'éventuelle date de mise en vente du C65 mais Michael Kip (le manager Allemand) annonce des retards pour Mars 1990 puis avril 1990.

Quelques prototypes seront envoyés dans les rédactions de magazines informatiques (Allemand).

Courant 1991, le nouveau Boss de Commodore Allemagne, Peter Emperor, annonce :

- qu'ils ne sont pas encore certains de la commercialisation du C65.
- que le C65 pourrait bien faire de l'ombre à l'Amiga 500.
- la compatibilité avec le C64 est seulement de 75% contre 99,9% pour le C128.
- les jeux C64 avec protection ne tourneront sur C65 qu'avec un 1541 connecté sur le serial bus mais après une   modification hardware (1541 en drive 8, la même bidouille bien connue des possesseurs de C128D).

Finalement fin 1991, le projet C65 est définitivement abandonné.

En 1994, lorsque Commodore fût en liquidation, des prototypes de C65 furent vendus par Grapevine Group et Software hut. Entre 200 et 500 Commodore C65 complets et 2000 cartes mères C65.


Quelques cartes mères de C65

En 1994, en Allemagne au salon Hobby-tronic, on peut s'acheter quoi ?

un C65 PAL au prix de 898 DM

 

Ci-dessous, un interview de l'ingénieur Fred Bowen de chez Commodore qui à participé au développement du C65.
On y apprend que la première version de C65 porte le n° 911204 et le dernier serait le 910429.
Qu'il subsiste encore de nombreuses erreurs logiciels dont certaines sont graves : contrôleur de disquette, gestion de la palette des couleurs.

Le C65 ne sait pas lire les disquettes Amiga mais sait parfaitement lire les disquettes PC, il a été développé une pré-version de CP/M pour lui.
L'extension de mémoire du C65 n'est pas la même que l'Amiga 600, elles se ressemblent.
Les performances graphiques sont excellentes (commande basic)
La disquette de demo ne fonctionne que sur la dernière version de ROM, durant  la démo (slideshow), on peut voir un workbench qui est une copie d'écran de celui de l'Amiga...



 

Et toujours durant l'année 1994, il est possible de gagner un C65 à un concours du magazine Allemand 64er pour ses 10 ans.....un C65 est bien parmi les lots !





Le C65 n'est que le 2éme lot ;-) 



En Mars 1994, sera publié dans le magazine 64er, une review complète du C65




Les Spécifications du C65 :

CPU - Commodore 4510 CSG de 1,02 et  3,5 MHz 
- Nouvelles commandes 
- Adressage de la mémoire jusqu'à 1 Mo 
- Interface série UART intégré - 2 CIAS, chacun doté de deux ports I/O 
- 128 Mo de mémoire DRAM extensible jusqu'à 4 Mo de mémoire interne 
- 128 kilo-octets ROM 
- Basic C 64 2.2 
- Basic C 65 10.0 
- Machine Language Monitor (C 128) 
- Jeu de caractères (40 et 80 caractères) 
Vidéo - Le Commodore CSG 4567 RGB 
- Composite vidéo NTSC ou PAL
- Chroma et luma séparés 
- Composite NTSC ou PAL, Monochrome - RF Output: NTSC ou PAL 
-  Genlock intégré 
- Tous les modes vidéo originaux du C64
- 40 ou 80 caractères 
- Palette de couleurs 
- 16 couleurs de 64 C 
- 256 couleurs avec 16 différentes 
- Intensités, correspondant 4096 couleurs 
Audio - Commodore CSG 6581 
- Stéréo avec 6 votes 
- Trois par canal 
- La programmation comme avec le C64
Floppy - interne de 720 Ko lecteur 
- Système de fichiers conforme au 1581 
- Standard-bus CBM à 4800 bauds 
- Fast C-65-bus avec 20 Kbauds 
- Burst C-65-bus avec 50 Kbauds 
ports externes - port d'extension 50-pin 
- 24 broches -port utilisateur 
- Audio Vidéo composite / Sortie 
- Sortie analogique RVB 
- RF de sortie vidéo 
- port série (1541,1571,1581), imprimante - disquette externe (mini-DIN) 
- 2 ports joystick 
- 2 sorties audio (stéréo) 
- Mémoire interne 
Clavier 
- 77 touches, 
- 8 touches de fonction 
Alimentation
- alimentation externe de 5 V et 2,2 A et 12 V 0,85 A 


L'écran de Boot du C65



Quelques images sur C65 de la disquette de démo slideshow :






à savoir :

- la documentation du C65 qui aurait dû être livrée avec le C65 n'a jamais été imprimée par Commodore (quelques photocopies circulent)
 

 


- la ROM du Basic V10 est une pré-version, quelques tokens sont implantés dans la rom mais manquent les routines liées à ceux-ci.

- la ROM du Monitor est la même que celle du C128, taper MONITOR pour y accéder.

   

- la ROM du C64 est normalement la v2.0 mais il apparaît dans certaines docs v2.2

- le mode C64 sur le C65 est une émulation contrairement au C128 mode 64, pour y accéder, tapez GO64.



- l'extension de RAM 1Mo était disponible en 1990.



D'autres cartes d'extension pour C65


- le C65 intègre des fonctions Genlock en interne

 

Le C65, machine rare ;-)



Sites à visiter :
http://www.zimmers.net/cbmpics/c65.html
http://www.jbrain.com/vicug/gallery/c65/ 
http://www.pas.net/index.php/c65/ 
http://www.old-computers.com/museum/computer.asp?st=1&c=273
http://www.onlinekunst.de/c65/ 
http://www.heimcomputer.de/comp/c65.html 
http://www.toxic-waste.de/c65/home.htm
http://commodore.alien.at/devices/c65/index.htm 


(c) 2009 Carl HERVIER