Hennepolie / Huile de chanvre

L’huile de chanvre, d’un beau vert sombre, est extraite du Cannabis sativa. Il existe de nombreuses variétés qui se placent sous le genre Cannabis. Les Cannabis sont originaires d’Asie (Inde, notamment). Mais, plus précisément, c’est une variété sans actifs psychotropes qui est cultivée. Ce cannabis ne contient alors ni THC (tétrahydrocannabinol), ni CBD (cannabidiol). La règlementation européenne exige une teneur inférieure à 0.2% de ces substances.
Le chanvre textile ou agricole (c’est ainsi qu’on nomme préférentiellement le cannabis sans THC et CBD) pousse très bien sous un climat tempéré. La France est un des pays qui cultive le plus le chanvre pour ses fibres qui servent à la construction, aux cordages et tissage, ainsi que comme paillis. Plus récemment, le chanvre est cultivé pour son huile.

Celle-ci est extraite des graines par pression mécanique à froid. Elle est de plus en plus demandée, tant sa composition est très intéressante pour l’alimentation et le soin du corps, comme nous le verrons.
Il est à noter que la graine de chanvre contient 32% de lipides, ce qui la rend intéressante latérale2dans la production d’huile. Cette huile contient des acides gras polyinsaturés tels que l’acide linoléique (oméga 6) et l’acide linolénique (oméga 3). Présent respectivement à 56% et 15 % environ.
L’huile de chanvre contient également de l’oméga 9 (acide oléique) à 15%.
Notons que l’huile est très sensible à l’oxydation. Il faudra veiller à la conserver au réfrigérateur et la consommer dans les 6 mois après ouverture. On pourra pourquoi pas ajouter un peu de vitamine E pour éviter l’oxydation.

Propriétés de l’huile de chanvre :
Eu égard à sa composition, l’huile de chanvre sera très intéressante si intégrée dans l’alimentation.
En effet, elle permettra de lutter contre l’hyperlipidémie (le cholestérol). Permettant ainsi de prévenir les maladies cardiovasculaires.

La présence d’oméga 3 permet à l’huile de chanvre d’avoir un effet anti-inflammatoire. L’oméga 3 permet également d’aider l’organisme à dégrader les graisses (lipolyse) dans le cadre d’une alimentation rééquilibrée et une pratique sportive régulière.
Les omégas 3 et 6 sont fondamentaux car ils ne peuvent être synthétisés par l’organisme. Il faut alors les consommer. Ils sont nécessaires à la fabrication de l’enveloppe de nos cellules. Ainsi, une consommation normale de ces omégas permettra aux cellules de notre corps de mieux fonctionner et par extension, d’avoir un métabolisme bien régulé.

D’un point de vue cutané, l’huile de chanvre présente de nombreux intérêts. Elle sera appréciée dans les soins régénérants, mais également protecteurs du vieillissement cellulaire. On pourra alors la mettre en scène dans une crème anti-âge.
On l’a dit, elle est anti-inflammatoire : elle calmera alors rougeurs et démangeaisons. On pourra pourquoi pas l’intégrer dans un baume ou une crème en l’associant à l’huile essentielle de gaulthérie couchée.
Enfin, elle sera utile dans un soin émollient, assouplissant et raffermissant qui sera appliqué sur les peaux sèches et fatiguées.

Un avenir prometteur :
Bien que l’huile de chanvre sans psychotropes ne fasse pas débat, elle permet de poser à nouveau un regard tolérant sur la plante mère. Aujourd’hui plus que jamais, la médecine et la politique se voient confrontées à un problème de taille : comment considère-t-on l’identité d’une plante et son acceptation dans notre société?

Diabolique pour certains, inoffensif pour d’autres, le cannabis nous surprend aujourd’hui par sa complexité et sa valeur dans la santé de l’Homme, que les sciences modernes aperçoivent tout juste. Un remède contre bien des maux, mais des substances « trop » actives ? Paracelse nous disait que la dose fait le poison. Alors, à quel dosage la maléficience presque fantasmée du cannabis par les Hommes, devient réalité ?
Contentons-nous pour l’instant de l’huile végétale qui ne pose aucun problème, et peut-être qu’un jour, les autorités donneront à nouveau une chance au chanvre.
Comments