Fytotherapie‎ > ‎

SAD ou syndrome automnal dépressif

L'aide des plantes
La phytothérapie permet de prévenir et de traiter les SAD par quelques plantes aux propriétés étonnantes. Il convient de ne pas hésiter à consulter son médecin si les signes de dépression sont vraiment nets car le regard du professionnel est essentiel pour guider.
Les conseils qui suivent ne concernent ni l’enfant ni la femme enceinte ou allaitante.

Quatre plantes sont très intéressantes dans ce mal-être et cette dépression, tous deux liés au manque de lumière.

Le houblon est bien connu comme ingrédient de la recette de la bière. La fabrication de la bière (avec l’orge, la levure et l’eau). C’est lui qui donne la petite amertume à la bière (exhausteur de goût). Dès le 10ème siècle, la plante était utilisée par la médecine Arabe et on mettait traditionnellement des cônes de houblon dans l’oreiller pour favoriser un bon sommeil.
Cette plante contient des phyto-oestrogènes qui en font un grand régulateur chez les femmes dépressives et anxieuses aux cycles déréglés (syndrome prémenstruel).
On pourra l’utiliser à raison d’une gélule matin et soir durant les trois ou quatre semaines difficiles. On s’en abstiendra, comme toutes les plantes contenant des phyto-oestrogènes en cas d’antécédent de cancer du sein.

Le figuier est une plante favorisant la production de mélatonine à condition d’être absorbée le soir. Ce seront surtout ces bourgeons qui auront une action régulatrice sur l’humeur et sur l’équilibre émotionnel du ventre. Ficus carica en bourgeons et en macérât glycériné à la dilution « 1D » sera pris à raison de 50 gouttes dans un peu d’eau le soir au coucher ou avant diner si le SAD s’accompagne de troubles gastriques (acidité, lenteur de digestion) ou de colon irritable.

Le millepertuis est un anti-dépresseur désormais célèbre. Rappelons qu’il a montré dans plusieurs études qu’il avait une action tout à fait comparable à deux grands anti-dépresseurs (la fluoxetine et la paroxetine) sans les effets secondaires ! Il a, comme toute cette classe d’anti-dépresseurs, une action qui empêche la sérotonine d’être dégradée entre deux neurones (effet de recapture de la sérotonine). Mais le millepertuis n’a pas que cette action. Il est aussi un grand inducteur enzymatique, c’est à dire qu’il aide les cellules du corps à drainer leurs toxines. Cela est particulièrement intéressant au niveau du foie (effet sur le tonus et l’énergie en général) et sur les muscles (effet anti fatigue et tonifiant). C’est d’ailleurs cet effet de détoxification du foie qui fait qu’il est contre indiqué en cas de prise de pilule ou de traitements anti rétroviraux car il élimine tellement bien qu’il empêche ces médicaments d’agir.
Le millepertuis déploie ses adorables fleurs jaunes à cinq pétales au mois de juin, aux environs de la St Jean (d’où son autre nom d’herbe de la St Jean) et semble restituer à l’automne, cette belle couleur de soleil au milieu de nos neurones. Il existe de nombreuses spécialités commercialisées de millepertuis et le conseil du pharmacien sera important pour choisir le dosage et la posologie.

La bergamote : ce petit agrume est surtout utilisé en parfumerie et on en connaît aussi la saveur puisqu’il est l’ingrédient du thé « Earl grey ». On l’utilise aussi en confiserie.
La production mondiale est restreinte et en Europe presque toute notre bergamote est fabriquée en Calabre, dans le sud de l’Italie.
La bergamote est un stimulateur du cycle de fabrication sérotonine et mélatonine tout à fait remarquable. Cela n’est pas étonnant, si l’on se souvient du fait que la bergamote a été retirée des huiles et crèmes à bronzer du fait de la photo-toxicité (allergies solaires parfois redoutables). Cette photo-toxicité est due à la présence de 5 methoxypsoraléne (5MOP), une molécule qui amplifie l’effet du soleil sur la peau.
C’est cette même molécule qui va nous permettre d’utiliser, sans danger cette fois, l’huile essentielle de bergamote en usage interne uniquement (jamais sur la peau). On pourra prendre durant les 5 ou 6 semaines de soleil en panne, une goutte (pas davantage) d’huile essentielle de bergamote de qualité pharmaceutique, au milieu d’un repas et sur un support solide (sucre, miel, mie de pain, compote) tous les jours de préférence le matin.
L’huile essentielle de bergamote agit sur la synthèse de sérotonine comme un amplificateur de soleil (ne jamais utiliser l’été ou avec des séances d’UV ou chez l’enfant ou la femme enceinte ou allaitante).

Un schéma de traitement commode :
- Ficus carica bourgeons MG 1D (50 gouttes avant le diner)
- Bergamote Huile essentielle (1 goutte au petit déjeuner à avaler sur un support solide)

Comments