Fytotherapie‎ > ‎

Darmen: diarree of constipatie

Diarree
Mogelijke oorzaken
Ontsteking (colitis), infectie met Echerechia coli (reizigersdiarree)
irritatie van het darmslijmvlies (allergie: gluten, lactose…, voedselvergiftiging)
dysbacterie, verstoring van de darmflora door o.a. antibioticagebruik
pancreas, lever en galproblemen, IBS

Vraagstelling
Is diarree acuut of chronisch?
Chronisch, is het dan functioneel (zuiverend) of pathologisch? 
Pathologisch? Oorzaak opsporen (kanker, IBS…)

Fytotherapie
Looistofplanten bij acute diarree: Potentilla tormentilla of Rubus sp. (zachter)
+ carminativa (bij diarree met kramp, gassen): Foeniculum, Carum carvi, Anisum
+ Matricaria recutita (bij onsteking en om darmflora te verbeteren)
Slijmstofplanten bij afwisselend diarree en verstopping: Linum usitatissimum, Althaea off.

Andere maatregelen
Darmflora verbeteren: kamillethee, melkzuurproducten (yoghurt, kwark), FOS: fructo-oligosacchariden, inuline (Aardperen), Lactobacillus acidophilus

Voeding
Niet irriterende voeding, geen tarwezemelen of scherpe specerijen, wel keukenkruiden zoals bonenkruid, granen zoals rijst en haver
Geneesvoeding: appel, bosbessen, wortel, thee, rode wijn (matig)



Constipatie
Mogelijke oorzaken
Voeding: te weinig vezelrijke producten (volkoren, fruit), te weinig FOS
Leefstijl: gebrek aan beweging
Psychische oorzaken: verkramping (stress)
Andere kwalen: lever en galproblemen (aanleg), IBS

Voeding
Meer fruit (pruimen, appel, vijgen..) en granen, vooral volkoren (vezels), groenten met FOS: schorseneer, cichorei, paardebloem, artisjok, aardpeer, ui
Minder suiker en witmeelproducten

Fytotherapie
Bij chronisch slechte stoelgang (atonisch), vooral door gebruik van sterke laxeermiddelen en antrachinonhoudende kruiden: slijmstofplanten (mucilaginosa) zoals Linum en Plantago ovata (Vlozaad) samen met veel water of kruidenthee (echte kamille, pepermunt): 1 tot 3 eetlepels daags eventueel combineren met leverplant: Taraxacum (tinctuur)
Bij acute verstopping: tijdelijk antrachinonhoudende laxeerkruiden Senna of Rhamnus frangula (tinctuur) eventueel combineren met Kamille(thee) en Zoethout (verkramping)



Efficace Psyllium (graines ou téguments des graines). Depuis des siècles, le psyllium est utilisé comme laxatif par plusieurs peuples. Il s’agit d’une fibre naturelle soluble (du mucilage) tirée de la graine du plantain. Les autorités médicales reconnaissent son efficacité à soulager la constipation. Le psyllium est proposé en flocons et en poudre dans les magasins de produits naturels et les herboristeries. Il constitue l’ingrédient principal de préparations commerciales comme Metamucil®, Regulan® et Prodiem®. Le psyllium a un goût fade.
Dosage
- Laisser tremper durant quelques minutes 10 g de psyllium dans 100 ml d'eau tiède. Boire sans tarder afin d'éviter que le mélange épaississe et se gélifie. Boire ensuite l'équivalent d'au moins 200 ml d'eau afin d'éviter l'obstruction du tube digestif. Répéter de 1 à 3 fois par jour, au besoin. Augmenter la dose progressivement jusqu'à l’obtention de l'effet désiré.
- Il peut être nécessaire de poursuivre le traitement durant au moins 2 à 3 jours avant de bénéficier d'un effet laxatif optimal.

Usage reconnu Graines de lin. Son mucilage (pectine) explique son effet laxatif. La Commission E et l’ESCOP reconnaissent son efficacité à traiter la constipation chronique.
Dosage
- Ajouter 1 c. à table (10 g) de graines entières, écrasées ou broyées grossièrement à un verre d'eau (150 ml minimum) et boire le tout.
- Prendre de 2 à 3 fois par jour. Certaines sources recommandent de les faire tremper le temps qu'elles libèrent leur mucilage, d'autres considèrent qu'elles doivent plutôt gonfler dans les intestins pour être efficaces.
- La graine de lin est plus efficace si elle est d'abord broyée grossièrement (mais pas réduite en poudre). Riche en acides gras polyinsaturés, elle doit être fraîchement broyée pour éviter que ces gras instables ne rancissent (les graines broyées se conservent seulement 1 semaine au réfrigérateur).
- On peut prendre les graines seules ou les ajouter à de la compote de pommes, du lait, du muesli, du gruau, etc.

Usage traditionnel Agar-agar et gomme de guar. Ces substances ont été utilisées traditionnellement pour traiter la constipation. L’agar-agar est une substance riche en mucilage extraite de diverses espèces d’algues rouges (Gelidium ou Gracilia). La gomme de guar est un polysaccharide dérivé d’une plante indienne, le guar (Cyamopsis tetragonolobus). Elles gonflent au contact de l’eau.
Dosage
- Gomme de guar : prendre 4 g, 3 fois par jour (12 g au total) juste avant ou pendant les repas, avec au moins 250 ml de liquide. Commencer avec une dose de 4 g par jour et augmenter progressivement pour éviter des malaises gastro-intestinaux6.
- Agar-agar : Prendre de 5 g à 10 g par jour7. Il se vend en « pains » ou en poudre blanche que l'on dissout dans l'eau pour en fabriquer une gelée qu'on peut aromatiser au jus de fruits et qui peut remplacer les desserts à la gélatine.

Usage traditionnel Glucomannane de konjac. Consommé traditionnellement en Asie, le glucomannane de konjac a montré son efficacité pour soulager la constipation dans plusieurs études non contrôlées. En 2008, une petite étude a été menée sur 7 patients constipés pour évaluer l’efficacité de suppléments de glucomannane de konjac (1,5 g, 3 fois par jour pendant 3 semaines) par rapport à un placebo pour soulager la constipation. Le glucomannane a permis d’augmenter de 30 % la fréquence des selles et d’améliorer la qualité de la flore intestinale20. Chez les enfants, une étude publiée en 2004 (31 enfants) a montré que le glucomannane atténue les douleurs abdominales et les symptômes de la constipation (45 % des enfants se sentaient mieux contre 13 % de ceux traités par placebo). La dose utilisée était au maximum de 5 g/jour (100 mg/kg par jour)21.

Laxatif émollient
Usage traditionnel Orme rouge (Ulmus rubra). La partie intérieure de l’écorce, le liber, de cet arbre natif de l’Amérique du Nord est utilisée par les Amérindiens pour soigner les irritations du système digestif. Le liber est encore utilisé, de nos jours, pour traiter la constipation ou fournir une nourriture émolliente et facilement digestible aux convalescents.

Laxatifs stimulants
Ce type de laxatif se compose habituellement de plantes qui renferment des anthranoïdes (ou anthracéniques). Le dosage est basé sur la teneur en anthranoïdes, et non sur le poids de la plante séchée7. On pourra adapter le dosage de façon à utiliser la plus petite quantité nécessaire pour obtenir des selles molles. Il ne faut pas dépasser de 20 mg à 30 mg d’anthranoïdes par jour.

Avertissement. Les laxatifs stimulants sont contre-indiqués aux femmes enceintes et à celles qui allaitent. Tous les produits ci-dessous doivent donc être utilisés avec précaution, de préférence sous avis médical et seulement pour des traitements de courte durée (10 jours maximum).

Efficace Huile de ricin (Ricinus communis). L'huile de ricin forme une catégorie à part dans le monde des laxatifs stimulants, car elle ne contient pas d’anthranoïdes. Elle doit son activité purgative à un acide gras, l'acide ricinoléique, qui forme des sels de sodium. Les autorités médicales reconnaissent son efficacité à traiter la constipation de manière ponctuelle.
Dosage
On la prend à raison d'environ 1 à 2 c. à thé (de 5 g à 10 g), chez les adultes7. Elle prend environ 8 heures avant d’agir. Pour un effet plus rapide, prendre un maximum de 6 c. à thé (30 g). Prise à jeun, elle est plus efficace.
Contre-indications
Les personnes ayant des calculs biliaires ou d’autres problèmes à la vésicule biliaire.

Efficace Séné (Cassia angustifolia ou Cassia senna). L’efficacité du séné à traiter la constipation, à court terme, est reconnue par les autorités médicales. Plusieurs produits laxatifs obtenus en vente libre renferment des extraits de séné (Ex-Lax®, Senokot®, Riva-Senna®, etc.). La cosse des grains de séné contient de 2 % à 5,5 % d’anthranoïdes, tandis que les feuilles en contiennent environ 3 %7.
Dosage
- Suivre les recommandations du fabricant.
- On peut aussi infuser de 0,5 g à 2 g de feuilles de séné dans l'eau tiède pendant 10 minutes. Prendre une tasse le matin et, au besoin, une tasse au coucher.
- Gousse : infuser, pendant 10 minutes, ½ c. à thé rase de gousses en poudre dans 150 ml d'eau tiède. Prendre une tasse le matin et, au besoin, une tasse le soir.

Usage reconnu Cascara sagrada (Rhamnus purshiana). L’écorce de cet arbre originaire de la côte Pacifique de l’Amérique du Nord contient environ 8 % d’anthranoïdes. La Commission E approuve son usage pour traiter la constipation. Plusieurs produits laxatifs en contiennent, surtout aux États-Unis.
Dosage
Prendre de 2 ml à 5 ml d’extrait standardisé liquide, 3 fois par jour.
On peut aussi le prendre en infusion : infuser pendant 5 à 10 minutes 2 g d’écorce séchée dans 150 ml d’eau bouillante et filtrer. Prendre une tasse par jour. Son odeur est cependant désagréable.

Usage reconnu Latex d'aloès (Aloe vera). Largement utilisé en Europe, le latex d'aloès (sève jaune présente dans les minuscules canaux de l'écorce) l'est beaucoup moins en Amérique du Nord. Puissant purgatif, il renferme de 20 % à 40 % d’anthranoïdes. La Commission E, l’ESCOP et l’Organisation mondiale de la Santé reconnaissent son efficacité à traiter la constipation occasionnelle.
Dosage
Prendre de 50 mg à 200 mg de latex d'aloès le soir, au coucher. Commencer par de petites doses et augmenter au besoin, car l'effet laxatif peut se produire à des doses très variables, selon les personnes.

Usage reconnu Nerprun (Rhamnus frangula ou bourdaine). L’écorce séchée du tronc et des branches du nerprun, un arbuste présent en Europe et en Asie, contient de 6 % à 9 % d’anthranoïdes. Ses baies en contiennent aussi, mais un peu moins (de 3 % à 4 %). Son effet est un peu plus léger que celui des autres plantes. La Commission E reconnaît son efficacité à traiter la constipation.
Dosage
- Infuser pendant 5 à 10 minutes 2 g d’écorce séchée dans 150 ml d’eau bouillante et filtrer. Prendre une tasse par jour.
- Infuser de 2 g à 4 g de baies de nerprun dans 150 ml d'eau bouillante pendant 10 à 15 minutes, puis filtrer. Prendre une tasse dans la soirée et, au besoin, le matin et l'après-midi.

Usage traditionnel Racine de rhubarbe (Rheum sp.). Les racines de la rhubarbe contiennent environ 2,5 % d’anthranoïdes7. Son effet laxatif est léger, mais certaines personnes y sont plus sensibles que d'autres.
Dosage
Consommer de 1 g à 4 g de rhizome séché par jour. Broyer finement et prendre avec un peu d'eau. Il existe aussi des comprimés et des extraits à base d'alcool.

Usage traditionnel Boldo. La Commission E et l'ESCOP ont approuvé l'usage des feuilles de boldo pour traiter divers troubles gastro-intestinaux, dont la constipation.
Dosage
La Commission E recommande 3 g de feuilles séchées par jour pour les troubles digestifs12. Attention, le boldo ne doit pas être utilisé chez les personnes âgées, car il pourrait être toxique pour le foie22.

Efficacité possible Probiotiques
Il existe quelques essais cliniques montrant l’effet bénéfique probable des probiotiques sur la constipation23-25. La fréquence des selles augmente de 20 % à 25 % lors d’une consommation journalière de probiotiques. Chez les adultes, les probiotiques qui augmentent la fréquence des selles et améliorent leur consistance sont le Bifidobacterium animalis (DN-173 010), le Lactobacillus casei Shirota, et l’Escherichia coli Nissle 1917. Chez les enfants, L. casei rhamnosus Lcr35 a montré des effets bénéfiques25.

Usage traditionnel Pissenlit. Quelques rares essais cliniques préliminaires indiquent que des préparations à base de pissenlit peuvent soulager la constipation. Les feuilles fraîches ou séchées de pissenlit, tout comme la racine, sont traditionnellement utilisées en infusion pour leurs vertus laxatives douces12.



Comments