Humains ou larbins,

il faut choisir.


Ceci est une page politique, partisane et militante.





La france cultive la haine de l'anarchie

ll s'est passe en grece quelque chose qui reste encore impensable en france, meme si je suis comvaincu que le changement va s'operer assez vite, avec l'arrivee d'une nouvelle generation qui n'a pas grandi dans le bain de nos illusions et de nos mensonges.
Ce qui a eu lieu, et qui laisse pantois, y compris les plus radicaux de nos politques, c'est l'attitude comprehensive du petit peuple vis a vis de jeunes qui se disent ouvertement anarchistes, qui refusent toute negociation avec le pouvoir politique ainsi que toute discussion avec les medias (qui en gece comme en france ne sont que des outils de propagande). Daniel mermet, qui pourtant est classe a gauche et etait venu accompagne d'un militant s'est meme fait casse son appareil photo lorsqu'il a essaye de rentrer dans l'universite polytechnique. 

Qu'est ce qu'un anarchiste. Dans le monde entier c'est un personnage tres singulier de l'imaginaire social. 
C'est un rouge, en pire, en plus diabolique. Le communiste lui, est un etre detestable. C'est l'ouvrier avec un couteau entre les dents, pret a voler la propriete de son patron pour construire une societe oisive et improductive. C'est un idiot politique ou un etre vil qui utilise l'utopie pour salir la magnificience du travail salarie capable de nous rendre tous riche et heureux pourvu que l'on travaille avec le sourire. Bref un oiseau de malheur. 
En france et en europe, c'est un peu different, car le nazisme et passe par la. Le communisme, force puissante du combat resistant dans tous les pays soumis a marque de son empreinte tous les programmes politiques d'apres guerre (Conseil national de la resistance), avec le succes economique que l'on a connu et la construction d'une societe plus juste, alors meme que les economies nationales etaient laminees (retraite, education, systeme de sante). Mais la france, meme si elle fut oblige historiquement de donner un certain pouvoir aux communistes et des les traiter comme une force adulte, ne considerera jamais qu'ils puissent prendre a eux seul les reines du pouvoir. Epouvantail bolchevique oblige. Le communiste est donc dangereux mais frequentable. Car le communiste ne remetnpas en cause la societe.

L'anarchiste lui est, dans tous les pays hors de la grece, un pure monstre. C'est un etre antisocial, une figure repoussante, un misanthrope qui ne cherche qu'a repandre le desordre afin de detruire. Sa passion c'est la mort. D'ou vient cette vision d'horreur antechristique ? De ceux qui font notre education politique, c'est a dire les medias qui aiment a s'etaler sur la vie de poseur de bombe, d'assassins se revandiquant de l'anarchisme ou de la gauche independante (mais ne relaterons jamais les crimes commis par ceux qui ont le pouvoir de les faire fermer, pourtant la liste est immensement plus longue). Elle vient aussi du denigrement constant par ceux qui ont la parole publique et qui faute de faire de l'analyse politique par manque de courage, se lance dans des portraits psychologiques digne des procureurs de staline. Cela ne date pas d'hier. Le veritable pere de l'anarchiste romantique et nihiliste, c'est dostoievsky. Il met tout son talent a decrire ces etudiants rates et sans le sous capabe des meurtres les plus vils au nom d'un ideal bancal qui n'est que rejet sterile. Evidemment il ne rentre pas dans le detail des theses anarchistes de l'epoque, cela le renverrai au bagne et ces ecrits auraient ete censure. Aujourd'hui encore la caricature tient lieu d'analyse politique en ce qui concerne l'anarchie. Une image savamment entretenu par le pouvoir pour discredite une idee au depart genereuse et plutot sympathique et qui ont demontre concretement la possibilite d'un autre ordre (les phalansteres, le familistere, les cooperatives ouvrieres bretonnes etc...)-

Alors pourquoi partout sauf en grece ? Parce que le grec parle grec. Et le grec moderne se trouve avoir une certaine proximite avec le grec ancien qui fut la langue d'une terre ou toutes les idees politiques qui sont les notres ont vu le jour. La grece antique est l'unique societe de l'histoire moderne qui a ouvertement fait la promotion d'une reflexion publique sur les structures du pouvoir (et sur bien d'autre domaine). Ensuite, durant les 2000 ans qui ont suivie le pouvoir s'est empresse de changer tout cela, de diriger cette reflexion pour mieux l'etouffer. Ce furent les milliers d'annes de mise a l'index par le clerge puis la renaissance et la recuperation d'idees par un pouvoir eclaire. Pour remplacer les anathemes religieux, on a forge une religion civile. La reference aux grecs remplace celle aux christ, mais le principe dogmatique resta identique. Les termes politiques grecs qui servent a nommer notre vie politique etant incomprehensible, ils sont devenu des mots magiques interprete de facon tendancieuse par le pouvoir a l'intention du bon peuple. Democratie est devenu election d'un chef au suffrage universel, anarchie desordre. Mais ce qui n'a jamais ete retabli, c'est la reflexion publique politique, le forum. La democratie, qui ne veut dire que pouvoir du peuple, reste un mot magique, sans contenu reflechi. L'anarchie elle, est devenu un repoussoir.

Mais les grecs, par leur langue sont capable de se souvenir de cette reflexion politique qui fut. Pour eux, anarchie ne veut pas dire desordre, Cela veut dire simplement refus du pouvoir arbitraire (an-arche), c'est a dire d'un pouvoir herite d'une situationde fait (guerre, invasion, coup d'etat, corruption) et impose a l'individu sans son consentement. L'anarchie ne prone pas le desordre mais le refus d'un ordre arbitraire. Ce qu'elle prone c'est un ordre juste fonde sur le droit, c'est a dire issu d'un contrat negocie et renegociable en cas desaccord. L'ordre injuste est arbitraire ne repose sur aucune legitimite et nous ne sommes en rien tenu a l'obeissance.

Des siecles de pouvoir arbitraire et de propagande, ayant soumis generation apres generation de 30 a 50 millions d'individu, a la volonte d'une poigne d'homme, ont instigue la peur visceral du desordre en france. Le francais est,generalement un etre docile qui accepte le principe d'un papa fouettard nomme president, qui face a un peuple immature et querelleur, toujours menace par sa propre indiscipline est garant de l'ordre lui meme garant de notre survie. Le peuple francais a fini par prendre peur de lui meme, et a placer sa destine entre les mains de fous demagogues, qui deblaterent en publique et se comportent comme des brutes. Les francais prefere desormais l'immobilisme social qu'il appelle ordre, meme si cela doit le mener a la ruine economique, au saccage de ses biens naturelles et a la privation de sa liberte. Au francais, on peut lui faire croire n'importe quoi, reecrire l'histoire pour qu' il reste convaincu que la seule solution est un pouvoir fort, c'est a dire d'un seul. Il a finit par admettre que ce qui ne fut qu'un coup d'etat fomente par des ultras de l'algerie francaise mettait en fait fin a un regime calamiteux. Ce regime soit disant inefficace avait ete le garant du redressement economique d'apres guerre. Sa seule erreur fut de mener un combat en algerie et d'armer ceux qu'il aurait fallu desarmer.

Je suis anarchiste car je ne crois pas au bienfait d'un pouvoir mis dans les mains d'un individu, qu'il soit elu ou pas. Toute decision doit etre le fruit d'une negociation collective, qu'elle soit houleuse, longue et douloureuse, importe peut. Crever l'abces est d'ailleurs la seule facon d'obtenir des accords durables. Ceux qui croit en l'efficacite du pouvoir remis dans les main d'un seul, revent. Son efficacite est une illusion temporaire. Le pouvoir de la force brut qui impose ces decisions "eclairees" et miraculeuse ne dure qu'un temps. Ces decisions arbitraire qui ne sont pas le fruit d'un accouchement collectif finiront toujours par creer une reaction violente et un chaos, celui la dommageable. La societe moderne est beaucoup trop complexe, compose d'etre bien trop eduque et independant pour qu'un tel mode de gestion ne finisse par provoquer autre chose que des drames. La fin de tout pouvoir arbitraire, c'est le desordre, le vrai. C'est ce qui attend la france.
Faire semblant de croire en l'efficacite superieur d'un petit nombre restreint d'elu ne peut trouve qu'une seule justification : que nous sommes trop faineant ou lache pour nous occuper de notre destine. Nous finirons par le payer tres cher.


Sarkozy : "Souffrez en 2009 !"

Je n'ai pas ecoute les souhaits de sarkozy. Je n'en ai rien a foutre. Les elucubration laborieuse de ce fou aliene que mes compatriotes ont la patience de supporter depuis maintenant plus d'un an ne m'excitent pas vaiment. Ou plutot seulement qu'en tant que cas hautement pathologique, promis a une fin humaine desastreuse, en porportion de toute la rancoeur accumulee ca et la dans nos silence. Ce qu'il raconte ne fait strictement aucun sens. Pourtant force est de constater que memes les esprits malades ont leurs logique propres, que leurs propos decousus laisse difficillement deviner.Car la politique de sarkozy est d'une rare coherence.

2009 sera une annee de pure souffrance. J'ai entendu une connaissance me dire qu'il avait passe la nuit du reveillon au froid. Non pas dehors sous les ponts, mais dans un appart huppe du centre parisien. Sur la porte de l'immeuble le livreur de fioule a laisse une note : "je ne livre plus si je ne suis pas paye". Apparement meme dans la haute, les fins de mois son difficile. Comme quoi je ne suis pas le seul a etre au chomage visiblement.

Cette situation largement merdique ne s'est pas abbatu par le hasard de circonstance politique mais par la consequence directe d'une politique de vol construite patiement sur plus de 30 ans, au vu et su de tous. Ceux qui le relevait se faisait traite de cons. On nous montrer l'exemple glorieux du blairisme et autre connerie. L'angleterre hier plus en avance dans le pillage est aujourd'hui au fond du trou (mais elle a la chance d'avoir un travailliste qui nationalise). Derriere de minable discours consensuel se cachait le strict but d'accumuler la richesse et le pouvoir de decision dans quelques mains privees. Cette dictature economique, Sarkozy en est l'icone la plus hideuse et la plus insultante pour tous ceux qui ont ete force de plie devant le pouvoir de l'argent. Car rappelons que l'argent n'est pas un don du createur mais une creation garantit par l'etat et dont le pouvoir est defini par ceux qui dirige cet etat. Si celui ci decide d'eliminer la dette au depens des rentiers, ceux ci ne feront peur a personne avec leur petit bras flasques et leur argent devalue. 2007 a marque la victoire definitive du systeme de l'argent comme unique agent politique-2008 a fait eclater au grand jour son incompetence-2009 sera l'annee de la ruine total du systeme et d'acte desespere pour le maintenir. Despere, c'est a dire injuste et violents (evidement ceux qui ne se laisseront pas faire seront les "violents").

Sarkozy le sait. En tous cas ces conseillers le savent. Ils savent que redresser le systeme necessiterait de redistribuer le pouvoir, afin que ceux qui savent et qui font, ceux qui ont de reel connaissance pratique, quelque soit le domaine, retrouvent le pouvoir discretionnaire qui leur est echu. Mais il ne le retrouverons pas. Au contraire, ils se feront virer. Car sarkozy est le fruit du regne idiot de l'argent. Une regne d'ou la moitie des valeurs qui fondent l'humanite ont ete intellectuellemnt supprime au profit des valeurs purement regressives que sont la peur et la competition, du coup de force, la fourberie, la ruse et la volonte permanente d'enculer son prochain, un ensemble de valeur qui definissent le regne absurde de l'argent et du pouvoir. Ce systeme favorise visiblement certaines individualites...

Le regne de la finance n'est pas termine. Le retrait de ces violents incapables qui assurent leur pouvoir a coup de matraque de police, seul garant de paix social, et de bombe pour regler le sort des plus recalcitrant, ne trouvera pas, a ce point, de solution negocie. Seule une revolte pourra mettre fin a 30 ans de privatisation du pouvoir politique par l'oligarchie.

Ce qu'espere sarkozy en 2009, c'est que nous paieront sans broncher l'ardoise de ses financiers. Sous couvert d'une faillite frauduleuse, notre petit flageolet organise en plus une arnaque aux assurance. Or l'assurance, c'est nous. Pour payez cette ardoise, les impots vont exploser. Non pas evidemment les impots de ces amis amasse sur notre dos. Pas sur les benefices ni sur la frotune, mais l'impot sur la pauvrete, sur le pecule des petits, les derniers reliquats. Et l'impot sur la pauvrete ce sera l'impot sur la vie, l'impot sur tout ce qui concerne notre vie quotidienne. Sous couvert de faillite de l'etat, mais en fait pour proteger les rentes d'une necessaire imposition, Sarkozy a decide unilateralement de desengager l'etat et d'augmenter les taxes locale en laissant la merde aux elus locaux. Regardez bien vos fiches d'impots et vous allez comprendre qu'en 2009 la crise n'est plus celle des banquiers. Si vous aussi n'etes pas directement sacrifie, comme beaucoup d'entre nous sur la necsessaire baisse de l'investissement publique. Une situation qui finira bien par nous reveler l'evidence : 
La revolte est devenu inevitable, jusqu'a ce que notre pseudo president soit depose.

Ainsi sera 2009. Je ne pense vraiment pas me planter en predisant que 2009 sera une annee de lutte comme nous n'en avons pas vu depuis des decennies. Nous ne serons pas tout seul a etre jete sur le cote. L'union fait la force. La force fera la difference.



Ou comment un monde en apparence ordinaire se transforme soudain en un univers monstrueux

chapitre 1

Pourquoi tant de haine ?

Liberté, Egalité, Fraternité

Chronique :

0

07/10/26 Grenelle : le coup de poignard dans le dos

Liberté, Egalité, Fraternité




Prime Sarko a la casse en banlieue


La coupure finale 

L' écologie est la science qui décrit l'équilibre dynamique entre l'homme et son milieu. Jours apres jours, la puissance descriptive et predictive de cette science s'affirmant, une conclusion s'impose avec clarté : l'economie capitaliste, version sublimée, achevée, globalisée, conquérante de l'économie de  marché est condamnée a imploser. Telle une supernova, elle implosera avec d'autant plus de force, et de violence que les proportions qu'elle aura prise sur notre planete seront gigantesques. En s'effondrant dans un flash lumineux, sa disparition brutale risque d'emporter avec elle tout ce qui constitue aujourd'hui notre humanite. Les discours lénifiant voulant faire croire a un quelconque controle n'y changeront rien. Au contraire.

Délire ?  Le raisonement est au contraire limpide : le capitalisme ne peut survivre que s'il y'a croissance économique. Les milliers de financiers, dont les opérations font vivre des métropoles comme Londres ou Hong-Kong, tirent leur revenu d'une rente sur cette croissance qu'ils alimentent en capitaux. Que cette croissance s'effondre et les besoins en capitaux, ainsi que la rente qui va avec, disparaissent. Pour la survie de "l'élite économique" le brasier doit donc rester toujours rouge vif. Peut importe que que ce brasier ne laisse derriere lui que des cendres, ils continuera a grandir, telle est la regle du jeu que nous avons toujours accepté et que n'ont pas changé 200 ans de luttes sociales. Alors pourquoi cela changerait t'il maintenant par magie ? Pourquoi la relation adulterine entre la finance et la politique trouverait elle son terme ? Parce que "la maison brule" ? Et comment changerions nous la donne ? Par le passage a une economie administrée ? Seul autre option, l'economie administrée capable de contraindre les individualistes je m'en foutiste que nous sommes et mettre un frein partout sur la planete ne sera pas adopté tant que nos assiette resteront pleines Nous retirer l'appat du gain signifie nous dompter par la seule terreur. Meme la chine communiste y a renoncé. 

On peut aussi evidemment compter sur la soudaine bonne volonte  de chacun en foutant un peu la trouille  au bon peuple. Resultat ? Des milliers de campagnes, de films. Et les quatres quatres fleurissent a chaque coin de rue. Touche pas a mon low price ! Meme la perspective d'un gros cancer n'a jamais empeche les fumeurs de fumer, meme video Gore a l'appui. Alors un "cancer" qui pourrait atteindre nos enfants, voir nos petits enfants.  De toute facon si ce n'est pas moi qui brule du brut, ce sera un Chinois alors...Chacun sa merde !

Dont acte ! Autant que possible se faire il y'aura croissance. Mais cette croissance ne peut elle pas etre vertueuse, neutre voir meme bonne pour l'environnement ? Cela serait fort pratique et c'est, quelle surprise, ce qu'avance les financiers et autre protagoniste zelote du capitalisme. Mais manque de pot il suffit de regarder ce qui constitue la-dite croissance pour comprendre qu'elle n'est pas propre et ne le sera jamais ! La croissance dans une economie capitaliste, c'est d'abord la hausse de la production d'une economie. Cette productivite accrue permet de degager des marges qui seront reinvesties ou conssommees. Mais la conssommation est bien la veritable clé de voute de ce systeme. Qu'elle cesse et tout espoir de rente s'evanoui. Or ce que veulent les conssommateurs est du materiel pas des cours de philo ou des prieres. Qu'il s'agissent de jeux vidéo ou de voyages ou de n'importe quel service (tourisme, R&D, vente etc...)  tout s'articule toujours autour d'une conssommation bassement materiel. Nous avons deja traite le cas de la finance qui n'est que le departement administratif d'une economie bien reelle. Mais meme l' "entertainment" n'échappe pas la regle, et la croissance de sa productivite n'a eu lieu que par l'introduction sans cesse renouvellée de support (mp3, cd, ordinateur, cinema, dvd, television, radio, magazines, megaconcerts etc). A condition de choisir la bonne chaine une tele peut vous chanter 24 heures sans discontinuer, sans un repas, et ceci dans chaque foyer francais...

  Finalement pour éviter de succomber aux sirenes des chroniqueurs libéraux chantres du tertiaire, nouveau secteur vierge et  "propre", il suffira tout simplement de regarder l'explosion de la conssommation énergétique d'internet (symbole de "l'économie immaterielle") aujourd'hui équivalente a celle du transport aérien. Dommage aussi que derriere chaque ecran d'ordinateur gisent quelques 200 a 300 litres de petroles, avec une duree moyenne de deux ans...Il n'y a donc que dans les contes de fees qu'on se deplace sans effort, que les images et les voix sont transmise sans energie. Il est édifiant de constater que la plupart de ceux qui ont pris la charge de nous diriger n'ont toujours pas depassé ce stade...

L'économie capitaliste propre, c'est donc le Joueur d'echec Turc de Kempelen. Dessous  le bureau ordonné du financier qui jamais ne se salit les mains, tout en nous innondant de  nouveauté, croupissent des millions de chinois ou d'indiens mal nourris, deplacés,  forcés de sacrifier leur propre environnement. Tout cela pour que survive le mythe de la croissance aupres du bon public que nous sommes.

 Conclusion : parce qu'il n' a pas d'autre option, d'autre raison d'etre, le systeme capitaliste finira donc par tarir completement sa source de profit et disparaitre. Et ceci de facon d'autant plus brusque que notre conssomation est effrenee.

 

    Le camelot de la république


Mais c'est sans compter sans Sarkozy, l'ami du peuple mais aussi des riches. Si aux Etats-unis, Georges continue a se conformer a la logique capitaliste  privilégiant la croissance a la préservation de l'environnement de facon non negociable, nous avons en France un génie d'une toute autre pointure intellectuelle. L'esprit de la France, celui qui a réveillé Jean-Jaures, notre président bien-aimé, lui, a réalisé la synthese des deux. On rigole, on rigole... mais regardez plutot : il a séduit non seulement le petit fils de Monsieur Hulot (pas trop dure quand on a eu ses vacance teledifuse payées par le roi du béton durant tant d'années...) mais aussi le vieux routard Bové qui a fini par lui lacher un bon point sur les OGM (decidement il va nous falloir un nouvel Asterix). Sarko, Chapeau bas ! 

Et voila ! Apres la synthese du libéralisme (tendance yacht) et du combat contre la pauvreté  (tendance Emmaus défroqué)... de la défense des heures supplémentaire et du socialisme (tendance Tonton qui  lui meme avait réussi la synthese du socialisme rose bonbon avec le communisme tendance portefeuille ministeriel)... voici donc que le patron des francais a réussi la synthese définitive de la libre entreprise et de l'ecologie boy-scout, reléguant les deux affreux verts Mamere et Voynet aux oubliettes de la politique (on leur demandera tout de meme de signer le traité sinplifié avant de boucher le trou).

Des celebrites, de la verdure : la Ferme  2 avec  Massimo ? Non Grenelle 2 avec  Hulot

 Remarquons tout d'abord que si il a entrepris ce tour de force, ce n'est pas sans s'etre assuré  que le corps brutalisé de la democratie etait bien froid.. Toute la presse, jusqu'a la tres symbolique "Humanité" est aujourd'hui achetée (Lagardere, Minc, Rotschild, Dassault, Lyonnaise des eaux, Bouygues...). Si il vous reste un petit doute, attendez seulement la prochaine affaire etouffée, telle la révelation du delit d'initié d'EADS par le Figaro 10 mois apres un article detaillé du Monde Diplomatique, et surtout bien apres les presidentielles. Ainsi les vrais ennemis de Sarko, ceux qui pourraient réellement lui nuire sont meticuleusement écartés, marginalisé, raillés (sans droit de réponse) par des medias, qui préferent mettre en avant des adversaires qui n'en sont pas (par exemple le clone socialiste de Sarko,  Segolene) et dont la dialectique se rapproche dangereusement de la débilté mentale (pas beau , pas bien, vilain). La campagne jdanovienne qui a pris place lors du réferendum a , par exemple, amplement demontré que ceux qui nous dirigent  s'assoient desormais sur le debat démocratique avec une insolence outranciere. Il n'y aura d'ailleurs plus de referendum concernant le nouveau traite, car le peuple francais a fait montre d'une grossiere ingratitude envers se qui se tue a l'éduquer. 

Dans ces conditions, notre petit Nicolas étant sur d'éviter les sujets et les lieux qui fachent grace a des journalistes a sa botte (salaires, contrat court, chefs, financiers, proces...) peut se proclamer grand timonier de la nation francaise libéral, conducatore des arts, des lettres, des sports et bien sur de l'écologie (Delanoe avec ces velib peut aller se rhabiller !)  Il peut ainsi organiser, sans aucune peur de facheux imprévus la recuperation politique de l'ecologie, appliquant la vieille methode des oligarchies, dictatures et autre pouvoirs absolues : le retournement politique des portes drapeaux fatigués. Cette fois ci il n'y aura plus de petit débat du type Borloo Fabius, qui a gravement perturbé le cours des elections legislative. Nous ne sommes pas pret non plus d'entendre les partisan d'une décroissance dure affronter  le sympathique mais tres approximatif Borloo a une heure de grande écoute. Ca ferait tache avant les pubs.


Munich, les caméras en plus

Mais l'avantage décisif de Sarko ne réside pas dans la puissance de ses réseaux mais bien dans la faible conviction de ses adversaires. A quoi s'ajoute leur naivete voire peut etre  meme leur ignorance.  Il régne un tel flou dans leurs idees et leur vocabulaire qu'il sont pret a gober le concept de croissance durable avec gourmandise. Il faut reconnaitre qu'il s'agit la d'un concept bien pratique qui permettrait de mettre tout le monde d'accord. Il permet en sus de maintenir les ecologistes partisan d'une decroissance  le rang de dangereux illumine, ennemies de la societe. 

Il est a noter que dans les premiers ecologistes "dures", certain tel Andre Gorz, ont affirmé que le capitalisme s'adapterait a la necessite de préserver l'environnement, et ceci pour notre plus grand malheur. Comment ? Tout simplement en faisant porter le coup de la préservation sur les pauvres. Notre president sur un yacht avec ces potes, et les pauvres rameront dans leur barque ou feront du vélo (dixit Christine Lagarde). Rien de bien neuf en somme. 

Mais, dans cette cruelle image d'epinal, il existe une confusion entre capitalisme et économie de marche. Le capitalisme ne se réduit pas a l'economie de marche, c'en est un surpassement. En effet, comme on l'a dit au debut, il necessite une croissance renouvellé pour rester puissant et dynamique. Sinon il redevient cette économie de foire qui faute de pouvoir redistribuer des miettes de la croissance doit s'appuyer continuellement sur la violence pour maintenir des inegalites devenues trop douloureuses. Donc l'economie de marche survivra a la decroissance maitrise ou subie. Pas le capitalisme et ces bienfaits collateraux.

Reste les partisans d'une croissance durables. Certains, tel Bernard Maris se dident meme de gauche. Mais ils communient dans ce concept avec l'elite des requins liberaux , qui revent de nous faire croire qu'il peut exister une croissance qui soit tout a la fois immateriel et pourvoyeuse de richesse. De meme que cette croissance miracle devait detruire la pauvrete en augmentant massivement la richesse gloabel Alleluia. D'ou viendrait cette confusion ? energie par individu


 

Jean marie pelt consensus, le dialogue, sarkozy c'est cause toujours tu m'interesses.

La politique c'est une lutte . Nous ne sommes pas dans une dictature de type Chinois, quoique les deux dictatures semblent auhjourd'hui evoluer en sens inverseEnsuite il parle et promet. Puis il gouverne. La premiere action n'a de consequence que sur la seconde rien sur la troiseme.Blondin

On ne debat avec quelqu'un sans connaitre les regles preceise, Ils sont rentre dans ce debat en acceptant les regles de Sarkozy, sans meme les discuter, le fait de donner ensuite un satisfecity, c;est donner son plein consentement a la recuperation. C'est marque son couronnement. N'importe quel francais a pu constater qu'il n'y avait plus d'ecologie en dehors de sarkozy.

 Paul Aries Munich, pourquoi s'agit il reelement d'un munich, jean marie pelt, le refus d e la guerre. La social democratioe (et oui cela va loin/

 

Ensuite, Sarkozy possede un autre avantage, c'est la naivete et l'ignorance de bon nombre de ses pseudo adversaires. Il regne un tel flou dans leurs idees et leur vocabulaire qu'il sont pret a gober le concept de croissance durable avec gloutonnerie. Force est de reconnaitre qu'il s'agit d'un concept bien pratique qui permettrait de mettre tout le monde d'accord. Il permet aussi de maintenir les ecologistes partisan d'une decroissance dans le rang de dangereux illumine, ennemies de la societe. Il est a noter que dans les premiers ecologistes "dures", certain tel Andre Gorz, ont affirme que le capitalisme s'adapterait a la necessite de preserver l'environnement, et ceci pour notre plus grand malheur. Comment ? Tout simplement en faisant porte le coup de la preservation sur les pauvres. Notre president sur un yacht avec ces potes, et les pauvres rameront dans leur barque. Rien de bien neuf en somme. Mais, dans cette image d'epinal, il y'a une confusion entre capitalisme et economie de marche. Le capitalisme va au dela de l'economie de marche, c'est une autre dimension. Comme on l'a dit il necessite une croissance renouvelle pour rester puissant et dynamique. Sinon il redevient cette economie de marche qui faute de pouvoir redistribuer des miettes de la croissance doit s'appuyer sur la force pour maintenir des inegalites devenues tres douloureuses.

Reste les partisans d'une croissance durables. Certains, tel Bernard Maris se dident meme de gauche. Mais ils communient dans ce concept avec l'elite des requins liberaux , qui revent de nous faire croire qu'il peut exister une croissance qui soit tout a la fois immateriel et pourvoyeuse de richesse. De meme que cette croissance miracle devait detruire la pauvrete en augmentant massivement la richesse gloabel Alleluia. D'ou viendrait cette confusion ? energie par individu


Jean marie pelt consensus

Moi, ce qui m'a beaucoup frappe dans l'ensemble du processus auquel j'ai participe depuis le debut du mois de juillet dans le groupe biodiversite, et dans le groupe OGM, c'etait que l'on a reussi quelque chose de tres etranger a la culture francaise, c'est a dire qu'on a mis autour d'une table tous les partenaires possibles puisqu'il y'avait les associations, les syndicats, les patrons, l'etat, les collectivites territoriales, les scientifiques etc...et la marmite n'a pas explosé, on a parle...Et ca c'a m'a paru tres tres important parce que ca s'inscrit dans l'idee que je me fais de la democratie du futur qui devrait etre davantage a la recherche de consensus plutot [de se placer] que dans une perspective ou il faut qu'il y'ait absolument un gagnant et un perdant et pour la premiere fois, au niveau le  plus élevé la politique se saisit de l'écologie qui se demarginalise et cela me parait tout a fait essentiel dans ce qui s'est passe."

, le dialogue, sarkozy c'est cause toujours tu m'interesses.

La politique c'est une lutte . Nous ne sommes pas dans une dictature de type Chinois, quoique les deux dictatures semblent auhjourd'hui evoluer en sens inverseEnsuite il parle et promet. Puis il gouverne. La premiere action n'a de consequence que sur la seconde rien sur la troiseme.

On ne debat avec quelqu'un sans connaitre les regles preceise, Ils sont rentre dans ce debat en acceptant les regles de Sarkozy, sans meme les discuter, le fait de donner ensuite un satisfecity, c;est donner son plein consentement a la recuperation. C'est marque son couronnement. N'importe quel francais a pu constater qu'il n'y avait plus d'ecologie en dehors de sarkozy.

 Paul Aries Munich, pourquoi s'agit il reelement d'un munich, jean marie pelt, le refus d e la guerre. La social democratioe (et oui cela va loin/

Mais ce qui est beaucoup plus grave c'est sur le fond, et cela explique meme la forme et la victoire de sarkozy car bon nombre d'e 







Si tu ne t'occupes pas de politique, les politiques, eux, s'occupent de toi.

Position I

La politique, est ce vraiment necessaire ?

Position II Gauche et droite, ce que cachent les mots.

Position III (Forzh tud - fall sikour) vers une renaissance spartakyste ?


Nom De Votre Site
   Total : 68
   Aujourd'hui : 2
   Connecté(s) : 1
Nom De Votre Site
   Total : 34
   Aujourd'hui : 2
   Connecté(s) : 1
Nom De Votre Site
   Total : 32
   Aujourd'hui : 1
   Connecté(s) : 1