Présentation de la commune rurale de DIDYR

Ce travail a été réalisé par Émilie Kando, une étudiante qui a effectué un stage à la bibliothèque du collège de Zoula, qui est native de Dydir et qui est actuellement en maîtrise de lettres à Koudougou



Historique



idyr vient du mot gourounsi « Djiou » qui veut dire terre aride et « dyr » qui veut dire maison. Autrement dit, Didyr signifie maison de la terre aride,

idyr  fut créé par deux hommes venant de Kordié, un village limitrophe. Didyr était un lieu de promenade pour ces deux hommes qui se croisèrent au bord du marigot. Or chacun avait laissé un signe. Le premier homme avait jeté un morceau de terre dans le marigot, le deuxième un morceau de bois.

Quel élément était arrivé en premier dans l’eau du marigot ?  la terre ou le bois ? Après une longue dispute, l'un d'entre eux céda et donna la première place à celui qui avait jeté le morceau de terre . Celui-ci devint le chef de terre et celui qui avait jeté le morceau de bois devient son aide.

La situation géographique

La commune rurale de Didyr est située dans la province du Sanguié principalement au nord à 35 km de Réo et 50 km de Koudougou sur la route Koudougou-Toma. Elle est limitée à l'Est par Kordié et Samba ; à l'Ouest par Gossina et Yoba ; au Nord par Gdyr et au Sud par les communes de Dassa et Réo. 

La superficie de la commune rurale de Didyr est 645 km2. Elle compte 16 villages : 

Barla, Bouldie, Didyr Centre, Doudoulcy, Goko, Goumi, Imouga, Kya, Ladiana, Ladiou, Mogueya, Mousseo, Mouzoumou, Pouni-Nord, Yamadio, Youoloupo. 

La commune est constituée d’une vaste plaine avec quelques collines d'une altitude de 300 à 400 m.

La population

La commune rurale de Didyr est composée de plusieurs groupes ethniques essentiellement des Gourounsi. Les autres groupes ethniques : Mossi, Peuls,  Samo ...

On compte plus de 4 653 ménages.

Le nombre d’habitants est de 40 955 dont 18 844 hommes et 22 11 femmes.
C'est la troisième plus grande commune du Sanguié après Ténado et Réo.



ctivités économiques

La population pratique comme activité économique principale, l'agriculture. Nous avons en particulier la culture du riz, du mil, du sorgho... Elle pratique également l'élevage des ovins, bovins, caprins, ainsi que le commerce et la pêche. Mais l’agriculture est caractérisée par l'utilisation des moyens archaïques comme la daba, la pioche, la charrue, ... C'est ce qui explique les faibles rendements.

Activités culturelles

La population de la commune rurale de Didyr pratique comme activités culturelles, la danse, le tir à l'arc, la lutte.
Elle participe au  festival olympique du monde rural qui a lieu tous les deux ans qui est considéré comme la plus grande activité culturelle de Didyr.







Pour illustrer cette page de présentation
le chapitre consacré à DIDYR par Laurent Bressy
sur son blog constitue toujours coup d'œil intéressant...