Accueil‎ > ‎

Réponses aux questions jardins

Posez vos questions jardin à Jean-Yves Meignen : info@valsaintes.org

S'INSCRIRE POUR RECEVOIR LES CONSEILS MENSUELS

Jean-Yves Meignen répond à vos questions de jardinage :
 
 

Date : 26/01/2012

Question :j'écoute régulièrement vos émission sur France Bleu Vaucluse mais pour échanger avec vous c'est un véritable tour de force c'est pourquoi je me rapproche de vous par le biais d'internet A savoir :

j'ai planté un laurier rose à la fleur jaune rosée celà fait maintenant deux ans qui mesure environ 1 m 30 hors sol et 1m10 de diamètre. les pépinières Jean REY m'ont indiqué que cette plante était peu exigeante sur la nature du sol. Malgré son exposition ensoleillée,j'ai constaté ces jours un dépérissement partiel de la plante. En effet, sur les 26 branches du laurier 9 branches ont les feuilles qui ont séché. Bien qu'habitant Mollans sur Ouvèze le thermomètre n'est pas descendu jusqu'à ce jour en dessous des -6°. J'ajoute que chaque année j'ai utilisé à raison de 3 fois par saison, de l'engrais Organo-minéral de type naturendie de chez Botanic. Question : pour ne pas perdre ce magnifique arbuste, que dois-je faire ?

Réponse : le laurier rose aime les terres drainantes mais pas trop pauvres. Son ennemi est l'argile. Est-ce que votre terre colle beaucoup quand il pleut ? 3 apports d'engrais par an sont inutiles voire néfastes. Je vous conseille :

1- rabattre les branches qui perdent leurs feuilles.

2- pas d'engrais cette année mais un surfaçage de compost (200gr).

3- avec une fourche bêche, faites des trous tout autour (à 30cm du pied) de la plante pour faire pénétrer l'air et l'eau.

4- pailler le pied avec des matières végétales (pailles, tontes séchées, broyages de bois...).

5- arrosage : tous les 15 jours en période sèche uniquement, et copieusement avec 20 litres afin que l'eau pénètre en profondeur.

Date : 22/01/2012

Question :Nous venons de faire abattre un grand pin noir d’Autriche qui était envahi de nids de chenilles processionnaires.L’an dernier nous l’avions fait élaguer pour cette raison, mais cette année notre chien a avalé des chenilles et nous l’avons perdu. Elles lui ont détruit l’œsophage et il ne pouvait plus se nourrir. Ces chenilles processionnaires sont vraiment un fléau très dangereux pour les animaux et les enfants et nous nous demandons pourquoi rien est fait au niveau national. Nous pensions que cela touchait uniquement notre région , mais nous avons appris que la forêt de Fontainebleau, par exemple, en était aussi envahie.Nous voudrions remplacer ce pin par un autre arbre à feuillage persistant. Nous souhaitons donc vos conseils à ce sujet.

Quelles espèces d’arbres (et non arbustes) à feuillage persistant seraient le mieux adaptées à notre région (et si possible avec une croissance assez rapide) ?

Réponse : votre question espère une réponse miraculeuse. Il n'y a pas véritablement d'arbres à feuillage persistant pour notre région et qui plus est à croissance rapide. Sinon je peux vous citer le Chêne vert ( Quercus ilex) mais il pousse lentement. Vous pouvez vous tourner vers des arbustes persistants que vous laisserez libres sans les tailler comme cela se fait habituellement : Eleagnus, Photinia, Troene....

Date : 16/01/2012

Question :J’écoute vos émissions sur France Bleu Vaucluse. J’ai une allée avec de tous petits buis. Une certaine partie, sol plus calcaire et rocailleux exposée au mistral ne pousse pas et est très jaunie (rouille). Les autres buis, sol plus riche, à l’abris de la maison sont plus verts mais poussent aussi très lentement

Réponse : le buis pousse assez lentement (mais sûrement). Le sol calcaire est certainement moins fertile et déclenche une chlorose. Dans les 2 situations, je vous conseille un apport d'azote organique au printemps (mars) à épandre en surface. Vous pouvez aussi stimuler les pieds plus faibles par des pulvérisations foliaires de préparations de plantes (purin de consoude et ortie) qui apporteront des éléments nutritifs et stimulants de croissance directement par les feuilles. Ces préparations peuvent être achétées prêtes à l'emploi. Vous pouvez également les réaliser vous même si vous avez ces plantes dans le jardin. L'arrosage sur les buis ne doit pas être trop fréquent mais assez copieux, tous les 15 jours en période sèche.

Date : 16/01/2012

Question :depuis 3 ans, j'ai deux hibiscus identiques en pot. l'été les fleurs sont jaune, et dès que je les mets dans la véranda pour l'hiver les fleurs sont orange. Pouvez vous me dire pourquoi cet étrangeté ?

Réponse : les conditions de vie des plantes peuvent modifier la tonalité des couleurs. Dans votre cas, les fleurs d'Hibiscus réagissent à la différence d'intensité lumineuse, plus faible en intérieur (les jours plus courts interviennent aussi). Le Ph du sol peut aussi jouer sur la couleur des fleurs, et ce Ph réagit aux températures et à l'eau d'arrosage utilisée. Je ne pense pas que vous puissiez véritablement agir pour retrouver des fleurs jaunes en hiver, ces Hibiscus vivent sous des climats tropicaux sans variations lumineuses.

Date : 11/01/2012

Question : je recherche un ou plusieurs moyens de luttes biologiques pour les chenilles processionnaires du pin j’habite en ville à Orange (84) et mon fils est allergique.

Réponse : 3 solutions s'offrent à vous :

1- couper les nids au sommet des résineux qui contiennent les chenilles en ce moment et les brûler.

2- pulvériser une solution bio. Vous avez un produit à base de "baccilus thurengiesis" très éfficace sur toutes formes de chenilles et sans risque pour l'environnement. Ou bien notre solution avec des Huiles essentielles qui sera aussi très efficace (lien vers notre site pour acheter: http://www.roseraie-abbaye.com/achat/produit_details.php?id=427, nous vendons uniquement sur place une préparation plus concentrée à mélanger à l'eau dans un pulvérisateur). Ces pulvérisations sont à faire avec un appareil à air pulsé pour atteindre le sommet des résineux.

3- une solution plus lente, mettre des nichoirs à mésanges. Cet oiseau est un prédateur naturel des chenilles.

Les chenilles sortent de leur nid soyeux aux belles heures de la journée pour se nourrir de quelques aiguilles. C'est à ce moment là que les produits ou les oiseaux peuvent les détruire.

Date : 05/01/2012

Question : Ma haie de lauriers amandes a attrappe la cochenille j'ai pulvérisé un produit à base d'huile de colza (1 fois par semaine pendant 4 semaines), elle avait aussi iodium perforant (je ne sais pas comment cela s'écrit) je l'ai traité également. Elle a perdu beaucoup de feuilles et est très clairesemée. Mais sur les quelques jeunes feuilles il y a maintenant des taches marrons. Que dois-je faire ? merci
> PS :il y a également une espèce de poudre noire on m'a dit que c'était un champignon du aux cochenilles j'ai également mis de l'engrais et de l'or brun aux pieds des arbustes

Réponse : la poudre noire en surface est la "fumagine", un champignon qui se développe sur le miellat des insectes. Dans votre cas il s'agit de cochenilles. Les taches marrons sur les jeunes feuilles sont certainement des brûlures. Il vous faut renouveler des applications pour prévenir de nouvelles colonies de cochenilles. Je vous conseille d'utiliser nos méthodes homéopathiques (solutions stimulantes - HOMEOCULT) et aromathérapiques (huiles essentielles répulsives des cochenilles - BIOBALANCE) conjointement et et cela dès le mois d'avril :

2 produits : HOMEOCULT et BIOBALANCE : http://www.roseraie-abbaye.com/achat/produit_details.php?id=427 et http://www.roseraie-abbaye.com/achat/produit_details.php?id=343

Lorsque vous mettez du compost type or brun, n'ajoutez pas en plus de l'engrais, cela occasionne des brûlures sur racines et feuillages, ce qui n'aide pas les plantes.

Date : 03/01/2012

Question :Cet été on m’a offert un Curcuma, comment cette plante s’entretient elle ? Elle est dans un pot à l’intérieur et donne l’impression de dépérir (plus de fleurs, les feuilles jaunissent et sèchent) Merci de me répondre par mail car je n’ai pas toujours l’occasion d’écouter vos émissions (à mon grand regret)Merci d’avance et bravo pour vos connaissances et votre sérieux dans votre travailJe vous présente tous mes vœux pour cette nouvelle année.


Réponse : nous pouvons comparer la culture du Curcuma à celle du Dahlia mais avec encore plus de sensibilité au froid. Ce qui veut dire que ce rhyzome (partie consommable) doit se reposer l'hiver. Dès maintenant, le feuillage doit jaunir et sécher. Laissez le terreau sec tout l'hiver en maintenant le pot dans un endroit frais mais hors gel (entre 0 et 10°c). Au printemps, ressortez ce pot en situation mi-ombre avec arrosage et apport d'engrais. Il peut être planté au jardin mais en arrachant chaque automne le rhyzome. Remettez le en pot pour son repos hivernal.

Date : 03/01/2012

Question : Récemment il y a eu un feu de broussailles sur mon terrain qui a brûlé plusieurs oliviers et les deux grands amandiers. Pouvez-vous me dire si je dois couper les arbres? Sont-ils susceptibles de re-générer au printemps? L'incendie a été au début Octobre et jusqu'à présent il n'ya aucun signe de reprise. Je vous serais reconnaissant de conseils sur la meilleure façon de procéder.
Je suis nouveau à la Provence et savons très peu sur la culture de ces arbres.

Réponse : les oliviers sont adaptés pour survivre à un incendie comme la plupart des plantes de garrigue. Ils repartiront soit des branches selon l'intensité du feu ou bien du système racinaire. Mais il faut attendre le printemps pour les premières éventuelles réactions des arbres. Cela peut aussi demander d'attendre 12 mois avant de voir les premiers signes de reprise. Inévitablement ils repousseront mais cette repousse dépendra de l'intensité du feu.

Pour l'amandier, les chances sont bien moindres mais je vous conseille d'attendre le printemps pour voir les éventuelles pousses de bourgeons. Taillez à ce moment là les pousses sèches (idem pour les oliviers).

Date : 03/01/2012

Question :Je vous envoie les photos de deux plantes qui ont quelques années et que je n'arrive pas à faire fleurir. Elles sont sorties aux beaux jours et rentrées l'hiver dans mon salon . Que dois-je faire?

Réponse : pour la première plante, le schlumbergera appelé cactus de noël est une plante grasse. Elle fleurit exclusivement en décembre aux jours les plus courts. Les mois précedents, il lui faut des températures moyennes de 16-20°c (donc à rentrer dès le mois d'octobre) avec des arrosages espacés quand le terreau est bien sec. L'engrais est à apporter seuleument dans les 3 mois qui suivent sa floraison soit par surfaçage avec du compost ou par engrais liquide toutes les semaines.

L'autre plante est un hibiscus tropical. Il lui faut des températures constantes (jours et nuits) entre 15 et 25°c. Ne le mettre dehors que de mai à septembre. De la lumière lui est indispensable pour fleurir, des arrosages réguliers mais sans excès avec un engrais liquide tous les 15 jours. La taille n'est pas nécessaire mais pratiquez un rempotage tous les 5 ans.

Date : 14/12/2011

Question : Bonjour Jean Yves,vous nous avez parlé il y a quelques jours de l'argousier.J'aimerai connaitre la difference entre argousier,arbousier,et gauji,les caractéristiques de chacun ,leur culture etc

Réponse : L'argousier (hyppophae rhamnoides) est très adapté à la Provence car il résiste bien au terrain sec même calcaire. Il produit des baies oranges très riches en vitamine C. Persistant en feuillage avec de fortes épines, il faut planter des pieds mâles et femelles pour avoir des fruits.

L'arbousier, à ne pas confondre. Arbustus unedo en latin est très fréquent en Corse sur des terrains siliceux donc plutôt acides et surtout très drainants. Pas toujours facile d'avoir le terrain approprié. Il fleurit en novembre en même temps que les fruits issus des fleurs de l'année précédente. Feuilles persistantes, c'est un petit arbre de 4 m de haut qui peut être seul pour avoir des fruits.

Et le Goji, Lycium barbarum est originaire de Chine mais en altitude donc résiste au froid de -20°c. S'adapte partout et peut même envahir en se ressemant. Donc facile de culture, en haie par exemple.

Date : 6/12/2011

Question : j'ai un bromelia qui a fait 3 pousses, puis-je les replanter séparément et à quel moment ?

Réponse : les broméliacées sont des plantes monocarpiques, c'est à dire qu'elles ne fleurissent qu'une fois dans leur vie et meurent. Heureusement elles font des rejetons depuis leur pied avant de disparaître. Donc à vous de les récupérer et de les replanter individuellement dans un pot de petite taille avec un mélange spécial orchidée car elles sont épiphytes (elles se nourissent par leurs feuilles et non par les racines qui ne sont utiles que pour s'accrocher). Ce travail peut se faire dès maintenant.

Date : 3/12/2011

Question : j'ai un bromelia qui a fait 3 pousses, puis-je les replanter séparément et à quel moment ?

Réponse : ces rejetons se récupèrent facilement et séparement. Avec un couteau vous les séparez du pied mère et rempotez dans un petit contenant pour démarrer avec un substrat "orchidée". Et très peu d'eau pour ces plantes " épiphytes".

Date : 3/12/2011

Question :
Quand j’ai visité l’abbaye de Valsaintes j’ai beaucoup aimé les fleurs jaunes d’onagre qui tapissaient un massif.
J’ai un petit jardin à Hyères, en ville, j’aimerais en planter comme couvre-sol, est-ce adapté ? quelle espèce choisir ? quand effectuer la plantation ?

Réponse : Oenothera missouriensis est exactement l'onagre qui portait ces belles fleurs jaunes dans notre jardin. Cette vivace tapisse le sol et aime les sols drainants en supportant le très sec. Donc à planter dans un terrain non argileux, plutôt caillouteux ou sableux. Elle disparait totalement l'hiver pour ressortir au printemps, et sous votre climat de Hyères ce repos sera de courte durée. Nous vendons des plants de cette onagre à l'abbaye mais à partir d'avril seulement ( voir sur notre site www.roseraie-abbaye.com)

Date : 3/12/2011

Question :Nous avons été envahis par du pourpier, ma grand-mère nous a dit que nous pouvions le manger en salade mais il y en avait trop. Depuis qu'il a beaucoup plu, nous n'en avons plus, je suppose que l'année prochaine ça va recommencer. Comment faire pour s'en débarrasser ?

Réponse : pourpier (Portulaca oleracea ). D'après les historiens, cette plante se serait naturalisée en Provence après avoir été rapportée il y a bien longtemps de contrées orientales. Aujourd'hui, elle aime envahir les espaces cultivés où ses nombreuses graines germent. Donc vous aurez de nouveau l'année prochaine beaucoup de pourpier qui repoussera depuis leurs semences. La seule solution est le "binage" régulier entre les plants ou bien le paillage (mulch) de vos plantations pour bloquer la germination. Autre technique : faire des "faux semis", c'est à dire préparer le sol en surface comme pour un semis et après 10 jours retravailler très superciciellement le sol pour détruire les jeunes plantules sortant des graines.

Date : 3/12/2011

Question :cet été j'ai semé des graines de bananiers ornemental, aprés rem-potage à la fin de l'été ,je viens de les mettre en terre, leur taille varie de 20 cm à 60 cm, quelles précautions dois je prendre pour l'hiver?

Réponse : à protéger du froid, ce bananier (MUSA BASJOO). Ce bananier est originaire de Chine et pousse jusqu'à 3000 mètres d'altitude. Il est sans doute un des plus rustiques. Il résistera à des températures inférieures à -12°C. En effet le feuillage disparaitra dès les premiers gels. Seul le pseudotronc restera intact jusqu'à des températures passagères de l'ordre de -5°C. Lors de tempèratures plus basses, la partie aérienne de la plante disparaitra pour renaître en avril. Si vous voulez redémarrer la saison avec un bananier plus grand, il faudra alors le protéger avec un grillage ou canisse remplis de feuilles. Coiffez le tout d'un sac pour éviter l'excés d'humidité l'hiver.

Date : 3/12/2011

Question :
Fidèle auditeur de vos chroniques matinales sur la Jardinage de France Bleu Vaucluse, je vous envoie deux photos

- L'une de Sauge dans une serre non chauffée dont les feuilles sont perforées
- L'autre d'un Phlomis samia, planté en pleine terre et dont les feuilles sont également perforées.
Pourriez vous avoir l'amabilité de me renseigner sur la bestiole responsable de ces trous.

Réponse :merci pour les photos. Il s'agit de petites limaces (Deroceras reticulatum), actives la nuit, qui dévorent les feuilles de vos plantes. Elles s'abritent plutôt dans la terre. Dans le cas de vos plantes en pot, il est probable qu'elle se réfugient au fond du pot en passant par les trous de drainage. Vous pouvez le contrôler en dépotant la plante et en examinant le fond du pot. Si vous les repérer, alors transportez les ailleurs. Vous pouvez aussi surfacer vos potées de cendres car elles ne les aiment pas. Essayez aussi de mettre de l'aïl pilée car l'odeur et les produits souffrés contenus les repoussent. Dernière chose : vous pouvez mettre un ruban colant double face autour du pot pour faire barrière si elles veulent monter par l'extérieur.

Date : 26/11/2011

Question : Suite a votre conseil j'ai rentré mon oranger dans la maison bien sur chauffée celui-ci a des fruits est-il possible de le laisser là ou doit-on le descendre au garage ou il y a des fenêtres. les fruits vont-ils continués a murir merçi d'avance pour la reponse et surtout vos bons conseils.

Réponse : l'idéal est un endroit non chauffé où il ne gèlera pas en dessous de -5°c, mais avec de la lumière pour éviter la chute des feuilles et garantir la maturité de vos fruits ( il faut 9 mois pour un agrume). Arrosez modérement.

Date : 26/11/2011

Question : Comment assainir un terrain sur lequel sont tombés des fruits véreux ( cerises , olives , noix ) qui n'ont pas été ramassés ?

Réponse : les différents vers qui viennent se nourrir de ses fruits vont hiverner dans le sol sous forme de "pupe" dans les premiers centimètres du sol (à la frondaison des arbres). Les températures négatives (-5°c) devraient les tuer. Le travail consiste dans les mois d'hiver, la veille d'une nuit froide, à griffonner le sol sur les 10 premiers centimètres pour exposer ces pupes au froid. Vous pouvez aussi faire un lâcher de gallinacées ( poules) qui se régaleront de ces pupes......

Date : 26/11/2011

Question : Je me tourne vers vous afin d'avoir un conseil.
Je souhaite planter un arbre qui puisse me donner un peu d'ombre et qui n'a pas de racines trop agressives ou envahissantes. En effet mon terrain a une largeur de 4 mètres et mon voisin s'inquiète
déjà de mes plantations futures par peur que son mur ne soit endommagé dans le futur par des racines. Je réside dans le Gard à PONT ST ESPRIT. Le terrain est exposé au sud , abrité du mistral . Il s'agit d'une ancienne terre à vigne très caillouteuse donc bien drainée.
Si vous pouviez m'indiquer quel type d'arbre je peux planter, je vous en
serai reconnaissant.

Réponse : il vous faut vous diriger vers de petits arbres ou même des plantes nommées "arbuste" mais qui en réalité peuvent atteindre 3-4m.

Voici des exemples qui pourraient convenir à votre situation :

- Koelreuteria paniculata
- Lagerstroemia

- Laburnum anagyroides
- Sorbus aucuparia
..... ce sont là des exemples de petits arbres.

Vous pouvez aussi choisir un arbuste à diriger en arbre par une taille qui consiste à dégarnir la base pour laisser monter un ou plusieurs troncs ( car ils pousseront toujours vers le haut si vous ne taillez pas les extrémités) : Cotinus, Eleagnus, Photinia, Laurier rose, Viburnum, .......

Date : 26/11/2011

Question : Mon fils habitant Poissy dans les Yvelines rencontre un problème avec une copropriété mitoyenne concernant le possible éclatement du goudron de surface d'un parking.
Ma question, un cèdre d' une vingtaine de mètres de haut peut -il avoir ses racines en surface à 7 mètres de distance, en sachant qu'une tranchée pour vérifier la présence de celles ci à été faite sur une longueur de 3 mètres et une profondeur de 1m20 et que rien n' a été trouvé.Je vous joint une photo.
je vous remercie par avance de me faire partager votre réflexion si bien sur cela est possible avec ces éléments.

Réponse : je ne pense pas que le Cèdre puisse occasionner des dégâts sur le parking goudronné. Ces arbres peuvent toujours développer des racines de surface pour capter l'eau de pluie et des éléments nutritifs organiques. Une plante ira de préfèrence vers les profondeurs si le sous sol le permet et avec le goudron la surface n'a que peu d'intérêts. Mais ce risque est plus certain avec des arbres "drageonnants" tels les Acacias.

Date : 26/11/2011

Question : Pourriez-vous me conseiller à propos des agrumes (citron, mandarine , kumquat) en pot pour l'hiver qui sont dehors: les mettre sous en auvent, les enrouler de toile pour les protéger du froid et de l'humidité (que craignent-t-ils le plus?), faut-il les arrroser un peu ou pas du tout?
Enfin, comment prévenir la cloque du prunier?

Réponse : kumquat et citronnier seront les plus résistants au froid mais jusqu'à -7°c. Une situation bien abritée à l'extérieur peut être suffisante. Les voiles d'hivernage ne sont à utiliser qu'occasionnellement lors de grands froids mais il ne faut pas laisser les feuillages sous cette protection tout l'hiver. Le pot et les racines sont à protéger plus efficacement ( paille, plastique bulle,...). L'arrosage doit être très modéré et n'intervenir qu'en période de redoux pour humidifier la motte.

Pour la cloque, essayez le truc des coquilles d'oeufs : des coquilles d'oeufs non cuits, suspendues aux arbres dans des filets. Je vous conseille aussi d'essayer notre méthode "huiles essentielles" avec l'aromacult dès le printemps ( voir notre site www.roseraie-abbaye.com).

Date : 24/11/2011

Question :j'aurai besoin de vos conseils, j'ai quelques photinia que j'ai planté à l'automne, ils ont les feuilles rouges qui s'assèchent et se recroquevillent ainsi que les nouvelles pousses! je ne sais pas quelles en sont les causes ? s'agit il tout simplement d'un manque d'eau!, peut être un parasite ? de plus ils ont des pucerons verts , et les fourmis "trafiquent" sur les photinias, j'ai vaporisé un peu de savon noir dilué, ils sont plantés à côté de lauriers tins qui pareil ont des pucerons!

Réponse : des arbustes plantés cet automne devront être taillés court pour favoriser l'enracinement de la première année. Vous récupèrerez très largement leur hauteur l'année prochaine. Donc jeunes pousses abimées et pucerons disparaitront avec cette taille à faire en mars juste avant le redémarage de la végétation. Si de nouvelles colonies de pucerons apparaissent au printemps, je vous conseille d'introduire des oeufs de Chrysopes en mai dont les larves se feront un régal de vos pucerons et autres insectes piqueurs suceurs sur vos plantes.

Date : 22/11/2011

Question :

J'ai une haie d'Eléagnus alternés avec des photinias.

Est-il possible de faire des boutures de ceux-ci pour prolonger ma haie ?

Si oui, quand les faire et comment procéder ?

Réponse : nous sommes trop dans l'hiver pour bouturer des arbustes à feuillage persistant. Vous pourrez le faire dès le mois de mai prochain et jusqu'en septembre : des boutures courtes ( 3-5 yeux). Coupez sous une feuille que vous retirez et plantez (dans des godets) cette base dans un mélange terreau (70%) et sable (30%). Les autres feuilles seront coupées à moitié pour réduire la transpiration. Vous devez les placer à "l'étouffée" c'est à dire sous chassis plastique mais ombré pour concentrer chaleur et hygrométrie de l'air, en aérant de temps en temps.

Date : 22/11/2011

Question : Il y a quelques jours je vous ai envoye un sOS concernant mon citronnier qui perd ses feuilles ce qui m'inquiete et me desole , et pas de reponse???
SVP dites moi si je dois le sortir a nouveau a l'abri ou si je le laisse dans la veranda

Réponse : laissez cette chute de feuilles se faire là où vous hivernez le citronnier. Les températures noctures ne devront pas dépasser 10°c et la journée restez au maximum à 25°c dans une véranda bien aérée. Les arrosages sont à réduires car les feuilles tombent. Après de nouvelles pousses vous pourrez les reprendre doucement. Une petite taille peut aider au redémarage et donnez une forme harmonieuse.

Date : 18/11/2011

Question :J'ai un poële à bois qui me donne 1 à 2 seaux de cendres par semaine selon utilisation. J'ai un terrain où il y a diverses fleurs et arbustes, sans pelouse. Puis-je y mettre toutes mes cendres, un peu ou pas du tout. Cela fait-il du bien au sol et aux plantes ou non.? Merci de votre réponse et bravo pour votre émission.

Réponse : la cendre est un apport potassique intéressant pour le jardin. Mais elle a aussi tendance à "calcifier" les sols : donc à utiliser à petite dose en sols calcaires. Très facilement lessivable, stockez la et épandez au printemps en surface. A mélanger aussi au compost.

Date : 18/11/2011

Question :J'ai besoin d'un conseil pour mon anthurium. Il a depuis quelques semaines des taches marrons sur les feuilles qui par la suite sèchent. Il est dans mon salon au jour mais pas avec le soleil direct, arrosage peu fréquent, je ne sais plus quoi faire. Il va surement mourir si je ne trouve pas le bon conseil.

Réponse : trop d'eau !!! Il faut bien laisser sècher le terreau sur ce type de plante et surtout pas de soucoupe pleine d'eau. Il aime être à l'étroit dans son pot pour bien fleurir. Il aura aussi besoin d'un engrais tous les mois. Coupez les feuilles abimées, car celles ci ont besoin de se renouveler par des nouvelles pousses qui arrivent au centre.

Date : 18/11/2011

Question :Bonjour, lors de précédentes émissions, vous disiez qu'il existe une plante à semer ou placer sous les oliviers pour éviter la mouche, quel est le nom de cette plante?
Une personne âgée de la région signalait avoir un pied de tomate (vivace) très productif, pourriez-vous également me donner le nom de cette plante?

Réponse : Pour la plante hôte d'un parasite de la mouche de l'olivier, il s'agit de l'Inule visqueuse (Dittrichia viscosa).

Pour la tomate, je pense que vous parlez du tamarillo ou tomate en arbre.

Date : 18/11/2011

Question :Notre mûrier platane est mort saison passée Le propriétaire aprés avoir désinfecté la terre , veut replanter un mûrier platane au même endroit ? Peut il le faire Ou en planter un autre .

Réponse : si le pourridié est responsable de la mort de votre murier platane, la désinfection est délicate. Il n'en reste pas moins qu'il est déconseillé de planter une essence d'arbre sensible à ce champignon. Voici des arbres résistants : Catalpa, Micocoulier, Chêne vert.

Date : 18/11/2011

Question :j’aurais 2 questions à vous poser :

- la première : quand se fait la récolte de pamplemousse ? je joints 2 photos de cette plante que j’ai acheté cette année vers le mois d’avril.

La deuxième : j’ai acheter au mois de mars une clématite qui d’après le pépiniériste faisait des milliers de fleurs roses (je ne me rappelle plus le nom, je crois qu’il y avait le mot royal) effectivement elle a envahie tous mon rosier et même la pergola avec des feuilles d’un vert très foncé mais je n’ai même pas aperçu la moindre fleur, ni même un bouton. quel conseil me donnez-vous ? dois-je la tailler ?

Réponse : à la première question je vais vous donner une "réponse bateau" : lorsqu'ils sont mûrs ! Et cela prend plusieurs mois. Vous devez le voir au toucher (le fruit devient plus mou) et à la couleur (plus jaune) ainsi qu'à l'odeur (plus forte).

Pour la 2ème question : s'il s'agit d'une clématite à grandes fleurs vous devez la rabattre au printemps à 50 cm du sol. Se sont les pousses qui, en grimpant, formeront des fleurs. Le pied doit être à l'ombre et le feuillage bien au soleil (surtout le matin) pour induire la floraison. Apportez aussi des éléments potassiques : un peu de cendre de bois ou des peaux de bananes.

Date : 12/11/2011

Question :Je vous laisse découvrir la transformation de ma plante dont j'ai oublié le nom . Elle évolue depuis environ 2 ans. C'est parait il les conséquences d'un parasite !

Réponse : il s'agit d'un phénomène bien connu des cactophiles : la cristation aucunement due à un parasite quelconque. Une piqure d'insecte ou autre blessure peuvent être les facteurs déclenchants de ce dérèglement anatomique . Et c'est ce qui est arrivé à votre "succulente" (un sempervivum). Ce phénomène ne met pas en péril votre plante et cela peut être réversible dans un temps très variable. Voyez cela comme une curiosité et une plante pas comme les autres....

Date : 7/11/2011

Question : depuis le printemps environ, mon gazon et le pied de certains végétaux qui s'y trouvent sont envahis par des mini "escargots" blancs/gris en forme de cône. Je ne sais pas le nom ni comment m'en débarrasser car ils prolifèrent aussi bien sur la terrasse que sur les murs et les végétaux.

Réponse :dénomés les limaçons, ils se cuisinent traditionnellement en Provence car ils ont toujours existés. On peut les éloigner des zones à protéger par des barrières de cendre à renouveler quand il pleut. Les poules en raffolent, c'est une autre solution. Pas de produits bio efficaces à ce jour. Ces petits escargots ne font pas véritablement de dégâts.

Date : 7/11/2011

Question :j'ai un petit olivier sur tige qui a fait des olives qui sont noires maintenant. Dois-je les récolter et comment les rendre mangeables?

Réponse :si elles sont noires, oui vous pouvez les récolter. Pour les préparer, il faut enlever l'amertume. Moi, je procède de cette façon avec les olives de notre jardin :

1- mettre les olives en sachet de congélation et les laisser 2 mois au congélateur.

2- les ressortir et les mettre dans un récipient avec du sel de guérande et des herbes de Provence (fenouil, thym, sariette), pour le sel dosez à 1kg pour 3kg d'olives. Remuez chaque jour pendant 1 mois. Ensuite mettez en bocaux verre, ajoutez du sel si nécessaire et peu d'huile d'olive. Fermez et attendre encore 1 mois avant de consommer, en conservant dans un endroit frais.

C'est long mais très bon......et fait maison.

Date : 5/11/2011

Question : Pourriez-vous me dire s'il vous plaît du fruits de quel arbres il s'agit. Je l'ai vu dans le Luberon.

Le fusain d'Europe : présentation et conseils de culture

Réponse : il s'agit du Fusain d'Europe, Euonymus europeanus. Un bel arbuste aux différents aspects décoratifs : ses fruits très particuliers mais aussi son feuillage d'automne. Haut de de 2m, il convient bien aux haies mélangées. Il résiste très bien au froid et supporte un peu de sécheresse. ATTENTION : toutes les parties de la plante sont toxiques.

Date : 4/11/2011

Question : je viens de vous entendre sur FBDA concernant les junipérus.
Il y a peu, j'en ai arraché un qui était mort et dont j'ai constaté l'ampleur et l'enchevêtrement du réseau racinaire.
Même s'il y a encore de la terre entre les racines qui se coupent cependant sans trop de difficulté, j'ai l'intention d'y faire une rocaille à la place avec, entre les pierres, des lavandes, oeillets de poète et autres petites bruyères.
Le junipérus étant un résineux (sauf erreur de ma part), ces plantes ont elles une chance de se développer sur ce terrain?

Réponse : Bien sûr, vous pouvez replanter à l'exception d'un nouveau Junipérus. Essayez de bien enlever les racines du résineux sur le trou de plantation. Repartez avec de jeunes plants et non des plantes en gros conteneurs pour qu'ils développent de belles racines dans ce milieu.

Date : 4/11/2011

Question : Mon composte regorge de gros vers blancs (Futurs hannetons) comment s'en débarrasser sans détruire les lombics et les micro organismes.

Réponse : ce ne sont que des larves de Cétoines qui se nourrissent exclusivement de matières organiques mortes en décomposition. Donc sans danger pour les plantes. Seules les formes adultes qui volent en mai pour la reproduction rentrent dans quelques fleurs comme les roses pour prendre du nectar en grignotant au passage les pétales. La nuisibilité est nulle. Elles sont utiles à la décomposition de votre compost qu'elles digèrent au même titre que les lombrics.

Date : 4/11/2011

Question : je souhaiterais un renseignement, jai un noisetier dans le jardin et je voudrais habiller son pied, qu'y planter ? des bulbes ?

Réponse : les bulbes sont une bonne idée et vous pouvez marier les floraisons d'automne ( safran, sternbergia) et de printemps avec des bulbes botaniques qui se naturalisent. Plantez aussi quelques vivaces adaptées pour vivre malgré les racines des arbres ( anémones, ancolies, campanules, géraniums, heucheras, pachysandras, saxifrages....). C'est le moment de planter sauf pour les bulbes à floraison d'automne qui se plantent en août.

Date : 4/11/2011

Question :Bonjour j’aimerais connaitre comment toi t-on proceder pour changer un seringat de place ,celui-ci n’a jamais fleuri .


Réponse :cette opération doit se faire après la chute des feuilles lorsque la plante rentre en dormance hivernale. Avec une pelle bêche, bien "cerner" la plante au pied pour aller couper les racines à au moins 40 cm de profondeur. Vous devez mettre les racines à nues. Rabattre la plante au 2/3 pour la reprise. Bien arroser à la replantation, assez ensoleillé pour la floraison, et apporter 3kg de bon compost.

Date : 30/10/2011

Question :
Dans mon composteur j'ai constaté la présence de gros vers blancs avec des petites pattes et une tête marron, un peu comme ceux que l'on mange à koh Lanta ... Sont ils nuisibles au compost ou puis-je les laisser survivre. Il est sur que lorsque j'épands le compost je les retire. Il y a aussi des lombrics que je protège par contre.

Réponse :ce sont des larves de Cétoines qui vivent dans le compost car elles se nourissent de matières organiques mortes. Je ne vous conseille pas de les manger ! Mais elles sont sans danger pour vos plantes, seuls les adultes (la larve vit 3 années), volant en mai, cherchent le nectar des fleurs et abiment les fleurs des rosiers avant leur épanouissement.

Date : 30/10/2011

Question :notre palmier étaIt malade (palmes abimées, "amas" blancs sur le tronc) et dépérissait à vue d'oeil... Nous avons coupé toutes ses palmes mais avons pour l'instant conservé le tronc.Ya-t-il un risque de contamination des arbres à proximité de ce tronc: olivier, grenadier et rosier?

Réponse :il est fort probable que ces amas blancs soient des cochenilles. Oui il faut intervenir et je ne peux que vous conseiller notre préparation d'huiles essentielles BIOBALANCE à pulvériser dès maintenant et surtout à renouveler au printemps.

Vous le trouverez sur notre site : http://www.roseraie-abbaye.com/achat/produit_details.php?id=427

Date : 29/10/2011

Question :je souhaite savoir quand je dois tailler mes hibiscus qui se trouvent maintenant à l'intérieur actuellement ils sont encore en fleurs et par moment des feuilles jaunisses .

Réponse :vous pouvez tailler dès maintenant si besoin. Ralentissez l'arrosage pour l'hiver ou vaporisez le feuillage car l'air intérieur est plus sec.

Date : 29/10/2011

Question : Bonjour, on m'a offert un STEPHANOTIS où il y a un fruit, un peu comme une mangue. On m'a dit que dans ce fruit il y avait des graines et qu'il fallait que j'attends qu'il séche. J'aimerai avoir votre avis et la conduite à tenir.

Réponse : effectivement les graines seront à maturité lorsque le fruit sera sec. Ensuite, pour le semis, vous devrez "stratifier" ces graines en les semant dans du sable humide et au chaud. Pendant 1 mois, puis vous les mettrez dans des petits pots avec du terreau et toujours au chaud.

Date : 29/10/2011

Question :Mon citronnier a les feuilles qui deviennent jaune et tombes. Les citrons reste toujours vert . Que faire s.v.p merci. je ne peut pas le rentrer il ne passe pas pour eviter qu'il gele quels conseils me donnéz--vous

Réponse : attention aux excès d'eau sur les agrumes. La substrat doit être assez drainant pour les racines. Il faut apporter un engrais organique agrume tous les mois et de l'azote au printemps. Pour l'hiver dehors, rapprochez le d'un mur exposé au sud et protégez le pot pour les racines avec un isolant ( paille maintenue par un grillage)

Date : 29/10/2011

Question :Je vous joins donc une photo d'olivier prise en septembre où apparaît une petite grappe (il y en a plusieurs dans l'arbre).De quoi s'agit-il ?

Réponse :Il s'agit tout simplement de fruits avortés. Après polinisation des fleurs de l'Olivier par le vent ou les insectes, de nombreux événements climatiques peuvent être source d'avortement des jeunes fruits en formation. Et cela sur une partie seulement. Donc rien à faire sinon que d'espérer de meilleures situations l'année prochaine.

Date : 25/10/2011
Question :Bonjour, je vous écoute avec passion tous les jours possible, je voudrai savoir si il y a un remède pour un ALBIZIA, des qu'il fait les feuilles il tombe des minuscules insectes blanc comme du siprorje le sulfate avant le primtemps avec boillie bordelaise et un produit pour cochenilles tout est INEFICASSE pouvez-vous venir à mon secour?

Réponse :ce sont des Psylles qui envahissent votre Albizia. La bouillie bordelaise sera inefficace car non insecticide. Je vous propose 2 solutions :

1- introduire des oeufs de chrysopes en mai, les larves dévoreront ces psylles.

2- pulvériser notre préparation biobalance à base d'huiles essentielles, à faire aussi à partir de mai.

lien vers notre site de vente : www.roseraie-abbaye.com

Date : 25/10/2011
Question :IL M A ETE OFFERT POUR MON ANNIVERSAIRE EN OCTOBRE AZALEES ET IBISCUS D INTERIEURJ AIMERAIS SAVOIR SI JE PEUX LES GARDER LONGTEMPS ET SI OUI COMMENT

Réponse : L'azalée aimera une pièce fraîche et un peu de lumière, cultivez la dans un pot de terre cuite avec de la terre de bruyère. Pas d'excès d'arrosage et un engrais fleurs entre 2 floraisons. L'Hibicus est plus tropical, il aimera plus de chaleur et plus de lumière donc près d'un grande baie vitrée. Il sera dehors de mai à octobre. Apportez lui très régulièrement un engrais organique fleurs.

Date : 22/10/2011
Question :bonjours ,j'ai une haie composeé essentiellement composé de laurier thym literalement envahies apparament de cochenille ,presence de mielat et taches brune voir noire certaine feuilles jaunisse et tombent que puis-je faire il y a urgence !!!

Réponse : le Laurier tin (orthographe exact) est plus vraisemblablement atteint de psylles plutôt que de cochenilles. Le noir est la fumagine qui se développe sur le miellat. Envisager une application à base d'huile de Colza pendant l'hiver, vous trouverez des préparations commerciales. Puis une taille un peu sévère en avril pour faire repatir les lauriers de la base.

Date : 15/10/2011

Question : Mon kumkuatier en pot - planté cet été - a bien poussé mais perd des feuilles qui ont l'air saines . Que faire ?

Réponse :il doit être à l'extérieur et au soleil, cet agrume résiste à -10°c. Ne pas l'arroser en excès, le drainage est très important. Faites une taille, éliminer 1/3 pour favoriser le départ de nouvelles pousses. Vous arroserez quand la terre est bien sèche et apporterez un engrais spécial agrumes 1 fois par mois.
Date : 10/10/2011
J'ai une haie d"Héléanus" qui a très bien poussé tout l'été comme d'habitude
Je voudrais savoir quelle est la meilleure période pour tailler les grandes pousses et ainsi remettre les arbres en forme initiale d'alignement.
Réponse :je rectifie d'abord l'orthographe de la plante : Eleagnus, un arbuste au feuillage argenté très utilisé en haie. Deux périodes de taille, l'une en avril et l'autre en sept-oct.

Date : 10/10/2011

Question : QUE FAIRE APRES L'ARRET DE LA FLORAISON DU LYLLIUM?

Réponse :Le feuillage doit être conservé jusqu'à complet jaunissement puis coupé. Apporter un peu d'éléments nutritifs (engrais organique) pour permettre au bulbe de bien faire ses réserves.

Date : 10/10/2011

Question : Je souhaiterais encore vous solliciter pour un lagestroemia qui fait des rejets au pied et j'aimerais déplacer ces rejets. Est-ce possible de les transplanter et comment procéder ?
Quand doit-on tailler l'arbre et de quelle manière procéder ?

Réponse : si les rejets sont racinaires (drageons), vous pouvez les récupérer en novembre (après la chute des feuilles)avec une pelle bêche en conservant quelques racines. Mais si ce sont des départs de pousses depuis la base du tronc, vous pourrez les récupérer.

La taille se fait au printemps en coupant les pousses qui ont porté des fleurs et en harmonisant la forme de la plante.

Date : 07/10/2011

Question : J'ai un prunus de 30 ans bien fleuri, feuillu et fruité ce printemps qui vient de mourir en l'espace de deux mois. Les branches se sont fendues dans le sens de la longueur et le tron est micro perforé de façon impressionnante. On trouve de la sciure au pied de l'arbre.
Il y a t-il un risque de propagation pour les arbres d'à coté ?
Voir meme pour la charpente de ma maison.

Réponse : probablement des scolytes, insectes du bois qui développent beaucoup de galeries entrainant la mort de l'arbre ( attaques sur plantes faibles). Ces insectes sont spécifiques à chaque espèce de plantes. Donc pas de danger pour les plantes autres que des Prunus et surtout aucun risque pour vos charpentes. Et il est fort probable que les larves ne soient déjà plus dans le bois mort mais aient migré vers d'autres plantes....

Date : 07/10/2011

Question : Je voudrais savoir comment exposer un kalankoe dans une maison pour le faire fleurir. je les ai laissés dehors tout l'été . quand dois-je les rentrer à l'intérieur.

Réponse : Cette plante a besoin de soleil mais jamais direct, donc près d'une fenêtre avec le soleil du matin. Donnez lui de l'engrais orchidée tous les 15 jours et surtout très peu d'arrosage. On arrose lorsque le terreau est bien sec. Pas de pièce trop chauffée, le kalanchoé préfèrence les t° inférieures à 20°c.

Date : 01/10/2011

Question :Mon voisin vient de couper un palmier infesté par le Papillon (Il a atteint le Gard ) et détruit et brulé une 20aine de vers. J'ai un Phoenix splendide, 10 métres de haut environ, en pleine forme. Ma question : peut il être infecté, sachant que l'accés au coeur de l'arbre n'est pas simple pour le papillon.

Réponse :Le Phoenix est l'un des palmier les plus victimes du papillon. Et vous n'avez d'autres moyens que de le surveiller très régulièrement. En cas de symptôme, prévenir le service de protection des végétaux pour signaler le foyer et se rapprocher de spécialistes pour faire une intervention.

Date : 30/09/2011

Question :Clématite

En pot, balcon sud-ouest,à l'ombre du mur sur 80cm; grosses fleurs violettes; toutes les feuilles du bas se déssèchent ;ça continue depuis fin août en montant...est-ce déjà l'hiver pour elle ?

Réponse : Le repos d'hiver est nécessaire et il intervient aussi en été après la première floraison. En pot, je vous conseille une taille courte de la clématite à grande fleur (rabattage) à 40 cm après la première floraison, un apport fertilisant, le pied à l'ombre et vous aurez une belle repousse avec des fleurs pour août-septembre. Ensuite les feuilles tomberont aux premiers froids et vous taillerez au printemps de la même manière.

Date : 30/09/2011

Question :Je garde depuis plus de 2 ans des feuilles de chênes blancs pour l'essentiel, mais aussi des feuilles de frênes et de lauriers amandes.
Je viens de tamiser le compost obtenu.
Me voilà avec une belle terre très fonçée et très légère. A quoi puis-je le destiner ? Un compost composé uniquement de feuilles a t'il des qualités particulières ou bien dois-je l'utiliser simplement comme un compost composé d'un mélange de déchets de végétaux de cuisine et de déchets du jardin ?

Réponse : un bon compost fertilisant est celui dont les matières sont diverses avec entre autre celles d'origine animale apportant de l'azote. Votre compost de feuilles aura malgré tout ses apports fertilisants et peut être amené aux plantations. Il améliore aussi les qualités physiques du sol par l'humus qui en découlera, un complément d'azote organique type guano s'avérerait utile. Il sera aussi un très bon terreau de semis.

Date : 30/09/2011

Question :Certains laurier-tins de mon jardin ont les feuilles qui deviennent dorées et granuleuses

Réponse :les photos jointes à la question montrent des symptômes bien particuliers. Je pencherais pour un "tigre" comme on le voit sur le poirier ou le platane (2 insectes pourtant très différents). Une identification plus précise devrait être faite auprès de services spécialisés. Je n'ai pas rencontré ce cas jusqu'à présent. Mais je peux vous rassurer sur le fait que les insectes sont "mono espèce" dans la majorité des cas, donc pas de risque de propagation à d'autres plantes. Par contre, le fait d'avoir beaucoup de plantes d'une même espèce favorise le développement d'insectes spécifiques. Donc envisagez peut être de réduire la quantité de pieds de laurier tin et diversifiez vos plantations. Mais cet hiver, faites une taille sévère de ces arbustes et appliquer une pulvérisation à base d'huile de colza ( 10 ml/ litre + alcool 70° 10ml/litre)

Date : 24/09/2011

Question :Je construit un bassin extérieur actuellement pour poissons d'eau douce et froide. J'aimerai savoir quelles plantes aquatiques je peux planter dans l'eau, et surtout résistantes au gel, de façon à aider à la purification de l'eau?

Réponse :je ne suis pas un spécialiste, mais voici une liste que je vous communique :

Nom des plantes

Utilité Attrait Prof. Remarques

Acorus calamus variegatus

25

85

- 10

Variété panachée très décorative

Alisma sp

25

65

- 15

Se ressème facilement

Aponogeton distachyos

35

100

- 30

Supporte l'ombre, colonise facilement

Butomus umbellatus

50 80 -10

Ombelle rose décorative

Caltha palustris

30

100

- 5

Floraison et végétation printanière

Carex sp.

30

50

- 5

Bonne colonisation

Cyperus longus

50

75

- 15

Forte colonisation

Glyceria maxima

75

75

- 10

Bonne croissance

Hippuris vulgaris

85

75

-30

Feuillage original

Iris pseudacorus, versicolor

50

100

- 20

Floraison printanière

Juncus sp.

50

70

- 10

Forme des touffes assez compactes

Mentha aquatica

75

75

- 10

Floraison estivale

Menyanthes trifoliata

75 75 - 15

Floraison printanière

Oenanthe aquatica variegata

70 70 - 15

Variété à feuillage panaché

Phalaris arundinacea

70 50 - 15

Bonne colonisation

Phragmites australis et var.

70 60 - 10

Feuillage panaché intéressant

Plantes flottantes

90 90 0

(Eichhornia, Pistia, Lemna, Trapa ...)

Plantes oxygénantes

100 50 -50

(Elodées, Tillae, Myriophyllum ...)

Preslia cervina

50 70 - 10

Floraison abondante bleue (ou blanche)

Ranunculus flammula et lingua

80 80 - 15

Floraison jaune

Sagittaria sp.

80 100 - 15

Déphosphatante, floraison blanche

Saururus cernuus

70 80 -15

Feuillage intéressant

Scirpus lacustris et var.

50 100 - 50

Variétés panachées très décoratives

Stachys palustris

80 100 - 10

Bonne colonisation

Typha sp.

70 90 - 15

Forte colonisation

Typha minima et latifolia var.

70 90 0

Ne supporte pas l'immersion

Zizania latifolia

70 90 - 15

Grande végétation (2 mètres)

Date : 24/09/2011

Question :J'ai un rosier bank qui perd abondamment ses feuilles, en cette saison, cela n'arrive jamais, que dois-je faire ?
Je pensais le tailler mais c'est peut-être un peu trop tôt.

Réponse :non, pas de taille. La chute des feuilles n'est pas grave même si cela est un peu tôt.

Date : 24/09/2011

Question :Nous avons devant la maison un amandier malade. Depuis plusieurs années, au printemps, il est attaqué par le monilia. Je le traite donc dès la floraison jusqu'a fin mai. Mais cette année, c'est un peu plus grave. Depuis cet été, il y a de la gomme qui coule de l'arbre, les feuilles sont criblées de trous (voir photos) et semblent séchées. Le feuillage est très clairsemé (nous avons fait une taille à l'automne dernier mais moins du tier des branches et des petites). Nous tenons énormément à cet arbre qui se trouve devant notre terrasse et nous procure un peu d'ombre. Que devons-nous faire pour le soigner et éviter que cela se reproduise.

Réponse :ces problèmes ne sont pas faciles à résoudre et on voit très bien que la bouillie bordelaise n'est pas la solution "miracle" bien au contraire. Les tailles doivent se résumer à éliminer les parties sèches. Le sol doit être bien aéré, pour cela vous pouvez cet automne faire des perforations du sol à l'aplomb des branches et tous les 20 cm avec un pieu de 5cm de diamètre sur 80 cm de profondeur. Cela permettra la pénétration d'O2 aux racines. Vous pouvez aussi pulvériser notre préparation d'HE, l'aromacult (avec ce lien http://www.roseraie-abbaye.com/achat/produit_details.php?id=397), au printemps.

Date : 24/09/2011

Question :Pourriez vous s'il vous plait me dire quand et comment replanter un arbuste "le fruit de la passion"

Réponse :compte tenu de sa sensibilité au froid, je vous conseille de planter la passiflore au printemps, contre un support où elle pourra s'accrocher, profondément en enterrant la tige de 15 cm et avec un bon apport de compost en terrain drainant non calcaire.

Date : 24/09/2011

Question :j'ai une bignone orangée qui etait superbe et il y a 15 jours je passe a coté et regarder mes plantes et arbustes la bignone toute marron feuilles séches comme si on avait jeté du desherbant incroyable est ce une maladie une bestiole qui m"a rendue cette bignone malade ?

Réponse :cette plante connait peu de problème, à l'exception des cas d'invasion d'araignées rouges. Et ce peut être le cas lors des périodes chaudes et sèches. Rien à faire maintenant, la plante n'est pas morte et ne pourra pas refaire beaucoup de feuilles maintenant. Elle repartira normalement au printemps. Vous pourrez bassiner les feuilles l'été prochain lorsqu'il fait chaud.

Date : 24/09/2011

Question :Je suis envahie d’ortie et d’autres herbes vraiment très envahissantes. J’aimerai m’en débarrasser car elles sont en plein passage mais sur un “terrain dépendage” de fosse septique.Que dois-je faire ?

Réponse :ce n'est pas moi qui peut vous conseiller de détruire un bien aussi précieux que des orties! Qui, je vous le rappelle, permettent de faire des préparations (purins) très utiles au jardin. On peut aussi les faucher et les incorporer au compost ou en paillage au pied des plantes. Ces coupes devront toujours se faire avant la mise à graines pour éviter toute propagation. Mais pour les "détruire" sans chimie, il n'y a que la méthode "étouffement" avec une bâche plastique ou des cartons pendant 6 mois.

Date : 15/09/2011

Question :
J'ai un cyprès qui est planté dans un bac ( L : 1,20 - l : 0,38- h: 0,68 ) exposition plein sud sur une terrasse en ville. Il a commençé à avoir des branches brunes sur un côté et cela s'étend de plus en plus . Pourriez- vous me dire de quoi il s'agit , ci-joint deux photos qui pourront vous être utiles .

Réponse :tout d'abord, permettez moi de préciser qu'il s'agit de Thuya et non de cyprès. Cela a son importance car les besoins ne sont pas les mêmes. Le Cyprès supporte les atmosphères sèches mais pas les Thuyas réservés aux zones plus fraîches. Et la culture en bac n'est possible que pendant quelques années. Le système racinaire est vite asphyxié par manque de place! Donc pas de maladie mais des symptômes physiologiques. Remède provisoire : rempotage pendant l'hiver, casser le chignon racinaire, redonner du nouveau substrat drainant et tailler les parties sèches.

Date : 15/09/2011

Question :Ma pelouse naturelle, de l'herbe tondue est complétement envahie par des violettes. Je souhaite me débarrasser de celles-ci qui étouffent tout; comment faire en restant le plus naturel possible dans la méthode et sans aller jusqu'à tout labourer?

Réponse :il n'y a pas de miracle au jardin! Pas de désherbant pour moi, donc soit vous vous accomodez des violettes dont feuilles et fleurs sont très belles, soit vous retravaillez le sol avec labour ou étouffement par couverture ( plastique ou carton) pendant 3 mois pour tuer par asphixie et vous refaites un semis de gazon.

Date : 03/09/2011

Question :J'ai un buis depuis environ 6 ans. Il est resté en pot pendant 5 ans et voyant qu'il devenait de plus en plus terne, ce printemps nous l'avons planté en pleine terre. Pensant que les buis s'adaptaient très bien à la sécheresse, il est à un endroit très sec, au soleil et où la terre n'est pas particulièrement riche (sable en surface). Nous l'arrosons mais visiblement, il persiste à garder ce feuillage terne ou l'on voit quelques tâches jaunâtres (voir photos). Les quelques maladies que j'ai pu voir sur internet ne semblent pas correspondre. Qu'en pensez-vous?

Réponse :je pense qu'il y a des cochenilles sur les rameaux portant ces feuilles jaunies. De couleur brune, ils peuvent se confondre au bois. Vous pouvez pulvériser notre préparation à base d'huiles essentielles : BIOBALANCE http://www.roseraie-abbaye.com/achat/produit_details.php?id=427. Ceci dès maintenant et renouveller au printemps.

Date : 03/09/2011

Question :J'ai un cyca qui a une dizaine d'années et depuis 2 ans il me fait des feuilles qui sortent jaunes et qui ne se développent pas, elles sèchent .Que me faut-il faire pour retrouver ses belles feuilles ? Merci pour votre réponse.

Réponse :Le rempotage s'impose, faites le en octobre. N'hésitez pas à "casser" la motte mais sans aller jusqu'à mettre les racines à nue. Vérifiez qu'il n'y a pas la présence de vers blancs. Rempotez dans un terreau neuf en ajouter 20% de gravillons (ou pouzzolane). Pas d'engrais, mettez le pot à l'abri du gel et arrosez très peu pendant l'hiver.

Date : 03/09/2011

Question :bonjour je suis une fidèle pouvez –vous me dire si je dois couper les fleurs fanées; on me dit que si je les coupe je n’aurais pas de fleurs l’an prochain; merci

Réponse :les fleurs fanées peuvent restées sur la plante tout l'hiver, elles jouent d'ailleurs le rôle de protection contre le gel pour les bourgeons inférieurs. Lorsqu'on les taille, il faut uniquement supprimer la fleur au dessus du premier bourgeon. On ne supprime, au printemps, que quelques vieilles branches qui ont fleuri depuis 3-5 ans. Les nouvelles pousses de la base ne fleuriront que l'année suivante.

Date : 03/09/2011

Question :J'ai 3 lauriers roses très "échevelés" (ils ont environ 15 ans)et je souhaiterais savoir si on peut et à quel moment les tailler. J'en ai un qui a des branches recouvertes d'aspérités noires.

Réponse :les boucliers noirs sont certainement des cochenilles à carapaces. Vous devez attendre avril 2012 pour faire une taille qui regénérera votre laurier en taillant les très vieilles branches depuis leur base ( conserver les plus jeunes sans les tailler). Mais cet hiver, appliquez une pulvérisation d'huile de colza+alcool 70° ( 10 ml de chaque/10litres d'eau) sur l'ensemble des branches.

Date : 03/09/2011

Question :Bonjour, mon figuier me fait encore des belles figues ; quand peut on couper les branches basses qui touchent le sol pour qu'il soit plus arrondi l'an prochain. Merci pour vos réponses. Denise

Réponse :le figuier, qui ne nécessite que des tailles de formation ou de recépage occasionnel, peut être taillé dans votre cas à n'importe quel moment donc cela est possible dès maintenant.

Date : 03/09/2011

Question :J'aimerais avoir des conseils au sujet de mon plant de pivoine qui n'a pas encore fleuri.

Réponse : s'il s'agit de la pivoine herbacée, cela arrive fréquement après les transplantations ou divisions. Les Pivoines demandent une mi-ombre (pas la pleine ombre qui bloque la floraison) et un sol humifère donc il faut apporter du compost ( 500 gr/m2) et pailler le sol sur 5 à 10 cm avec des débris végétaux.

Date : 29/08/2011

Question : J'ai offert récemment à ma mère un citronnier "4 saisons" en pot qu'elle a déjà rempoté dans un pot plus grand avec du terreau "spécial agrumes" pour suivre les conseils du vendeur.
Elle l'arrose tous les 2 jours et lui apporte un complément nutritif sous forme d'engrais liquide spécifique toutes les 2 semaines.
Pouvez vous me confirmer la qualité de ces attentions?
Que faut il faire aux premiers froids?
Un voile de protection suffira t il pour le laisser sur une terrasse couverte mais ouverte, à 3 mètres du sol, ou bien faut il absolument le rentrer?

Réponse :les conseils en arrosage ne peuvent être formulés en fréquences régulières car il faut les adapter aux besoins de chaque plante. Après un rempotage, les arrosages sont réduits car la "réserve" d'eau dans le nouveau terreau est supérieure tant que les racines n'ont pas colonisées cet espace et il faut du temps. Il fait moins chaud en automne donc moins de besoin en eau. On teste avec le doigt sur 5 cm pour sentir le taux d'humidité, un excès d'eau est souvent très préjudiciable à la plante. Raisonnablement, je pense que 2 arrosages par semaine devraient suffir et l'engrais spécifique tous les 15 jours. Cet hiver, laissez le dehors le plus longtemps possible, au soleil et ne mettre le voile d'hivernage que pour les périodes où le thermomètre descend au dessous de -8°c. L'arrosage l'hiver doit être très occasionnel car sur une terre humide la sensibilité au gel est accrue.

Date : 27/08/2011

Question :j'ai dans mon jardin depuis 2 ou 3 ans un calistemon sur tige.
je ne sais pas trop comment l'entretenir , faut-il le tailler et comment ?
les branches se développent énormément en hauteur ; je crains qu'il ne s'étiole et dépérisse.

Réponse :cet arbuste méditerranéen supporte les tailles courtes et conduit sur tige ce serait même préférable pour garder une plante ramifiée. Eliminez les fleurs fanées maintenant mais attendez avril pour une taille plus courte.

Date : 26/08/2011

Question :1) j'ai un pin maritime (15 ans/+ 7m) qui perd sans arrêt et beaucoup de ses épines doubles (sachet de 20l tous les 2 jours).Sur certaines de celles encore vertes sur l'arbre, petite matière blanche à la base de l'épine et quelques taches marrons:noires sur la partie verte.Pas de trace d'insecte sur le tronc
ni de champignon au pied.
Situation ensoleillée sur pelouse avec arrosage auto.
Il y plus d'un an terrassement de 1,5m à 3 m du tronc sur un seul coté
Peut-on y remédier.
2) rosier "tapissant" de l'abbaye dont certaines branches grimpes (1,5m) sur grillage proche : laisser grimper ou obligation de couper ces branches ?

Réponse : 1) il semblerait que des cochenilles soient présentes et responsables des chutes d'aiguilles en sucant la sève. Cela provoque un ralentissement du Pin mais pas sa mort ! Vous pouvez pulvériser une préparation : huile de colza ( 10ml) + alcool à 70°c ( 10ml) dans 10 Litres d'eau, cela dès maintenant ; et envisagez l'achat d'oeufs de Chrysopes en mai 2012 à poser là où sont les taches blanches.

2) Vous pouvez laisser grimper ces longues branches caractéristiques sur des rosiers couvre sol. Ne pouvant s'étaler, ils grimpent sur les supports proches.

Date : 12/08/2011

Question : J’ai un kumquat de 2 ans qui me fait de grandes pousses sans fleurs, ni fruits. Dois-je couper les plus grande branche ou le laisser monter.

Réponse : la taille doit aider l'arbre à se former pour avoir une bonne ramification ouverte et solide pour porter les fruits. Donc vous avez tout intérêt à tailler de 1/3 ces longues pousses vigoureuses.

Date : 11/08/2011

Question : J’ai un très beau rosier ‘New Dawn‘. Il doit avoir 15 ans, mais maintenant il faut vraiment enlever beaucoup de bois morts et le tailler correctement. C’est quand la meilleure saison de le tailler? Nous sommes à Buis-les-Baronnies, dans la Drome. Merci pour votre réponse! J’éspère que vous allez bien, ca fait déjà quelques années, que nous sommes venu vous voir à l’Abbaye. J’ai des très bon souvenirs de votre place!

Réponse : Ce rosier a un fort développement, son caractère peu remontant impose une taille d'été ou d'automne pour garder une belle floraison de printemps. Vous pouvez intervenir dès maintenant et ainsi espérer une petite remontée en octobre. Contentez vous de réduire les bois anciens en supprimant des branches complètes. Et armez vous de bons gants! Au plaisir de vous acceuillir à nouveau dans notre jardin qui a beaucoup évolué depuis votre dernière visite.

Date : 8/08/2011

Question : Bonjour ! On vient de m'offrir un kumkuatier en pot que j'ai placé sur la
terrasse sud face à la mer . Quel doit être le rythme d'arrosage + engrais /
été - hiver ? Faut - il le protéger du froid , j' habite Hyères

Réponse : Le kumquat est l'un des agrumes les plus résistant au froid, donc à Hyères il sera très bien dehors toute l'année, sans protections. Le rythme d'arrosage est toujours dépendant de plusieurs facteurs : taille du contenant, âge de la plante, nature du substrat. Vous ne devez arroser que lorsque le terreau est sec sur plusieurs centimètres. Mais vous ne devriez pas dépasser 2 arrosages copieux par semaine. Je vous conseille l'usage d'un fertilisant organique liquide à apporter 2 x/mois. Voici un lien vers celui que nous vendons : FERTICULT agrume et nous avons aussi une préparation homépathique qui sera une grande aide : HOMEOCULT agrume.

Date : 8/08/2011

Question : BONJOUR. POUVEZ VOUS ME DIRE QUANT IL FAUX TAILLER PRUNIER ET ABRICOTIER

Réponse : Ces arbres fruitiers, à noyaux, n'aiment pas trop la taille. Après la formation, vous devez simplement maintenir la forme. La taille en vert, c'est à dire l'été ( juillet) après les récoltes, est bien appropriée. Elle consiste à supprimer les pousses à bois trop nombreuses ou mal placées ( à l'intérieur) et favoriser ainsi la formation de bourgeons à fleurs pour l'année suivante. Les tailles de printemps sont défavorables, incitant à la pousse à bois et non à fleur et favorise l'introduction de champignons sur les plaies de taille.

Date : 5/08/2011

Question : J'ai planté un hortensia paniculata vanille fraise et je suis un peu déçuecar il a fleuri pour la première fois : "3 fleurs" mais uniformément blanchesque faut-il faire pour que la fleur soit du rose vif montré sur les photos ????ai-je raté quelque chose à la plantation ???

Réponse : Magnifique arbuste, gracieux, rustique et à croissance rapide, l'Hydrangea paniculata se pare de larges panicules. Le plus souvent blancs au début de l'été, ils se teintent peu à peu de rose puis tournent au rouge foncé en septembre. Ils persistent jusqu'en automne et font de magnifiques fleurs séchées.

Taillez-le en mars, au-dessus du premier œil du bois de l'année précédente. Il sera plus compact et fleurira beaucoup plus. Ne taillez pas dans le bois vieux de plus de deux ans, il ne fera pas de nouvelles pousses. Plus tardifs, les feuilles des H. paniculata n'apparaissent pas avant fin mars, voire début avril.

Date : 3/08/2011

Question :Après avoir énormément apprécié la visite de votre domaine, je viens vous faire part d’un énorme souci concernant 3 de nos palmiers CHAMAEROPS palmier à chanvre. Il y a 8 jours nous avons remarqué 2 gros papillons tourner autour de nos palmiers sans y prêter attention puis je me suis souvenue des palmiers morts à Hyères à cause de ces papillons. Nous avons fait la chasse, réussi à en tuer 1 et l’autre à disparu. Malheureusement en regardant le site internet c’était bien un Paysandisia. A ce jour, nous avons eu 3 palmes avec des trous et 1 palmier qui a le cœur marron ( les nouvelles palmes sont venues toutes seules en les tirant).Que faire pour les sauver ?Je surveille le cœur, je ne vois pas de larve qui sont apparemment assez grosses d’après le site internet, mais peut-être sont-elles déjà au fond.

Réponse : Ce problème est important à traiter, voir les larves est très difficile. Voilà les solutions biologiques et il est préférable de contacter une entreprise spécialisée :

La lutte biologique

Un ver microscopique : le nematode

Cette technique de lutte consiste à imprégner le haut du stipe et la couronne du palmier avec un ver microscopique, le nematode entomopathogène (ou auxiliaire) Steinernema carpocapsae.

Ce nématode tue à la fois les stades larvaires du papillon palmivore et du charançon du palmier.

ver microscopique nematode

Une fois appliqué, ce nématode entre en contact avec le ravageur et y pénètre par ses voies naturelles.
Dans les conditions optimales, l’insecte infesté arrête de se nourrir très rapidement et meurt en 48 à 72 heures.

Les premiers tests montrent une assez bonne efficacité, même si la mortalité n'est pas de 100 %. Elle stabilise la situation sanitaire de l'arbre.

NB : Le ver ne survit pas à son hote.

Lire sur ce sujet le Communiqué de presse PAYSARCH du 6 mai 2010 (PDF)

2 produits sont homologués : "Palmanem" et "Carpocapsae-System"
Documention du Palmanem (PDF)
Documention du Carpocapsae-System (en anglais)(PDF)

Un Champignon entomophage : Beauveria bassiana

La technique consiste à pulveriser des granules contenant des spores d'un champignon entomopathophage : Le beauveria bassiana.

Beauveria bassiana infecte les insectes selon le mode classique des champignons entomopathogènes. Il agit par contact et peut parasiter tous les stades, de l’oeuf à l’adulte.

Beauveria bassiana

Avec l’humidité, le granulé libère les spores qui se fixent sur la cuticule de l’insecte où elles germent et pénètrent. Le champignon se développe ensuite dans l’insecte jusqu’à induire sa mort en 2 à 5 jours.
Après la mort de l’insecte, le champignon se développe dans le corps momifié puis traverse la cuticule et émet de nouvelles spores disséminées dans le milieu extérieur où elles peuvent contaminer un nouvel hôte.

1 produit homologué : "Ostrinil"
Documention de l'Ostrinil (PDF)

NB : l’achat et l’application de l’Ostrinil sont réservés aux seuls professionnels (porteurs du DAPA = Diplôme pour les Applicateurs de produits phytosanitaires)

ATTENTION, la réglemention évolue régulièrement.
La liste des spécialités commerciales destinées à être utilisée pour lutter contre le Paysandisia Archon sont disponibles à l’adresse Internet suivante :
e-phy.agriculture.gouv.fr

Date : 3/08/2011

Question :Depuis quelques temps,j'ai remarqué que les feuilles de mon olivier tombaient en grand nombre et que les jeunes rameaux del'année finissaient par sécher. Ce phénomène semble prendre de l'ampleur et j'ai peur que mon arbre meure. Quel traitement doit -on appliquer pour enrayer cette maladie?

Réponse : le déssèchement des rameaux de l'olivier est généralement du au "neiroun" de l'Olivier, un coléoptère dont les larves creusent des galeries dans l'aubier des jeunes rameaux, bloquant la circulation de sève. Pas de traitement, taillez les rameaux dès les premiers symptômes et appliquez sur le tronc, à 1m du sol, un anneau de glu arboricole pour bloquer leur ascension.

Date : 3/08/2011

Question :une treille d'actinidias ou tous les fruits déperissent ce mois d'aout?
connaissez-vous les raisons
pourtant il a plu (en plus de quelques arrosages de canicule ) cela fait
trente ans, je n'ai jamais vu cela - il y a-t'il des cas d'extermination d'actinidias ailleurs Merci pour vos
informations on prendra des photos a vous envoyer

Réponse :Le Kiwi, l'actinidia reste une des fruitiers les moins traités car peu sujet aux attaques d'insectes et n'a pas à ce jour de maladie spécifique. Mais les fruits peuvent être sensibles physiologiquement à certains écarts météorologiques et particulièrement de forts coups de chaleur avec un soleil chaud alterné de baisse de température. Et c'est peut être ce qui vient de se passer avec la météo de juillet en dent de scie. Pas grand chose à faire face aux aléas climatiques sinon que de protéger les kiwis des vents forts et froids.

Date : 2/08/2011

Question : Recherche de nom de cette plante
Feuilles ovales,petites grappes de fines fleurs roses qui se transforment en ce moment en boules blanches

Réponse : Je pense qu'il s'agit de la Symphorine dont la plus commune à des fruits blancs mais il existe des variétés à fruits roses.

Date : 1/08/2011

Question : Peut-on utiliser les huiles essentielles pour éloigner les doriphores
des pommes de terres ? Pour éloigner les cochenilles des plantes
vertes d'appartement ?
Si vous avez des réponses, je suis preneur !
Avec mes remerciements et mes salutations les meilleures.
François Vergara
ps : j'ai visité votre jardin il y a 15 jours, et cela m'a laissé un
bon souvenir.

Réponse : Nous utilisons un mélange d'huiles essentielles qui agissent par effet répulsif sur les insectes phytophages. Déclenchant un phénomène "anti appétence". Doryphores et Cochenilles cessent alors de s'alimenter et meurent. Cette préparation nous vient d'allemagne et est commercialisée sous le nom de BIOBALANCE.

Comment savoir si un palmier est infesté par le Papillon du Palmier (Paysandisia Archon) ?

  • présence de feuilles en émergence perforées en ligne, grignotées ou desséchées
  • nanification de la couronne ; les limbes des feuilles émergentes s’ouvrent et s’étalent mais sans croissance des pétioles
  • présence de sciures brunes (déjections) en paquet et/ou en ruban sur les rachis (pétioles), sur le stipe (« tronc ») ou parfois sur les feuilles en émergence
  • déformation et croissance oblique du stipe
  • présence d’exuvies de chrysalides sur le stipe ou à terre autour du palmier
  • présence de galeries lors d’une coupe transversale du stipe
  • bruit, audible facilement dans le tronc, à l’automne et au printemps, caractéristique des larves qui en s’alimentant sectionnent les fibres internes du palmier

NB: La présence des différents symptômes listés ci-dessus n’est parfois pas simultanée (des palmiers peuvent n’avoir que des sciures et pas de symptômes foliaires ; la présence de sciures fraîches (brun clair) est la signature la plus sure de la présence de P. Archon. Certains palmiers présentant des symptômes foliaires peuvent, en effet, ne pas montrer de symptômes ultérieurs, la larve ayant probablement disparu.
Source :PELTIER J.-B. (2007), Une glu salvatrice contre le ravageur de palmiers, Paysandisia Archon. INRA

Lutte et traitements contre le papillon ravageur du palmier
Paysandisia Archon

On dénombre 4 méthodes de lutte distinctes :

  • La lutte chimique (insecticides).
  • Lutte par barrière physique (glu, ensachage).
  • La confusion sexuelle (phéromone synthétique) et le piégeage chimique (kairomone).
  • La lutte biologique (prédateurs, parasites), pathogènes (nématodes, champignons, bactéries et virus).

Ces techniques étant particulièrement délicates, nous vous invitons à contacter un professionnel qui disposera de l'équipement pour les mettre en oeuvre en toute sécurité.

La lutte chimique (insecticides)

La molécule la plus fréquemment utilisé en traitement combiné "Paysandisia / Charençon" : l'imidaclopride

L'imidaclopride agit au niveau du système nerveux des insectes (action sur les synapses et les neuromédiateurs) par contact et par ingestion.

Pour info : l'arreté ministeriel sur les substances autorisées dans le cadre de la lutte obligatoire

Pour être efficace, le traitement doit être renouvelé durant toute la période de vol.

Ne doit pas être utilisé en periode de floraison (protection des insectes polinisateurs).

Inconvénient : les insecticides chimiques touchent de nombreuses espèces non-ciblés.

Lutte par barrière physique (sans pesticide)

Méthode à base de glu

La méthode consiste à appliquer une glu sur les parties attaqués par le ravageur (haut du stipe) et ainsi de créer une barrière physique (mécanique).

Cette "barrière" agira sur 3 niveaux :

  • elle gêne l’émergence des adultes ;
  • elle empêche la ponte de femelles extérieures visitant le palmier ;
  • elle gêne le développement des oeufs pondus préalablement dans le cas d’un traitement tardif.

Cette méthode, expérimenté sur la ville de Montpellier en collaboration avec l'INRA à donné des résultats concluants, (voir le site de l'INRA dédié à cette expérience ).

Paysandisia methode à base de Glu

La glu devrait être prochainement commercialisé (printemps 2011) par la Société Provalis sous la marque "BIOPALM".

Lire la Documentation BIOPALM (PDF)

L'ensachage

palmier avec filet paysandisia

La méthode consiste à poser des filets de type "anti-grêle" sur les palmiers infestés afin de limiter la dispersion des papillons et éviter les nouvelles pontes.

Cette méthode à deux inconvénients :

  • Le palmier ensaché reste infesté et les dégâts provoqués par les larves déjà présente inéluctable.
  • L'aspect inesthétique de l'arbre ainsi "emmailloté".

On peut en revanche conseiller cette méthode pour des jeunes plans que l'on souhaite préserver d'une éventuelle infestation.

La confusion sexuelle

Cette méthode semble peu prometteuse en raison du comportement particulier de cet insecte.

Le mâle est très territorial, et la femelle n'émettrait qu'une phéromone de reconnaissance à courte distance.

La lutte biologique

Un ver microscopique : le nematode

Cette technique de lutte consiste à imprégner le haut du stipe et la couronne du palmier avec un ver microscopique, le nematode entomopathogène (ou auxiliaire) Steinernema carpocapsae.

Ce nématode tue à la fois les stades larvaires du papillon palmivore et du charançon du palmier.

ver microscopique nematode

Une fois appliqué, ce nématode entre en contact avec le ravageur et y pénètre par ses voies naturelles.
Dans les conditions optimales, l’insecte infesté arrête de se nourrir très rapidement et meurt en 48 à 72 heures.

Les premiers tests montrent une assez bonne efficacité, même si la mortalité n'est pas de 100 %. Elle stabilise la situation sanitaire de l'arbre.

NB : Le ver ne survit pas à son hote.

Lire sur ce sujet le Communiqué de presse PAYSARCH du 6 mai 2010 (PDF)

2 produits sont homologués : "Palmanem" et "Carpocapsae-System"
Documention du Palmanem (PDF)
Documention du Carpocapsae-System (en anglais)(PDF)

Un Champignon entomophage : Beauveria bassiana

La technique consiste à pulveriser des granules contenant des spores d'un champignon entomopathophage : Le beauveria bassiana.

Beauveria bassiana infecte les insectes selon le mode classique des champignons entomopathogènes. Il agit par contact et peut parasiter tous les stades, de l’oeuf à l’adulte.

Beauveria bassiana

Avec l’humidité, le granulé libère les spores qui se fixent sur la cuticule de l’insecte où elles germent et pénètrent. Le champignon se développe ensuite dans l’insecte jusqu’à induire sa mort en 2 à 5 jours.
Après la mort de l’insecte, le champignon se développe dans le corps momifié puis traverse la cuticule et émet de nouvelles spores disséminées dans le milieu extérieur où elles peuvent contaminer un nouvel hôte.

1 produit homologué : "Ostrinil"
Documention de l'Ostrinil (PDF)

NB : l’achat et l’application de l’Ostrinil sont réservés aux seuls professionnels (porteurs du DAPA = Diplôme pour les Applicateurs de produits phytosanitaires)

ATTENTION, la réglemention évolue régulièrement.
La liste des spécialités commerciales destinées à être utilisée pour lutter contre le Paysandisia Archon sont disponibles à l’adresse Internet suivante :
e-phy.agriculture.gouv.fr

Références, sources :
Site INRA Montpellier

PELTIER J.-B. (2007), Une glu salvatrice contre le ravageur de palmiers, Paysandisia archon. INRA

Comments