ACCUEIL‎ > ‎

Artiste

Julie André:

Après une formation initiale en Sciences de l'Education et Développement local et plusieurs expériences de la scène (Théâtre, musique),  Julie 
découvre le conte  lors d'une formation en Arts du Spectacle à l'Université de Nancy. Cette rencontre la bouleverse.

Après plusieurs années de réflexion et de"gestation", et la rencontre incroyable avec un vieil homme qui lui lègue son violoncelle, elle décide d'en faire son chemin. 
Très sensible au concept de transmission, elle se vit comme une passeuse d’histoires, explorant le conte avec pour compagnon de partage son violoncelle et sa fraîcheur pétillante. 

Dans son cheminement, elle a la chance de bénéficier de l'enseignement de conteurs plus expérimentés qui lui permettent d'avancer et d'approfondir sa pratique du conte: Philippe Sizaire, Pépito Matéo, Henri Gougaud, Michel Hindenoch.

Ses spectacles parlent d'arbres et de nature, de transmission, de destin et de métamorphoses, de gourmandise, de sagesse et de folie, et de la vie tout simplement,  avec ses fêlures et ses petits bonheurs. Une écriture posée, poétique et profonde qui sait aussi bien faire sourire que nous cueillir dans l’émotion.

    Pourquoi le conte?

    "Lorsque j'ai découvert le conte lors d'ateliers universitaires, cela a été pour moi une révélation, un  "coup de foudre" avec la même émotion  qu'une rencontre amoureuse. Je n'imaginais pas un seul instant en poussant la porte de cet atelier y trouver autant.  Il m'a fallut ensuite une  période de digestion, presque de gestation...  Après mûre réflexion et surtout une envie dévorante, j'ai rejoins le chemin qui s'ouvrait devant moi... 

     Je suis persuadée que les histoires ont une âme. J'aime  l'idée que les histoires voyagent de génération en génération, de pays en pays et  de coeur en coeur... J'aime le fait que le conte s'ancre dans un "ici et maintenant", qu'il pose un temps de partage, un temps où l'on prend le  temps d'être  ensemble. J'aime aussi la simplicité de ce partage." 


       Ce que je crois:

       "les contes ont été inventés pour ne pas perdre le sens de la vie"

       "Les mythes, les contes, les légendes du monde sont au fond de nous comme les trésors d'une caverne prodigieuse. Il serait 

        déraisonnable  de prendre à la légère ces divertissements apparemment sans poids. Certains sages d'Orient pensent que l'histoire juste, 

        dite au bon moment, à la personne qu'il faut, est capable d'illuminer qui l'entend (...)"  Henri Gougaud


        "Le conte est  un être vivant qui a besoin de se réincarner sans cesse. C'est une histoire courte, petite, et qui contient de l'éternité.  C'est une  forme simple, qui à elle seule peut dire

         la complexité du monde. Mystérieusement naïve: tout dedans est constitué  d'images. C'est un  miroir..."  Michel Hindenoch


        "J'ai été mis dans le mouvement de ces voyageuses histoires(...)pareilles à des semences emportées par le vent, elles s'envolent à travers les générations, propageant de nouvelles histoires 

         et dispensant à de nombreux peuples la nourriture spirituelle(...). Chaque nouveau poète y ajoute quelque chose de sa propre imagination, et d'être ainsi alimentées elles se remettent

         à vivre. Leur faculté germinatrice est éternellement vivace, attendant seulement un contact pour s'éveiller."   Bruno De la Salle


Comments