Sauver les médias

Capitalisme, financement participatif et démocratie


Editions du Seuil, La République des Idées, 2015


English translation, Harvard University Press, 2016.

Other editions: China (CITIC Press Corporation), Germany (BECK Verlag), Italy (Bompiani), Japan (Tokuma Shoten), Korea (Geulhangari Publishers), Portugal (Temas e debates), Romnia (Comunicare.ro), Serbia (Akademska Knjiga), Spain (Anagrama), Turkey (Kültür).

Prix special du Jury of the 2016 edition of the “Prix des Assises” (The “Assises internationals du journalisme et de l’information”, organized by the Association Journalisme & Citoyenneté, is one of its most important events of the year whose goal is to foster debate and exchange between journalists and other information professionals and experts, as well as citizens.)


Vous pouvez commander ce livre ici ou .




 Ce site internet comprend les éléments suivants :
    La table des matières (pdf)
    L'ensemble des fichiers (xls) contenant les graphiques présentés dans le livre et les séries statistiques
    L'ensemble des graphiques présentés dans le livre en pdf
    L'ensemble des fichiers (xls) contenant les graphiques supplémentaires auxquels le livre fait référence et les séries statistiques
    L'ensemble des graphiques supplémentaires auxquels le livre fait référence en pdf
    L'annexe technique (pdf) décrivant l'ensemble des sources, méthodes et références bibliographiques utilisées dans le livre

Revue de presse :
L'Hebdo, "Liberté de la presse et démocratie, un lien qui ne va pas de soi", 15 janvier 2015
France Culture, Les Matins : "Faut-il réinventer les médias ?", 5 février 2015
France 24, L'Invité de l'Eco, 5 février 2015
Les Echos, Le livre du jour : "Innover pour une presse de qualité", 5 février 2015
Télérama : "Y a-t-il un modèle économique pour sauver les médias ?", 5 février 2015
Les Inrocks : "Il faut sauver les médias et se battre pour ce bien public", 6 février 2015
Le Républicain Lorrain, 8 février 2015
Europe 1, Social Club Frédéric Taddei, 11 février 2015
Radio télévision suisse (RTS), Médialogues : "Une solution pour sauver les médias", 14 février 2015
Libération : "Il faut considérer l'information comme un bien public", 14 février 2015
France Inter, L'Instant M, "A qui apparient l'information ?", 19 février 2015
La Croix, "L'information est un bien public", 20 février 2015
Mediapart, "Réintroduire le temps de qualité dans la presse", 1er mars 2015
La Libre Belgique, "Les journalistes menacés par l'autocensure", 2 mars 2015
Alternatives Économiques, "L'information est un bien public", mars 2015 (dossier : "Peut-on (encore) sauver la presse ?")
France Culture, La Suite dans les idées, "La crise des médias : un problème (de) capital", 14 mars 2015
RFI, Atelier des médias, "Un nouveau modèle d'entreprise de presse pour sauver les médias", 21 mars 2015
Le Soir, "Google est devenu le rédacteur en chef du Web", 28 mars 2015
RTBF, La Prem1ère, Le Grand Oral, 28 mars 2015
Le Journaliste, "Favoriser un partage du pouvoir plus démocratique", mars 2015
France 2, Ce soir (ou jamais !), "Le divorce entre le peuple et les élites est-il consommé ?", 3 avril 2015
L'Obs, "Julia et Agathe Cagé, les soeurs douées", 27 mai 2015
La Provence, "Julia et Agathe Cagé, du lycée Thiers à la gestion de l'Etat", 9 juin 2015
Stratégies, "Julia Cagé et la "société de média"", juin 2015
France Culture, La Grande Table, "Spéciale "Idées, Savoirs : la Relève" - Comment renouveler la science économique ?", 15 juin 2015
France Culture, Softpower, L'Alphabet numérique, "Nouveaux modèles économiques pour la presse", 21 juin 2015


Présentation du livre :

Les médias sont en crise. Pas seulement la presse écrite, mais toute la chaîne de production de l’information. Confrontés à une concurrence croissante et à une baisse inexorable des recettes publicitaires, les journaux, les radios, les télévisions, les pure players sont tous à la recherche d’un nouveau modèle. Fondé une étude inédite des médias en Europe et aux États-Unis, ce livre propose de créer un nouveau statut de « société de média à but non lucratif », intermédiaire entre le statut de fondation et celui de société par actions. Ce statut permettrait d’œuvrer pour des médias indépendants des actionnaires extérieurs, des annonceurs et des pouvoirs publics, mais dépendants de leurs lecteurs, de leurs salariés et des internautes. Il s’agit d’un modèle économique adapté à la révolution numérique et aux enjeux du XXIe siècle. Le débat est ouvert : il en va, tout simplement, de l’avenir de notre démocratie.