Grisemote, levée du pied droit, un matin de printemps ensoleillé, je m’souviens c’était un samedi : « Petite devinette pour trouver notre prochaine destination de vacances :
Mes voisins sont turbulents (et c’est rien de le dire)
Chez moi on est libre de circuler partout et en toute sécurité
Si la chaleur te fait peur passe ton chemin
Je regorge de points d’intérêt tant naturels qu’archéologiques
Je sais, l’Egypte ? 
Tu chauffes, mais c’est plus serein en ce moment
La Turquie ?
Non, c’est plus petit et un poil plus loin
L’Iran ?  Non, c’est grand et parait-il accueillant, mais il me semble que tu n’es pas vraiment libre de tes mouvements
Bigre, Israël alors ?
Allez, c’est la Jordanie ! Certes, de très mauvaises langues diront que les frontières avec la Syrie et l’Irak ne sont pas engageantes, mais d’après mes infos, c’est une destination superbe et qui semble sûre. Entre Petra, la mer morte et le désert, pas de quoi s’ennuyer. Pour la chaleur, la majorité du pays est en altitude ce qui le rend chaud mais supportable en juillet. »
Comme généralement les billets sont soit déjà pris soit sur le point de l’être, je sais d’avance que toute résistance par rapport à la destination est vaine. 
Franchement, vu la configuration du pays, j’avoue que je ne m’y serais pas aventuré. Faisons confiance au guide …









      Aqaba





      Salt

    Jerash