Accueil


Qui suis-je? - Le fléché - Le tissage - Propriétés du lin 

Qui suis-je ?

Je suis native de Magog. J’ai fait mes études à l’Université Laval de Québec en Arts et Traditions populaires. J’ai œuvré plusieurs années comme travailleur autonome avant de diriger le Centre d'interprétation de l’histoire de Sherbrooke de 1992 à 2003. J’ai toujours été attirée par les arts et métiers traditionnels. Ma thèse de maîtrise traitait de la pratique de la pêche commerciale traditionnelle au Lac Saint-Pierre.  Je suis maintenant retraitée, ce qui me permet de consacrer plus de temps à mes loisirs et à mes intérêts. 
Membre de la Corporation des métiers d'art du Québec en Estrie.

Voir la page Contact.
https://goo.gl/photos/ugW5SJ6ikSg466GL6


Le fléché

J’ai appris à flécher en 1973. Mes professeures ont été Françoise Bourret et Lucie Lavigne. J’ai toujours fléché sur commande seulement, mais depuis quelques années je produis aussi des pièces pour la vente. 

Voir la page Le fléché.
https://goo.gl/photos/SBUAYpADWk2ZfDs88

Le tissage

J’ai fait l’acquisition d’un métier à tisser en 2012 et, depuis ce temps, je tisse principalement le lin. Je suis autodidacte et j’aime explorer les différentes fibres et techniques. J’ai choisi de tisser exclusivement le lin car c’est une fibre aux multiples avantages qui possède une texture que j’apprécie particulièrement. 

https://goo.gl/photos/D4ioBKqjP38rmbyi6
https://goo.gl/photos/D4ioBKqjP38rmbyi6
https://goo.gl/photos/D4ioBKqjP38rmbyi6


Je travaille seule; par conséquent ma production est limitée. J’accorde une grande importance à la qualité d’exécution et à la finition de chaque pièce. J’accepte les commandes spéciales.


Propriétés du lin

Originaire d’Orient, le lin est cultivé depuis des milliers d’années. Déjà au 8e millénaire avant Jésus-Christ, le lin tissé habillait le corps, de la naissance à la mort. Les tissus en lin furent introduits par les marchands Phéniciens en Grèce et en Italie, puis en Europe. Sa culture s’étend à partir du XIe siècle en France, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre. Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, le lin demeurera la fibre végétale la plus populaire dans la confection de tissus.

Il s'agit d'une fibre végétale issue d'une culture demandant peu d'engrais et de pesticides.

Les caractéristiques techniques de la fibre de lin sont assez exceptionnelles. Sa qualité de fibre naturelle en fait une étoffe anallergique, isolante et lui donne la propriété d’être en sorte un régulateur thermique.

https://goo.gl/photos/gorbPQkRbHaXu5wy7
https://goo.gl/photos/gorbPQkRbHaXu5wy7
https://goo.gl/photos/gorbPQkRbHaXu5wy7
https://goo.gl/photos/gorbPQkRbHaXu5wy7

Le tissu en lin a une gande capacité d’absorption d’eau et sèche très rapidement. Il peut absorber 20% de son poids d’humidité sans paraître humide et libère facilement l'humidité pour rester frais et sec au toucher. Il ne laisse aucune charpie sur la vaisselle et les verres. Plus il est utilisé, plus il devient doux et solide.

C’est une fibre très résistante et durable qui garde ses propriétés pendant de très nombreuses années.

Le lin est frais, propre et confortable. Ses fibres sont recyclables et biodégradables. Un pas de plus qui contribue au sauvetage de la planète.


L'entretien du lin

Laver à la machine à l’eau froide cycle délicat, sécher à la machine par culbutage à basse température ou suspendre, repasser si requis. Ne jamais javelliser. Éviter les assouplissants. Utiliser un savon doux.

Pour nettoyer une tache de vin par exemple, verser du savon à vaisselle transparent directement sur la tache et frotter avec un linge humide. Laver comme recommandé.


Antonio Masselotte (1887-1983), Femme tissant, signé et daté 1937, huile sur toile, 33.5" x 26" (85 x 66 cm), Funk & Gruven.