Les châteaux
 

La Famille Rostand raconté par Jean Toche

L'accent

L'Hôtel du Clair de Lune

Le Bonhomme aux oiseaux

Dernière chanson 

Hanneton vole 

Les fleurs 

Les châteaux 

Pour étonner les étoiles 

Les photographies 

Le paradis et l'enfer 

Demain 

Paris 

Bye Bye

Depuis mille ans 

Le porte bonheur 

Nature reste telle que tu es 

Contact

Ayant recouvré la santé, Edmond, le 4 juin 1904, est reçu sous la coupole de l'Académie française : il n'a que 36 ans.
Il est désormais un homme célèbre ; tous ses gestes, ses déplacements familiaux et même ses aventures extra-conjugales sont relatés dans la presse.
Rosemonde restera à Arnaga, dans le grand château, où elle écrit :

"Les châteaux"

 
LES CHATEAUX

Le premier château qu’on possède
Quand on est encore tout petit,
C’est le château de sable tiède
Que devant la mer on construit.
Il a des fenêtres, des portes,
Et l’on peut lui danser autour,
Mais chaque soir le flot l’emporte,
Ce château ne dure qu’un jour.

L’autre château qui s’accompagne
Des chansons qu’on chante à vingt ans,
C’est le château bleu qu’en Espagne
Chacun peut construire en rêvant.
Transparent palais tout en glaces,
Chaque nuit on peut le revoir
Mais au matin, le jour l’efface
Ce château ne dure qu’un soir.

Il existe encore pour qu’on parte
Au pays des jeux d’autrefois
Tous les tremblants châteaux de cartes
Que l’on construit du bout des doigts.
Fatidique petite foule,
Lorsque les murs semblent tenir,
Le toit se pose et tout s’écroule,
Il dure le temps d’un soupir.

Le plus beau château qui sur terre
Fait pâlir l’étoile et le jour,
C’est, dans la forêt du mystère,
Le divin château de l’amour.
Il a le parfum qui nous grise
Il a des oiseaux enchantés
Il est éternel sous la brise
Mais il n’a jamais existé.