ACCUEIL

 JANVIER 2011

Je suis en vacance en Guadeloupe , au lendemain du réveillon de la Saint Sylvestre , je me rends sur la plage de Sainte -Anne qui se trouve au ras de la résidence Marine ; là où je loge.

Il y a beaucoup de monde sur la plage . Comme d’habitude, j’ alterne la baignade et des petites siestes à l’ombre des arbres, tout près du centre nautique.

Tout à coup, je remarque l’arrivée d’un petit groupe de 5/ 6 guadeloupéens dont une seule femme Jeanine.   Le groupe rentre dans le lagon et se met en file Indienne avec en tête de file un rasta -.

Je les observe. Ils montent et descendent le lagon, se frayant un passage entre les baigneurs . De temps à autre parmi les touristes, un  homme, une  femme ou un enfant essaie de les suivre en se mettant  derrière eux . Rapidement ils abandonnent, ne pouvant maintenir la cadence. C’est l’homme de tête, le rasta, qui sert de locomotive- Il a l’ air très concentré sur ses affaires – Parfois même, il émet comme un petit son,  sorti du plus profond de lui pour rythmer l’allure – c’est comme une musique.  C’est devenu un spectacle  . Les touristes allongés sur le sable sont très impressionnés – Certains, même, se lèvent et se rapprochent de la mer pour prendre une photo..

Il fait très chaud, je décide d’aller à l’ eau – Alors que je vais regagner la plage, la file passe tout près de moi .

Et là, tout à coup, je ne saurai jamais dire pourquoi, je décide de leur emboiter le pas .

Cet exercice, monter et descendre le lagon en marchant, je le fais tous les matins  , profitant de cette immense piscine naturelle . L’exercice est difficile, car à certains endroits, je dois lutter contre le courant.

Rapidement je m’aperçois, que l’exercice est  longtemps plus facile avec le groupe . En se câlant à la queue, on bénéficie de l’aspiration . Ca  évite la résistance opposée par le courant..Je peux donc en profiter pour m’appliquer sur les mouvements. D’ailleurs , l’ homme qui est juste devant moi, me donne des conseils .

Je les suis donc ainsi une petite demi-heure – La séance prend fin , je suis presque déçue !

L’homme qui me donnait des conseils, s’adresse à moi – Il s’ appelle Jocelyn – Il me donne leur programme d’entrainement et m’ invite à m’ y joindre si ça m’intéresse.

Et c’est ainsi , que chaque matin,désormais je me lèverai très tôt, je guetterai l’ arrivée du groupe pour me joindre à eux !

Après la séance dans l’ eau , nous enchainons par une grosse séance de PPG. Là, c’est Claude qui dirige la séance  et quelle séance !!!  Abdos, pompes, step etc …du sérieux, du lourd !  – J’ai du mal à suivre mais je fais ce que je peux !

Le rasta reste  toujours très concentré dans ses affaires. J’apprends par le groupe, qu’il s’appelle Widy GREGO et qu’il est un trailer internationalement connu. Il m’intimide un peu, mais il a l’air tellement simple et gentil.

Quelques jours, avant la fin de mes vacances, Widy quitte le groupe car il part pour sa mission au BENIN. C’est la seule fois où il s’adresse à moi pour me dire aurevoir.

De retour à Poitiers, par Facebook , nous communiquerons …

Je suis admirative et très vite, je me lance des défis sportifs : le sémi-marathon  de Poitiers pour enchaîner sur le marathon de La Rochelle. Je m'entraîne tous les jours , confondant entraînement et course!! 

Widy m'annonce qu'il arrive à Poitiers la veille du semi-marathon et qu'il me servira de "lièvre" pour cette première compétition . Je suis ravie et très fière!!! 

Rapidement, il prend mon entraînement en main et devient ainsi mon coach et nous enchaînerons quelques participations à des courses: Les Salles, Millau...

Je prends goût à ces défis, ces ambiances sportives. !!! - je décide même de l'accompagner au Marathon des Sables ! 

Depuis 2012, je partage ma vie avec Widy et je partage sa passion ...

CONNECTEZ-VOUS SUR LE SITE DE WIDY

et vous pourrez achetez son livre : Ma vie en diagonale

https://www.widygrego.fr

Sous-pages (4) : 2011 2012 2013 2014