ISLAM VOIX DIVINE

Rechercher dans ce site

Le paradis

La Demeure de la paix:

Son étendue et son délicieux parfum

Combien vaste est la Demeure de la paix et combien délicieux est le parfum qu'elle dégage!.

En fait, elle est aussi vaste que les cieux et la terre et elle dégage un parfum que l'on sentirait à une distance de cent ans (de marche). A ce propos, le Tout Puissant dit:

"Hâtez-vous vers le pardon de votre Seigneur et vers un Jardin large comme les cieux et la terre, préparé pour ceux qui craignent Allah" [Coran Sourate Al Imran III, 133].

Le Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, dit:

«Son odeur est sentie à une distance de cent ans»

Ses portes

Le Paradis s'ouvre sur huit portes : l'une d'entre elles s'appelle Ar-Rayane réservée à ceux qui jeûnent et une porte spéciale est destinée aux membres de la communauté de Mouhammad, qu'Allah le bénisse et le salue, qui n'ont pas de comptes à rendre.

Le portes du Paradis son très larges. Une marche de quarante années sépare un battant de l'autre et pourtant ceux qui entreront au Paradis seront en si grand nombre que ces passages regorgeront.

Les boucles de ces portes sont des rubis rouges et tiennent sur des plaques d'or.

Mouslim rapporte dans son Sahih le hadith du Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue:

«Quarante années de marche séparent les deux battants des portes du Paradis; et viendra le Jour où elles regorgeront de gens».

Il dit aussi à propos des gens du Paradis:

«Ils aboutiront à la porte du Paradis et trouveront une boucle de rubis rouge accrochée sur des plaques d'or».

A la porte du Paradis

Qu'y a-t-il à la porte du Paradis?

Il y a un arbre grandiose. De la base de cet arbre jaillissent deux sources d'eau: la première assurera l'eau potable à ceux qui entrent au Paradis et la deuxième servira à leur purification. S'ils boivent de la première, ils ne souffriront plus d'indigence et s'ils se lavent dans la deuxième, leurs cheveux ne seront plus hirsutes. La preuve en est le verset coranique suivant:

"Ils porteront des vêtements verts de satin et de brocart. Et ils seront parés de bracelets d’argent. Et leur Seigneur les abreuvera d’une boisson très pure." [Coran Sourate Al Insan LXXVI, 21].

Le Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, dit:

«II existe à la porte du Paradis un arbre de la base duquel jaillissent deux sources: S'ils boivent de la première, l'éclat de la félicité fera rayonner leurs visages; s'ils font leurs ablutions dans l'autre, leurs cheveux ne seront plus jamais hirsutes) (Rapporté par Al Hafez Al Mounziri).

La réception des habitants du Paradis

L'entrée au Paradis se ferait sûrement à intervalles atteignant peut-être les cinq cents ans, car il est dit que les pauvres des musulmans précèdent les gens de bonne fortune vu qu'ils n'ont pas à attendre trop longtemps pour rendre des comptes et se faire juger contrairement aux gens riches et de bonne fortune.

"Ceux qui craignent leur Seigneur seront conduits par groupes au Paradis: ses portes s'ouvriront à leur arrivée; ses gardiens leur diront: «Paix sur vous! Vous avez été bons. Entrez ici pour y demeurer immortels" [Coran Sourate Az Zoumar XXXIX, verset 73].

En outre, le hadith suivant figure dans les deux Sahih:

«Le premier groupe qui entrera au Paradis aura l'aspect de la lune la nuit quand elle est pleine, et ceux qui y entreront après, seront plus brillants que les étoiles dans le ciel. Ils n'urineront pas, n'iront plus aux latrines, ne se moucheront pas, ne cracheront pas, leurs peignes seront en or, leur odeur sera celle du musc, leurs encensoirs seront alimentés par l'aloès, leurs épouses seront des "houris" aux grands yeux, leur caractère sera celui d'un seul homme. Ils auront la taille de leur père Adam de soixante coudées de hauteur dans le ciel.

La distinction entre les groupes de gens entrant au Paradis et leur beauté est due à la différence du nombre et de la qualité de leurs œuvres.

En effet, personne n'ignore que dans la vie présente, l'âme puise sa beauté de la foi et des bonnes œuvres accomplies. Dans l'au-delà également, l'âme embellit et accède au paroxysme du bonheur grâce à la pureté engendrée par la même foi et les mêmes bonnes œuvres effectuées dans la vie du bas monde.

Les groupes entrant au Paradis seront reçus par les anges et notamment par Radwane, le gardien du Paradis et ensuite par les anges chargés du Paradis et de ses habitants.

"La grande terreur ne les affligera pas, et les Anges les accueilleront: "voici le jour qui vous a été promis". [Coran Sourate El Anbiya XXI, 103].

"Ses gardiens leur diront: «Paix sur vous! Vous avez été bons. Entrez ici pour y demeurer immortels»[Coran Sourate Az Zoumar XXXIX, 73].

Et aussi:

"les jardins d’Eden, où ils entreront, ainsi que tous ceux de leurs ascendants, conjoints et descendants, qui ont été de bons croyants. De chaque porte, les Anges entreront auprès d’eux:-" [Coran Sourate Ar Raad XIII, 23-24].

Les palais de la Demeure de la paix

Quiconque désire décrire ces palais et leur différenciation, ainsi que le bonheur et les bienfaits qu'ils contiennent, devrait répéter les paroles d'Allah, le Créateur de tout:

(le sens) "Quand tu regarderas là-bas, tu verras un délice et un faste royal. Ils porteront des vêtements verts» de satin et de brocart. Ils seront parés de bracelets d'argent. Leur Seigneur les abreuvera d'une boisson très pure. «Cela vous est accordé comme une récompense. Votre zèle a été reconnu!" [Coran Sourate Al Insan LXXVI, 20-22].

Nous avons également toute latitude de citer les descriptions données par un seul homme, le Prophète illettré, Mouhammad, Messager d'Allah, r qu'Allah le bénisse et le salue, qui honora la Demeure de la Paix de sa visite et l'a vu à l'état d'éveil une fois dans la vie présente et diverses fois pendant son sommeil et n'oublions pas que la vision des Prophètes est une révélation.

Dans le hadith qui suit, le Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, parle du dernier homme à entrer au Paradis:

«L'homme dira:

- Seigneur, faites que je rejoignes les gens.

Il ira flâner dans le Paradis et lorsqu'il s'approchera des gens, un palais se dressera à son intention. Il verra un joyau se dresser face à lui et il tombera sur le sol en prosternation.

- Lève ta tête, lui dira-t-on, qu'as-tu?

- J'ai vu mon Seigneur, dira-t-il

- Lève-ta tête, fusera la réponse, c'est une de tes maisons.

Ensuite, il rencontrera un homme et s'apprêtera à se prosterner devant lui.

- Non, n'en fais rien, lui dira-t-on.

- Je croyais que tu étais un ange, répondra-t-il.

- Mais non, sera la réponse, je suis un de tes gardiens et un de tes esclaves, et il marchera devant lui pour lui ouvrir le palais. Ce dernier serait un joyau creux qui aura son toit, ses portes et ses clefs intégrés en lui. Dans chaque joyau, il y aura des lits, des épouses et des Houris, la moindre d'entre elles sera une Houri aux grands yeux portant soixante-dix habits; la moelle de sa jambe sera transparente à travers ses habits. Son foie sera son miroir, et le sien sera le miroir de la Houri. S'il détourne son visage d'elle, elle grandira ses yeux soixante-dix fois. On lui dira: Regarde. Il regardera et entendra dire:

Ton royaume est équivalent à un trajet de cent années que ton regard pourra englober» (Rapporté par Al Hafz Mounziri, Ibn Abi Dounia et Tabarani).

Quant aux différents niveaux des gens du Paradis, différences conformes à la perfection de leur foi et à leurs nombreuses bonnes œuvres, citons le hadith suivant:

«Les habitants du Paradis verront les habitants des chambres supérieures comme ils verront l'étoile brillante apparaître à l'horizon de l'Est ou de l'Ouest. Ils diront:

- Messager d'Allah, ce sont les demeures des prophètes, personne ne peut les atteindre.

- Si, dira le Prophète, par celui qui tient mon âme dans sa main, il y aura des hommes qui ont cru en Allah et aux Messagers.

Le Seigneur cite à ce propos:

(le sens) "Élancez-vous vers le Pardon de votre Seigneur, et vers un Jardin large comme le ciel et la terre, préparé pour ceux qui auront cru en Allah et en ses prophètes. Telle est la grâce d'Allah! Il la donne à qui il veut. Allah est le maître de la grâce incommensurable!" [Coran Sourate El Hadid LVII, verset 21].

Une vue générale sur la terre du Paradis

Cher lecteur,

A ton avis, de quoi se constitue le sol du Paradis?

Est-il constitué de terre blanche ou rouge?

Ses cailloux sont-elles de diverses couleurs? Les murs et ses bâtiments sont-ils faits en briques de grande beauté?

La matière utilisée pour aligner les briques est-elle un mélange de sable blanc et de ciment de sable blanc et de ciment bleu et fin?.

Il faudrait savoir que le seul homme qui pourrait répondre à ces questions c'est le Prophète d'Allah, r qu'Allah le bénisse et le salue, le seul à avoir vu le Paradis et y a vécu une heure.

Lorsqu'un Compagnon demanda au Prophète de lui parler du Paradis, il répondit:

«II y a une brique en or et une autre en argent; le ciment qui les maintient est du musc; ses cailloux sont des perles et des rubis, son sable du safran; quiconque y entre goûtera les délices sans connaître l'indigence, demeurera éternel et ne mourra pas, ses habits ne s'useront pas; et il demeurera éternellement jeune».

 

Les Jardins d'Éden

Les Jardins d'Éden se distinguent des autres Jardins du Paradis par une caractéristique: le Seigneur les a directement créés. Le Prophète, r qu'Allah le bénisse et le salue, rapporte que le Seigneur Tout Puissant à créé les Jardins d'Éden de sa propre main. Ibn Abou Dounia et Tabarani rapportent ses paroles comme suit:

«Allah a créé les Jardins d'Éden de Sa propre main d'une brique de perle branche, une brique de rubis rouge et une brique de topaze vert scellées par un ciment de musc. Son herbe est formée de safran, ses cailloux de perles, son sable d'ambre. On dira à ce jardin: «Parle, il répondra: «Les croyants sont heureux».

Attention:

Nous savons tous que le Seigneur est Le créateur de tout, c'est Lui qui a créé l'univers, aussi bien le monde supérieur que l'inférieur; II est le Créateur des deux mondes, le Seigneur des premiers et des derniers.

Quand nous disons qu'Il a créé telle chose de Ses propres mains conformément aux paroles divines:

"Qui t'a empêché de te prosterner devant celui que J'ai créé de mes mains?" [Coran Sourate Sad XXXVIII, verset 75].

Ou conformément aux dires du Prophète, r qu'Allah le bénisse et le salue, dans son hadith relatif à la création des Jardins d'Éden des mains du Seigneur, nous signalons que cette création s'est faite contrairement à la coutume divine lors de la création des créatures.

Lorsque le Seigneur précise qu'il les a créés de Ses mains. II leur accorde un surplus d'honneur et d'éminence.

Pour plus d'éclaircissement, ajoutons que lorsqu'un roi ou un homme de grand pouvoir ordonne la construction d'un palais, on dit: le roi a bâti un palais même s'il n'a pas effectué le travail lui même mais il a quand même assuré tout le matériel aux ouvriers. Mais lorsque le roi dépose la pierre de base de ses mains, il aurait participé lui-même au travail.

Aussi pouvons-nous dire que le Seigneur a créé Adam de façon directe, de Ses mains: c'est une vérité inéluctable.

A l'instar de cette création, le Seigneur créa le Jardins d'Eden de la même façon.

 

Les tentes et les marchés à la Demeure de la paix

Selon les récits d'Allah Tout Puissant, le Paradis contient tout ce que l'âme désire et tout ce que l'œil aime. Les habitants du Paradis obtiendront tout ce qu'ils demandent et y trouveront ce qu'aucun œil n'a jamais vu, ni une oreille n'en entendu ni le cœur d’un homme a jamais imaginé. Le Prophète cite un hadith à caractère divin rapporté dans les deux hadiths comme suit:

«J'ai préparé pour mes serviteurs vertueux ce qu'aucun œil n'a jamais vu, ni aucune oreille n'a jamais entendu, ni aucune personne

peut concevoir» (Rapporté par Moslim, Al Boukhari et Al ou'Lou'].

Le Seigneur dit également dans le Coran:

(«O mes serviteurs! N'ayez pas peur, ce Jour-là! Ne vous affligez pas! -Ceux qui croient en nos signes demeurent soumis-Entrez au Paradis, vous et vos épouses! Vous y serez bien traités!» On fera circuler parmi eux des plateaux en or et des coupes; tout ce que l'on peut désirer et ce dont les yeux se délectent. Vous y demeurerez immortels. Tel est le Paradis qui vous sera donné en héritage pour prix de ce que vous avez fait sur la terre) [Coran XLIII, 68-72] et aussi:

(Les Anges descendent sur ceux qui disent: «Notre Seigneur est Allah» et qui persévèrent dans la rectitude; «Ne craignez pas, ne vous affligez pas; accueillez avec joie la bonne nouvelle du Paradis qui vous a été promis) [Coran XLI, 30.]

Puisque le Paradis contient tous les aspects du bonheur spirituel et corporel, il se peut qu'il s'y trouve des tentes et même des marchés car dans les tentes se trouvent les plaisirs et dans les marchés le bonheur et la joie.

Nous nous limiterons à exposer cette vérité et la confirmer par quelques mots extraits du Livre (Le Paradis, demeure des bienfaisants) sous un titre secondaire:

Le tentes: Comment pouvons nier leur existence alors que leur Créateur dit:

(Des Houris qui vivent retirées sous leurs tentes) [Coran LV. 72].

Mais quelle est la forme de ces tentes? De quelle matière sont-elles faites? Quel est le degré de leur beauté?.

Pour répondre correctement à ces questions, nous citons un argument authentique et véritable exprimé par le Pur Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, qui dit:

«Au Paradis, le croyant aura une tente en forme d'une perle creuse dont la longueur sera de soixante miles (dans le ciel) (et la largeur sera de soixante miles), il aura des épouses qu'il fréquentera sans que l'une d'entre elles ne s'aperçoive de l'existence des autres» (Rapporté par Moslim et les ajouts mis entre parenthèses sont également cités par Moslim mais dans d'autres hadiths. Il est rapporté également par Al-Boukhari).

Les marchés: Y a-t-il des marchés dans le paradis? Comment peut-on avancer le contraire alors que le Seigneur s'adresse aux gens de la foi et de la droiture:

(Vous y trouverez ce que vous désirez; vous obtiendrez ce que vous demanderez) [Coran XLI, 31].

Il ne serait pas étrange que le croyant habitant au Paradis soit tenté d'entrer dans un de ces marchés et surtout les croyants qui avaient l'habitude d'y faire des transactions et de gagner de grands bénéfices tels que "Abdurrahmane bin "Awf, qu'Allah l'agrée et autres de ceux qui pratiquant le commerce en toute honnêteté.

II se peut donc que l'un d'eux aspire à entrer dans un de ces marchés alors qu'il se trouve dans la Demeure de la paix et exprime sa demande:

Dieu l'exauce en créant des marchés où ils entreront et y compléteront leur bonheur.

Moslim nous rapporte à cet égard le hadith suivant:

Anas bin Malek raconte: le Messager d'Allah, qu'Allah le bénisse et le salue, dit: «Au Paradis, il y aura un marché où les élus rendront chaque vendredi. Un vent du nord soufflera et couvrira leurs visages et leurs habits: leurs charmes et leurs beautés augmenteront. En rentrant ainsi, leurs épouses leur diront: «ParAllah, vos charmes et votre beauté se sont accrus!».

Les fleuves et les arbres du Paradis

Allons faire un tour, O cher lecteur, dans ce paradis, du côté les quatre fleuves qui sont les sources d'où coulent tous les fleuves tu Paradis; ce sont:

- le fleuve de l'eau;

- le fleuve de lait.

- le fleuve du vin;

- le fleuve du miel conformément au verset suivant:

(Voici la description du Jardin promis à ceux qui craignent Allah. Il y aura là des fleuves dont l'eau est incorruptible, des fleuves de lait au goût inaltérable, des fleuves de vin, délices pour ceux qui en boivent, des fleuves de miel purifié. Ils y trouveront aussi toutes sortes de fruits et le pardon de leur Seigneur) [Coran XLVII, 15].

Parmi ces grands fleuves figure le fleuve de l'abondance. Savez-vous ce qu'est le fleuve de l'abondance (Al-Kawthar)? c'est le fleuve que le Seigneur accorda spécifiquement à notre Prophète, qu’Allah le bénisse et le salue, et à sa communauté. Il est le plus important et le meilleur des fleuves du Paradis et fut cité dans le Coran:

(Oui, nous t'avons accordé l'abondance. Prie donc ton Seigneur et sacrifie! Celui qui te hait: voilà celui qui n'aura Jamais de postérité!) [Coran CVIII, 1-3].

Écoutons le Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, nous décrire le fleuve dans le hadith rapporté par Al Boukhari:

«Tandis que je marchais au Paradis, je vis un fleuve dont les bords étaient formés de perles voûtées et trouées?

- Qu'est-ce, O Gabriel? demandais-je

- C'est le fleuve de l'abondance, répondit-il, celui que Ton Seigneur t'a accordé.

L'ange en prit une poignée et je constatai que sa boue était du musc de la meilleure odeur».

Al-Boukhari rapporte un autre hadith dont la chaîne de transmission s'est avérée authentique: «Le fleuve de l'abondance est un fleuve au Paradis, ses bords sont en or, ses profondeurs sont formé de joyaux et de rubis, son sable est meilleur que le musc, son eau plus délicieuse que le miel et plus blanche que la neige».

A propos des arbres du Paradis, citons le hadith rapporté par Al-Boukhari qui dit:

Abou Hourayra, qu'Allah l'agrée, rapporte que le Messager d'Allah, qu'Allah le bénisse et le salue, dit:

«II existe au Paradis un arbre à l'ombre duquel un cavalier peut marcher pendant cent années sans jamais en sortir».

Le Seigneur Tout Puissant dit à cet égard:

(II jouiront de spacieux ombrages, d'une eau courante, de fruits abondants non cueillis à l'avance, ni interdits. Ils se reposeront sur des lits élevés) [Coran LVI, 30-34].

Ibn "Abbas explique le sens de «spacieux ombrages»: cet ombrage est celui d'un arbre du Paradis et s'étend sur de vastes distances au point qu'un cavalier acharné marchera dans son ombre durant cent ans, quelque soit la direction prise; les habitants du paradis, ceux des chambres et autres sortiront et parleront dans son ombre; ils se rappelleront les amusements de la vie présente, Allah enverra alors un vent du Paradis qui remuera cet arbre pour leur accorder chaque amusement dont ils jouissaient dans la vie présente».

II ajoute: «Les palmiers du Paradis ont le tronc en émeraude vert, la base de leurs branches en or rouge, leurs palmes serviront aux vêtements des élus, leurs fruits sont autant que les jarres et leurs eaux sont aussi blanches que la neige, plus douces que le miel et plus molles que les palmites sans noyaux».


Les mets et les breuvages du paradis

Certains philosophes et chrétiens ont fait preuve d'égarement quand ils ont prétendu que les délices du Paradis sont purement spirituelles et que le corps n'en obtiendrait aucune jouissance.

Mais cette opinion est totalement erronée et sera réfutée par celui qui croit en Allah Tout Puissant et à Ses Messagers, le salut soit sur eux.

Les arguments logiques et les récits rapportés que nous citerons ci-après confirmeront la vérité relative à cette affaire vitale et extrêmement importante:

1- Les esprits destinés à jouir des délices n'atteindront cet objectif que s'ils s'intègrent dans des corps qui lui seront Appropriés et s'y installent. Aussi lorsque le Seigneur désire-t-Il honorer les martyrs. II leur crée des corps compatibles avec leurs esprits dans lesquels ils s'intègrent. Ils atteignent alors le bonheur aussi longtemps qu'ils demeureront au Paradis.

Le Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, dit:

«Les esprits des martyrs se trouvent dans les vésicules d'oiseaux verts qui se nourrissent au Paradis et s'abritent dans des lanternes suspendues sous le Trône».

(Rapporté par Al-Hakem selon les conditions de Moslim et approuvé par Zahabi; Moslim le rapporte dans une version quasi similaire).

Nous citons pour preuve les versets coraniques suivants:

(Ne crois surtout pas que ceux qui sont tués dans le chemin d'Allah sont morts. Ils sont vivants! Ils seront pourvus de biens auprès de leur Seigneur, ils seront heureux de la grâce que Allah leur a accordée. Ils se réjouissent parce qu'ils savent que ceux qui viendront après eux et qui ne les ont pas encore rejoints n'éprouveront plus aucune crainte et qu'ils ne seront pas affligés) [Coran III, 169-170].

2- Le pouvoir qui a créé l'homme, lui a accordé ses revenus ainsi que divers plaisirs propres à la vie présente, tels que les mets délicieux, les breuvages délectables, les beaux habits, les maisons confortables et les paquebots luxueux, est capable de créer tout cela dans le Royaume Suprême de la meilleure des façons.

3- Accorder la préférence à la vie présente créée pour une durée limitée et qui devrait s'anéantir aux dépens de la vie de l'au-delà, créer pour demeurer éternellement, est un choix que la logique refuserait d'appréhendée. Aussi n'est-il pas possible que le bonheur dans la vie présente atteint aussi bien le corps que l'esprit bien qu'elle soit une Demeure des soucis et des chagrins qui devrait un jour s'anéantir tandis que le bonheur de l'au-delà créé pour l'éternité est purement spirituel. Pourtant, la vie dans la barrière, la période qui s'étend entre la mort de l'homme et sa résurrection, est à la fois en relation avec le corps et l'esprit même si le premier devient poussière. Car l'esprit demeurera attaché à la tombe qui sera pour elle tel une station de communication avec lequel il entrera en contact lorsqu'il le désire. C'est la raison pour laquelle il est dit que lorsque le mort reçoit la visite d'une personne à sa tombe, il reconnaît son visiteur et répond à son salut(1)

Toutes les preuves logiques que nous avons désignées pour infirmer que le bonheur sera dans l'au-delà ausi bien corporel que sprituel sont extrêmement faibles par rapport aux récits rapportées authentifiées: ceux du Seigneur Tout Puissant et de Son Messager. Car personne ne connaîtra les créatures aussi bien que leur créateur et que celui qui les a vues de ses propres yeux.

Allah décrit les bienfaits dont jouiront les serviteurs musulmans qui ont cru et étaient pieux:

(«O mes serviteurs! N'ayez pas peur, ce Jour-là! Ne vous affligez pas! -Ceux qui croient en nos Signes demeurent soumis- Entrez au Paradis, vous et vos épouses! Vous y serez bien traités!». On fera circuler parmi eux des plateaux en or et des coupes, tout ce que l'on peut désirer et ce dont les yeux se delectent. Vous y demeurerez immortels. Tel est le Paradis qui vous sera donné en héritage pour prix de ce que vous avez fait sur la terre. Vous y trouvez des fruits abondants et vous en mangerez) [Coran XLIII, 68-73].

Le Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, décrit également les délices dont jouissent les habitants du Paradis tel qu'il l'a vu:

«Les habitants du Paradis mangent et boivent, ne crachent pas n’urinent pas et ne vont pas aux latrines.

- Que devient la nourriture qu'ils mangent? demanda-t-on.

- Elle devient  de la sueur à l'odeur musquée, répondit-il, il leur sera inspiré les louanges au Seigneur comme la respiration vous est inspirée.» (Rapporté par Moslim et Al Boukhari).

Il dit aussi:

«Les habitants du Paradis les plus inférieurs auront à leur service dix mille domestiques, chacun de ces domestiques portera deux plateaux: un en or et un autre en argent; chacun des plateaux contient un mets différent des autres. La première bouchée sera aussi délicieuse que la dernière ensuite la nourriture se dégagera avec une sueur à l'odeur musquée; ils n'urineront pas, n'iront pas aux latrines, ni ne se moucheront» (Rapporté par Ibn Abi Dounia Tabarani, et Mounziri).

A tous ces témoignages ajoutons des dizaines de versets et de hadiths authentiques qui confirment que les délices des habitants du Paradis sont aussi spirituels que corporels et englobent tant les domaines des mets et des breuvages que le port des vêtements, des bijoux, la jouissance des femmes et des chants, l'équitation, l'échange des visites et des rencontres.

Citons les récits divins et prophétiques relatifs à ces domaines:

 

Le port des habits et les bijoux.

(Dieu introduira ceux qui auront cru et ceux qui auront accompli des œuvres bonnes dans des Jardins où coulent les ruisseaux. Là, ils seront parés de bracelets en or et de perles;

Leurs vêtements seront en soie. Ils ont été dirigés vers la Parole excellente) [Coran XXII, 23-24].

Les lits de repos et les lits d'apparat.

(Et les premiers arrivés qui seront bien. les premiers, voilà ceux qui seront les plus proches d'Allah dans les Jardins du délice; il y en aura une multitude parmi les premiers et un petit nombre parmi les derniers arrivés; placés côté à côté sur des lits de repos, ils seront accoudés, se faisant vis-à-vis) [Coran LVI, 10-161.

(Là, accoudés sur des lits d'apparat, ils n'auront à subir ni soleil ardent, ni froid glacial. Ses ombrages seront à proximité et ses fruits inclinés très bas, pour être cueillis) [Coran LXXVI, 12-14].

 

Les houris

(Celles qui ont de beaux yeux et dont les regards sont chastes se tiendront auprès d'eux, semblables au blanc caché de l’œuf)

[Coran XXXVII, 48-49].

Le Prophète dit:

«Si une femme des habitants du Paradis surplombe la terre, elle remplira de son parfum l'espace entre le ciel et la terre, et l’illuminera. Le voile qu'elle porte sur sa tête est meilleur que la vie présente et ce qu'elle contient» (Rapporté par Al-Boukhari).

«Si une femme des habitants du Paradis surplombe la terre, elle la remplira d'un parfum de musc et fera disparaître la lumière du soleil et de la lune» (Rapporté par Tabarani et Al Bazar et sa chaine de transmission est considérée comme parfaite).

Les chants

«II existe au Paradis une communauté de Houris qui élèveront des voix si belles jamais entendues par les créatures.

Elles chanteront et diront:

- Nous sommes les éternelles, nous ne mourrons pas;

- Nous sommes les douces, nous ne connaîtrons pas d’indigence;

- Nous sommes les satisfaites, nous ne nous mettrons pas en colère;

Bienheureux est celui qui est à nous et que nous sommes à lui »

(Rapporté par Al Bayhaqui et Tirmizi qui le jugea comme étrange).

«Il existe au Paradis un fleuve de longueur égale à celle du Paradis. Sur ses bords se tiennent des vierges en position debout se faisant face et chantant de voix que jamais les créatures ont entendue d'aussi belles au point qu'elles n'entendront pas de pareilles au Paradis. On demanda à Abou Hourayra (le rapporteur de se récit): Quels seront ces chants? Et l'homme de répondre:

- Si Allah le veut, ce sera chanter Pureté au Seigneur, Lui faire des louanges, Le glorifier et Le louer» (Rapporté par Al-Bayhaqui).

Les chevaux et l'équitation

«"Abdurrahmane bin Sa'ida, qu'Allah l'agrée, dit:

J'étais un homme amateur de chevaux. Je demandai au Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue:

- O Messager d'Allah, y a-t-il des chevaux au Paradis?

- Si Allah t'introduit au Paradis, répondit le Prophète, tu auras une jument faite de rubis, aura deux ailes et te portera au lieu que tu désires»

(Rapporté par Tabarani et par d'autres rapporteurs sûrs).

«Il existe au Paradis un arbre du sommet duquel jailliront des habits, de sa base jailliront des chevaux en or scellés de rubis et de joyaux. Ils n'éjectent ni crottin, ni urine; ils sont pourvus d'ailes de dimensions illimitées. Les habitants du Paradis les enfourcheront et ils les porteront là où ils désirent».

 

Les visites

«Lorsque les habitants du Paradis entrent au Paradis et désirent voir leurs frères: le lit d'un Tel marchera vers le lit d'un autre; et le lit d'un Tel marchera vers le lit d'un autre jusqu'à ce qu'ils se réunissent.

Le premier s'accoudera et l'autre aussi, et chacun dira à son ami:

- Sais-tu quand le Seigneur nous a pardonné? Et l'autre de répondre:

- Le Jour tel à l'endroit tel. Nous avons imploré le Seigneur et II nous a pardonné». (Rapporté par Ibn Abou Dounia et Al-Bazare et non-mentionné par Al Mounziri)

 

Le plus grandiose des délices spirituels

«Lorsque les gens du Paradis habitent au Paradis, un ange viendra à eux et leur dira:

- Le Seigneur Tout Puissant vous ordonne de lui rendre visite.

Ils se réuniront. Allah Tout Puissant ordonnera à David, le salut soit sur lui, qui élèvera la voix pour chanter Pureté au seigneur et Le glorifier. Ensuite, la table de Immortalité sera mise.

- 0 Messager d'Allah, demanda-t-on, quel est la table de l’Immortalité?. Et le Prophète de répondre:

- Un de ses coins est plus vaste que l'espace séparant l'Est de l'Ouest. Ils en mangeront et y trouveront des habits. Puis il diront:

- Il ne reste que voir la face de notre Seigneur, Loué et glorifié soit-il.

Le Seigneur fera son apparition: ils tomberont à genoux et se prosterneront.

Et on leur dira:

- Vous n'êtes pas dans la Demeure des œuvres mais la Demeure de la récompense».

Rapporté par Abou Na'im alors que Mounziri garda le silence en signe d'approbation sur l'authenticité du récit).

«Alors que les gens du Paradis seront en train de jouir des délices, une lumière brillera. Ils lèveront la tête et verront le Seigneur Tout Puissant les surplomber et dire:

Le salut soit sur vous, 0 gens du Paradis. Ils délaisseront tous les délices dont ils jouiront aussi longtemps qu'ils regarderont le Seigneur. Une fois voilé d'eux, il leur restera Sa bénédiction et Sa lumière».

(Rapporté par Ibn Maja alors que Mounziri garda le silence).

«Le Seigneur dira aux habitants du Paradis:

- O gens du Paradis. Ils répondront:

- Nous accourrons vers Toi, O notre Seigneur, le bien se trouve entre tes mains.

- Êtes-vous satisfaits? demandera-t-Il.

- Comment pouvons-nous ne pas l'être, O Seigneur, alors que Tu nous a accordés ce que Tu n'as accordé à aucune autre de Tes créatures; sera leur réponse. Et le Seigneur d'ajouter:

- Voulez-vous que je vous accorde une chose meilleure que cela?

- O Seigneur, y a-t-il meilleur? demanderont les gens du Paradis.

- Je vous accorderai Mon agrément et ne serai jamais en colère contre vous, dira le Tout Puissant. (Rapporté par Al-Boukhari et Moslim).

Comments