Qu'est-ce qu'une oeuvre d'art ?

Plus que les artistes, ce sont les œuvres, que ceux-ci  laissent derrière eux, qui témoignent de leur époque. Rien ne sert donc de collectionner toutes leurs œuvres parce qu’elles portent leur signature, seules les meilleures suffisent. Encore faut-il pouvoir reconnaître ces œuvres d’art qui font l’essence d’une vie, ces chefs d’œuvre qui traverseront les âges et les époques sans perdre la force, l’impact qu’elles ont sur ceux qui la regardent.

La qualité d’une œuvre se reconnaît par la ligne, ces lignes de force qui constituent sa structure ; par son jeu des couleurs, l’harmonie ou la désharmonie qui la constitue – pour la photographie, il s’agira du jeu de lumière, pour la sculpture, également avec le jeu des pleins et des vides ; par la touche de l’artiste, la personnalité qu’il y a mise et qui ne la fera ressembler à aucune autre ; par sa qualité tactile, le travail de la matière ; par son côté intemporel, elle est de son époque mais elle a surtout sa propre existence au-delà de toutes les modes.

Vous ne vous lassez jamais d’une œuvre d’art, c’est vous qui évoluez et qui avez envie de voir autre chose, d’en changer. Une œuvre d’art, et encore plus le chef d’œuvre, est un dialogue ouvert perpétuel ; chaque jour, suivant l’endroit d’où vous la regarder, suivant l’éclairage sous lequel vous la regardez, vous découvrez quelque chose de nouveau.

Elle vous parle, vous interroge, éclaire votre environnement autrement ; elle vous invite à traverser le miroir et à découvrir des territoires, jusque là, inconnus… de vous.

Comme l'intrusion de l'étranger, de cet autre, dans un espace déjà défini, bien réglé et rangé, qui nous oblige à redéfinir les relations et les enjeux qui s'y jouent, l’Art « dérange », choque certains, car il nous oblige à nous poser des questions, et souvent les meilleures ! Sa présence même, nous interroge, nous fascine, nous attire et parfois nous fait peur car il est l’inconnu ; il nous oblige à donner les preuves de nos certitudes, mieux encore, il les redéfinit, et, pour certains, il les fait exploser.

L’Art ne nous fait pas regarder le monde autrement, mais avec un regard nouveau !
Il est en perpétuel mouvement, il nous oblige à avancer, à évoluer. C’est en cela qu’il est indispensable à nos vies, aux cultures, à la société, au monde !
L’Art, et plus encore l’art contemporain, c’est l’incarnation du Vivant !
 
Christine Labbé
Comments