Introduction

Jésus a été déclaré Dieu au 4ème siècle AD

En 301, Grigor Lusavorich (plus tard Saint Grégoire l'Illuminateur), le roi arménien Tiridate IV se convertit au christianisme, et le christianisme devient une religion d'État, dans ce pays le premier au monde.

En 326, le christianisme est également devenu une religion d'État dans la Nana. Dans l'empire romain, les persécutions chrétiennes de Dioclétien (303-305) péninsule ibérique (Géorgie orientale), sous le roi Mirian III et la reine Grand (empereur 308-337), la liberté religieuse est autorisée dans l'édit de et de Galère (305-311) prennent fin. Sous le gouvernement de Constantin le
désavantagées. Au moment de l'édit de Milan, 10% seulement de la population de Milan (313). En fait, à partir de ce moment, les religions non chrétiennes sont l'assassinat - de l'empereur Julien l'Apôtre, destinée à stopper l'Empire romain étaient probablement chrétiens, mais quarante ans plus tard, c'était déjà à peu près la moitié. La poursuite de courte durée - de
en 380 est favorisé de manière à pouvoir parler de religion d'État. À partir de raz-de-marée chrétien, échoua. Sous l'empereur Théodose Ier, le christianisme 392, toutes les autres religions sont interdites. Dans les premiers siècles du d'aryens, et de nombreuses rencontres. Irénée de Lyon a écrit son livre Contre christianisme, il y eut un échange d'idées sans précédent pour cette époque, d'écrits comme celui d'Irénée de Lyon et de l'école d'Alexandrie, plus teintée évangiles canoniques. À cette époque, les évêques représentaient également un les hérésies c. 175-185 CE. Son travail est inestimable pour les scientifiques modernes qui tentent de découvrir le contenu des enseignements gnostiques au IIe siècle. Irénée offre également le premier témoignage explicite des quatre étaient convoqués par l'empereur présent et non par le pape ou les évêques pouvoir temporaire, de sorte que les huit premiers conseils eucuméniques
 
À la mort de Théodose Ier (395), l'empire romain est définitivement scindé en empire romain d'Occident avec sa capitale Rome et l'empire romain d'Orient (également appelé empire byzantin) avec sa capitale Constantinople. Parallèlement à cela, les siècles à venir vont également développer une scission entre le christianisme occidental et le christianisme oriental. Le quatrième siècle, qui fut décisif pour le christianisme, commença était toujours confirmé comme religion d'État. Le redressement a été inauguré par les persécutions de l'empereur Dioclétien. Pendant son règne, le mithraïsme avec l'arrivée de Constantine en tant qu'empereur de l'empire romain reçu une vision de la croix. En 313, il proclama la liberté de religion dans d'Occident. Il a vaincu son rival Maxentius au Pons Milvius en 312. Une légende raconte que Constantin à la veille de cette bataille décisive en rêve aurait un autre souverain. son empire (édit de Milan). En l'an 324, Constantin battit son compatriote empereur à l'est de Licinius. À partir de ce moment-là, l'empire connut bientôt un autre souverain.

 Constantine souhaitait associer cette unité à la durabilité en la construisant sur une religion. Le mithraisme qui a opposé les femmes du chemin d'initiation ne lui a pas semblé si approprié. Le christianisme, qui meilleures perspectives. sous de nombreuses formes, était répandu dans son royaume, offrait de

Pour aligner les nombreux mouvements, il a invité les
évêques des principaux courants à se réunir à Nicea (aujourd'hui Iznik), près
de la capitale Byzance, qui portera le nom de Constantinople. Le 19 juin 325,
lui-même. L'objectif principal était de formuler un credo (= je crois) dans
le premier conseil eucuménique a débuté sous la direction de l'empereur
lequel seraient consignées les vérités de foi communes.

Le Credo Nicene

Le spectre des idées représentées à Nicée était fortement
influencé par l'influence d'Irénée et de ses successeurs et, surtout, inspiré
par l'évangile de Jean. La bataille s'est concentrée sur la divinité de Jésus.
Le groupe alexandrin, dirigé par l'évêque Alexandre, défendait la divinité
prêtre libyen Arius, que Jésus considérait moins divin que le Père. En fin de
complète de Jésus (homo-ousousion) contre la position des Ariens, adeptes du compte, une majorité a semblé appuyer le point de vue d'Alexandre et la
du vrai Dieu, né, non créé, serait par essence un avec le Père». Une question
formulation était que «le Dieu de Dieu de Dieu, lumière de lumière, vrai Dieu
de vote à la majorité.

 

La bataille entre les courants chrétiens n'était en aucun
cas réglée. Au cours des décennies qui suivirent Nicée devint le principal
défenseur du credo nicéen, Mgr Athanasius, évêque d’Alexandrie. Il a même été
banni à plusieurs reprises de sa ville parce que la majorité des prêtres et des
évêques adhérait à la pensée arienne. D'abord en 380, le christianisme
à partir de ce moment-là, des idées divergentes ont été combattues contre le
orthodoxe (= Nicene) a été déclaré religion d'État par l'empereur Théodose, et
mais aussi de la culture romaine tolérante. Ce fut le coup de grâce pour le
feu et l'épée. Cela signifiait non seulement la fin de la liberté religieuse, développement de la philosophie et de la science. Selon les opinions
que l'assaut et la destruction du Serapeion avec sa vaste bibliothèque à
dominantes, le Moyen Âge a commencé en l'an 476 lors de la chute de Rome. Peut-être est-il plus approprié de commencer le Moyen Âge à un événement tel
Grecs anciens aux Hellénistes modernes, ont ensuite pris feu. Quelques années
Alexandrie en 391 par un fanatique , fondamentalistes, chrétiens orthodoxes, agités par l’évêque du lieu. De nombreux trésors de dix siècles de science, des
canoniques et interdisait en même temps tous les autres écrits. Dans un
auparavant, en 367, Mgr Athanasius avait envoyé à tous les chrétiens d’Égypte une lettre de Pâques dans laquelle il dressait la liste des ouvrages bibliques monastère de Pachomius à Chenoboskion (près de l'actuel Nag Hammadi), les
dans la clandestinité en tant qu'écritures apocryphes.
moines décident d'enterrer un certain nombre de textes dans une cruche pour des
temps meilleurs. L'Évangile de Thomas et de nombreux autres textes sont entrés

 

Importance du dialogue interreligieux

 

La tradition séculaire selon laquelle presque toutes les
églises chrétiennes ont vénéré Jésus-Christ et le vénèrent comme Dieu est la
principale raison pour laquelle aucun progrès réel ne peut être constaté dans
le dialogue entre les religions du monde. Dans l'évolution de milliards
d'années d'humanité, il y a un développement indéniable vers la coopération, la
conformité et l'unité ultime dans tous les domaines. Cela est particulièrement
la création de dizaines d’organisations internationales et des fusions dans le
clair et visible dans notre monde depuis la fin de l’Initiative mondiale avec monde économique, financier et même politique. Parmi les fondateurs des
d'accepter le dogme de et la foi en la divinité du Christ, l'obstacle principal
religions du monde, Christ est le seul à être vénéré comme Dieu. Avec le refus
au véritable dialogue interreligieux est caduc.

 

              Préparer
les croyants à dire adieu à la foi en la divinité du Christ est, avec la parole
et l'écriture, l'œuvre de théologiens, de scribes et de spécialistes en études
religieuses comparatives.

 



Een nieuwe katholieke Kerk

Na 94 jaren van contacten met andere wereldreligies is er heel wat veranderd in mijn geloofsbeleving. Ik geef u hierbij de bijzonderste punten waarvoor een “hertaling” door theologen en schriftgeleerden noodzakelijk is om ze aanvaardbaar te maken voor de postmoderne mens.

  • God: de Darwin evolutie heeft mij geholpen om de tussenkomst van God als goddelijke eeuwige Geest beter te begrijpen. De ‘big bang’ en de erop volgende miljarden jaren van scheppende evolutie kunnen hun oorsprong alleen maar hebben in deze goddelijke Geest. De bekroning van deze evolutie is het ontstaan van de menselijke geest als een emanatie van deze goddelijke Geest.  Door zijn verstand en vrije wil zijn de mensen deelgenoten geworden van God in de verdere versnelde evolutie van de 4 mil yard mensen op deze groene aarde.

  • Jezus Christus: naast de stichters van andere religies is Christus de stichter geworden van het christendoml, als menselijke voorganger, leraar en profeet. Het is in het concilie van Nicea, 325 jaar na zijn geboorte, en dit onder druk van keizer Constantijn en andere wereldlijke machten, waar de bisschoppen ook deel van uitmaakten, dat Jezus Christus tot God verklaard werd. Om verschillende redenen kan Jezus geen God genoemd worden. Deze godsverklaring heeft o.a. als gevolg dat een echte dialoog met de andere wereldreligies moeilijk te realiseren is.

  • Maria: zij is en blijft de hoogstgeprezene voor christenen als wel als voor moslims, maar … kan geen Moeder van God genoemd worden. God kán geen moeder hebben.

  • De Erfzonde: volgens de wetenschap is het onaanvaardbaar dat de homo sapiens belast zou geweest zijn met een erfelijke zonde. Dat miljoenen gelovigen dit gedurende 20 eeuwen aanvaard hebben is een onbegrijpelijk geschiedkundig gegeven. En zo is zonde het subject geworden van twintig eeuwen homilieën. Alleen door het doopsel en de biecht kon de mens van zijn zonden verlost worden.

  • Zonde, Doopsel en Biecht: de staat van zonde of van genade van de mens tegenover de medemens en tegenover God zijn geen voorwerpen waarvan de mens kan verlost worden door het doopsel, door de biecht of door bv het lijden en de dood van Jezus. Zij drukken een relatie uit van de mens tot God en van God tot de mens. Beide hangen samen met de minder goede of slechte gedachten en daden van ieder mens. De invloed op de relatie met God en met de medemens ten goede of ten kwade kan alleen door de mens zelf herstelt en verbeterd worden door zijn goede gedachten en daden. Het is klaar dat er grote nood is aan hertaling van de verlossingsleer van de chnristelijke Kerken. de mens kan dus niet verlost worden van de gevolgen van zijn daden op zijn relatie met God, ‘t zij door het doopsel, de biecht of het lijden en de dood van Christus. De mens kan zijn slechte daden alleen maar goed maken en herstellen door zijn goede daden en gedachten, en door het niet toegeven aan zijn erfelijke geneigdheid tot het kwade.

  • De Bijbelse verhalen van de schepping, de zonde van Adam en Eva, de uitdrijving uit het aards paradijs en vele andere verhalen en parabels in de Bijbel dragen allemaal een kern van waarheid in zich en het zijn deze waarheden die door de christelijke Kerken moeten aangetoond worden aan allen die de Bijbel lezen en interpreteren.


Hieruit volgt een nieuwe visie op God, op de schepping en ondersteuning ervan door God, op de mensenwereld op weg naar samenwerking, gelijkvormigheid en uiteindelijke eenheid op alle gebieden van politieke, economische, financiële en ook religieuze activiteiten van de mens, en dus op de verdere ontwikkeling van de Darwin evolutie. De oprichting van twintig en meer internationale organisaties sinds het einde van  WO2 en het tot stand komen van de Europese Unie getuigen van deze evolutie.    


Bij voorkeur te lezen teksten uit de sItemap:


A new vision on the future of the human world

Jesus proclaimed God

Quo Vadis? The Catholic Church

The Ecumenical Councils of the Catholic Curch


A new Catholic Church


After 94 years of contacts with other world religions, a lot has changed in my faith experience. I hereby give you the most special points for which a "retaliation" by theologians and scribes is necessary to make them acceptable to postmodern man.

God: the Darwin evolution has helped me better understand the intervention of God as a divine eternal Spirit. The 'big bang' and the subsequent billions of years of creative evolution can only have their origin in this divine Spirit. The crowning achievement of this evolution is the emergence of the human spirit as an emanation of this divine Spirit. Through his mind and free will, the people became partakers of God in the further accelerated evolution of the 4 mil yard people on this green earth.


Jesus Christ: besides the founders of other religions, Christ has become the founder of Christianity, as a human pastor, teacher and prophet. It is in the Council of Nicaea, 325 years after his birth, and this under pressure from Emperor Constantine and other secular powers, of which the bishops were also part, that Jesus Christ was declared God. Jesus can not be called God for various reasons. This declaration of God has as a consequence that a real dialogue with the other world religions is difficult to realize.


Mary: she is and remains the most praised for Christians as well as for Muslims, but ... can not be called Mother of God. God can not have a mother.

The Original Sin: according to science it is unacceptable that the homo sapiens would have been charged with a hereditary sin. That millions of believers have accepted this for 20 centuries is an incomprehensible historical fact. And thus sin has become the subject of twenty centuries of homilies. Only through baptism and confession could man be delivered from his sins.


Sin, Baptism and Confession: the state of sin or of man's mercy vis-à-vis fellow man and against God are not objects of which man can be redeemed by baptism, by confession or by eg the suffering and death of Jesus. They express a relationship from man to God and from God to man. Both are related to the less good or bad thoughts and deeds of every person. The influence on the relationship with God and with fellow human beings for the better or for the worse can only be repaired by man himself and improved by his good thoughts and actions. It is clear that there is a great need for the redemption of the redemptive doctrine of the Christian churches. man can thus not be delivered from the effects of his actions on his relationship with God, whether through the baptism, confession or the sufferings and death of Christ.


The Biblical stories of creation, the sin of Adam and Eve, the expulsion from the earthly paradise and many other stories and parables in the Bible all have a core of truth in them and it is these truths that must be shown by the Christian Churches to all who read and interpret the Bible.


From this follows a new vision on God, on its creation and support by God, on the human world towards cooperation, conformity and ultimate unity in all areas of political, economic, financial and also religious activities of man, and thus on the further development of the Darwin evolution. The establishment of twenty and more international organizations since the end of WW2 and the establishment of the European Union testify to this evolution.    


Preferably read texts from the sItemap:

A new vision on the future of the human world


                                          + + + + + +                          

Subpages (2): A new Wij geloven
Comments