Bien choisir son navigateur Internet




Internet Explorer, Firefox, Opéra, Chrome ou Safari ? Les dernières versions des principaux navigateurs sont décortiquées et comparées : fonctionnalités, rapidité, légèreté... Lequel est le meilleur ?



Présentation des navigateurs

Les dernières versions des navigateurs présentées : Internet Explorer 8, Firefox 3.5.1, Chrome 2, Safari 4 et

Opera 10. 


Les concurrents au banc d'essai

Les tests de la rapidité d'affichage, de démarrage, d'accessibilité, de rendu, de légèreté et enfin un mot de sécurité.


Présentation des navigateurs



internet explorer 8, en mars 2009
 
Internet Explorer 8, en mars 2009 ©  Microsoft
 

Internet Explorer 8 est un peu comme le Beaujolais nouveau : connu, attendu, il se révèle assez bon. IE8 est tout simplement meilleur que son prédécesseur : plus rapide, plus sécurisé... Il apporte également quelques bonnes idées.
Les accélérateurs se révèlent particulièrement pratiques à l'usage. Ce sont des raccourcis, entièrement paramétrables, accessibles d'un clic droit. On peut ainsi avoir accès immédiatement à une carte détaillée, si une adresse est sélectionnée, ou encore à la traduction du texte.  

Autre nouveauté majeure, le système de Slice et l'ouverture (enfin) d'Internet Explorer aux plug-ins et gadgets développés par la communauté. Le navigateur dispose ainsi d'un gestionnaire de modules très proche de celui de Firefox. Plusieurs sont déjà disponibles sur ce site

Intérêt majeur pour les utilisateurs d'IE7, au premier abord on ne s'aperçoit même pas du changement lors du passage à IE8, c'est dire si celui-ci se fera en douceur. La nouvelle version est intégrée comme mise à jour prioritaire dans Windows Update.

Rappelons enfin quelque soit le navigateur que vous choisissez, si vous avez Windows, conserver Internet Explorer se révèle nécessaire, notamment pour visiter le site de Windows Update.

 Télécharger IE 8 

 Nous avons testé Internet Explorer 8 dans sa version finale du 17 mars 2009 



Firefox 3.5 : le challenger



bientôt le navigateur le plus utilisé ?
 
Bientôt le navigateur le plus utilisé ? ©  Mozilla
 

Firefox 3.5 est une évolution solide du principal concurrent d'Internet Explorer.  Ce n'est pas une grande révolution comparé à la version 3, mais les nouveautés font plaisir. 

Citons le nouveau moteur JavaScript TraceMonkey, qui permet de corriger le principal défaut des précédentes versions : sa lenteur sur les sites lourds et animés. On note aussi l'arrivée de la navigation privée, et la prise en charge native de certains formats audio et vidéo. 

Si les nouveautés ne sont pas légion, elles permettent en tout cas la compatibilité de Firefox 3.5 avec la très vaste bibliothèque d'extensions à disposition (après mise à jour de ceux-ci). Le navigateur de la fondation Mozilla est incontestablement le plus riche et personnalisable du comparatif. C'est clairement la raison du succès de Firefox. Encore qu'il ne faille pas oublier la sécurité renforcée, la gestion toujours admirable et intuitive des onglets, des marques pages, ou encore la barre de recherche intelligente.  

Un succès clair, puisqu'à l'été 2009, près de 30% des internautes français utilisaient Firefox (chiffres L'internaute Magazine / Benchmark Group).  

C'est très précisément la version 3.5.2 que nous avons testée, avec un correctif de failles de sécurité et de stabilité.

 

Télécharger Firefox 3.5.2

 Version sortie le 3 août  2009.

  Voir toutes les nouveautés de Firefox 3 et une sélection d'extensions pour personnaliser son navigateur


Safari 4 : celui qu'on n'attendait plus



l'accès direct à ses sites favoris
 
L'accès direct à ses sites favoris ©  Apple
 

Apple avait bien peu soigné l'adaptation Windows de son navigateur phare, Safari. Lente, truffée d'erreurs de rendu, la version précédente nous avait laissé l'impression qu'Apple avait bâclé son portage et se désintéressait complètement du public Windows.
Cette nouvelle mouture nous prouve le contraire : elle fonctionne parfaitement et est même très intelligemment pensée. Ce n'est pas qu'une simple mise à jour de la mouture 3.2 précédente, mais bel et bien un tout nouveau navigateur qui arrive.  

Chez Apple, on ne tarit pas d'éloge à son égard, puisqu'il serait le "navigateur le plus rapide et le plus novateur au monde". Utilisant le moteur de rendu de Chrome, Safari se révèle effectivement puissant, en offrant en une belle palette de fonctionnalités. 

Safari 4 s'inspire des bonnes idées de Firefox 3 : navigation par onglet repensée (en haut de l'écran) et un meilleur zoom. On retrouve également un accès rapide à ses sites préférés, une fonctionnalité très esthétique héritée d'Opera. Autre nouveauté appréciée, le style visuel de ce Safari 4 s'adapte à Windows, ce qui est toujours agréable.   

Nous avons très précisément testé la version 4.0.2 de Safari, datée du 10 juillet 2009.

  Télécharger Safari version 4.0.2

Chrome 2.0 : vite fait, bien fait



chrome se met à jour en douceur automatiquement et très régulièrement
 
Chrome se met à jour en douceur automatiquement et très régulièrement ©  Google
 
Chrome est un peu à part dans le monde des navigateurs Web. Fuyant la course aux fonctionnalités, il se veut en revanche le plus rapide possible. Dans sa dernière version, Chrome ne propose d'ailleurs aucun système d'extensions, ce qui devrait, on l'espère, être corrigé dans la 3 déjà en développement.

Le look très épuré du navigateur trouble au premier abord, on peut même le trouver vieillot. L'avantage est que les menus ne prennent que peu de place, laissant le gros de l'espace à la navigation.  

Chrome, depuis sa toute première version, se proclame le plus rapide. La version 2 ambitionne le même titre, ce que nous allons vérifier. Sans vouloir gâcher le suspense, il se débrouille très bien, sans être révolutionnaire, grâce à son très bon moteur de rendu Webkit et à V8, son puissant moteur Javascript. C'est un navigateur effectivement très rapide et léger.  

Pour le reste, Chrome laisse une impression étrange. Il faut déjà accepter d'être complètement environné, voire enfermé, dans l'univers Google. De la pub à l'interface. L'indigence des fonctionnalités trouble également. En guise d'exemple, à la sortie de Chrome 2.0, Google a publié une belle vidéo pour montrer combien ils étaient fiers d'avoir intégré un mode plein écran, ou la saisie semi-automatique des formulaires. Ce qui paraît juste normal pour qui utilise Firefox ou IE depuis quelques années. 

Il faut enfin savoir que Chrome est fortement déconseillé par plusieurs associations sérieuses, dont l'autorité allemande de sûreté des techniques d'information. Celles-ci accusent Google d'utiliser son navigateur pour la collecte d'informations personnelles. A savoir également que le fichier Googleupdate.exe, que l'on doit lancer à l'installation, permet à google de recueillir des informations personnelles au travers d'Internet Explorer.

Nous avons testé Google Chrome dans sa version 2.0.172.37  

Télécharger Google Chrome 2



Opera 10 : la grande classe de l'outsider



la prévisualisation rapide et bien pratique de ses sites préférés
 
La prévisualisation rapide et bien pratique de ses sites préférés ©  Opera
 

Nous avons choisi la version d'Opera 10 en béta 3. Bien que non finalisée, cette mouture fait clairement bonne figure face à ses concurrents. La version finale est un petit bijou. 

Opera, c'est l'éternel dernier parmi les grands navigateurs. Dernier en termes de nombre d'utilisateurs, car si l'on parle d'innovation, il est certainement le premier parmi les siens. Toutes les bonnes idées d'Opera ont d'ailleurs été adaptées chez la concurrence. Et justement qui dit nouvelle mouture dit nouvelle bonne idée ! Et elle s'appelle "Turbo". 

Une idée assez simple, mais pourtant apte à changer la vie des internautes à la connexion modeste. Lorsqu'on tape l'URL d'un site web dans la barre d'adresse, celui-ci est envoyé aux serveurs d'Opera qui le compressent à 80 % avant de vous le restituer. Un petit processus qui fait gagner énormément de temps.  Dans le même genre, Opera vous propose de compresser à la volée les images d'un site Web, si celles-ci sont en trop haute définition pour vous permettre de surfer en tout confort.

Citons également au chapitre des nouveautés une qualité de lecture en hausse (plus de déformation des polices de caractère lorsqu'on zoom) et une amélioration de la messagerie intégrée. Mais surtout Opera Unite, qui transforme chaque navigateur Opera 10 en serveur d'échange de fichier. Une plateforme impressionnante qui permet à chaque internaute de produire et d'échanger du contenu, et de chater avec d'autres.

 Télécharger Opera 10
Nous avons testé Opera 10 Turbo dans sa version non finalisée mais très stable (10.00b3), la version 10 finale sortant trop tard pour la publication. On ne s'attend toutefois à aucune différence de performance entre les deux moutures, juste quelques menus bugs et instabilités en moins.


Les concurrents au banc d'essai



Calculer la vitesse d'un navigateur est assez complexe. Nous allons vous proposer plusieurs types de résultats, que nous allons bien entendu expliciter. 

Tout d'abord une moyenne générale du temps que met chaque navigateur pour afficher les pages suivantes : Deezer, L'Internaute, le Portail Orange et le portail SNCF.  Un choix de pages lourdes et très fréquentées par les internautes français.

 

Methodo

 

Ces chiffres sont obtenus avec un même PC, beaucoup de patience et un chronomètre. Aucun onglet supplémentaire, aucun programme tiers en tâche de fond, le navigateur étant refermé avant chaque nouveau test. Chacune de ces pages a été chargée plusieurs fois, les résultats aberrants écartés. Ce qui est arrivé notamment avec Safari qui a mis parfois plus de 10 secondes à démarrer puis afficher une page.
Si les temps recueillis vous paraissent bien courts comparés à chez vous, dites-vous que la connexion de la rédaction est très rapide, surtout en été lorsque quasi tout le monde est en vacances. C'est d'ailleurs ce qui explique les grosses différences entre ces tests-ci et ceux effectués en avril dernier. Il faut également prendre en compte qu'en été, les pages sont moins chargées de pubs, et donc plus légères, qu'à d'autres moments de l'année.

Vous trouverez plus loin un tableau synthétisant tous les temps d'affichage, site par site. 

Selon nos tests, donc, volontairement effectués sur un choix de pages lourdes et très fréquentées par les internautes français, tous les navigateurs se tiennent dans un mouchoir de poche, à l'exception d'IE, plus lent. Mais cette moyenne ne doit pas masquer d'importantes disparités selon les sites, ou en temps de démarrage.

Vitesse ne veut pas dire puissance

Ci-dessous, les résultats du test de performances des navigateurs, obtenus par Futuremark, le montre bien : Safari reste le plus "puissant" devant Chrome. Mais le Web, c'est parfois comme Paris aux heures de pointes : on la traverse moins vite avec une Ferrari ultra-puissante qu'en mobylette. Il faut notamment prendre en compte l'optimisation des sites pour un navigateur et les technologies employées. 

 

safari, premier en performances pures
 
Safari, premier en performances pures ©  Futuremark
 

 



Détail de la vitesse d'affichage et temps de démarrage



Lorsqu'on regarde plus en détail, et pas uniquement la simple moyenne générale, on remarque d'autres disparités entre les sites et les navigateurs. Cela permet de voir les difficultés particulières de certains sur une page donnée.
 
Vitesses d'affichage moyennes en secondes
 
  Navigateurs




  Internet Explorer 8 3.4 3.5 3.4 7  
  Firefox 3.5 2.8 3.2 2.4 6  
  Safari 4 2.8 3.4 1.5 5,6  
  Opera 10 2.8 3.6 1.9 5.8  
  Chrome 2 2.9 3.3 2.5 5.6  
 
Source : Benchmark Group
 

On remarque ainsi que Safari 4 se révèle globalement le plus rapide en navigation. Sa moyenne générale est quelque peu plombée par son temps de démarrage. La principale déception vient ici de Chrome, dont les promesses de rapidité ne semblent pas tenues sur ces sites. 

 

Vitesse de démarrage


Autre score de rapidité intéressant à mesurer : la vitesse de démarrage. Nous avons ici mesuré le temps écoulé entre le double clic sur le raccourci du navigateur, et l'affichage complet de la page linternaute-hightech, placée en page d'accueil du navigateur.  

Les différences sont importantes, mais sont accrues par l'âge du PC de test : un pentium 4 et 1 Go de RAM.  En effet, IE8 comme Safari sont un peu plus gourmands en ressources que leurs concurrents, ce qui accroît logiquement les différences.  Chrome réalise ici un logique bon score, du fait de sa légèreté.











L'affichage et le respect des standards



le message nous obligeant à utiliser ie pour accéder à windows update...
 
Le message nous obligeant à utiliser IE pour accéder à Windows Update... ©  Benchmark Group
 

Nous avons soumis les navigateurs aux tests ACID 2 et 3, qui jugent le respect de ce que l'on appelle, les standards du Web. Imaginons qu'un navigateur est une salle de spectacle. Pour être la meilleure possible, elle doit répondre parfaitement à plusieurs critères : acoustique, accueil, accès handicapés, normes de sécurité... Les standards du Web sont : polices de caractères, respect du code, de l'affichage des images...  

Tous les navigateurs en lice passent Acid2 avec succès, et heureusement... Pour Acid3, cela se complique. Avec des normes établies en 2008, on est loin du sans faute. En mauvais élève, le terrible IE8 et son moteur Trident. Avec seulement 20 % de réussite, il est recalé. On trouve ensuite à 93 % Firefox (moteur Gecko). Safari 4, Chrome 2 et leur moteur Webkit, de même qu'Opera 10 (moteur Presto) atteignent les 100 %. C'est très bien, mais c'est également à relativiser en pratique.

En effet, Microsoft a imposé sa loi du fait que la majorité des internautes utilise son navigateur, forçant les sites Web à s'assurer de leur pleine compatibilité avec lui plutôt que de respecter les normes d'affichages. Jusqu'aux versions précédentes des navigateurs, de nombreux sites étaient encore très mal affichés, si ce n'est pas du tout, sur Opera ou Safari.

Avec ces dernières versions, tout semble enfin en ordre, à part deux exceptions : le site de Windows Update, bien entendu, qui refuse tout navigateur autre qu'IE, et le site de Virgin, auquel on ne peut accéder sous Opera 10. Nos tests n'ont révélé aucun autre problème d'affichage



 
Notez notre site web !

Certified by Votxo
Comments