Muzzix sur les chapeaux de roue

  

Chaude rentrée pour l’association lilloise, avec le premier épisode de « Muzzix et associés » (second temps en novembre) et la reprise des lundis à 19 heures, qui permettent aux musiciens de la région d’essayer à La Malterie toutes sortes de formules, par exemple Philippe Lenglet / Falter Bramk en duo guitare acoustique préparée et piano préparé, pour quelques moments captivants de glissandi et autres.

 

C’est un duo inédit qui ouvrait les festivités de « Muzzix & Associés », celui de Christian Pruvost et Seijiro Murayama. Le début en questions-réponses évolue vite vers l’osmose. L’un est en tout en souffles, titillé au renouvellement de ses idées par le dépouillement de cette forme duettiste. L’autre, en frottements de balais inspirés, en ascèse toujours juste et pertinente, avec une économie de moyens remarquable, laisse même affluer à un moment le son étonnant de sa voix. Les deux trouvent cette acuité d’écoute, de partage et de propositions qui fait le sel des improvisations réussies. Vivement de pouvoir les réécouter ensemble.

 

Christian Pruvost (tp), Seijiro Murayama (batterie incomplète, voix) – photo © Gérard ROUY

 

Il y a chez Joe McPhee une humilité propice à laisser de la place à ceux qui ont la chance de converser musicalement avec lui (j’en fus). Cela ne l’empêche pas d’être présent là où il faut, de son très beau son de ténor, plein de sève. Que ce soit pour une conduction souple avec Muzzix, pour l’usuel duo de contrastes - qu’on prend plaisir à retrouver - avec Daunik Lazro, au son plus tranchant, ou bien pour le trio inédit avec Raymond Boni et Didier Lasserre, ce fut un ravissement. Mentions spéciales pour la chaleur hybride et inventive du guitariste et la subtilité du batteur.

 

Muzzix partait ensuite à la Gare Saint Sauveur pour un week-end festif, débutant par un marathon de quatre heures autour du trio TOC, continuant par quelques impromptus en petites formations et s’achevant par une version « disco » du Grand Orchestre, pendant deux heures, sous la baguette de Christian Pruvost.

 

Retour au « bercail » de la Malterie le dimanche et le lundi pour deux soirées avec The Bridge : présence du batteur et originalité du bassiste acoustique, mais ce sont les deux soufflants qui étaient au première loges, Antonin Tri-Hoang (absent le premier soir),  qui a sa façon bien à lui de s’insérer dans les mailles du filet free, et Mars Williams, dont je ne connaissais que la participation au tentet de Brötzman. Il paraît qu’il a joué avec les Psychedelic Furs et même Billy Idol. Je recommande chaudement ses enregistrements au sein du trio Boneshaker, avec Kent Kessler et Paal Nilssen-Love (Unusual Words, chez Soul What, et Thinking Out Loud, chez Trost). Quelle énergie !

 

Claude COLPAERT

 

Raymond Boni, Joe McPhee, Daunik Lazro - photo © Gérard ROUY

 

Lille, les :

24 septembre : Seijiro Murayama (batterie incomplète, voix), Christian Pruvost (tp)

8 octobre : Joe McPhee (ts, p-tp, conduction) et 7 musiciens de Muzzix

9 octobre : 1) Daunik Lazro (ts, bs), Christian Pruvost (tp), Barbara Dang (piano), Peter Orins (dm) 2) Joe McPhee (ts), Raymond Boni (g), Didier Lasserre (dm)

10 octobre : 1) Raymond Boni (g), Sakina Abdou (as, ts, fl), Nicolas Mahieux (b), Christophe Motury (tp) 2) Joe McPhee (ts, p-tp), Daunik Lazro (bs, ts) (invité : Raymond Boni en fin de concert)

12 octobre : Toc : Jeremy Ternoy (kbds), Peter Orins (dm), Ivann Cruz (g) + des musiciens de Muzzix

13 octobre : Le Grand Orchestre de Muzzix

14 octobre : The Bridge + des musiciens de Muzzix

15 octobre : 1) JB Rubin (as) solo 2) The Bridge : Mars Williams (ts, ss, as, toys), Antonin Tri-Hoang (as, cl),  Mathieu Sourisseau (ac-b), Samuel Silvant (dm) 

22 octobre : Philippe Lenglet (g), Falter Bramk (p)  

 

The Bridge : Mars Williams, Samuel Silvant, Antonin Tri-Hoang, Mathieu Sourisseau – photo © Gérard ROUY