Au pays de Lancelot du Lac, dépliant

Un nouveau dépliant quadrichrome, Au Pays de Lanceot du Lac, entre Bas Maine, Normandie et marches bretonnes.
 
Dans les années 80, nous avons repris et amplifiés les travaux de mon ami et maître l’érudit René Bansard, (+ 1971) avec lequel j'avais procédé aux premiers repérages de terrain entre 1967 et 1971.
 
En  juillet 1977,  j'accompagnai le journaliste de TV Jacques Collet sur ces sites et celui-ci me donna l'idée de formaliser cette étude par un document accessible.
 
En 1983, André Brière maire de Bagnoles, m'incita dans le même sens et nous donna, ainsi qu'Hubert d'Andigné président du Conseil général de l'Orne (j'étais alors directeur de l'Office départemental de la Culture) les moyens d'agir.
 
Notre circuit Au pays de Lancelot du Lac fut inauguré à la Pentecôte 1984. Sans cesse enrichi, sa présentation a connu trois différentes versions  du dépliant que je rédigeais alors, tandis que se créait à Bagnoles de l'Orne le Festival "Au pays de Lancelot du lac" alors dirigé par Annie Bertin qui devait totaliser près de 100 000 spectateurs en 5 ans.
 
L"équipe de jeunes chercheurs enthousiastes que je fédérai alors,  d'abord dirigée par ce grand médiéviste qu’était le professeur Jean Charles Payen (+ 1984), et n’a eu de cesse de montrer, par de nombreux repérages de terrain,  la place éminente jouée par la région de Marches de l’Ouest entre Maine, Bretagnes (la petite et la grande, la  mer de Manche  étant plus un passage qu’une frontière), Normandie et Perche, dans la conception, la création et la diffusion de la Légende arthurienne. Comme le disait alors JC Payen, les paysages et folklores du bocage ont "contaminé" l'imaginaire arthurien présidant à la création des plus anciens romans de notre histoire littéraire sosu l'influence d'Aliénor d'Aquitaine et des lettrés vivant à sa cour.

Les visiter, c’est voir chevaliers et gentes dames, ermites et prud’hommes, évoluer sous nos yeux,  c’est découvrir la fontaine qui bout d’Yvain, le Chevalier au Lion, les lieux de naissance et de sépulture de Lancelot du Lac, le meilleur chevalier du monde, le voir franchir Le Pont sur l’épée et voir Gauvain au Pont sous l’eau, c’est encore entendre Baudemagu pleurer dans son tombeau après  y avoir été enseveli vivant, c’est sentir l’émoi de  la Belle Yseut au Mal Pas, etc.
C’est encore mettre nos pas dans ceux des souverains du temps, commanditaires de ces romans, comprendre leur élaboration au sein des Abbayes Anglo-Normandes qui faisaient lien entre les deux rives de la Manche.
Ce dépliant n’a d’autre but et si, par aventure, quelque fée vous sollicite en chemin, n’hésitez pas à nous en faire part…
Alors, laissez-vous guider et partons ensemble au Pays des Grandes Merveilles…
 
voir le dépliant
 
 
 
Nous pouvons guider des visites de groupe en bus sur un ou plusieurs jours, me contacter.
Georges Bertin. Président de l’association  C.E.N.A.
 http://cena12.com
 
contact.
 
voir
Bertin Georges, Guide des chevaliers de la Table Ronde en Normandie, avec topo guide, Corlet 1990.
Bertin Georges, La quête du saint graal et l'imaginaire, Corlet, 1998.
 
autres liens en PJ
Ċ
Georges Bertin,
26 nov. 2012 à 04:46
Ċ
Georges Bertin,
26 nov. 2012 à 04:43
Ċ
Georges Bertin,
26 nov. 2012 à 04:42
Comments