NOTRE PARRAIN : RCAN



Photo © Daniel Castello


Rcan





" Mon implication pour toutes les causes qui sont importantes à mes yeux est bien réelle. Je suis souvent sollicité et dès que je le peux, je réponds présent.

Une personne extérieure pourrait penser que je donne beaucoup, c'est vrai ... mais pas seulement, ce serait passer à côté de choses essentielles : l'échange mutuel, le partage.


Ce que je reçois en retour me nourrit et me remplit de cette énergie vitale :

- le regard, le sourire, la confiance de ces personnes isolées qui me permettent à moi d'être près d'elles ;

- les rencontres, les sentiments couchés sur le papier pendant les ateliers d'écriture et qui tissent des liens très forts ;

- les concerts dans les prisons, ces moments intenses où les paroles de mes chansons parlent, font écho ;

- les assises de la jeunesse, être là, présent pour que ces jeunes soient écoutés, respectés, protégés mais aussi impliqués, responsabilisés, qu'ils sachent que ce sont eux les adultes de demain et qu'ils peuvent changer les choses ..."

Alors pourquoi être parrain de l'association Il faudra leur dire... ?

" Parce que toutes ces valeurs y sont réunies.

Parce que le mail que j'ai reçu de Marion et Sylvie, présidente et vice-présidente de l'association, m'a touché.

Qui ne le serait pas pour une telle cause ?

Mais j'ai voulu en savoir un peu plus avant de donner ma réponse à cette demande de parrainage.

J'ai voulu connaître leurs projets, leurs motivations, le chemin qui les avait menées jusqu'à moi.

Le nom de leur association aussi m'a touché Il faudra leur dire..., titre d'une chanson de Monsieur Francis Cabrel, personne très importante pour moi.

Je crois que certains signes sont importants.

Nous avons beaucoup parlé, beaucoup échangé.

J'ai vu que la naissance de cette association n'était pas le fruit du hasard, ni une association qui se crée et passe aussitôt, un peu comme une étoile filante dont on ne perçoit que la lueur furtive.

Il faudra leur dire... est bien plus qu'une association, c'est un combat, un engagement, un travail d'équipe, une volonté d'écoute, de prévention ; faire que l’enfance reste cette période magique où tous les rêves peuvent être imaginés, où la protection, l'amour et le respect des adultes ne devraient jamais faillir !

Il faudra leur dire... c'est aussi la parole d'adultes victimes, transformer ce qui n'aurait jamais du être pour briser la loi du silence et emprunter, petit à petit, comme on revient à la vie, le chemin de la reconstruction.

C'est ce combat, ces valeurs partagées qui ont fini de me décider. "






Comments