DES IDEES DE LECTURE











Bienfaits et méfaits de la parentalité de Pierre LASSUS : 

Les maltraitances à enfants (physiques, sexuelles ou psychologiques), par action ou par omission, ont une origine quasi unique : une défaillance ou une perversion de la fonction parentale, qu’il s’agisse de la parentalité familiale ou sociale. Pour progresser effectivement vers l’éradication des maltraitances, il convient de rechercher les causes originaires de cette propension de la parentalité à produire des effets destructeurs. C’est, en effet, à partir de ce constat clinique qu’il devient possible de poser les bases d’une éthique de la parentalité, en rupture avec les représentations archaïques à l’origine de sa compulsion pathogène.


Retour à Outreau : contre-enquête sur une manipulation pédocriminelle de Jacques Thomet

Outreau ! On pourrait croire que tout a été dit, que tout a été écrit sur Outreau. L’affaire a été jugée, rejugée, et la Justice elle-même a fait l’objet de jugements aussi bien médiatiques qu’institutionnels. C'est entendu : Outreau est le  Tchernobyl judiciaire  qui par la faute d’un juge coupable a envoyé en prison des innocents. Outreau est ce cri qui accuse les enfants qui fabulent. Outreau est le  Plus jamais ça !  de la Justice française.Et pourtant, dans les archives des tribunaux dorment des milliers de pages qui racontent une autre affaire. Une affaire d’enfants malmenés par la Justice, d’experts ridiculisés et méprisés, d’avocats au service unique de leur propre gloire, d’acquittés devenus héros que des témoins et des victimes continuent d’accuser. Une affaire scabreuse et hélas ! banale de pédophiles, et peut-être de meurtriers, dont la médiatisation et le retournement a servi à étouffer depuis lors la parole des enfants et à dénigrer, voire à accuser, ceux qui tentent de les protéger. C’est à cette contre-enquête minutieuse, véritable bombe dans le ciel aujourd’hui trop serein des pédocriminels et de leurs soutiens, que s’est livré l’auteur pendant deux ans et qu’il nous rapporte ici, suivie de l’analyse des conséquences d’un fiasco qui n’est pas là où on l’a dit. Jacques Thomet, après une licence d’histoire, a été journaliste à l’AFP



Je suis debout de Cherif Delay : 

Novembre 2005. A la barre des témoins de la cour d'assises de Paris, Chérif Delay, 15 ans, subit les foudres des avocats de la défense. Traité de menteur, tétanisé, il ne peut que chuchoter : "Je sais pas, je sais plus..." Le procès bascule... Le "fiasco" d'Outreau, c'est, pour toute la France, le drame d'adultes accusés par des enfants menteurs, avant d'être acquittés. Invités par les plus hautes instances de l'Etat et sur tous les plateaux de télévision, les acquittés ont raconté leur calvaire et rencontré l'empathie du public. Ce qui leur est arrivé pourrait arriver à n'importe qui... Quant aux enfants violés ? Oubliés, escamotés... Humilié, traumatisé, Chérif Delay est devenu SDF le jour de ses 18 ans. Sa souffrance et sa colère ont fait de lui une menace pour l'ordre public. Il est passé par la case prison avant de se retrouver en Afrique. Chérif Delay, un mythomane ? S'il souffre aujourd'hui, c'est bien de s'être tu : "J'aurais pu sauver mes frères et les autres enfants si j'avais parlé plus tôt, mais j'étais menacé de mort. J'ai été lâche...". Cet ouvrage ne refait pas le procès et ne conteste pas la chose jugée. Il révèle une seconde vérité judiciaire occultée : douze enfants, dont Chérif, ont été officiellement reconnus victimes de violences sexuelles et de viols. Devenu adulte, Chérif a désormais le droit de parler. Malgré les pressions et les menaces, il témoigne. Un document sans complaisance, qui bouleverse par sa force et sa pudeur. Un livre choc qui nous place devant deux vérités judiciaires difficilement conciliables. Celle des acquittés et celle, inédite à ce jour, de l'aîné des enfants victimes.





Berceaux maudits, de Marie Cauderlier

Ce livre autobiographique relate la jeunesse d'une enfant que le hasard de la naissance a menée au bout de l'horreur mais que la soif de vivre a tirée du néant. Ce témoignage bouleversant illustre la capacité de résilience d'une petite fille maltraitée par ses parents, placée dans un orphelinat et qui connaîtra l'horreur de l'inceste et de la pédophilie. Le réseau semble se mettre en place lorsque le père décède, mais ce décès fait éclater l'affaire. Le thème de la résilience est ici abordé par l'auteur, rétablie dans sa vie de femme, et qui nous parle en faisant appel à la confiance enfouie en chacun de nous. Malgré ses malheurs et par sa seule volonté ferme et bienveillante, l'auteur a tracé avec succès sa route vers la réussite familiale et professionnelle. Ce livre est dédié à tous les jeunes en difficulté. Il est un message d'espoir et de courage.


Outreau, la vérité abusée, de Marie Cristine Gryson Dejehansart : 

Qu'avons-nous retenu de l'affaire d'Outreau qui a embrasé les médias, la justice et le pays tout entier ? Uniquement le visage des acquittés. Personne ne sait que douze enfants ont été reconnus victimes. Car la fiction l'a progressivement emporté sur la réalité. " Les enfants d'Outreau par manque d'affection ont inventé des abus sexuels. " C'est ainsi que débute une vaste campagne de désinformation. Des coupables de substitution sont alors désignés à la vindicte populaire. Assistantes maternelles, policiers, travailleurs sociaux, psychologues et magistrats : tous subissent un procès en incompétence pour avoir jugé crédible la parole des enfants.



L'Enfant proie, Pascal VIVET, Samuel LURET : 

Pascal Vivet est, depuis de très longues années, le témoin averti des affaires de protection de l'enfance et donc de pédophilie. Spécialiste des droits de l'enfant, il a suivi et continue de suivre l'instruction et le procès des affaires majeures qui ont éclaté dans notre pays depuis une quinzaine d'années ; il est mieux placé que quiconque pour procéder à un état des lieux. En compagnie de Samuel Luret, il nous offre un panorama factuel de la maltraitance sexuelle envers les enfants. Des faits, des faits et encore des faits. Pas des pourcentages, ni de la psychosociologie. À travers une dizaine d'affaires décortiquées par le menu, nous découvrons à la fois l'abomination des actes et les errances de la machine qui est censée protéger les victimes, identifier les coupables et punir équitablement ces derniers. Mais ce livre entame aussi une réflexion sur la manière dont les agressions pédophiles, hier cachées sous le boisseau et tues par les institutions comme par la presse, sont aujourd'hui projetées sur le devant de la scène, médiatisées, traitées de manière hystérique, brouillonne, et elle-même perverse. Hier le coupable était protégé par une sorte d'omerta, aujourd'hui le suspect est parfois condamné avant d'avoir été jugé : les faits sont finalement évacués et l'injustice perdure. Il semble que nous soyons entrés dans une ère du double discours et de la cacophonie qui conduisent aux parallèles faciles et aux confusions tragiques où victimes et criminels pourraient devenir interchangeables.



Les enfants maltraités de Pascal VIVET : 

Les enfants maltraités, combien sont-ils ? Qui sont-ils ? Comment définir les mauvais traitements physiques, psychologiques et sexuels ? À partir de quand une gifle, une fessée deviennent-elles de la maltraitance ? Cet ouvrage tente de faire le point sur nos connaissances autour de ces actes, à travers la prise de conscience et la dénonciation dont ils font l'objet actuellement. En France, la protection des mineurs demeure l'une des plus sûres au monde. Pourtant nous découvrons chaque jour que des enfants meurtris déchirent par leurs cris la loi du silence qui les entoure. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.



Rien vu, rien entendu, Les moutons noirs : 

Bande Dessinée satirique sur linceste et la pédocriminalité. Graphistes, scénaristes, coloristes, 33 intervenants se sont attelés à un travail REMARQUABLE ! Imaginez une révolte de moutons noirs décidés à décortiquer lun des sujets les plus tabous de notre société : celui que personne ne veut ni voir, ni entendre : le viol des enfants. Accompagnez ce troupeau hors du commun, sur les chemins tortueux dune vérité concernant notre société contemporaine, racontée avec une pointe dhumour, de sarcasme, dagacement, de colère et de poésie. Investissez ce livre de votre regard, de vos pensées, de vos commentaires, de vos ricanements. Soyez choqués, attristés, abasourdis, indignés mais que plus jamais ce sujet ne vous laisse indifférents.



La première fois, j'avais six ans, de Isabelle Aubry 

En France, chaque année, des milliers d'enfants sont abusés sexuellement. Trois fois sur quatre par un membre de leur famille. Presque toujours, l'enfant et son entourage se taisent.

Elle-même victime de cette loi du silence qui a brisé sa vie, Isabelle Aubry raconte le calvaire de son enfance piétinée dans ce témoignage bouleversant.

"Dans le lit de mon père, j'ai laissé mon enfance, mon équilibre, ma santé, mes études. Beaucoup d'enfants endurent aujourd'hui le cauchemar que j'ai supporté. Ces poupées vivantes, abusées par leur grand-père, leur oncle, leur père, leur mère, ces esclaves violés sous le toit de la maison familiale, sont bien plus nombreux qu'on ne peut le penser. C'est pour eux que j'ai décidé de raconter mon histoire: comment, malgré tout, malgré l'inceste, je suis devenue un être humain. Fragile, mais debout."

Le courage, la force de caractère et la détermination d'Isabelle Aubry lui ont permis, petit à petit, de se reconstruire. Elle est aujourd'hui une mère, une épouse et une combattante hors pair. A travers l'Association internationale des victimes de l'inceste qu'elle a créée, elle se bat pour que chaque victime réussisse à survivre, pour que chaque bourreau soit reconnu coupable.



Le droit de l'enfant au respect de Korzak Janusz : 

Le droit de l'enfant au respect
Suivi de la Convention internationale des droits de l'enfant

Le droit de l'enfant au respect condense, en quelques dizaines de pages, l'essentiel de la pensée korczakienne. L'auteur y dénonce avec vigueur le manque de considération dont souffrent les enfants, à la maison comme à l'école, entretenu par l'égoïsme, l'ignorance ou l'orgueil des adultes. Il revendique, au nom des enfants, leur droit à être ce qu'ils sont, c'est-à-dire des êtres humains non pas en devenir, mais à part entière, qui méritent respect, écoute et confiance. Peut-on faire semblant de vivre ? «La hiérarchie des âges n'existe pas» nous dit Janusz Korczak.

Publié pour la première fois plus d'un demi-siècle avant la ratification de la Convention internationale des droits de l'enfant, ce manifeste est toujours aussi frappant d'actualité.

Henryk Goldszmit, dit Janusz Korczak (Varsovie vers 1878 - Treblinka 1942) médecin, éducateur et écrivain visionnaire, voua sa vie à la cause de l'enfant à une époque troublée de l'histoire.
Son oeuvre littéraire et pédagogique, son action de précurseur dans s orphelinats pilotes à Varsovie entre les deux guerres mondiales, son d'enseignant et de formateur, son implication constante depuis le début du XXe siècle dans la presse, à la radio et jusque dans l'enfer du ghetto, lui ont valu d'être considéré comme le père spirituel des droits de l'enfant.



La violence en héritage, le tragique paradoxe des relations parents-enfants de Pierre Lassus : 

Les humains seraient-ils, par nature, mauvais ? L'approche clinique de la personnalité des criminels apporte la preuve que cette funeste disposition est toujours associée à une défaillance ou une perversion de la parentalité. Ainsi, la répétition mortifère du Mal conduit à s'interroger sur la qualité de la fonction parentale transmise depuis les origines de l'humanité. Pierre Lassus revisite l'Ancien Testament qui nous raconte l'histoire des premiers parents et des premiers enfants : histoire tragique puisque le premier enfant fut aussi le premier criminel. Puis, à la lecture des Evangiles, il met en évidence une éthique qui appelle à protéger l'enfant, à pourvoir à tout ce qui lui est nécessaire, et à lui permettre de devenir qui il est. Grâce à ces trois principes, Protéger, Pourvoir, Permettre - compatibles avec la psychologie la plus contemporaine -, l'homme devrait enfin pouvoir rompre avec une pathologie ancestrale de la parentalité et donc avec la reproduction incessante d'un monde de violence.



Enquête sur une société qui consomme des Enfants, de Homayra Seillier  et  Serge Garde : 

Mais qu'est-ce qui bloque, dans la France de 2007 ? Pourquoi n'y a-t-il pas de réponse adaptée à la pédocriminalité, notamment concernant l'Internet, le média qui en démultiplie les nuisances ? Pourquoi fait-on si peu contre un phénomène qui inquiète autant les familles, bien qu'il soit identifié depuis plusieurs années ? Pourquoi les droits de l'enfant restent-ils aussi théoriques dans le pays qui se targue d'avoir inventé les droits de l'homme ? Pour Homayra Sellier, le temps n'est plus aux effets d'annonce jamais suivis de décisions concrètes. Derrière un apparent consensus pour défendre les enfants, existent de réelles divergences d'opinions. Pourquoi continue-t-on à parler de " pédophilie ", un mot terriblement ambigu ? La pédosexualité est-elle d'origine génétique ? La majorité sexuelle étant fixée à 15 ans, pourquoi exige-t-on d'enfants plus jeunes la preuve qu'ils n'ont pas dit " oui " à leur agresseur ? Une relation sexuelle entre un adulte et un mineur est-elle une liberté ou un crime ? Pourquoi le mot " inceste " ne figure-t-il pas dans le code pénal ? S'il n'existe pas actuellement de réponse judiciaire efficace, n'est-ce pas parce que la société française reste ambiguë sur ces questions ? Dans ce livre, chacun de nous se retrouve devant ses responsabilités. Parce que chacun de nous, citoyenne ou citoyen, détient la clé du problème. Personne ne pourra dire qu'il ne savait pas...



L'écureuil qui voulait redevenir vivant de André Benoit et Lucie Petrin : 

Après "Le principe du petit pingouin"...Voici l'histoire d'un écureuil qui se libère d'un état de stress post-traumatique. À la suite d'un choc émotionnel, comme nous sommes tous exposés à en vivre, Grandy arrivera à rebondir. En le suivant dans son périple, nous découvrons au fil des pages son processus de guérison. Spécialistes de l'évaluation et du traitement du choc traumatique, les auteurs ont construit une histoire qui pourra guider tout lecteur à s'accompagner lui-même, à son rythme. Que le choc émotionnel soit mineur ou sévère, à vif ou sous contrôle, récent ou plus ancien, il a déjà préparé le terrain pour que ce récit métaphorique puisse déployer en vous tout son pouvoir de reconstruction intérieure.



 Les Vilains Petits Canards, de Boris Cyrulnik : 

Ils sont plus nombreux qu'on ne croit ceux qui ont dû construire leur vie sur la mémoire douloureuse d'une enfance meurtrie. Certains ont trouvé dans l'écriture ou la chanson de quoi surmonter ce qui les avait laissés sans voix : de Genet à Céline ou Perec en passant par la Callas ou Brassens, les artistes ont souvent tiré du "temps caché des souvenirs" que chante Barbara, un élan de vie.



Les oubliés de Anne TURSZ : 

Des protes retentissants attirent l'attention sur des casa entants maltraités. Ils cachent cependant une méconnaissance de l'ampleur réelle du phénomène et de ses causes. Dans cette étude passionnante. Anne Tursz propose un état des lieux approfondi, montrant que la maltraitance envers les enfants en France est un véritable problème de société et de santé publique, très largement sous-estimé et qui touche probablement entre 5 et 10 % des enfants, dans toutes les classes sociales. Ses conséquences sont redoutables, la plus effroyable d'entre elles étant le cercle vicieux de la transmission transgénérationnelle de la violence. Face à de tels méfaits, le repérage précoce des enfants maltraités est essentiel. Mais le système de santé apparaît démuni : manque de formation des médecins, crainte du signalement des cas de maltraitante... et surtout effondrement actuel du système de prévention dédié à l'enfant, en particulier la médecine scolaire. Or si les auteurs des mauvais traitements sont les parents dans la quasi-totalité des cas, une véritable maltraitance d'État est récemment venue s'y ajouter, dénoncée notamment par le Comité des droits de l'enfant des Nations unies. Par sa richesse en informations, par la force des histoires vécues qu'il rapporte, ce livre veut donner au public une image authentique de la maltraitance et alerter les responsables politiques sur l'urgence de la situation.



La force d'avancer de Melody Moore : 

Parce qu'il est sans preuve et sans cadavre, l'inceste reste le crime parfait. C'est sans compter sur la mémoire post-traumatique et la parole pour témoigner.
À la quarantaine, Melody entreprend un long cheminement dans les dédales de son passé pour mieux analyser les raisons de son morcellement intérieur. Élevée dans un milieu bourgeois des années soixante-dix au sein d une fratrie féminine, entourée d une mère dépressive et d un père impulsif, son enfance reste essentiellement marquée par les tabous, les agressions sexuelles transgénérationnelles, les non-dits, la solitude et le silence. De souffrances morales en somatisations, de réminiscences en prises de conscience, Melody comprendra qu elle a subi un inceste à l âge de 8 ans. Animée d une force de vie et d un courage hors pairs, elle est désormais sur le chemin de la résilience et de l équilibre intérieur.



C'est pour ton bien de Alice Miller : 

Ce livre dénonce les méfaits de l'éducation traditionnelle - qui a pour but de briser la volonté de l'enfant pour en faire un être docile et obéissant - et montre comment, fatalement, les enfants battus battront à leur tour, les menacés menaceront, les humiliés humilieront ; comment, surtout, à l'origine de la pure violence, celle que l'on inflige à soi-même ou celle que l'on fait subir à autrui, on trouve toujours le meurtre de l'âme enfantine. Cette " pédagogie noire ", selon l'expression de l'auteur, est illustrée par des textes du 18e et 19e siècle, stupéfiants ou tragiques, reflétant les méthodes selon lesquelles ont été élevés nos parents et nos grands-parents, et par trois portraits d'enfances massacrées : celle de Christiane F., droguée, prostituée, d'un jeune infanticide allemand - et d'Adolf Hitler, que l'on découvrira ici sous un jour tout à fait inattendu.



La résilience, ou comment renaître de sa souffrance, de B. Cyrulnik et C. Seron : 

Dans cet ouvrage, des praticiens de l'art de la parole témoignent de leur travail clinique avec des personnes fracassées qui, après avoir côtoyé la mort, se sont battues pour éviter l'amputation imposée par le mutisme lié à la honte, la culpabilité et les sentiments de moindre valeur. Leur propos n'est pas d'idéaliser le traumatisme et la détresse humaine au point d'en oublier l'action corrosive qui ronge de l'intérieur. Le but de ce livre est de comprendre les facteurs qui ont permis à certaines personnes traumatisées non seulement de survivre, mais aussi de construire une nouvelle vie faite de choix et de possibles. Les auteurs nous montrent les moyens de sortir de l'anesthésie émotionnelle, affective et relationnelle engendrée parfois par les turpitudes de l'existence ; un regard porteur de vie même si, parfois, la gamme de choix qui s'offre aux personnes fragilisées par leur histoire s'avère très sombre.  



Le livre noir des violences sexuelles, de Muriel Salmona ( Editions Dunod )

Les violences sexuelles, familiales, conjugales sont une réalité toujours peu prise en considération par les acteurs médico-sociaux et politiques. Or les conséquences psychotraumatiques de ces violences sont énormes en terme de santé publique. Cet ouvrage entend dénoncer ce silence et cette démission pour permettre aux victimes d'être réellement et efficacement traitées. Un livre document qui éclaire, explique et interpelle !




L'agression sexuelle envers les enfants (TOME 2) de Martine Hébert, Mireille Cyr, Marc Tourigny 

L’agression sexuelle est un fléau social sans frontières qui risque de toucher une fille sur cinq et un garçon sur dix avant qu’ils aient atteint 18 ans. Les caractéristiques de l’agression sexuelle, celles de l’enfant et de l’environnement dans lequel il évolue, sont autant de facteurs susceptibles de moduler l’incidence de cette agression sexuelle à court et à long terme.

Dans ce deuxième tome de L’agression sexuelle envers les enfants, les auteurs approfondissent les conséquences associées à l’agression sexuelle, puis abordent des thèmes émergents dans ce domaine de recherche et d’intervention, comme le concept de sécurité d’attachement ou encore le phénomène de cycle intergénérationnel de la victimisation sexuelle. Cette synthèse de connaissances, issues des travaux de chercheurs œuvrant au sein du Centre de ­recherche interdisciplinaire sur les problèmes conjugaux et les agressions ­sexuelles (C.R.I.P.C.A.S.), de l’Équipe Violence sexuelle et santé (E.V.I.S.S.A.) et de la Chaire inter-universitaire Marie-Vincent, ainsi que de cliniciens ­provenant de différentes disciplines telles que la psychologie, la médecine, la psychoéducation et la sexologie, propose des pistes d’intervention pour aider les victimes d’agression sexuelle et de nouvelles avenues de recherche.






Comments