Métacognition

" Si tu donnes un poisson à un homme, il se nourrira un jour,
si tu lui apprends à pêcher, il se nourrira toujours."

La métacognition consiste à avoir une activité mentale sur ses propres processus mentaux, c'est à dire " penser sur ses propres pensées ".
Dans le domaine de la psychologie de l'éducation, le terme désigne la composante du savoir d'un individu qui concerne les processus mêmes d'acquisition de ce savoir, en quelque sorte " ce qu'il sait de sa façon d'apprendre ".
[ WIKIPEDIA ]
 
La métacognition se rapporte à la connaissance qu'on a de ses propres processus cognitifs, de leurs produits et de tout ce qui touche, par exemple, les propriétés pertinentes pour l'apprentissage d'information ou de données...
La métacognition se rapporte, entre autres choses, à l'évaluation active, à la régulation et l'organisation de ces processus en fonction des objets cognitifs, ou des données sur lesquelles ils portent, habituellement pour servir un but ou un objectif concret.
[ FLAVELL 1976 ] 
 
La métacognition est la représentation que l'élève a des connaissances qu'il possède et de la façon dont il peut les construire et les utiliser. Un des meilleurs prédicateurs de la réussite scolaire est justement la capacité de l'élève à réfléchir sur ses connaissances et à comprendre les raisonnements qu'il engage pour utiliser et construire de nouvelles connaissances. Il faut donc rendre les élèves conscients des stratégies d'apprentissages qu'ils mettent en oeuvre pour apprendre et comprendre le monde. La métacognition est indissociable de connaissance de soi et de confiance en soi. Ce sont des concepts-clés sur lesquels l'enseignant se base pour élaborer la relation entre l'élève et le savoir. " C'est par la médiation cognitive que l'enseignant donne à l'élève les moyens d'apprendre et donc les clés pour sa réussite scolaire " (BARTH, 1993). Il va permettre à l'élève d'apprendre à utiliser au mieux ses mémoires c'est à dire l'amener à construire des compétences métamnésiques.
[ Nicole DELVOLVE 2006 - Cahiers pédagogiques ]
 
Mindmap que j'ai réalisée à partir de la lecture d'un document de Valérie SOAVI, formations pour l'adaptation et l'intégration scolaires, IUFM de l'académie de Créteil - Décembre 2005
 

 

La métacognition favorise le transfert des connaissances.
Avant de réfléchir aux situations à mettre en place pour favoriser la réflexion métacognitive de l'élève, il est nécessaire avant toute chose de nous interroger sur notre propre manière de penser, sur nos propres processus d'apprentissage.
 
LE PORTFOLIO DE L'ELEVE :
 

LIENS :
  • Site Service national du RECIT en adaptation scolaire : Métacognition et TIC
  • Site MétaTIC dédié à l'intégration des TIC pour favoriser la métacognition.
  • La métacognition et les élèves en difficulté d'apprentissage.Document tiré de "Accompagner la construction des savoirs", Rosée Morissette, Chenelière/Mc Graw-Hill, 2002  META.pdf 
  • MEMOIRE PROFESSIONNEL CAPA-SH option E session 2005 de Caroline COUDE : " Métacognition et Image mentale : vers un savoir-faire et un savoir-être " Lire le mémoire
  • LA METACOGNITION : UNE COMPOSANTE DE LA COMPREHENSION, texte de Martine REMOND, Université Paris 12