Syllabus‎ > ‎

2A Première montée des contrastes

2 A 01 : Le petit lac

Première montée des lumières
Remarque pour les flaques dans les petits lacs
La seule particularité (importante) est que, comme l’on pose les flaques à l’intérieur d’une surface (et non de bord à bord), on commence par déposer une flaque d’eau avant d’y incorporer la flaque de couleur. Grâce à cette technique, le petit lac, une fois sec, présentera un léger dégradé sur ses bords.

Premier petit lac dans chaque surface

Flaque dans petit lac
Matériel spécifique : pinceau en petit-gris (n°4-6).

Dans la surface visage
Il est important de préparer le deuxième mélange type que nous utiliserons tout au long des étapes de l’icône.
Ce deuxième mélange type nous l’appellerons  mélange base orange* et il est obtenu à partir de 3 pigments : l’ocre jaune clair, le jaune, et le rouge clair et très très peu de blanc. Essayez  d’obtenir un orange moyen et chaud. Gardez ce mélange type jusqu'à la fin de votre peinture, ou en le refaisant au fur et à mesure.

Appliquez le  mélange base orange en veillant à ce qu’il reste transparent comme pour le travail des flaques.
Veillez à bien équilibrer la densité (transparence) de vos flaques dans les petits lacs. En général, on a tendance -à tort- à charger plus les petites surfaces (comme le menton) plutôt que les grandes (comme la joue).
Si l’on s’efforcera de travailler sur les zones d’éclairage les plus larges possibles, on veillera également à ne pas déborder sur les zones ombrées.


* en séchant, ce mélange change d’aspect et devient généralement plus sombre que sur la palette

Dans la surface Vêtement vert/bleu
De la même manière que dans le visage, montez les lumières mais avec un mélange ocre jaune/vert/bleu
Dans la surface Cheveux
Il est inutile de poser des petits lacs pour les bandes orange dans les cheveux : appliquez des flaques directement. Utilisez le mélange : mélange base orange. 
Dans la surface Vêtement rouge
Comme dans le visage, montez les lumières avec des flaques dans des petits lacs jaune/orangé.

Note : une fois sèches contrôlez la brillance de vos flaques – petits lacs – et corrigez éventuellement en diminuant la quantité de liant dans votre mélange si cela brille trop,
ou en appliquant un glacis d’émulsion (1/1 avec de l’eau) si c’est trop mat.
La proportion de liant est bien dosée si, après séchage, votre flaque – petits lacs – présente un aspect légèrement brillant sur ses bords et pas à l’intérieur.

Cette étape de montée des lumières dans le visage (et dans toutes les carnations s’il y en a -mains, pieds … .) est une technique qui permet d’obtenir un dégradé qu’il est difficile d’avoir autrement à la détrempe à l’œuf.

Lorsque l’on « monte » les lumières dans le visage, on superpose des petits lacs de plus en plus clairs et de plus en plus petits en les concentrant sur les parties les plus lumineuses. Certaines surfaces peuvent ainsi se diviser. Par exemple sur le front, on commence par un grand « petit lac » sur l’ensemble, et petit à petit il se structure en différents petits lacs, selon le modèle.

Pour le visage
Nous préparerons maintenant le troisième mélange type que nous utiliserons aussi tout au long des étapes de la peinture de l’icône : le mélange d’éclairage final blanc cassé  * ; il est obtenu à partir des 4 pigments fondamentaux pour la montée des lumières : l’ocre jaune, jaune, rouge clair et le blanc.
Essayez  d’obtenir un jaune clair pas trop coloré (plutôt genre blanc cassé).

Pour la montée des lumières dans le visage, il faut faire deux choses en même temps :
● d’une part mélanger petit à petit le mélange base orange  avec le mélange d’éclairage final blanc cassé  

En finale vos dernières flaques dans petits lacs seront faites avec votre mélange d’éclairage final blanc cassé  (jaune clair).
● et il faut en même temps, superposer des petits lacs (4 à 8), en rétrécissant leur surface au fur et à mesure.
En général, la montée de la lumière se décentre dans la surface vers les yeux.

C’est la bonne conjugaison de ces deux points qui donnera une montée des lumières tout à la fois douce et lumineuse. Comme pour les premiers petits lacs, veillez à équilibrer la densité de vos flaques dans petits lacs.
Pour le Vêtement vert/bleu
Répétez la superposition plusieurs fois (2 à 3) des petits lacs, en rétrécissant leurs surfaces et en éclaircissant vers le bleu clair en ajoutant, petit à petit, du blanc.
Pour les Cheveux
Utilisez le mélange base orange, et éclairez-le petit à petit avec le  mélange d’éclairage final blanc cassé  en peignant des traits sur le bord, voire à l’intérieur des bandes de cheveux.
Pour le Vêtement rouge
Répétez la superposition plusieurs fois (2 à 3), en rétrécissant la surface des petits lacs et en éclaircissant avec un peu plus de blanc, jusqu’au jaune clair lumineux.
* Gardez également ce mélange.
Note importante : comme pour l’étape précédente,  vérifiez la brillance de vos petits lacs – et corrigez éventuellement en diminuant la quantité de liant dans votre mélange si cela brille trop, ou en appliquant un glacis d’émulsion (1/1 avec de l’eau) si c’est trop mat.
La proportion de liant est bien dosée si, après séchage, vos petits lacs présentent un aspect légèrement brillant sur ses bords et pas à l’intérieur.

2 A 02 : Début de l'assombrissement
Contour sur or Produit spécifique : fiel de bœuf. Pigments : ocre rouge, noir. Prenez d’abord le fiel de bœuf pur (sans eau, et sans émulsion), et passez sur la lisière entre le fond or et la peinture (n’hésitez pas à déborder, le fiel est invisible après vernissage). Appliquez-le sur les contours des cheveux et des vêtements selon la technique du glacis : en écrasant votre pinceau de manière à mettre une fine couche régulière). Laissez sécher environ 5 minutes. Prenez ensuite du pigment ocre rouge pur et incorporez uniquement l’émulsion de manière à obtenir une espèce de boue. Appliquez ce mélange en flaque en recouvrant totalement l’or, sans vous soucier d’autre chose que de la qualité du trait de contour sur le fond d’or. Le cas échéant on peut, en outre, incorporer le fiel avec la peinture elle-même. Vous pouvez finir votre contour en repassant dessus avec un mélange ocre rouge/noir, et de l’émulsion. Un beau contour ne s’obtenant qu'en le structurant par rapport à l’intérieur, laissez rentrer légèrement votre trait de contour des cheveux vers l’intérieur. Note : cette étape est spécifique puisque, contrairement au reste de la peinture de l’icône, il faut peindre,  ici, de manière opaque (couvrante). Passez au point suivant (la reprise du dessin) en reprenant d’une main légère avec une peinture transparente. 6.2 La reprise du dessin
Glacis fin Matériel spécifique : pinceau en nylon fin (n°2-3). Pigments : ocre rouge, noir et rouge. Dans le visage Reprenez les traits que vous aviez déjà peints à l’ocre rouge (au point 04.3), avec un mélange de rouge et de noir et beaucoup l’émulsion pour foncer sans arriver jusqu’au noir, simplement en fonçant un peu les traits par glacis (par transparence). Le but de cette étape est de foncer un peu (à 50 %), car la montée du contraste foncé doit être fait en rapport avec la montée des lumières, l’un s’équilibre en fonction de l’autre. Corrigez votre dessin, et équilibrez le regard. Faites de même sur la barbe et les moustaches en veillant à ce qu’il n’y ait pas de trop grande rupture entre votre trait et le fond ombré. Dans le vêtement vert/bleu Idem que pour le visage. Dans les cheveux Idem que pour le visage. Dans le vêtement rouge Idem que pour le visage, mais avec un mélange rouge foncé.


Comments