mp3 gratuits‎ > ‎

Questions- réponses autour de l'hypnothérapie



ATTENTION! A compter du 1er mai, le cabinet déménage
au 55 rue Jean Jaurès, immeuble le square, 38500 Voiron.

Il existe un grand mystère aux yeux du public au sujet de l'hypnose.

Cette pratique véhicule bon nombre de fantasmes, par exemple l'idée d'être sous la coupe de l"hypnotiseur, comme on le serait dans une secte, ou encore la croyance que l'on peut nous faire faire ce dont on n'a pas envie, au delà de notre volonté.

Ce sont avant tout des idées reçues, et comme tout ce qui est préconçu, cela s'avère bien souvent erroné.

Je vous propose sur cette page de découvrir les questions les plus répandues autour de la pratique de l'hypnose, et bien entendu , d'y trouver des réponses.


  • Tout le monde est-il "hypnotisable"?


Selon une échelle  de "suggestibilité hypnotique" mise au point par l'Université de Stanford, seulement 5% de la population serait réfractaire à l'état d'hypnose. Ce qui laisse tout de même 95% de gens susceptibles d'entrer en état hypnotique.

  • Quelles sont les indications de l'hypnose?

Le plus couramment, on vient consulter un hypnothérapeute pour des problèmes liés au stress, de troubles de l'alimentation (anorexie , boulimie, hyperphagie...),les phobies, la gestion de la douleur dans les maladies chroniques, les conduites addictives, les troubles du sommeil,  les troubles de la sexualité....

Les applications sont nombreuses et variées. Mais il ne vous faut pas supposer qu'elle sera une solution miracle à vos troubles.

Néanmoins, l'hypnose peut être pour vous un complément thérapeutique intéressant en plus d'un suivi chez un médecin, qu'il soit généraliste ou spécialiste.

  • Qu'est-ce que l'état hypnotique?

Contrairement aux idées reçues, le patient sous hypnose ne dort pas.

Des études scientifiques ont démontré que l'activité cérébrale d'un sujet en état hypnotique (ou état de conscience modifié), est différente de celle d'un sujet endormi.

Pour expliquer plus largement cet état , bien qu'il s'agisse avant tout d'une sensation propre à chacun, il correspond à un relâchement musculaire, une détente sur le plan physique.

L'attention, au lieu d'être dispersée, est focalisée sur un élément, ou un sujet plus restreint. C'est en quelque sorte un "oubli" de la réalité extérieure, le temps de cet état, au profit d'une recentration sur une réalité intérieure, personnelle, et différente pour chacun d'entre nous.

De récentes études menées par des psychologues anglais ont prouvé que le cerveau sous hypnose désactive les zones du cortex liés à la rêverie, permettant ainsi un état de concentration accrue.
C'est cet état qui permet au patient d'être réceptif à ce que lui propose le thérapeute.
Cet état peut être retrouvé, grâce à l'habitude et l'apprentissage, par le patient, dès qu'il en a besoin.


Comments