Nettoyage des blessures Apprendre à s'aimer

"Jusqu'à ce que vous soyez conscient de l'inconscient, celui-ci dirigera votre vie et vous l'appellerez destinée."

(Carl Jung)

Le Conscient est "ce que je sais de moi" dans ma mémoire immédiate et mon Inconscient "ce que j'ignore de moi" dans ma mémoire profonde. Ces deux parties me définissent dans mon entièreté et ignorent leur coexistence. Elles peuvent donc avoir des envies et des objectifs différents. Cela engendre des conflits intérieurs, du mal-être, des sentiments comme :

"Je ne me sens pas à ma place dans ma vie", "je ne sais pas qui je suis", "je n'ai envie de rien", "une partie de moi veut évoluer mais une autre m'en empêche", "c'est plus fort que moi"...

Dans les situations où le Conscient et l'Inconscient s'opposent, les désirs de l'Inconscient seront exaucés en priorité et il sera difficile de comprendre pourquoi malgré notre meilleure volonté, notre vie ne correspond pas à nos désirs et semble nous échapper complètement. Cela engendre les pensées suivantes : "La vie est comme ça", "on ne peut pas avoir tout ce qu'on désire", "on est bon à rien", "on ne mérite pas d'être aimé", "c'est mon karma"... et toutes les croyances négatives qui justifient le pourquoi de nos ennuis.

Nous sommes des marionnettes, victimes de notre Inconscient.

L'Inconscient est en quelque sorte le maître de notre existence, il est le réservoir des mémoires et des blessures de nos vies.

Nous sommes dans une époque où les intuitions, les sensations, les rêves ont perdu leur place. Les symboles et les images sont réservés aux contes de fées au profit seul de l'esprit mental. Pourtant, les symboles sont le langage de l'Inconscient.

En effectuant un travail symbolique en Hypnose Humaniste, on peut soulager, faire grandir ce qui nous constitue et ainsi reprendre la responsabilité de notre vie. On travaille sur les grands archétypes l'Enfant Intérieur, le Critique Intérieur, l'équilibre entre le Féminin et le Masculin Intérieur afin de sublimer les blessures de nos vies et se libérer de nos anciens schémas.

C’est seulement quand on se sent digne d’amour qu’on peut percevoir sa propre valeur et ainsi commencer à prendre soin de soi en traitant, soi-même et les autres, avec amour et bienveillance.