Thach 2014 Violence

Title Information


Author: Thida Thach

Title: La représentation de la violence faite aux femmes dans Un dimanche à la piscine à Kigali de Gil Courtemanche et Je m’appelle Bosnia de Madeleine Gagnon

Subtitle: -

Thesis: M.A. Thesis, University of Ottawa

Year: 2014

Pages: iv + 116pp.

Language: French

Keywords: 20th Century, 21st Century | Bosnian History, Rwandan History | Representations: Literature / Gil Courtemanche Madeleine Gagnon; Types: Genocidal Rape / Rwandan Genocide, Wartime Rape / Bosnian War



Full Text


Link: uO Research (Free Access)



Additional Information


Abstract:

»La violence faite aux femmes est une réalité encore très présente, surtout dans les sociétés patriarcales, même après des décennies de lutte féministe. C’est aussi un thème privilégié en littérature. La présente thèse propose justement une analyse de ce thème à travers deux romans assez récents qui mettent tous deux de l’avant des aspects particuliers de la question : Un dimanche à la piscine à Kigali de Gil Courtemanche et Je m’appelle Bosnia de Madeleine Gagnon.
Nous tenterons de cerner les différentes formes de violences à l’œuvre dans les deux narrations : la violence faite aux filles, celle faite aux femmes, et enfin la violence spécifique qu’engendrent les conflits armés avec le viol comme arme de guerre.
Nous proposerons une analyse intersectionnelle de ces formes de violences afin de mesurer les représentations et les répercussions des notions de classe et de race eu égard aux toiles de fond différentes des deux romans : le génocide chez Courtemanche, le nettoyage ethnique chez Gagnon.
Nous aborderons aussi les narrations sous l’angle de l’agentivité. Dans des sociétés fondamentalement patriarcales, quel pouvoir peuvent espérer avoir les personnages féminins sur leur destin personnel et collectif? Y a-t-il pour ces femmes fictives des stratégies possibles pour atteindre une liberté d’action, si mince soit-elle?« (Source: Thesis)

Contents:

  Résumé (p. ii)
  Remerciements (p. iii)
  Introduction (p. 1)
    Le corpus (p. 2)
    L'approche méthodologique et théorique (p. 5)
    Présentation des chapitres (p. 9)
  Chapitre 1 : La violence sexuelle à l'égard des filles (p. 11)
    1.1. L'histoire de la violence envers les enfants (p. 12)
    1.2. Définitions et théories des divers types de violences (p. 13)
    1.3. Autorité masculine et violence sexuelle dans Un dimanche à la piscine à Kigali (p. 15)
      1.3.1. La puissance paternelle et la tragédie de Clémentine (p. 15)
      1.3.2. Le pouvoir du colonisateur (p. 19)
      1.3.3. Les oncles, les cousins et les étrangers (p. 21)
    1.4. La victimisation répétée de Gentille (p. 23)
    1.5. Les conséquences de la violence sexuelle (p. 24)
    1.6. Le silence et la révélation (p. 26)
    1.7. Autorité masculine et inceste dans Je m'appelle Bosnia (p. 28)
      1.7.1 Le personnage de l'oncle incestueux (p. 28)
      1.7.2. Le père face à l'inceste (p. 31)
    1.8. Bosnia et le désnonneur (p. 33)
    1.9. Les conséquences de l'inceste (p. 34)
    1.10. Une évolution dans l'agentivité chez Bosnia (p. 35)
      1.10.1. La solidarité féminine (p. 35)
      1.10.2. Le fardeau du secret et la prise de parole (p. 37)
  Chapitre 2 : La violence à l'égard des femmes (p. 40)
    2.1. Définition de la prostitution et débats (p. 42)
    2.2. Les prostituées et les clients dans Un dimanche à la piscine à Kigali (p. 45)
      2.2.1. Le consommateur et la marchandise (p. 45)
      2.2.2. L'égoïste et l'admiratrice (p. 49)
      2.2.3. Le gentil pervers et la femme naïve (p. 50)
      2.2.4. L'humanitaire hypocrite et l'ambitieuse humiliée (p. 52)
    2.3. Les agressions et les discriminations (p. 54)
    2.4. Le système prostitutionnel et ses désavantages (p. 58)
    2.5. La violence conjugale dans Je m'appelle Bosnia (p. 61)
      2.5.1. Un regard féministe sur la violence conjugale (p. 61)
    2.6. Les fonctions du corps de l'épouse (p. 62)
      2.6.1. Le corps comme objet sexuel (p. 62)
      2.6.2. Le corps comme outil de reproduction (p. 67)
      2.6.3. Le corps comme propriété (P. 68)
    2.7. L'espace intérieur, une prison (p. 69)
    2.8. Stratégies de libération (p. 71)
      2.8.1. L'avortement comme forme d'agentivité (p. 71)
      2.8.2. La fuite et l'abandon du voile (p. 72)
      2.8.3. L'amour au féminin (p. 74)
  Chapitre 3 : La violence, les femmes et la guerre (p. 76)
    3.1. Un rappel historique (p. 77)
      3.1.1. Le génocide au Rwanda (p. 77)
      3.1.2. Le nettoyage ethnique en Bosnia-Herzégovine (p. 80)
    3.2. Définition et théorie du viol en temps de guerre (p. 84)
    3.3. Le conditionnement de la population hutue (p. 86)
      3.3.1. Les préjugés vis-à-vis du groupe dominé (p. 86)
      3.3.2. Le génocide comme « travail » (p. 92)
    3.4. Les femmes durant la guerre (p. 94)
      3.4.1. La mort ou la survie, une question d'ethnie, de race et de classe (p. 94)
      3.4.2. Le viol comme arme de guerre (p. 96)
      3.4.3. Le « journal » et le viol de Gentille (p. 97)
      3.4.4. La condition des femmes après la guerre (p. 99)
  Conclusion (p. 101)
  Bibliographie (p. 107)
    1. Corpus (p. 107)
    2. Ouvrages et articles théorques généraux (p. 107)
    3. Thèse et mémoire sur le corpus (p. 112)
    4. Sites internet (p. 113)

Wikipedia: Gil Courtemanche: A Sunday at the Pool in Kigali; Genocidal rape: Rape during the Rwandan Genocide, Rwandan Genocide; Wartime sexual violence: Bosnian War, Rape during the Bosnian War


Added: December 20, 2014 – Last updated: December 20, 2014