Exposition 1914-1918: Renault sur tous les fronts industriels


L’association RENAULT HISTOIRE a organisé du 14 au 21 septembre 2018,
dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine,
une exposition à Boulogne-Billancourt avec pour thème :

  1914 - 1918 : Renault sur tous les fronts industriels
Multiples produits, innovation et adaptation permanentes
Des contributions essentielles depuis la mobilisation jusqu'à la victoire

Cette exposition a été un succès de RENAULT HISTOIRE !
L'exposition comportait trois éléments clés :
•    une vidéo de 5 minutes donnant aux visiteurs le cadre général
•    une frise chronologique mettant en parallèle, de la mobilisation à l'armistice, les évènements militaires et les développements chez Renault, tant industriels que sociaux
•    neuf panneaux thématiques, soit relatifs aux productions (obus, logistique, aviation, chars), soit transversaux (les productions, la profonde transformation de l'entreprise, le volet social absolument majeur, le rôle multiple de Louis Renault, la difficile sortie du conflit).
En termes de fréquentation, près de 400 visiteurs sont venus, dont 150 le samedi 15, Journée du Patrimoine. Mais le point le plus important à nos yeux est leur satisfaction et leur étonnement :
•    satisfaction face à une présentation très documentée et illustrée, et commentée de vive voix par les bénévoles de RENAULT HISTOIRE qui ont assuré une présence continue,
•    étonnement de tous, y compris les personnes internes à Renault, devant le contenu de cette tranche d'histoire d'une densité inouïe : diversification des fabrications et rapidité de mise en place, volume de production, innovation, embauches, turn-over très élevé, conditions de travail et de vie, conflits, mise en place du syndicalisme.
Et les conclusions sont multiples
•    certaines contributions de Renault ont eu un impact militaire majeur : le processus pour usiner les obus alors qu'il y a une pénurie majeure et les chars FT 17. Mais également le rôle de négociation de Louis Renault pour résoudre les conflits.
•    l'entreprise Renault dispose d'une notoriété et d'une image de marque très fortes.
•    en 1918, Renault redémarre sur des bases industrielles nouvelles : l'outil industriel a été multiplié par 3 (surface et nombre de machines), et par près de 5 en puissance installée.
•    le corps social a profondément changé tant par l'effectif multiplié par 4,5 (la venue des femmes) que par l'épreuve vécue par tous pendant les 4 années de conflit.
•    le syndicalisme est également transformé, depuis l'introduction mi-1917 de l'élection des délégués d'ateliers par les ouvriers, qui initialise une radicalisation des relations sociales.
Avis à tout nos adhérents, notamment les groupes : cette exposition est 'mobile', et donc nous serons heureux de la présenter à toute entité qui le demandera.
Et merci à l'ARGR de nous avoir prêté la Salle Polyvalente pour cette exposition.



Rappel : texte d'invitation à cette exposition
Durant toute la Première Guerre Mondiale, l'entreprise Renault joua un rôle exceptionnel (informations détaillées >>>) dans l'équipement des armées alliées : véhicules de toutes sortes, mais également munitions et armes dans tous les domaines : obus, armes légères, moteurs d'avions, avions, canons, chenillettes, chars.
Des premiers jours, avant même l'épopée des taxis, jusqu'à l'armistice, l'effort de Renault ne s'est pas limité à fabriquer ces éléments essentiels pour l'armée : il se manifeste dans de nombreuses innovations de produits et de leur industrialisation, mais aussi dans la vitesse d'adaptation et par l'implication de tous.
A la tête de son entreprise, Louis Renault a participé à cette épopée par des contributions personnelles décisives très au-delà du volet industriel, comme coordinateur interentreprises dans plusieurs domaines, et négociateur du patronat avec le Ministre de l'Armement et les syndicats.
Alors que la guerre fait rage, cette période est aussi socialement exceptionnelle à plusieurs points de vue : la dureté des conditions de travail, la participation des femmes à l'industrie, les conflits sociaux, les transformations syndicales initialisées en 1917-1918 à Billancourt.
Cette exposition sur cette période qui marquera le futur de Renault, est aussi représentative des activités d'armement d'autres entreprises industrielles, particulièrement nombreuses dans le sud-ouest de Paris.
Construite par les bénévoles de l'association à partir d'un ensemble d'archives - documents, photographies, films - et de ses travaux - articles de la revue, web-documentaire -, elle vise à exposer à travers Renault les éléments clés industriels, sociaux, décisionnels de cette première guerre “technologique”, mais aussi les aspects mal connus ou incertains et les difficultés rencontrées durant ce conflit, et à ouvrir un dialogue entre visiteurs et intervenants de l'Association.
Nous serions heureux de vous accueillir lors de cette manifestation.  Très cordialement.    
Yves DUBREIL
 Président de RENAULT HISTOIRE