Trace écrite La naissance du protestantisme

Luther, un moine catholique, affiche en 1517 sur les portes de son monastère de Wittenberg ses « 95 thèses », c'est-à-dire les 95 reproches qu’il adresse à l’Eglise catholique. Il reproche à l’Eglise catholique de s’éloigner de la pureté de l’Eglise des premiers siècles et condamne particulièrement la vente des indulgences afin de financer la construction de la Basilique Saint Pierre de Rome. Luther est excommunié par le pape et fonde donc sa propre religion : le protestantisme. Les différences avec le catholicisme sont nombreuses

.

 

Catholiques

Protestants

La Bible

En Latin

Traduite en langues « vernaculaires »

Les ministres du culte

Les prêtres sont célibataires

Les pasteurs ont le droit de se marier et peuvent être des femmes

Sacrements

7

2 (Baptême et Communion)

La Vierge et les Saints

Croient en la Vierge et dans les Saints

N’y croient pas


Le protestantisme se diffuse principalement dans le nord de l’Europe. Il prend plusieurs formes : luthéranisme (créé par Luther), calvinisme (créé par Calvin), anglicanisme.

L’anglicanisme concerne uniquement les pays anglo-saxons. Le roi Henri VIII crée sa propre religion, indépendante du pape, dont il est le chef. 


II. La contre-réforme

L’Eglise lutte contre le protestantisme au travers de plusieurs moyens :

·       L’art baroque, considéré comme un art de combat (Impression de mouvement, matières précieuses, foisonnement des décorations et des personnages). Le but est de glorifier Dieu.

·       Le concile de Trente (1545), réaffirme le dogme catholique sans prendre en compte les critiques de Luther.

Les guerres de religion se multiplient en Europe : guerre de 30 ans dans le Saint Empire (disparition  de 60% de la population du Saint Empire). La solution adoptée : « A chaque prince sa religion ». En France, les guerres de religion culminent avec le massacre de la Saint Barthélémy en 1572. Henri de Navarre, protestant et héritier du trône de France, se convertit au catholicisme. Il impose en 1598 l’Edit de Nantes qui rétablit la paix religieuse dans le royaume. C’est un Edit de tolérance qui permet aux protestants de pratiquer librement leur religion.