Accueil‎ > ‎

Faites-avancer-la-Recherche

Hémochromatosiques, faites avancer la recherche

Si vous êtes homozygote au C282Y,
si, au moment de votre diagnostic, votre taux de ferritine était élevé (plus de 800 µg/l),
alors votre sang intéresse la recherche et l’équipe INSERM de Marie-Paule Roth et Hélène Coppin à Toulouse.
Contacter : soit par e-mail (laura.pages@inserm.fr <mailto:laura.pages@inserm.fr>) soit par téléphone (05 62 74 45 08)

BMP6 : UNE NOUVELLE MOLECULE CLE DANS L’ABSORPTION DU FER
Le rôle de l’hepcidine dans la régulation de l’absorption du fer a été mis en évidence en 2001 par des chercheurs de Rennes et de Paris. L’hepcidine est produite par le foie lorsque la quantité de fer dans l’organisme devient trop importante. Elle est transportée par la circulation sanguine jusqu’à l’intestin où elle vient bloquer l’entrée du fer dans l’organisme. Cependant le mécanisme permettant au fer d’activer la synthèse d’hepcidine n’était toujours pas connu. 
L’équipe de Marie-Paule Roth et Hélène Coppin à Toulouse vient de décrypter ce mécanisme. Les membres de cette équipe ont trouvé la molécule qui permet au fer d’activer la synthèse de l’hepcidine. Il s’agit de la molécule BMP6. Ces chercheurs ont tout d’abord montré que la synthèse de BMP6 augmente lorsque le fer dans l’organisme est trop élevé et au contraire diminue en cas de manque de fer. Ils ont ensuite montré que l’absence de BMP6 chez la souris supprime totalement la production d’hepcidine. L’entrée du fer ne peut plus être bloquée et ces souris développent très rapidement une surcharge en fer massive. La molécule BMP6 est donc indispensable pour adapter l’absorption du fer aux besoins de l’organisme.

Il est probable que des variations dans le gène BMP6 soient impliquées dans la sévérité de l’hémochromatose. C’est ce que souhaitent maintenant démontrer les chercheurs de l’équipe. Pour ceci, ils ont besoin d’un échantillon de sang du plus grand nombre possible de malades atteints de formes sévères de la maladie (ferritine > 800 ng/ml) au moment du diagnostic. Si vous êtes dans ce cas, vous pouvez vous faire connaître en les contactant soit par e-mail (laura.pages@inserm.fr <mailto:laura.pages@inserm.fr>) soit par téléphone (05 62 74 45 08) afin de participer à leur étude
Comments