Collectif A4

Les membres 2017-2018 :

  • Version 14
  • Les Grands Moyens
  • Le Criporteur
  • Quignon sur rue


Le regroupement formel des quatre compagnies débute en 2016. Les responsables artistiques travaillent déjà ensemble depuis plusieurs années, à la fois à des fins artistiques et sur le champ culturel : les uns apportent périodiquement leurs compétences spécifiques sur les projets des autres ; ils coopèrent très activement au sein de la Fédération des Arts de la Rue en Bretagne. Ils organisent par exemple une Université Buissonnière sur les droits culturels à Rennes en novembre 2015.


Plusieurs buts et raisons les rassemblent :

- ils partagent l’espace public comme terrain favori de recherche, de création et de jeu,

- la théâtralité est leur outil principal. Ils sont animés par des valeurs humaines similaires d’écoute et d’ouverture,

- ils ont du commun, avec entre autres : l’expérience des responsables, la jeunesse de leurs compagnies, le développement de leurs activités, l’intégration dans le paysage culturel, tant localement que nationalement sur le secteur des arts de la rue,

- leurs parcours motivent également la nécessité du rapprochement, dans le sens où ils ont le même désir vivace de développer leurs activités artistiques, pourtant très conscients d’évoluer dans un milieu culturel sous tension (baisses budgétaires annoncées, horizon de diffusion bouché…).


Être ensemble signifie alors pour eux :

- s’offrir la chance de sortir par le haut d’une période d’émergence,

- mutualiser les moyens, les compétences et les savoir-faire,

- multiplier les opportunités, améliorer l’efficacité et réduire les obstacles,

- structurer durablement leur fonctionnement administratif,

- inventer, en se donnant le temps de l’expérimentation, leur modèle économique viable et adéquat,

- s’inscrire dans le champ de l’économie (vraiment) sociale et (réellement) solidaire,

- développer leurs activités et dynamiser la recherche artistique,

- innover en matière d’action culturelle dans l’espace public,

- prendre le temps d’écouter un territoire et ses enjeux pour interagir avec…


> Le Service Culturel de Liffré est co-porteur du projet de résidence : la résidence mission se veut utile aux compagnies autant que le collectif se met au service des enjeux de territoire. L’ambition est de relier les enjeux de création aux enjeux de territoire.