2. Le pouvoir et les pouvoirs sous le régime français

La dynamique entre les groupes d’influence et le pouvoir

En 1663, le roi Louis XIV abolit la Compagnie des Cent-Associés et reprend en main la gestion de la Nouvelle-France. Il crée une administration semblable à celles des provinces de France. À partir de ce moment, la colonie est sous la responsabilité du gouverneur général et de l’intendant, qui se partagent les pouvoirs.

Le roi demeure le monarque absolu : il est impossible de prendre des décisions importantes dans la colonie sans passer par lui ou son bras droit, le ministre de la Marine, Jean-Baptiste Colbert. Étant donné l’énorme distance entre la colonie et la métropole, cela complique énormément les choses, alourdit le système et limite le développement de la colonie. Les administrateurs de la colonie doivent échanger des correspondances avec le roi ou rédiger des mémoires pour influencer les décisions de la métropole.